Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La nuit dernière, j'ai rêvé que je retournais à Manderley

Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Voldemort
Mage noir
avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: La nuit dernière, j'ai rêvé que je retournais à Manderley   Mer 5 Aoû - 0:33

Les longues mèches noirs tombaient toujours sur son visage de porcelaine, laissant deviner ses yeux aux iris écarlates... Pas un bruit dans la lande, pas un souffle... Juste un croissant de lune comme témoin et les brindilles pliant sous ses pas...
Un beau soir d'été, avec le ciel dégagé... Cela lui rappelait Manderley... Manderley et les arbres qui s'y trouvaient, Manderley, à quelques pas de la frontière... Au fond du verger, on apercevait le cimetière... Et les fantômes du passé semblaient y résider encore pour l'éternité...

Alise, Pierre, Alfred, Adeline... Tout ces ayeux endormis pour toujours, mais dont l'âme redevenait tangible en ces nuits d'été parfumées, à la source qu'était Manderlay...

Dieu qu'il avait aimé cet endroit, il suffisait de fermer les yeux pour faire revivre ses années perdues d'enfance et d'adolescence...


" Manderley... La nuit dernière, j'ai rêvé que je retournais à Manderlay et me tenant là, silencieux et immobile, j'aurai juré que la maison n'était pas une coquille vide ..."

Oui, il en rêvait tellement souvent... Et cet espoir de le faire revivre un jour n'était pas tout à fait éteint...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alderik Parker
Qui suis-je ?
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 34
Localisation : Au paradis et en enfer...
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: La nuit dernière, j'ai rêvé que je retournais à Manderley   Dim 22 Nov - 23:44

Le Lord, son frère, semblait une fois de plus perdu dans ses pensées... Alderik aurait donné n'importe quoi pour se fondre à l'intérieur de son esprit et y découvrir les secrets qu'il recelait. Il avait beau être auprès de lui, jamais un homme n'avait été aussi énigmatique. C'était parfois difficile pour Alderik de le supporter. Il s'approcha silencieusement de son frère et l'entendit murmurer comme pour lui-même :

" Manderley... La nuit dernière, j'ai rêvé que je retournais à Manderlay et me tenant là, silencieux et immobile, j'aurai juré que la maison n'était pas une coquille vide ..."

Il posa lentement sa main sur l'épaule de Tom et soupira. Bien sûr, il n'avait pas lui-même connu Manderley, et bien que son frère n'en parlât jamais, il savait ce que cela signifiait pour lui. Son frère semblait si triste, si seul, il ne pût résister plus longtemps à cet appel silencieux qui faisait écho au sien ; il entoura le grand torse mince de son frère de ses bras et se tint contre son dos, son visage effleurant sa nuque sombre... Le Lord ne se retourna pas pour le frapper, maintenant il avait le droit de le serrer entre ses bras presqu'autant qu'il en ressentait le besoin, et c'était vraiment la chose la plus agréable au monde. Al ferma les yeux, et le serra encore plus fort. Sa nuque sentait bon, ses cheveux soyeux aussi, il n'y avait rien au monde qu'il trouvât plus excitant que de l'effleurer de ses lèvres à cet endroit-là.
Alors il murmura cette question qui le tourmentait depuis longtemps :


- Dis, Tom...tu m'emmeneras un jour à Manderley ?...

_________________
Je ne suis qu'un petit lapin blanc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort
Mage noir
avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: La nuit dernière, j'ai rêvé que je retournais à Manderley   Mar 24 Nov - 10:07

Le souffle du vent venait doucement caresser ses cheveux noirs... Il s'était cru seul, mais il ne l'était pas. Lui était toujours avec lui, maintenant... Son frère le suivait toujours, comme en quête de le découvrir davantage ou la crainte de perdre une seule de ses respirations. Le blond avait pourtant reçu tout ce qu'il pouvait lui donner mais apparemment ce n'était pas encore suffisant... Il avait sa proximité acquise, son corps pour lui seul, son insondable solitude à s'occuper, mais il désirait son coeur et, le Lord s'en doutait, son esprit.

Mais le brun était si naturellement introverti et habitué à se perdre dans son monde qu'il en était devenu hérmetique.

Bien sûr, cela n'empêchait jamais Alderik de tenter de percer sa carapace, et de temps en temps avec un certain succès. Il n'aurait jamais cru que son frère puisse être aussi sensitif et perspicace. Aussi il fut quelque peu étonné lorsqu'il sentit le corps du blond contre son dos et sa voix murmurer comme un voeu pieu :


- Dis, Tom...tu m'emmeneras un jour à Manderley ?...

Que répondre à cela ? Manderley n'existait plus depuis longtemps ou tout du moins plus tel qu'il avait été... Tom n'y avait jamais encore amené qui que ce soit, et maintenant ce n'était que ruines et herbes hautes, il n'y avait plus rien à voir... Manderley ne vivait plus que dans sa tête et Alderik n'en avait pas conscience. Cependant, le jeune homme semblait avoir compris l'importance de ce lieu pour Tom, s'en était impressionnant. Quel genre d'amour pouvait-il lui porter pour réussir à se fondre parmi ses pensées ?
Le Lord ferma les yeux et sentit les lèvres de Al parcourir sa nuque...

Totalement insatiable...


Honnêtement, Tom pensait que s'il accédait aux désirs d'Alderik, son jeune frère finirait par le laisser tranquille, par passer à autre chose... Mais il n'en était rien. Al ne devait pas être aussi inconsistant qu'il ne l'avait toujours laissé entendre...
Il était clair qu'il ne s'en débarasserait pas facilement, mais le voulait-il réellement ?
Alderik s'était révélé un compagnon plutôt attentionné, toujours à tenter d'accéder à ses désirs les plus silencieux. Son besoin irrationnel de se sentir aimé n'avait même pas été aussi pénible que le Lord s'y attendait. Disons qu'il s'y habituait. C'était comme vivre avec son double opposé, Al disait tout haut systématiquement l'inverse de ce que Tom pensait tout bas et l'équilibre se réalisait avec la facilité de l'évidence : ils étaient tout sauf faits l'un pour l'autre, tout les opposait depuis le début, aussi bien leur condition de frères que le reste et pourtant...
Alderik avait un besoin immense d'aimer et sans qu'il ne se l'avoue, Tom un besoin immense de se faire aimer...

Chacun était comblé à sa manière. Al dans son déséspoir masochiste à aimer sans retour, Tom dans sa froideur indifférente à se laisser aimer sans avoir rien à donner en échange.

Il se retourna pour faire face à son frère et passa ses bras autour de son frêle corps, le regard au loin. Il fit retentir sa voix grave dans le néant nocturne :


- Je ne sais pas... Manderley n'existe plus.

Il passa négligemment ses doigts à travers les cheveux immaculés. Il vaudrait mieux qu'il coupe court rapidemment à cette conversation, car il se sentait découvert dans sa vulnérabilité... Et Tom detestait ça. Alors il murmura de sa voix absente :

- N'avais-tu pas autre chose à me demander ?

Il savait très bien de quoi il voulait parler et il savait qu'Alderik comprenait aussi. A chaque fois qu'il se défilait, les choses tournaient de la façon préférée d'Alderik, comme une sorte de consolation.

Lui donner ce qu'il pouvait lui donner... Pour le reste... Il n'était vraiment pas sûr qu'il en serait capable un jour... Mais Al était tellement patient... Qui pouvait savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alderik Parker
Qui suis-je ?
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 34
Localisation : Au paradis et en enfer...
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: La nuit dernière, j'ai rêvé que je retournais à Manderley   Mer 25 Nov - 18:20

Son aîné lui fit face et l'entoura de ses bras protecteurs. Alderik ferma automatiquement les paupières et soupira, un petit soupir de soulagement exprimant son bonheur de ne pas avoir été rejeté. Tom, toujours plongé dans ses pensées répondit négligemment :

- Je ne sais pas... Manderley n'existe plus.

Alderik resserra son étreinte autour du torse de Tom pour lui signifier qu'il n'allait pas s'en débarasser aussi facilement. Il sentit les doigts fins de son frère lui caresser les cheveux, distraitement. Al était sûr que Tom était en train d'élaborer un stratagème quelconque pour couper court au dialogue... Il n'était pas aussi imprévisible qu'on aurait pu le croire. Avant tout, le Lord n'aimait pas parler, et Alderik pensait que c'était hallucinant de voir ce qu'il était prêt à faire pour ne pas avoir à discuter.

- N'avais-tu pas autre chose à me demander ?

* Bingo !*


Voilà le genre de détournement de conversation dont Tom était coutûmier. Son frère savait qu'il aurait du mal à résister. Il comptait même la dessus pour avoir la paix. C'était une sorte de dilemne pour Al... Le corps ou l'esprit...? Percer les mystères de l'esprit chaotique de Tom, pour mieux s'y immiscer et ne faire plus q'un avec lui... Ou bien... Se laisser aller contre le corps de Tom, se perdre dans la sensualité explosive de leur deux conceptions opposées de l'amour, s'oublier dans ses bras et ne faire plus qu'un avec lui... Hem...

Ce dilemne, il n'en viendrait jamais à bout. Mais d'un autre côté, le sombre Lord n'était-il pas en train de lui faire des avances ? Et si jamais il changeait d'avis, ce pauvre Al ne s'en remettrait jamais d'avoir loupé le coche !!!

Au diable l'esprit, Alderik rouvrit les yeux et tenta de croiser le regard de son aîné qui regardait derrière lui, au loin.


- Oui, j'ai autre chose à te demander, je voudrais que toi et moi, on...

Il murmura très bas, si bas que seul Tom pouvait l'entendre... Et lorsqu'il lui eut fini de lui exposer sa brillante proposition, il retint son souffle en s'accrochant à la chemise de Tom, les doigts crispés et le regard fixant le visage angéliquement sombre de son aîné adoré.

_________________
Je ne suis qu'un petit lapin blanc !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort
Mage noir
avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Re: La nuit dernière, j'ai rêvé que je retournais à Manderley   Mer 9 Déc - 8:04

Alors qu'Alderik lui chuchotait à l'oreille, ses yeux s'ouvrirent un instant plus grands pour redevenir des fentes l'instant d'après. Il n'avait pas eu à attendre longtemps la réaction du blond.
Son frère retint son souffle et se cramponna à sa chemise comme si sa vie en dépendait.

La douleur lancinante qu'il ressentait dans son corps, à l'instar de son esprit, allait grandissante. Tom n'était même pas sûr de pouvoir offrir à Al ce qu'il espérait, tant la fatigue et la souffrance le taraudait. Mais il avait plutôt interêt à y parvenir, s'il voulait retrouver un semblant de paix ensuite.


Brutalement, il renversa Alderik, le faisant percuter le muret qui bordait le champ. La tête du blond cogna la pierre, mais après tout, peu importait.
Tom se baissa sur son visage, le toisant droit dans les yeux. Il se saisit des fins poignets du blond et lui maintint derrière le dos. Il lui faisait vraiment pensé à une fille. Alderik était si frêle, comparé à lui. Il savait que quoi qu'il fasse, Al ne parviendrait pas à se défendre... Mais il aurait déjà fallu qu'il le souhaite. Son air aux anges agaçait encore plus le Lord que sa propantion à se laisser brutaliser. C'était tellement énervant que tout lui fasse toujours plaisir. Tom força un peu plus sur ses poignets, et flirta avec la limite de ses faibles articulations. Un centimètre de plus, et il lui cassait... C'était assez agréable de se dire qu'il pouvait le faire, mais qu'il ne le ferait pas. Il y a deux ans, il lui aurait brisé d'un seul coup, sans même y prendre plaisir.

Saleté d'Alderik !

Rester en sa compagnie commençait à déteindre sur lui. Il finirait par devenir sadique et complétement borderline.
Il attrapa les cheveux blancs ébourriffés d'une main, et lui tira en arrière, dénudant son cou pâle et chétif. Il approcha ses lèvres, flirtant avec sa peau, puis le mordit juste sous l'oreille. Il lui sembla qu'Al avait poussé un cri. Tant mieux. Dans un instant, il en crierait beaucoup d'autres, comme d'habitude... De toute façon, il ne se taisait jamais, sauf quand il dormait, et encore...
Il continua l'exploration du bout de ses lèvres, effleurant ses épaules, la naissance de son torse glabre, puis revint à ses lèvres et s'en occupa.

Alderik haletait, déjà complétement désorienté, murmurant n'importe quoi. Il relacha enfin ses poignets et le souleva sur le muret, arrachant sa chemise, le mordant à nouveau au passage, pour lui apprendre à être venu l'embêter en pleine médiation.
Oui, une fois encore, le blond aurait gain de cause : il lui ferait exactement ce qu'il lui avait suggéré à l'oreille l'instant d'avant. Peut être même plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit dernière, j'ai rêvé que je retournais à Manderley   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nuit dernière, j'ai rêvé que je retournais à Manderley
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EVENEMENT ~ La dernière nuit (suite), [ PV tout le Clan ! ]
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Grande-Bretagne :: Yorkshire-
Sauter vers: