Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tu es l'éclair ; détache moi de mon mal.

Aller en bas 
AuteurMessage
Hécate E
Invité



MessageSujet: Tu es l'éclair ; détache moi de mon mal.   Sam 12 Aoû - 23:09

Je serais de dos… contemplant la nuit tourmentée par la passion de l’orage grandissant… Je ressentirais ton apparition qui provoquerait un frisson prometteur… depuis le bas de mes reins jusqu’à la naissance de ma nuque…

Je ne me retournerais pas… Je savourerai ta présence par chacune des parcelles de ma peau… imaginant la caresse de tes mains qui seraient douces comme des secrets que l’on murmure…

Dans l’illumination d’un éclair, je tournerai la tête lentement et de profil, tu devinerait le sourire qui naîtrait sur mes lèvres assoiffées… de toi…

Et puis n’y tenant plus, je répondrais au désir de mon corps… Je te ferais face… et mes yeux, n’osant effleurer ta beauté seraient rivés vers le sol… mais écoutant l’impertinence de leur désir…

Ton regard accrocha le mien… Douleur divine… Que tes yeux soient ma perte… Qu’ils ne me libèrent jamais…

Cat fit un pas…
Revenir en haut Aller en bas
Lord Vol
Invité



MessageSujet: Re: Tu es l'éclair ; détache moi de mon mal.   Dim 13 Aoû - 0:11

....et il était là...


La pluie avait ruisselé le long de son visage et de son corps... Chaque parcelle de son être frémissait de la caresse que lui avait prodigué la pluie...

Elle était là, devant lui, plus corrosive, plus désirable que jamais...

Il frissonna...Il osait à peine croiser son regard, tant il avait rêvé et désiré ce moment...

Elle semblait l'attendre...

Le bonheur inondait son propre coeur alors que la peur de son propre désir le submergeait...

Tom prononça son nom comme on prononce celui d'un dieu, avec retenue et adoration...


- Catalina...

Il n'attendit pas qu'elle s'approche, il ne put attendre....Ses pas le guidaient vers elle, sans qu'il puisse se contrôler, la passion le dévorait...

L'orage redoubla à l'extérieur du chateau Eolas jusqu'où elle l'avait guidé...

Il ne prêta pas attention à la pièce où il se trouvait, ni à la fenêtre qui battait derrière lui, laissant entrer la pluie violente et devastatrice...

Lorsqu'il se trouva assez près d'elle, il approcha son visage du sien avec lenteur...Il caressa ses lèvres avec les siennes, comme la toute première fois...

Puis ses bras l'attirèrent à lui , avide du contact de son corps contre le sien...

Il laissa ses doigts fins courir dans sa chevelure, il s'enivra de son parfum, de l'odeur hypnotisante de sa peau, de la chaleur de son corps divinement beau...

Puis n'y tenant plus, il la rapprocha encore plus près, approfondissant son baiser et s'y perdant dans un élan passionné et irresistible...

Il aimait Catalina...à en mourir...il voulait se perdre en elle et y demeurer emprisonné à jamais...

La foudre tomba à proximité et toutes les lumières du chateau s'éteignirent...

Mais il voulait la voir, la contempler, se noyer dans ses traits...

Il alluma les chandeliers par un sort informulé et croisa le regard de la jeune fille qui le rendait fou...

Il sentait un desir qu'il ne connaissait pas l'habiter, le brûler physiquement...

Il desserra un peu son étreinte... Les doutes l'assaillaient à nouveau... Comment lui dire...?

Il se sentait une fois de plus indécis... Il n'était peut être pas celui qu'elle voulait... Malgré ses 32 ans, il se sentait intimidé par cette situation, sa sensibilité adolescente le trahissant une fois de plus... Mais son corps, lui, semblait deviner chaque geste à avoir, chaque caresse à prodiguer...Quant à ce désir inconnu, il devastait tout en lui...

Tom savait que bientôt, il ne pourrait plus y résister...

Il se détacha d'elle et détourna le regard, alors que l'atmosphère orageuse lui hurlait de céder ...

L'electricité dans l'air était palpable...

Il resta immobile, tout près d'elle, la respiration saccadée et le visage tourmenté par les pensées contradictoires...

Il s'arma de courage et murmura :


- Repousse-moi, Catalina...sinon...je.....

Les mots lui manquèrent...

Il fit un pas vers la fenêtre et contempla l'orage, essayant de reprendre ses esprits...

Mais il savait qu'elle était là, derrière lui, plus belle que jamais...Elle l'avait appelé à elle...Elle était si douce, si magnifique...Il la voulait...Il la voulait entièrement, rien que pour lui....

Il resta figé dans la pénombre...

Un mot suffirait de sa bouche pour qu'il disparaisse à jamais, ou bien....
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Tu es l'éclair ; détache moi de mon mal.   Dim 13 Aoû - 13:17

… enfin…

Il fut si près qu’entre eux ne restait plus que le mélange de leur désir fiévreux… L’attrait était irrésistible… Toute volonté n’était qu’un jouet minable entre les mains de cette furie vagabonde qui passait si vite du corps à l’âme…

Ce fut d’abord ses lèvres qui s’insinuèrent délicatement sur les siennes… et qui dans un simple frôlement dévastèrent le dernier bastion d’un équilibre précaire…

Ce contact était si doux que sa raison hurlait, que son corps se déchirait, que sa conscience fuyait…

Puis il l’attira contre lui et de ses bras l’enlaça… Cat s’évaporait au contact de ce corps brûlant et quelque chose d’inconnu grandissait en elle… un sentiment qui la plongeait dans un délire sans fond…

Ses mains, dont la finesse n’avait rien de comparable, inscrivaient leur douceur dans ses cheveux, puis dans sa nuque et dans son dos… et tandis qu’elles poursuivaient librement leurs découvertes, Cat frissonnait de l’agitation qu’elle ressentait en lui…

Il respirait sa chevelure et son souffle se coupait… et son cœur luttait…

Leurs lèvres se rencontrèrent à nouveau et se dévorèrent si délicieusement qu’elles en oublièrent leur existence... qu’ils en oublièrent le monde…

L’anéantissement ne pouvait être plus parfait qu’en ce moment, le plaisir était le seul dieu pour lequel le sacrifice était possible…

Cat ne suivait plus que son instinct qui avait balayé toute autre barrière que celle de son accomplissement… Elle sentait ses jambes se dérober sous son poids et ses mains dont elle perdait progressivement le contrôle… Elles n’étaient plus que deux espionnes cherchant avidement chaque infime parcelle de peau libre…




Boire les émanations de ton corps du bout de mes doigts… rechercher la caresse parfaite qui te fera oublier l’instant, le commencement et la fin… le sens des mots…

Mêler nos âmes dans une étreinte voilée de perfection… et faire de nos corps les instruments de cette inégalable torture…




Lorsqu’il s’éloigna, Cat crut défaillir…


* Non…*

Il se dirigea vers la fenêtre et s’immobilisa dans la contemplation du ciel déchiré. La poitrine ne Cat se soulevait frénétiquement à la recherche d’un souffle qu’elle n’arrivait plus à dompter…

Il ne la voulait pas… Il réalisait enfin son insignifiance…Elle n’était rien pour lui…


" - Repousse-moi, Catalina...sinon...je..... "

Les mots lui arrivèrent, lointains… Ils se frayèrent un long chemin parmi les idées destructrices qui germaient en elle…

Elle en resta inerte un long moment tentant de comprendre leur signification… et réalisa…


* S’il est venu c’est que…*

Alors elle s’approcha dans son dos et plongea le visage dans son cou. Elle inspira profondément les mystères de sa peau si pâle, de ses cheveux obscurs, y puisa sa force et sussura…

Ton contact me détruit mais ton absence est pire…

… ne me repousse pas… Tom… ne me repousse pas...
Revenir en haut Aller en bas
Lord Vol
Invité



MessageSujet: Re: Tu es l'éclair ; détache moi de mon mal.   Dim 13 Aoû - 15:04

En entendant ces mots, Tom ferma les yeux...

Quel poison pouvait être plus subtil que cette simple phrase...? Quelle drogue pouvait être plus attirante que son souffle chaud sur sa nuque glacée...

La dernière limite de sa volonté venait d'être franchie... Il le savait... Il avait peur...Peur de ce qu'il était sur le point de faire... Peur de se laisser aller sans aucune prise sur lui même...

Il se retourna doucement, et passa ses bras autour de sa taille, posant son front contre le sien...

Les flammes des chandeliers vascillèrent un instant... Des lueurs qu'il ne connaissait pas dansaient dans les yeux brillant de Catalina...

Il passa une main sous sa nuque fragile et s'unit à elle dans un baiser plein de promesse...

Ses vêtements trempés de pluie lui collaient à la peau comme un voile désagréable qui l'entravait...

En dessous d'eux, sa peau le brûlait d'une chaleur glaciale...

Il la contempla un instant sans rien dire, le regard inquiet, puis il murmura :


-..Je dois te dire...je n'ai ...

Sa voix mourut...

Jamais il ne pourrait avouer une telle chose... Il se sentait à la fois tellement honteux et plein de désir...

Il pénétra son esprit avec douceur et tenta d'exprimer ses craintes ...


*...Jamais je n'ai été amoureux...et jamais....*

Il resta quelques secondes le coeur battant ...

Puis, comme libéré par cet aveu esquissé, il la serra dans ses bras et redoubla de caresses... Il laissa glisser ses lèvres le long de son cou, repoussant lentement une bretelle de sa robe, dénudant la pureté de son épaule...

Puis il puisa à nouveau de l'amour dans son regard qui semblait le dévorer...

Il voulait tant qu'elle le désire...autant que lui...

Il avait si chaud et si froid...Il se sentait incomplet et tourmenté, enfiévré et malade d'amour....

La passion était un poison destructeur qui n'était jamais rassasié... Jamais il ne serait rassasié d'elle, jamais ce ne serait assez... Il allait la détruire et se laisser détruire...Se fondre en elle pour toujours...


Il passa une main caressante sur son visage, alors que les pupilles de ses yeux rouge sang se dilataient de désir...


- je te veux Catalina...Plus jamais je ne te laisserai m'abandonner...
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Tu es l'éclair ; détache moi de mon mal.   Dim 13 Aoû - 19:06

Ils restèrent un moment ainsi… Dans la paix de la tourmente… la pluie s’infiltrait dans leur univers, les purifiant de toutes leurs craintes, les débarrassant de leurs douloureuses chimères…

Cat ferma les yeux… Elle se livrait, entièrement…calmement…au contact de ses lèvres sur la fragilité miraculeuse de cette peau… au frôlement de cette chevelure de soie qui s’amusait sur son visage…

Une larme extasiée se libéra de ses paupières closes et se mêla à la transparence de la pluie qui caressait son visage… Elle glissa sur le cou de Tom et s’engouffra, victorieuse, sous ses vêtements ruisselants… Cat suivit son parcours imaginairement… et l’eau lui vint à la bouche…

… Et le tonnerre grondait mais sa menaçante colère en rien ne perturbait ces instants de plénitude dérobés à l’emprise céleste… Tom…rien ne pourra nous arrêter…

Cat ressentait que lentement il se détendait… que ses angoisses s’effaçaient… qu’il la rejoignait… à nouveau…

Il se retourna… et la serra contre lui… front contre front… un éclair perfora les abîmes du ciel et projeta son intense lumière jusque dans la pureté de leurs cœurs…

Son cœur…

Elle le sentait se débattre… chaque battement, un frisson… sa réalité, son existence… et sa chaleur… celle de son sang brûlant qu’il propageait…

Cette évocation procura à Cat un tel plaisir qu’elle eut l’impression de se liquéfier…

Il se dégagea à nouveau… ce qui provoqua chez elle un élan de douloureux qui la stupéfia…

-..Je dois te dire...je n'ai ...

Elle se mordit la lèvre… Qu’allait-il lui annoncer de si terrible que sa phrase en restait en suspend ?

La suite surgit dans son âme comme la caresse d’un pétale… les mots éclorent de l’intérieur… laissant derrière eux l’empreinte d’un froissement d’aile sur la brise…

Elle n’y tint plus… lorsqu’elle ressentit à nouveau la pression de son corps, c’est un élan de folie qui la submergea…

Que tes lèvres dévorent mon cou et qu’elles y laissent la douloureuse marque de leur passage !

Une bretelle de sa robe se trouva sur leur passage… et ce premier obstacle fut vaincu sans la moindre des difficultés…

Tandis qu’elle ressentait la fébrilité qui la gagnait… les suaves caresses sur son épaule dénudée… elle était au supplice à cause de ces vêtements qui les emprisonnaient comme des geôliers jaloux d’une pudeur qui n’avait plus lieu d’exister…


* Je ne puis plus résister au désir de te découvrir entièrement, fougueusement… *

Ses doigts entreprirent de libérer ce torse tant désiré, tant rêvé…

Et puis sa peau… si fine… ardente… Ses lèvres se jetèrent à la conquête de ces espaces inexplorés… de ces douceurs insoupçonnées…

Ses mains accompagnaient ses baisers dans une danse divine et passionnée… ses lèvres subissaient tous les affres de la transe…

Elle remonta jusqu’à la naissance de son cou, puis jusqu’à sa bouche… qu’elle embrassa… jusqu’à sa langue qu’elle caressa… puis de son haleine brûlante d’un désir incontrôlé…

Elle s’écarta… plongea son regard sombre dans les iris rouges de son amour, de sa folie… leva la main vers la dernière bretelle qui maintenait sa robe encore en place… et l’abattit comme on sacrifie une pièce maîtresse devenue trop encombrante…
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Tu es l'éclair ; détache moi de mon mal.   Lun 11 Sep - 21:05

La nuit profonde, suivie de son cortège d’ombres silencieuses caressait déjà l’idée d’un jour nouveau…

L’orage fuyait au loin, poussé par la furie d’un vent qui se levait, faisant frémir la terre trempée par son passage…

Cat s’éveilla, dans la douceur du corps de son amant… dans la chaleur des ses bras qui l’enlaçaient… dans la quiétude d’un monde apaisé et qui, paré de la blancheur de l’aube, semblait vouloir revivre…

Elle n’ouvrit pas les yeux… Elle voulut se délecter de chacun de ses autres sens en éveil… S’emplir de ses senteurs en plongeant son visage dans la peau de son torse… écouter le lent battement de son cœur et ressentir ses vibrations hypnotisantes… suivre du bout de ses doigts la courbe de son dos et redécouvrir la finesse de sa peau…

Puis, toujours tremblante des caresses partagées dans la nuit mourante… elle sombra dans un sommeil peuplé de rêves.


….

… c’est ainsi que le temps pourra se dilater puis disparaître… il se répandra comme ce liquide épais…

…ce poison court dans mon corps maladif… je brûle…

… le temps divorcera de l’espace décomposé… seule la sphère poursuivra son indifférente rotation…

… son goût amer… il s’écoule dans ma gorge comme un torrent de lave…

… l’espace infini ne sera plus qu’un point maîtrisé dans le creux de ta main victorieuse…

… il réduit mes entrailles à l’état de cendres… et les fait renaître indéfiniment…

… et tu sera au cœur de ce point… et nous recommencerons éternellement…

… dans la douleur et le désir qui me consume…



…pour la toute première fois de sa vie, Tom ne dormit pas seul…

…Je ne veux pas qu'il y ait de lendemain à cette nuit, que jamais l'obscurité ne soit percée par le jour... Que rien ne t'arrache à moi...jamais...

… dessina un long trait rouge qui divisa son corps en deux, de la bouche jusqu’à son sexe…

…Le délire grandissait… le rythme de leur étreinte sauvage… le nectar sacré lui coulant dans la gorge…



…Elle plaqua sa langue sur la trajectoire du sang et sentit son esprit éclater...

…Il sentit contre lui le corps de Cat se mouvoir dans un va-et-vient enivrant et ses jambes l'enserrer avec violence, puis avec délicatesse...

… Sers-moi plus fort, détruis-moi de ton amour, je t'en supplie, dis-moi que tu me veux plus que tout...

… Il regarda silencieusement la fine robe de Catalina toucher le sol avec grâce...et n'osa pas relever les yeux... Il fixa un moment la mince étoffe…

… Cat ferma les yeux… Elle se livrait, entièrement…calmement…au contact de ses lèvres sur la fragilité miraculeuse de cette peau…

… ne me repousse pas… Tom…

… Il alluma les chandeliers par un sort informulé et croisa le regard de la jeune fille qui le rendait fou...

… Et puis n’y tenant plus, je répondrais au désir de mon corps… Je te ferais face… et mes yeux, n’osant effleurer ta beauté seraient rivés vers le sol… mais écoutant l’impertinence de leur désir…

… Je serais de dos…



… j’annihilerai ton absence, j’anéantirai le vide, je me détruirai dans cette fusion… dans la contemplation de l’instant éternel où tu seras mon unique dieu…

… et tu seras au cœur de ce point… et nous recommencerons éternellement…



Un soleil irradiant s’invitait par les fenêtres ouvertes et traversait les voiles blancs, déversant une lumière laiteuse dans la chambre

Elle se réveilla et ouvrit les yeux sur les inconcevables beautés de l’homme en qui reposait tout son amour… si fragile, dans l’abandon du sommeil…

Tendrement, souriante, elle repoussa une mèche de cheveux sombres qui jalousait les merveilles de son visage assoupi.


*… et tu seras au cœur de ce point… et nous recommencerons éternellement… *

Le souvenir de son rêve la submergea abruptement. Ses yeux se voilèrent et se perdirent dans les profondeurs de sa conscience. Son regard devint soudainement sombre, fou et impatient. Les souvenirs remontèrent à la surface.

Elle se redressa et s’assit sur le bord du lit. Elle était entièrement nue. Une douleur aigue lui rappela la blessure qu’elle s’était infligée… elle observa longuement sa main couverte de sang et la balafre qui la traversait.

Ses yeux se plissèrent d’un désir dément. Elle regarda son corps imprégné du sang de Tom, recouvert de sa substance divine… celle qui la portait aux frontières de la folie…

* Ce sang pour lequel je suis prête à tout ! *

Elle se tourna vers lui, une expression inconnue sur le visage. Elle se pencha et murmura à son oreille…


Je me damnerai pour toi… Je sacrifierai ma vie… ma liberté… J’essayerai… pour que notre amour ne meure jamais…

Elle se leva, se dirigea vers la fenêtre et monta sur son rebord.

Je sais ce qu’il me reste à faire… et qui va m’aider à obtenir ce dont j’ai besoin… … Aurélius Malfoy… ce pauvre fou !

Elle exposa son corps pâle baigné de sang à la terre entière… à l’univers qu’elle refoulait d’un geste… ne plus vivre que dans la volonté d’accomplir la tâche qui était maintenant la sienne : franchir la dimension interdite… déjouer l’espace temps…

* … et tu seras au cœur de ce point… et nous recommencerons éternellement *
Revenir en haut Aller en bas
Lord Vol
Invité



MessageSujet: Re: Tu es l'éclair ; détache moi de mon mal.   Mer 13 Sep - 16:00

Un soupir...un murmure...un frolement...dans ses cheveux...

Tom ouvrit doucement les yeux et le soleil l'éblouit...

Où était-il...? Il passa lentement une main entre les draps soyeux...

Quelle était donc cette odeur douce et ennivrante ...?

La chaleur de ce lit....inconnu ...?

Pour la première fois, aucun cauchemar, aucune image de violence ne l'avait reveillé durant la nuit...

Il sortit progressivement de sa torpeur et se redressa... Dans la lumière de la fenêtre se découpait un corps divin, un ange improbable de pureté...

Hésitant, il murmura :


- ..Hécat...?

Puis..la nuit passée jaillit dans sa mémoire comme un torrent aux eaux tumultueuses....

*...Sa bouche...son corps....cat......toujours plus......ne pas cesser, jamais....mourir de sa main.......*

Il ressentit alors une vive douleur et porta la main à son coeur. Une longue cicatrice encore ensanglantée lui barrait le torse...Il tourna la paume de sa main et contempla l'entaille qui s'y trouvait ....

....et il en fut profondément heureux...


*..Jamais je ne les effacerai de ce corps que je hais ... Peut être cela m'aidera-t-il à le supporter davantage....*

Il se leva alors et la rejoint devant la fenêtre, passant ses bras autour d'elle et embrassant sa nuque offerte.

Il aurait voulu lui dire tant de choses. Mais les mots ne franchirent pas ses lèvres et il resta ainsi, l'entourant de ses bras protecteurs et possessifs...

Elle semblait plus belle et attirante que jamais, et sur son visage brillait une étrange et inexplicable lueur...

Il ferma un instant ses yeux et garda la tête posée sur sa frêle épaule un moment...Un moment de plénitude...sans crainte, ni peine, ni douleur...un instant fugace et dépourvu de mal...

Puis il la lacha progressivement, laissant au passage de ses doigts une caresse evanescente...comme le souffle du vent...


*....Il est tant.....que le rêve prenne fin....*

Son coeur lui fit mal, à cette pensée...Mais il se détourna d'elle et se rhabilla prestement.

Il voulait partir....partir le plus vite possible...sinon...

...jamais plus il ne pourrait partir...

Il s'approcha d'elle à nouveau et l'attira à lui, sans un mot...Il ne pouvait pas parler. Il n'y avait rien à dire...Qu'aurait il pu prononcer à part des supplications sans aucun sens pour que jamais elle ne le laisse partir...

Mais ce n'était pas son désir, à elle... Et lui ne pourrait pas fuir éternellement sa condition...celle qui faisait de lui ce qu'il était...le mal incarné...Lord Voldemort...

Un jour, il devrait payer...il le savait...il en était sûr...il l'avait toujours su...S'éloigner d'elle...pour ne pas qu'elle en subisse les consèquences...alors que son coeur lui criait de rester pour toujours auprès d'elle...

Il posa ses lèvres sur son front, délicatement...comme la toute première fois...puis il se détourna ...

Il lui lança un dernier regard, et lui fit l'un de ses rares sourires, emprunt de mélancolie et de tristesse...


-....Je t'aime...

furent les derniers mots qu'il prononça et il disparut dans un souffle léger ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu es l'éclair ; détache moi de mon mal.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu es l'éclair ; détache moi de mon mal.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elle avait ce teint clair et une bouche rose...
» [PROBLEME] Gestionnaire de tache...
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Promenade au clair de lune [Aetius]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Grande-Bretagne :: Scotland :: Highlands :: Inverness :: Château des Eolas-
Sauter vers: