Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Passage

Aller en bas 
AuteurMessage
Hécate E
Invité



MessageSujet: Passage   Mer 24 Mai - 0:31

Elle réapparut sur les marches de son château. Un frisson parcourut son corps… Elle n’était revenue depuis la mort de sa grand-mère. Maintenant elle était la seule responsable, la seule à savoir…

La lourde porte d’entrée s’ouvrit. Mandy, l’elfe de maison qui l’avait tant choyée dans son enfance, montra son horrible figure espiègle et son éternel tablier rose.

Son large sourire laissa place à un regard inquiet. Elle devait s’interroger sur la tenue négligée de sa maîtresse.


"Mademoiselle, dans quel état vous vous trouvez…"

Ce n’est rien Mandy… J’ai à faire… N’évoque ma présence à personne et ne me dérange pas… Apporte-moi juste de quoi manger, je te prie…

Mandy fronça les sourcils.

"Bien Mademoiselle"…

Catalina pénétra le château.

Elle parcourut nombre de couloirs, regardant droit devant elle et ne voulant s’attarder sur aucun détail, aucun souvenir. Chaque minute qui s’écoulait était un danger potentiel pour le mystère qu’elle promenait indécemment dans sa poche.

Elle atteignit enfin la bibliothèque, le cœur du château. L’espace d’une seconde, elle crut y percevoir la silhouette élancée de sa grand-mère, lisant près de la fenêtre, comme à son habitude, mais ne voulut y prêter attention.

Elle jeta un regard aux quatre tableaux représentant les éléments, savamment disposés en fonction des points cardinaux.

Catalina se plaça solennellement à équidistance des ces tableaux et marqua, de son bras, un geste aérien, semblable à une révérence, comparable à une requête… Elle fit un quart de tour et répéta cette cérémonie… Le même geste fut reprit quatre fois… Finalement, elle posa un genou à terre. Précisément au point d’intersection des quatre branches de la croix.


* L’Aleph est le centre, l’origine, le principe de l’émanation et le terme du retour.*

C’est alors que s’ouvrit tout autour d’elle une transparence circulaire. A travers cette ouverture, se dessinait un escalier de pierre qui semblait se perdre dans les entrailles mêmes de la terre.

Catalina se releva. Son pied se posa de lui-même sur la première marche. Sans plus jeter un regard en arrière elle entama sa longue descente. L’ouverture disparut, laissant place, dans la bibliothèque au silence.

Ce fut comme si Catalina n’était jamais passée par là…


Dernière édition par le Dim 11 Juin - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Passage   Mer 24 Mai - 23:39

Catalina descendit, descendit longtemps, le long de l’escalier enroulé sur lui-même. Elle arriva finalement dans une crypte, mystérieusement éclairée de quatre torches vives.

Là, gisaient ses ancêtres depuis au moins quinze générations ; depuis que sa lignée fut choisie pour protéger le Secret ; depuis que la première gardienne fut baptisée « Eolas », en recevant ainsi la « connaissance ».

Elle se dirigea vers le tombeau de sa grand-mère et s’y agenouilla.


* Catalina l’Ancienne, la Sage, mon temps vient de commencer et je me trouve déjà confrontée à ma tâche… Que ton esprit m’aide à toujours porter dignement notre fardeau… afin de ne pas perturber l’ordre des choses…*

Elle se releva et se dirigea vers le mur du fond qui ne portait aucune trace apparente. Elle leva la main droite et dessina un large cercle sur le mur. Sa baguette était inutile car, cette cavité magique, espace neutre et protégé de nombreux sortilèges, prévoyait que seule la Gardienne puisse l’ouvrir.

Le cercle, tracé par le frôlement des doigts sur le mur, matérialisa l’entrée d’un tunnel sombre. La jeune femme s’y engouffra en courbant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Passage   Jeu 25 Mai - 0:17

L’étroit couloir se poursuivait pendant quelques mètres et débouchait sur une grotte voûtée.
Cet espace ne devait pas faire plus de quinze mètres carrés de superficie. En son milieu, un autel de granit. Des inscriptions y étaient gravées.

L’eau, l’air, le feu, la terre, en langage alchimique…

Flottant à quelques centimètres au dessus, une sphère de couleur orangée. Celle-ci semblait tourner sur elle-même dans une perpétuelle révolution.

Catalina s’approcha de l’autel, sans regarder l’Aleph.

Elle se souvint des trois nuits qu’elle passa avec sa grand-mère mourante. Lorsqu’elle fut initiée… Sa grand-mère lui demanda de plonger son regard dans l’Aleph, car il était indispensable qu’elle comprenne ce qu’elle gardait…

Vertige démesuré… omniscience… sentiment de grandeur et d’union avec l’Infini…

Il lui était interdit de recommencer pour son propre plaisir ou pour des motifs personnels… L’attrait d’une telle puissance était un fléau qui pervertissait le plus pur des coeurs… à petit feu…

Pourtant, Catalina sentait tous son être attiré par ce désir émanant de ses entrailles.


* Je suis venue jusqu’ici dans le seul but de déposer provisoirement ce second Aleph… et pour tenter de lui bâtir son propre espace…*

Catalina sentait son attrait envahir son âme à chaque seconde et sa résistance faiblir comme un sablier qui lentement, mais irréversiblement, se remplit. Elle porta la main à sa poche et en sortit la nouvelle sphère… Son geste se suspendit brusquement.

* Une seule fois… juste une fois… ce n’est pas bien grave… Ca ne durera pas…*

Elle le reposa dans sa poche et s’appuya à l’autel des deux mains.

Ses yeux s’engouffrèrent dans l’Aleph profond et son âme entière fut immédiatement absorbée dans l’abîme.

Elle vit…

… des plaines et des montagnes, des forêts profondes et des mers peuplées… des déserts infinis et du sable à perte de vue, elle vit chacun de ces grains de sable… des hommes de toutes les tailles, des toutes les origines, fourmillants, grouillants comme des cafards… des fenêtres ouvertes et une autre fermée… et de l’autre côté un vieillard, abandonné, contemplant la lueur de son unique chandelle… elle vit des hommes habillés de noirs, camouflés sous de grandes capuches près d’une chapelle à l’aspect lugubre… elle vit des villes et des cimetières… et chacune des tombes qu’ils renfermaient et dans ces tombes des milliards de cadavres… et dans ces cadavres des milliards de vers…

Elle eut une vision globale et simultanée de chaque infime parcelle du monde.

Elle vit…

Elle vit tout ce qui avait réussi, tout ce qui avait été à jamais perdu, tout ce qui c’était produit pendant les quelques secondes que dura son voyage.

Brusquement, elle jeta la tête en arrière. Son cœur était sur le point d’exploser… l’air pénétrait difficilement dans ses poumons.

Elle ressentit une jouissance infinie et une souffrance toute aussi intense.

Tel était l’effrayant pouvoir d’un Aleph, qui n’était autre que la convergence de tous les points de l’univers, le centre équidistant de tous les points superficiels…

La réunion des quatre points cardinaux, associée à l’axe zénith nadir… un point de l’univers qui contient tous les autres points…

Il y avait en tout quatre Aleph… qu’il ne fallait surtout pas réunir…
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Passage   Jeu 25 Mai - 22:30

Catalina reprit ses esprits. Elle plongea à nouveau la main dans sa poche et en sortit un tissu noir et opaque. Elle extirpa ensuite l’Aleph qu’elle couvrit immédiatement.

Il se mit à flotter à une dizaine de centimètres du premier, mais sous le tissu.


Avant tout, il faut éviter qu’ils ne rentrent en contact… Mieux vaut ne pas tenter la curiosité… Savoir ce qu’il se produirait suffit… l’expérience est inutile…

Catalina prononçait ces mots pour se convaincre, pour se donner la force de ne pas regarder.

De toute façons, cet emplacement n’est que provisoire…

Difficilement, elle tourna le dos aux deux sphères flottantes, s’approcha du mur et leva la main pour y redessiner le cercle.

* Pourtant, je… Non ! Savoir est inutile ! Regarder une seule fois signifierait être tentée à nouveau…*

Elle traça le cercle et entama la montée de l’escalier abrupt.

* Je me demande si les autres Gardiennes ont ressenti cette pesante tentation avant moi…*

Arrivée en haut, le passage s’ouvrit de lui-même et elle réapparut dans la bibliothèque.

Catalina se rendit soudainement compte qu’elle était épuisée et affamée. Elle ouvrit la porte pour appeler Mandy. Un plateau l’attendait avec autant de mets qu’elle aurait pu désirer. Elle se jeta sur la nourriture, à pleines mains, sans prendre la peine de s’asseoir. Mandy la regardait de loin, l’air terriblement inquiet…
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Passage   Ven 26 Mai - 22:47

Elle dévora toute la nourriture qu’elle put, vite, s’étouffant à moitié. Quand elle fut rassasiée, elle ressentit une lassitude insoutenable. Elle s’appuya au mur derrière elle.

Elle ne pouvait continuer dans cet état. Son esprit lui semblait empêtré, embourbé dans divergentes pensées, dans une fatigue croissante et dans l’angoisse de ce qu’elle devait réaliser. Elle devait se détendre et se reposer si elle voulait être efficace.

Elle aperçut Mandy qui se cachait derrière les barreaux de l’escalier, tortillant nerveusement son tablier. Catalina sourit tendrement. Son elfe de maison était si attachée à elle, qu’elle devait être dans une souffrance extrême de la voir si négligée et affamée.


Mandy, viens me voir, allez approche !

La minuscule elfe s’avança, décomposée. Catalina s’accroupit et lui sourit.

Mandy… Je sais ce que tu penses…Mais tu ne dois pas t’inquiéter, ça ne changera rien…Souviens-toi de ma grand-mère, de ses nombreuses et mystérieuses escapades, de ses moments d’angoisse et de solitude… Je vivrai exactement les mêmes… et toi tu dois continuer comme avant… Ne pas poser de question et ne jamais essayer de comprendre… Maintenant, comme tu le vois, j’ai besoin de me laver et de me reposer…

Elle se redressa et se dirigea vers ses appartements dans l’optique de s’immerger dans un bain au jasmin.

Elle plongea tout d’abord un pied dans le bain chaud et bienfaisant. Puis ce fut tout son corps meurtri qui frémit au contact de l’eau. Elle se détendit enfin.

Son esprit engourdi erra un instant dans les souvenirs de ces derniers jours, puis finit par s’évader dans les volutes vaporeuses.
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Passage   Dim 28 Mai - 16:42

Elle se réveilla en sursaut. La nuit était tombée, insidieusement… Elle extirpa son corps de l’eau, s’enroula d’une serviette et s’approcha du large miroir qui renvoyait son image. Elle fut surprise de connaître ce miroir depuis si longtemps, et de n’avoir jamais remarqué sa forme octogonale.

* Ma grand-mère aimait les symboles. Je crois que j’en découvrirais dans cette maison jusqu’à la fin de mes jours… Le miroir octogonal… l’intermédiaire entre le rond céleste et le carré terrestre… signe d’harmonie et de perfection.*

Elle saisit une brosse et démêla longuement ses cheveux, sans quitter des yeux son reflet, grave et tourmenté. Un autre miroir faisait face au premier, démultipliant l’image de Cat à l’infini.

* Comment vais-je bâtir l’espace pour cet Aleph… Une seule Gardienne pour deux Aleph… Je devrai avoir deux descendantes pour rétablir l’équilibre…*

Ses nombreux reflets posèrent la brosse et tendirent la main vers la surface lisse et froide du miroir. Catalina eut l’impression de disparaître et réapparaître indéfiniment.

* Deux Aleph ensemble sont un véritable danger… Les positionner l’un en face de l’autre… comme je suis placée entre ces deux miroirs…ajoute une dimension temporelle à la vision globale et simultanée du présent que permet un seul Aleph … *

Sa main retomba le long de son corps. L’expression de son visage était concentrée et impassible.

* Celui qui contemple l’espace situé entre deux Aleph, accède à la connaissance de ce qui fut et de ce qui sera… si les deux sphères sont dirigées sur l’axe est-ouest.

Si elles sont placées sur la trajectoire du nord-sud, elles dévoilent ce qui aurait pu être et ce qui ne sera pas. *


Quant à la mise en orbite des quatre Aleph…

Un bruit venant de la fenêtre tira Catalina de ses réflexions. Un vent enragé s’était mis à souffler. Elle se dirigea vers la fenêtre et s’absorba dans l’admiration de la nuit noire.
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Passage   Jeu 8 Juin - 23:08

Elle se rendit à nouveau dans la bibliothèque. De nombreuses rangées de livres remplissaient les murs, mais Cat connaissait exactement l’emplacement de celui qu’elle recherchait.

Elle tendit le bras et saisit un vieux grimoire épais et usé, qu’elle n’avait jamais ouvert mais dont elle connaissait la valeur. Elle l’ouvrit et… Surprise ! Toutes ses pages étaient vierges ! Cat les fit défiler, plusieurs fois… Rien ! Rien du tout ! De dépit, elle jeta le livra par terre.


* Que vais-je faire maintenant ? Je ne sais pas créer une cachette pour le deuxième Aleph !!*

Elle regarda le vieux livre indécemment étalé au sol… Une feuille s’en détachait… Catalina se baissa puis la saisit. Ce n’était qu’un simple mot écrit de la main de sa grand-mère.

Citation :
Entre ciel et terre, harmonie et perfection, se trouve, dans ta tête et sous tes pieds, la réponse à tant de questions.


Cat lut et relut la phrase énigmatique… puis ses yeux s’éclairèrent.

* Absolument incroyable ! *

Elle alla vers le bureau et saisit une lourde statuette de bronze. Elle courut ensuite vers la salle de bain et s’immobilisa regardant les deux miroirs octogonaux. Exactement entre les deux miroirs…

Elle s’agenouilla, leva la statuette et de toutes ses forces, frappa le sol à plusieurs reprises. Elle lâcha son outil improvisé et nerveusement ôta les débris… Une cavité… et à l’intérieur un nouveau message.


Citation :
Tout a été prévu depuis longtemps Catalina… Tu n’es pas seule et tu ne le seras jamais… Tu t’en apercevras de plus en plus avec le temps. Retourne dans la crypte, garde l’Aleph enveloppé dans son tissu et tente l’ouverture du mur opposé au premier passage. C’est une entrée… Ensuite, ce sera ton instinct qui te guidera.

Catalina se leva d’un bond et courut à nouveau vers la bibliothèque…
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Passage   Dim 11 Juin - 20:55

La lourde porte de la bibliothèque se heurta au mur avec fracas, Catalina était très excitée. Elle referma précautionneusement la porte derrière elle et se plaça au point central des quatre tableaux, essoufflée. Elle répéta la même gestuelle aux quatre points cardinaux, s’agenouilla à l’intersection…

* L’Aleph est le centre, l’origine, le principe de l’émanation et le terme du retour.*

L’ouverture circulaire se forma, laissant apparaître l’escalier et sa profondeur. Cat y pénétra et l’orifice disparut.

Elle dévala les interminables marches et arriva dans la crypte. Elle se recueillit un instant devant le sépulcre de sa grand-mère.


* Je ne serai jamais seule… Je sais que tu es là… mais ton message portait également un sens caché que je ne suis pas en mesure de comprendre aujourd’hui… Mais je suis confiante. *

Elle se dirigea vers le mur cachant le premier passage, celui qu’elle avait déjà ouvert plusieurs fois. Du bout de ses doigts, elle caressa la pierre et le tunnel s’ouvrit. Elle le traversa, suivant la lumière de la torche qui jamais ne s’éteignait.

Les deux Aleph étaient là, attendant que le temps se déroule, que le monde achève ses perpétuelles rotations.

Le deuxième Aleph était toujours cachés sous son tissu noir, elle le saisit et le fourra dans sa poche.

Le cœur battant, elle se dirigea vers le mur que sa grand-mère lui avait indiqué et reproduisit la caresse circulaire. A cet emplacement, le mur disparut et s’ouvrit sur un carrefour souterrain, taillé à même la roche et éclairé de quatre torches au mur.

Catalina y passa la tête et remarqua quatre galeries similaires.


* J’ai intérêt à avoir sacrément confiance en mon instinct…*

Mais elle n’avait d’autre choix que de s’engager dans les tunnels… à la recherche d’un habitacle pour l’Aleph. Elle traversa donc. L’ouverture se referma immédiatement dans son dos.

Elle crut entendre quelque chose, s’immobilisa et tendit l’oreille. Elle entendit des bruits dont elle n’arrivait pas à définir l’origine… et comme une respiration… lente et sourde…


* Quel couloir choisir ? Ils se ressemblent tous… *

Fermant les yeux, elle se concentra et au bout de quelques secondes sentit sur sa peau une brise légère provenant de la galerie la plus à gauche. Elle avait toujours été attirée par le vent, par l’air qui était son élément.

Elle décida de suivre ce chemin, faute de meilleure intuition. Elle marcha silencieusement durant de longues minutes. Le couloir devenait de plus en plus étroit. Il lui semblait que l’air se raréfiait.


* J’ai dû choisir une mauvaise direction. Je devrais peut-être rebrousser chemin… *

Elle crut entendre à nouveau la mystérieuse respiration sans provenance… C’est alors que, comme une bouffée d’espoir, l’air vint à nouveau se frotter à son visage… Elle décida de suivre ce fil d’Ariane…
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Passage   Dim 25 Juin - 22:02

Elle arriva sans plus d’encombres dans une cavité éclairée d’une lumière verdâtre. Etrangement, de la mousse recouvrait l’intégralité des parois de cette étroite caverne. Cat s’y introduisit et ressentit des courants d’airs… D’où pouvait-ils bien provenir ? Se mouvoir dans cet endroit était pénible, le sol s’enfonçait vers le centre. Longeant les parois, elle toucha la végétation du bout des doigts ; elle était humide. Elle observa ensuite attentivement le haut de cet espace clos… un œuf ! Cette cavité avait précisément la forme d’un œuf.

* Un œuf… La naissance du monde… la création des éléments… *

Catalina sortit l’Aleph de sa poche et le découvrit de son voile noir. Il se mit immédiatement à briller et à flotter mystérieusement à quelques centimètres de sa main…

Elle s’accroupit pour déposer le précieux objet au fond de cet œuf dont elle avait la certitude que c’était l’emplacement.

A peine l’eut-elle lâché qu’il s’éleva et se mit à flotter au centre de la cavité ovoïde.

Les yeux de Cat suivirent sa course mais se détachèrent immédiatement de la sphère lorsque celle-ci se mit à tourner.

Elle sourit. Comme c’était beau… Cet œuf verdoyant symbolisait certainement, l’œuf cosmique, séparé en deux pour donner naissance au ciel et à la terre… et en son centre l’Aleph… et en son cœur… le savoir…

Elle frémit et se retourna. Elle avait accomplit son devoir. Il ne lui restait plus qu’à reprendre une vie normale… jusqu’à ce que le secret des Aleph soit à nouveau menacé…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» anecdote sur le passage de Napoléon à Buigny-St-Maclou (80)
» Le passage du Simplon
» A la recherche d'un passage secret! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Grande-Bretagne :: Scotland :: Highlands :: Inverness :: Château des Eolas-
Sauter vers: