Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sombrer dans la tentation ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Hécate E
Invité



MessageSujet: Sombrer dans la tentation ?   Jeu 6 Juil - 14:14

Lorsqu’il ne resta plus de lui que le souvenir de sa présence, Cat referma la fenêtre et pleura. Elle avait tant aimé, tant rêvé Lucius, que la séparation ne pouvait être qu’une déchirure… et pourtant, elle était inévitable…

Tom hantait ses pensées…

Elle quitta le salon et s’enfonça dans les couloirs. Le château était si vide, si silencieux… Elle se sentit soudainement si seule… Ses pas l’amenèrent jusqu’à la bibliothèque de sa grand-mère. C’était l’endroit où elle pourrait ressentir au mieux sa réconfortante présence. Elle entra, mais la pièce lui sembla tout aussi froide et abandonnée.

Elle se jeta dans un fauteuil et se mit à fouiller le néant en même temps qu’elle retournait ses souvenirs.



Que devait-il penser d’elle ? Après cet élan cannibale qui l’avait transcendée… Elle ne s’expliquait toujours pas ce besoin intrinsèque qui l’avait poussée dans… cette violence abyssale…

Elle en était honteuse et fascinée à la fois.


*… du vampirisme… *

Elle s’était sentie palpitante, en communication avec des lieux inconnus et supérieurs… avait perdu, pendant quelques secondes, l’aliénation de la conscience…

A travers cette violente prise de possession, à travers cette volonté d’empreinte physique et spirituelle, elle sentait un être nouveau l’envahir, une rage méconnue et indéchiffrable la posséder.

Elle ferma les yeux, tant ce souvenir lui procurait de plaisir.


* Je ne regrette pas cet instant d’apaisement… cette perte du moi dans lui… cette libération…*

Elle se souvint de ses dents transperçant délicatement sa peau fragile… qui n’offrait aucune résistance… Le liquide tiède et épais envahir sa bouche… et y répandre son goût métallique… et le sang lui descendre le long de la gorge…

…sublimation des sens…

… et puis sa mâchoire se décrisper, relâcher prise… et le sang, docile, déferler encore davantage, abondant… inondant ses entrailles…

Elle frémit. Sa peau réagit au souvenir de ces délices coupables…


* J’espère que tu ne m’en tiens pas rigueur… Mais je suis partie si vite, je n’ai pas eu le temps de t’expliquer… le plaisir que… J’aimerais tant savoir si tu m’as comprise… *

Elle ouvrit grand les yeux et cessa de respirer un instant. Une idée venait de germer dans son esprit… une très mauvaise idée, une idée coriace et grimpante et envahissante…

* Je peux le voir si je veux… à tout moment… Il me suffit de… *

* Ne jamais utiliser l’Aleph à des fins personnelles ! *

* Juste une fois… et pas longtemps… ça ne changera rien… *

* Combien sont devenus fous dans sa contemplation ! *

* Je m’y suis déjà perdue et je ne suis pas dépendante… *

* Mais tu meurs d’envie de le devenir on dirait ! *

* C’est exceptionnel ! J’ai besoin de savoir… *

* Tu n’en as pas le droit ! Qu’est-ce qui te prend ? *

* Mais j’en ai besoin ! *

* Tu es indigne !! *

* Peut-être, mais j’en ai le pouvoir !!!! *


Un bruit sec résonna dans la pièce silencieuse. Elle venait de s’administrer une gifle monumentale.
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Sombrer dans la tentation ?   Sam 8 Juil - 15:19

Quelque peu secouée, Cat se leva d’un bond, se dirigea vers la salle de bain, tourna le robinet et mit sa tête sous le jet froid.

L’eau bienfaisante réveillait son esprit embourbé, ses idées reprenaient forme peu à peu. Elle releva la tête et regarda son reflet dans le miroir. Ses yeux étaient cernés, son teint livide et ses cheveux ruisselants accentuaient l’apparence maladive de son visage.

Elle observa ses lèvres et sourit…


* Mes lèvres qui n’existent que pour toi… *

Elle allait beaucoup mieux. Encore une fois, elle avait su résister… mais ça devenait de plus en plus oppressant… jusqu’à quand ?

* Tu me manques déjà… *

Elle se dirigea vers la fenêtre et contempla les eaux paisibles du lac qui entourait le château.

*… te l’écrire… Mais je ne sais si un hibou peut accéder jusqu’à toi… *

Elle alla chercher une plume et un parchemin dans le bureau et sortit.

Un soleil miraculeux déversait les rayons de son diadème d’or… et la terre se pavanait des richesses que son amant éternel lui offrait. Le lac, réceptacle de leurs amours, renvoyait, comme un miroir, le scintillement des astres aveuglés par la lumière du jour.

Tout était d’un calme parfait et d’une paisible volupté.

Cat descendit quelques rochers et s’assit au bord des eaux profondes qui avaient si souvent bercé ses rêves d’enfant. Elle tira de sa poche le parchemin et le frôla de sa plume… comme s’il s’agissait de la peau diaphane de Tom sous ses doigts fiévreux.

Elle ouvrit son cœur, se pencha sur son amour et les mots aimants se couchèrent sur le papier, impatients de recevoir la caresse de ses yeux.

Quant elle eut fini, elle roula la parchemin et le noua d’un ruban rouge… puis siffla une courte mélodie. Un hibou des marais sortit de derrière la plus haute tour du château. Il plana élégamment au dessus d’elle et se posa doucement à ses pieds.


Asio… mon vieil ami… je ne sais ni où, ni vers quoi je t’envoie… mais je t’en prie, porte cette missive à Tom Jédusor…

Puis, elle fixa ses grands yeux jaunes cernés de noir, ils semblaient si bien comprendre… se pencha et poursuivit en chuchotant…

… ou… Lord… Voldemort…

Elle noua le rouleau à la patte de son fidèle messager, une dernière caresse et l’oiseau déploya ses longues ailes sombres et flamboyantes… Il s’éloigna, puis disparut.

Cat le fixa du regard aussi loin que ses yeux purent le suivrent. Elle se leva finalement, traversa le pont qui reliait le rocher où siégeait son château à la terre ferme… et s’enfonça dans la forêt avoisinante qui avait si souvent recueilli sa solitude…
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Sombrer dans la tentation ?   Lun 17 Juil - 22:45

L’épaisse forêt l’absorba… s’avançant très lentement, pas à pas, guidée par la lumière blanchâtre que l’épais manteau végétal filtrait. Progressivement, ses sens s’engourdissaient, son esprit n’était plus qu’un vase se nourrissant des sensations que la forêt y déversait.

L’endroit qu’elle connaissait si bien lui parut soudainement étranger, attirant comme un piège désirable et redoutable à la fois. La solitude langoureuse avait à nouveau captivé son esprit errant qui n’aspirait qu’à se perdre.

Elle avançait sans but précis, sans intention de retour, guidée par une force qu’elle ne contrôlait pas.

L’obscurité rongeait irrémédiablement le souvenir du jour qui avait été lumineux et qui se mourait irrésistiblement.

C’était l’heure où les ombres s’éveillent de leur torpeur et sortent leurs masques grimaçants ; l’heure où la forêt met au monde ses enfants nocturnes ; tandis que les chemins connus s’effacent irréversiblement.

La végétation accompagnait le vent dans une valse incertaine, ondulante, sous l’effet de cette caresse furtive. Cat était poussée par son élément qui toujours savait la retrouver, gardien de ses moments d’égarement… de folie.

Son esprit fuyait la raison pour chevaucher la brise et prendre l’envol de ses fantasmes de liberté…

Elle se sentait légère, inconsistante, effacée de la surface de la terre, engloutie par ce sanctuaire mystérieux et fécond.

S’élancer, courir, comme une enfant, jouant avec les esprits de la forêt… se délectant du frôlement des douces fougères sur ses jambes… s’imprégnant de l’écorce rugueuse des arbres du bout de ses doigts.

Perdue, inconsciente, seul comptait le plaisir irrésistible qui la happait de plus en plus profondément dans l’obscurité.

… Eblouissement…

Des milliers de cristaux reluisaient à sa surface… Attirée comme un papillon dans la nuit, Cat s’en approcha et s’y pencha… L’eau paisible lui renvoya le reflet de la lune, ronde et pleine, prête à enfanter un miracle…

Le lac était vaste et silencieux, couronné des arbres le protégeant comme des sentinelles avisées.

Elle tendit la main et plongea les doigts dans le miroir lunaire. Ce geste infime réveilla la surface limpide et rendit à la déesse céleste sa caresse nocturne. L’eau était tiède et accueillante comme le ventre d’une mère, attirante comme un retour originel.

Elle crut surprendre un remous blanc dans ses profondeurs et retira vivement sa main… mais la désunion avec cet élément qu’elle connaissait peu lui sembla déjà une privation…


Lumos !

Elle scruta le fond du lac en quête du spectre qu’elle avait dû imaginer.

* Rien… *

Elle rangea sa baguette, puis caressa à nouveau la surface du lac.

Le frisson de l’eau lui parcourut l’échine et avec lui naquit le besoin immanent de purifier son corps dans l’œil de la forêt. Son regard était prisonnier de ce gouffre obscur qui s’était paré de ses plus belles étoiles.

Elle se releva…

… défit sa cape qui s’écroula, inerte, sur le sol. Puis, solennellement, ôta ses vêtements un à un. Debout sur la rive, sa pâle nudité rivalisait avec la blancheur de la lune.

Elle s’avança, religieusement, savourant l’anéantissement progressif dans lequel elle s’enfonçait.

… Sentiment de se dilater dans l’humidité lunaire… diffusion lente de son essence dans le liquide vital… absorption transcendante et nourricière…

Elle nagea jusqu’au centre du cercle lumineux, se laissa porte par l’onde étincelante et se plongea dans un face à face amoureux avec la lune…
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Sombrer dans la tentation ?   Mar 25 Juil - 11:38

Silhouette blanche dérivant dans un ciel liquide aux éclats troubles… Corps libéré savourant les prémices d’un retour à l’oubli…

Bercée par l’immobilité, lovée dans la pureté des eaux, Cat redécouvrait la transe de ses sens extasiés. Sa peau recevait la caresse libre et sans attache de l’éternité. Ses yeux plongeaient dans les profondeurs de la lune… Ils en émergeaient illuminés de ses somptueux reflets.

Inspirant les lumières nocturnes, elle sentait éclore, dans son âme mouvante, une gestation, une germination riche de toutes les virtualités de l’existence…

Elle naquit enfin… s’enracinant et puissant ses forces dans la fertilité de son cœur…

Ce fut sans bruit, insidieusement, que la douleur s’installa… progressivement, rampante, envahissante comme une plante vorace…

D’abord un doute, presque insensible, dans le silence glacé des eaux… puis des élans réguliers et grandissants éclatèrent dans son cœur transi…


Tom…

Pourquoi ressentait-elle ce vide, cette douloureuse mutilation de l’âme ?

… si seulement…

La lune offrit aux yeux de Cat une larme qui perla sur sa joue… avant de mourir, noyée, dans son reflet aquatique.

… tu pouvais m’entendre…

Le lac était devenu glacial, blanchâtre et inhospitalier.

… et me retrouver…

Elle se mit à trembler de tout son corps qui semblait s’être vidé sa substance.

Tom… * Si tu savais… comme tu me manques… *

Elle se mit à nager rapidement vers la rive… La paix de cette nuit était morte.

Cat ne ressentait plus que le désir immanent de combler ce vide absolu, ce trou noir de l’âme à la terrifiante force d’attraction et d’absorption…

…ou de s’immoler en lui… accéder à l’absolu ou renoncer au monde…

Combler la présence démesurée de l’absence…


* Transformer ce poison en remède... nous retrouver…*
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Sombrer dans la tentation ?   Sam 12 Aoû - 17:16

Elle atteignit la rive, essoufflée et grelottante. Elle se rhabilla anxieusement. Ses vêtements se trempèrent immédiatement et la glacèrent jusqu’à l’âme. Elle se retourna une dernière fois vers le lac qui l’avait accueillie et bercée... mais il était maintenant privé de ses reflets argentés. Il n’était plus qu’un puits sans fond, gouffre ouvert sur les enfers de ses sombres pensées.

Elle s’en éloigna, prestement, avançant au hasard dans la forêt privée de lumière.

Ses pas perdus n’envisageaient nulle direction, n’avaient nul chemin à prendre…

Avancée tortueuse… Comme un aveugle poursuivant l’appel atroce d’un corps souffrant l’absence… Angoisse grandissante… La végétation refermant son étau comme une geôlière insensible…

Elle s’arrêta pour contempler l’espace opaque qui l’enveloppait de sa froide étreinte, de sa folle homogénéité…

Silence d’outre-tombe, obscurité chaotique… effroi…



Etrangetés de l’âme… Le désir, élixir divin, est la perte du contrôle de ses sens… Sombrer dans le déséquilibre et ressentir le manque, accepter le besoin…

Le fléau, toujours fuyant, s’amuse de la caresse furtive du centre qu’il n’atteindra jamais… Car l’équilibre est l’accomplissement, l’Invariable Milieu, la fin…



Elle avait si froid… et ce cri redoutable qui laminait son corps et qui refusait de le quitter avant l’implosion finale…

Elle reprit sa course insensée à travers une forêt hostile… les arbres étaient les adversaires de son avancée. De leurs branches acérées ils griffaient, dans le frisson de son passage, ses joues livides… De leurs racines ils formaient des obstacles rampants pour la faire tomber, pour la retarder, pour que son cœur éclate dans sa chute et qu’ils puissent ainsi l’engloutir et se nourrir de sa douleur…





Un feu crépitant… Son corps lacéré allongé dans son lit… Lorsqu’elle rouvrit les yeux sur le monde, elle se trouvait dans la réconfortante chaleur de son lit d’enfant…

Elle se redressa, dans un dernier élan de panique et aperçut la silhouette minuscule de Mandy qui se cachait dans l’ombre d’un recoin…

Celle-ci s’approcha sans un mot. Lorsque son visage pénétra la lumière du feu qui brûlait dans la cheminée, Cat comprit que ses agissements allaient causer une avalanche de reproches.


" Mademoiselle Catalina… Je ne suis que votre elfe de maison, mais je vous connais mieux que quiconque…"

Cat se laissa tomber sur le côté et ses yeux s’évadèrent dans la virtuosité des flammes.

" Je vous ai vu grandir et votre grand-mère, en nous quittant, m’a confié la lourde tâche de vous soutenir dans l’œuvre que vous devez accomplir… Vous êtes encore si jeune…"

L’évocation de sa grand-mère fit naître un sanglot silencieux dans son cœur qui persista… palpitant…

" Vous avez de lourdes responsabilités, que nul ne peut porter à votre place… Vous ne pouvez agir comme une enfant…"

Une larme roula sur sa joue puis vint se loger dans le creux de sa main.

" Vous mettez bien plus que votre vie en danger… Vos agissements…"

Mandy fit une longue pause… silence menaçant…

" Vos fréquentations me donnent froid dans le dos… Etes-vous aveugle jeune fille ? Cet homme qui vous a visité l’autre jour… Vous savez qui il est !... Et vous le faites venir jusqu’ici…"

Elle se mit à faire les cent pas.

" Et ce jeune homme brun qui vous serrait dans ses bras comme une tombe se referme sur un corps mort…"

Le cœur de Cat s’arrêta net… Les cheveux se hérissèrent sur sa nuque… Elle se redressa et planta un regard assassin dans les yeux de Mandy.

Tu m’espionnes !! De quel droit te permets-tu de porter un jugement sur mes actes et sur ma vie ? Je te l’interdis, tu m’entends ? Tu ne comprends rien !

Le visage de Mandy s’affligea et ses traits se durcirent.

" Ma petite fille… Tu apprendras bien à tes dépends combien tu as besoin de moi et le rôle que j’ai dans cette histoire… J’ai pour toi la plus grande des tendresses… et j’ai pour le Secret le plus grand des respects… Je sais qu’il est lourd à porter…"

" Mais tu es la gardienne… ne l’oublie jamais… Personne ne le sera à ta place… jusqu’à ce que vienne la fin de ton temps…"

" Et moi je ne puis que t’avertir… Le Secret aura le destin que tu lui donneras… consciemment… Mais prends gardes à tes jeux d’enfant… ou tu risques de le regretter éternellement…"


Cat bondit de son lit et regarda le petit être rabougri de toute sa hauteur.

Tout d’un coup tu m’as l’air d’en savoir beaucoup plus que tu ne le laissais croire…

" Je sais juste ce que j’ai besoin de savoir…"

Elle sentit une colère dévastatrice l’envahir. Elle serra les poings… D’où lui venait cette rage soudaine ? La pauvre Mandy avait toujours été la tendre nourrice qui l’avait tant protégée… Pourquoi se mêlait-elle soudainement de ce qui ne la regardait pas ?

Elle se dirigea brusquement vers le fond de la pièce, saisit un peignoir en satin noir et le revêtit. Elle se retourna et toisa une dernière fois l’elfe de maison qui soutint fermement la violence de son regard.

Elle sortit en claquant la porte.

Lorsqu’elle se retrouva seule face à son feu de cheminée, les bras de Mandy s’échouèrent le long de son corps. Elle secoua la tête tristement… jamais elle n’aurait cru que le caractère de sa petite protégée lui causerait tant de soucis… Elle allait devoir veiller… pour éviter le pire…
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Sombrer dans la tentation ?   Sam 12 Aoû - 21:05

* Ce n’est tout de même pas elle qui va me dicter ma conduite ! *

Cat bouillonnait de rage. Elle traversa le château à vive allure. Sa démarche trahissait la fureur qui s’était emparé d’elle… ses pieds nus, habituellement si légers, heurtaient le sol bruyamment à chaque pas. Les portes claquaient sur son passage.

Lorsqu’elle atteignit enfin la grande bibliothèque, le souvenir apaisant de sa grand-mère la tranquillisa. Elle inspira profondément le parfum des vieux parchemins, les effluves de sagesse…

Elle ressentit une profonde gêne, une honte démesurée… étouffante…

Elle ouvrit la fenêtre et, comme à son habitude, s’assit sur son rebord. La nuit battait encore son plein… Cat avait perdu la notion du temps… Elle n’avait plus de repère… Les jours s’enchaînaient dans une similitude accablante depuis que…

La brise nocturne vint caresser son visage…


* Mandy n’a pas tort… Je suis en train de perdre la notion de beaucoup de choses… *

Le vent se levait entraînant avec lui la folie du monde… Les rafales, dans leur délirante irrégularité plongeaient la terre dans une danse frénétique et délicieuse…

Cat se laissa entraîner… L’air, son élément… Elle ne pouvait résister à son souffle chaud… à sa force dévastatrice…

Elle ferma les yeux et sourit…


* Toujours tu viendras me consoler… J’arrive en fuyant… mais tu es encore loin devant… et tu m'enchaines à ta suite dans ta folie… *

Les voiles blancs à la fenêtre ondulaient de toute leur grâce et plaçaient Cat dans un théâtre fantomatique, la poussant hors d’elle-même, ravageant sa conscience.

Une pluie fine perla bientôt son visage paisible… soulageant la nuit qui prenait les teintes d’un incendie. Elle ramena les jambes vers son corps et les enlaça de ses bras…


* Les jours s’enchaînent dans une similitude accablante depuis que tu es loin de moi… *
La lune disparut derrière des nuages sombres qui dévorèrent la lumière de ce ciel tourmenté…

Cat leva les bras vers le ciel et reçut l’offrande de la pluie dans ses mains… Alors elle se leva en équilibre sur sa fenêtre… prête à s’envoler dans l’obscurité lorsqu’un éclair radieux déchira l’horizon lointain…Lo'rage...

Elle écarquilla les yeux et lança un rire profond défiant les forces de cette nuit orageuse…

Son rire fut long et terrible. Il sembla réveiller chaque parcelle de cette nuit qui osait encore dormir.

Elle sauta de sa fenêtre.


Que la raison s’en aille au diable !

Elle courut jusqu’à la porte de la bibliothèque et la ferma à double tour. A ce moment elle entendit des pas dans l’escalier. De l’autre côté de la porte… Mandy…

Ne t’avise pas à entrer dans cette bibliothèque sans mon autorisation !!

Elle se précipita au centre de la bibliothèque, fébrile et s’agenouilla. Elle réalisa la cérémonie rituelle qui lui ouvrirait toutes les portes sans aucune considération… frénétiquement… avidement…

L’Aleph est le centre, l’origine, le principe de l’émanation et le terme du retour.

La transparence circulaire. Elle se jeta littéralement sur escalier de pierre qui semblait se perdre dans les entrailles mêmes de la terre.

Sans aucune considération, elle passa devant les tombeaux de ses ancêtres et préféra ne jeter aucun regard vers celui de sa grand-mère… Elle allait commettre la faute irréparable, impardonnable mais s’en moquait… Elle ne devait ressentir aucune hésitation, aucun remords…

Lorsqu’elle arriva devant l’Aleph, c’est avec des yeux d’aliénée qu’elle se pencha sur lui…


Toi seul es capable de me dire où il est… de me mettre en contact avec lui…

Elle se sentit aspirée… son esprit se dilatait dans l’œil d’un typhon…

Elle vit… d’une vision nette et globale chaque infime parcelle de l’univers allant du néant jusqu’au néant…

Elle se sentit perdue, émue et désespérée par cette vision qui n’avait rien de plus exceptionnel que la vie elle-même, cette chose si insignifiante…

Alors, elle se concentra sur son objectif… Rejetant les plaisirs et les souffrances de tous les êtres qui peuplaient ce grain de sable, son âme l’appela… désespérément, amoureusement…


* Tom… Entends-moi… Ecoute la voix de mon esprit… Suis-moi… *

Elle le ressentit, lointain… quelque part au fond de ses entrailles… une douleur imperceptible… grandissante…

… et le vit enfin…

Sa sombre beauté surpassait de loin le plus doux de ses souvenirs

Il perçut sa présence… Elle le savait…


* Tu n’as qu’à suivre mon appel… si tu veux… Tom… suis-moi… j’ai besoin de toi… j’ai tant besoin de toi… *
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Sombrer dans la tentation ?   Sam 12 Aoû - 22:51

Les yeux lui brûlaient, sa gorge se desséchait… C’était la première fois qu’elle fixait l’Aleph dans le but d’y trouver quelque chose de précis… Elle perdait pied… Elle ne tiendrait pas longtemps, elle le savait…

* Suis ma voix, Tom… C’est très simple… tu ne peux te tromper… Il te mène jusqu’à moi… *

Inspirant à s’en rompre les poumons, livrant une lutte sans merci contre sa propre volonté, Cat s’extirpa de l’emprise de la sphère impassible. Dans son élan elle fut projetée à la renverse et s’effondra au sol.

A peine eut-elle repris ses esprits, qu’elle se précipita hors de ce gouffre, hors de cette prison ou de cette tombe…

S’échapper des entrailles de cette terre, renaître pour se vouer à la seule chose qui existe réellement…


Dehors la terre subissait la colère du ciel... l'univers entier semblait bouleversé par la fureur d'un sublime orage... la pluie, abondante, fertilisante, déversait ses bienfaits tandis que les éclairs déchiraient la voûte céleste, obligeant la vie elle-même à fermer les yeux et à se recueillir.

Cat se rassit à sa fenêtre et patienta saluant les foudres d'un feu céleste, resplendissant...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sombrer dans la tentation ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sombrer dans la tentation ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jonathan (+) cette peur constante de sombrer dans le néant.
» FINI - Sombrer dans les abîmes [Entraînement seul]
» le capitalisme sombre sous l’immoralité
» Trio de mercos sur un bateau, risque bien de sombrer dans les flots ! (PV: Jetch et Ketsueki)
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Grande-Bretagne :: Scotland :: Highlands :: Inverness :: Château des Eolas-
Sauter vers: