Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Puisque tout change...

Aller en bas 
AuteurMessage
Neklea Jone
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 31
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Puisque tout change...   Ven 6 Mar - 17:05

Décidemment, rien n'avait changé...
De retour après de longs mois d'absence, Neklea avait, comme à son habitude, choisi la forêt interdite comme premier témoin de son arrivée...
Certes, elle n'avait plus rien à faire ici. Sa formation était terminée depuis maintenant bien longtemps, et plus personne ne l'attendait dorénavant. Cependant, sans trop savoir pourquoi, et sans chercher à se l'expliquer, Neklea avait ressenti le besoin de revenir en ces terres, ne serait-ce que pour s'imprégner une dernière fois de l'atmosphère de ce lieu, oppressant pour certains, accueillant à ses yeux...

C'est donc à cela qu'elle pensait, à profiter de ce dernier moment en cet endroit où elle avait vécu tant de choses, tandis qu'elle marchait dans les entrailles de la forêt.
L'air était froid, malgré un soleil timide au-dehors ; ici, cependant, Neklea ne voyait pas grand chose, les arbres épais empêchant la lumière de s'aventurer jusqu'ici.

Etrangement, tout était silencieux. Comme si elle était totalement seule...

Loin de s'en soucier, Neklea marcha encore quelques minutes, humant l'air qui avait conservé cette odeur si particulière, qui lui avait parfois manqué pendant son long périple...

Enfin, elle arriva au but de son expédition. Avec agilité, elle grimpa au sommet d'un arbre qu'elle affectionnait particulièrement, sans vraiment savoir pourquoi lui et pas un autre.
Elle s'assit sur une de ses branches les plus hautes et sortit un paquet de cigarettes de la poche de sa cape de voyage. Celui-ci n'était pas encore entamé. En effet, Neklea avait arrêté de fumer.

Sans aucun doute, elle avait beaucoup changé depuis son départ... Et malgré ce que pensaient sûrement tous les autres, elle ne pensait pas que ce soit en bien...
A vouloir plaire aux autres elle s'était perdue elle-même... Etait devenue la femme formatée, en tous points conforme aux désirs d'autrui... Mais certainement pas aux siens...

Amère, Neklea ouvrit le paquet de cigarettes et en porta une à sa bouche, qu'elle alluma d'un coup de baguette magique.

Tout cela semblait tellement loin... Comme s'il ne s'agissait pas vraiment de sa vie à elle, mais plutôt de celle d'un étranger, un être vaguement familier mais perdu de vue depuis longtemps...

Plongée dans ses pensées, Neklea tira une latte et s'étouffa à moitié ; décidemment, elle n'était plus habituée au tabac. Pourtant elle persévéra, continua à fumer... Ce n'était rien, juste un artifice moldu qui se plaisait à tuer ses plus fervents serviteurs, mais finalement, c'était aussi un peu de son identité...

Neklea regarda en bas, et sourit en voyant qu'elle portait son jean déchiré, celui qui commençait à ne plus ressembler à rien mais qu'elle avait décidé de remettre aujourd'hui, puisque en cet endroit qui était sien, qui était son seul repère, elle ne voulait pas laisser deviner à quel point elle avait changé, elle voulait rester celle qui avait toujours vécu ici. Faire semblant d'être comme avant, alors que son seul rêve serait de l'être réellement...

Pas un seul bruit alentour...
Seule avec sa solitude, à attendre le moment ultime où elle devrait quitter cet endroit pour toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neklea Jone
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 31
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Puisque tout change...   Dim 15 Mar - 16:41

Combien de temps s'était-il écoulé depuis qu'elle était assise là, à écouter les moindres souffles de la forêt interdite ? Neklea n'en avait aucune idée. C'aurait pu être des secondes comme des jours. Sortant de sa léthargie, la jeune femme regarda autour d'elle ; les alentours étaient plus sombres encore que tout à l'heure ; la nuit était tombée... et il n'était pas venu...

Amère, Neklea alluma une autre cigarette. Bien sûr, elle aurait du s'en douter Elle aurait du savoir. Mais malgré tout, même avec l'impression que cela ne servirait à rien, la jeune femme avait voulu venir. Et elle y avait cru...

A présent, cela semblait évident. En plusieurs mois d'absence, elle n'avait jamais eu la moindre nouvelle d'Alderik. Pourquoi reviendrait-il aujourd'hui ?
Son visage sembla flotter un instant devant les yeux de Neklea ; elle se souvenait sa peau diaphane, ses yeux dans lesquels elle aimait à se perdre... Frissonnant, elle se ressaisit. Une question stupide s'imposa alors à elle... Etait-il seulement vivant ?

Etrangement, Neklea sourit à ce songe. Celui qui parviendrait à le tuer n'était pas encore né... (si l'on excluait, bien sûr, le frère adoré d'Alderik).
Peut-être, toutefois, aurait-il mieux valu qu'il soit mort...

De nouveau, le visage de Neklea s'assombrit.
Elle tentait d'ignorer cette douleur lancinante dans sa poitrine, de faire comme si cette absence ne lui causait aucune souffrance, mais c'était peine perdue.
Le souffle haletant, elle tira sur sa cigarette, rageuse, désespérée. Elle se haïssait d'être aussi faible.

Pourtant, elle le savait, elle aurait du s'y faire. Elle aurait du admettre que désormais, Alderik appartenait au passé et que jamais elle ne le reverrait. Jamais les choses ne redeviendraient comme avant...
Durant tout ce temps loin du château, Neklea n'avait rien tenté. Peut-être un peu trop naïve, elle avait pensé qu'Alderik viendrait la rejoindre. Ce n'était jamais arrivé...
Alors elle avait tenté de le retrouver, sans succès.
Puis elle avait rencontré d'autres personnes. Plus fades, certes, que ceux qu'elle avait laissés derrière elle, mais plus tranquilles également. Une vie calme où votre bien-aimé ne s'amusait pas à sauter sur tout ce qui bouge, et où ses conquêtes ne tentaient pas de vous tuer...
Une vie sans remous, sans action non plus. Et sans passion, désormais...

Alderik pouvait-il soupçonner, ne serait-ce qu'un seul instant, la souffrance de celle qui avait été, à une époque, sienne ?
Leur pacte d'Empathie semblait désormais inefficace ; du jour où elle était partie, Neklea n'avait plus jamais rien ressenti. Que faisait-il ? Où ? Etait-il seul ou bien... ?

Neklea serra les dents. C'était absurde de se comporter ainsi. Une gamine de 5 ans n'aurait pas fait mieux. Mais, bien malgré elle, Neklea ne pouvait se résoudre à cette idée, elle ne pouvait accepter qu'Alderik l'aie remplacée, oubliée.

Et puis, aussi soudainement que sa colère était apparue, Neklea sentit tous ses muscles se détendre, se décontracter. Que pourrait-elle y changer ?
Alderik avait fait son choix ; elle n'appartenait plus à son monde. Soit.

Neklea finit sa cigarette et sauta de l'arbre, atterissant avec grâce, sans un bruit. Elle marcha jusqu'à la lisière de la forêt ; le trajet semblait plus long en ce sens.

Enfin, la jeune femme s'arrêta. Son regard caressa le château, embrassa avec fougue et désespoir le lac, le terrain de Quidditch qu'on devinait au loin...
Puis il se voila, et, luttant contre les sanglots, Neklea tourna le dos à ce lieu tant aimé et courut jusqu'au portail qui menait à Pré-au-Lard.

Désormais, elle le savait, c'était bel et bien fini.
Sa longue chevelure brune dans les yeux, elle ne décéléra pas pour autant et, sitôt les limites franchies, transplana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alderik Parker
Qui suis-je ?
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 34
Localisation : Au paradis et en enfer...
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Puisque tout change...   Dim 26 Avr - 11:08

Un peu de loisir bien mérité, voilà ce dont Al voulait profiter à l'instant. Il était en pause entre deux cours qu'il donnait au sein du château, et depuis qu'il avait cédé sa place de directeur, il avait le temps de se promener comme dans le temps parmi les arbres grimaçant de la Forêt Interdite. Certains endroits, à l'intérieur de cette forêt, ne révélait aucun bruit, comme si toute la faune avait disparu au profit d'un silence pensant et presque désagréable.

Il marcha longtemps entre les arbres, il avait parfois besoin de se défouler, de revenir au manoir et de se sentir vraiment éreinter pour pouvoir dormir. Cigarette après cigarette, il se rendit à peine compte que le soir finissait par tomber : soudainement, il se rendit compte qu'il avait oublié de donner son cours de la fin d'après midi ! Mais peu importait, il y avait si peu d'élèves, et sa matière ne soulevait pas les foules... Dommage d'ailleurs, car le monde moldu comme lui le connaissait, était une source inépuisable de nouvelles inventions plus farfelues les unes que les autres.

Il serait plutôt temps de rentrer dans son nouveau chez lui. Ca lui faisait vraiment bizarre de penser que le soir il rentrait rejoindre Tom, qui devait sans doute bouder pour une chose ou une autre, mais qui l'attendait quand même, l'air de rien, pour combler un peu cette solitude qui malgré ce qu'il en disait, le bouffait à petit feu. Tom était vraiment quelqu'un de bizarre. Al pensait surtout que son aîné ne savait pas vraiment ce qu'il voulait. Heureusement qu'il était là, lui, pour avoir des idées claires et une volonté de fer, même si c'était pour réaliser des projets idiots.

Il sembla tout à coup à Alderik qu'il reconnaissait cet endroit dans la forêt interdite. Il ne pouvait en être sûr, mais il eut limpression d'y avoir traîné ces basques, il y a quelques années, en compagnie de Neklea.


*Neklea*

L'évocation de ce nom le fit imperceptiblement sourire. Sacrée Neklea ! C'était une jeune femme tonique, avec qui il avait vécu une relation tumultueuse. Elle avait été aussi son amie, sa confidente, un peu sa mère aussi... Il s'était toujours demandé comment elle l'avait supporté aussi longtemps, et pourtant, il y a des gens qui sont fidèles, contrairement à lui. C'est vrai que Neky lui manquait parfois, personne pour se faire consoler un peu ou simplement tabasser un coup. ^^

Il ne sut pas si c'était parce qu'il était en train d'y penser, mais en arrivant à la lisière de la forêt, il lui sembla entendre des pas précipités et un craquement propre au translplanage, en direction du grand portail de Pré-au-lard. Et dans un bref instant, avant que le corps ne se dématérialise, il lui sembla que cette grande et fine silhouette obscure, ce visage nimbé de lumière...

...ne venait-il pas d'apercevoir Nékéla ?

_________________
Je ne suis qu'un petit lapin blanc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Puisque tout change...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Puisque tout change...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Autour du Château :: Forêt Interdite-
Sauter vers: