Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La fameuse rencontre...

Aller en bas 
AuteurMessage
Alderik
Invité



MessageSujet: La fameuse rencontre...   Mer 13 Sep - 17:31

Il transplana devant un grand chateau, entouré d'un lac. Il traversa silencieusement le grand parc, un léger sourire aux lèvres.

Passant devant un rosier blanc, il s'arrêta un instant...Puis il sortir sa baguette et murmura :


- Sectum...

Trois roses blanches tombèrent à terre et il les ramassa en murmurant :

- Quelle belle couleur...

D'un coup de baguette, il leur donna l'apparence d'un bouquet et continua sa marche en sifflotant vers la porte imposante de l'édifice qui protégeait Hécat Eolas.

Lorsqu'il se tint devint la porte, il frappa à l'aide de sa baguette et comme par magie, son attitude changea.

Son visage devint grave, son regard posé, et il redressa la tenue de son dos.

Il était...Draco Malfoy.

La porte s'ouvrit et une petite elfe de maison lui fit face avec méfiance.


- Bonjour, Mademoiselle... Veuillez me pardonnez de vous déranger en cette journée et de façon aussi impromptue...

Il toussa légérement puis reprit :

- J'aimerais savoir s'il serait possible que Mademoiselle Eolas m'accorde une brève entevue...

Il posa le regard sur le sol et un léger rougissement paru sur sa peau pâle.

- Je ne la dérangerai pas longtemps...Je vous le demande comme un service...

Il décocha un sourire charmant bien que légérement emprunt de gêne devant l'elfe et attendit la reponse...
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Jeu 14 Sep - 19:38

Mandy venait de passer la nuit la plus atroce de sa vie. Elle n’avait fermé l’œil, morte à l’idée que le château devienne un moulin dans lequel tous genres d’hommes semblaient s’inviter librement…

* Ma pauvre maîtresse… Elle qui portait une si grande confiance en sa petite fille… Elle doit tant souffrir là où elle est, qu’elle n’ose même pas se manifester pour donner à mademoiselle la correction qu’elle mérite... *

Lorsqu’elle entendit frapper à la porte, elle eut l’impression qu’une malédiction s’abattait sur elle.

C’est en maugréant qu’elle se dirigea vers l’entrée.


… Ma pauvre maîtresse… calamité…

La porte s’ouvrit sur un jeune homme à l’apparence impeccable. Il souriait aimablement et tenait un bouquait de roses blanches à la main. Le sourire charmeur alla droit au cœur de la petite elfe qui sentit sa mauvaise humeur faiblir. Les roses blanches était d’ailleurs de bon augure puisqu’elle symbolisaient la pureté…Elle-même en cultivait de merveilleux spécimens dans le jardin du château.

Lorsqu’elle entendit ses paroles, elle s’en décrocha la mâchoire.


* Bonjour mademoiselle ???... de qui se moque-t-il celui-là ? *

Elle fronça les sourcils… son extrême politesse envers elle lui sembla tout à coup bien courtoise… bien trop…

- Je ne la dérangerai pas longtemps...Je vous le demande comme un service...

* …Je vous le demande comme un service… *

Elle en fut pétrifiée.

A n’en pas douter… quelque chose clochait… on ne demande pas « comme un service » à un domestique d’informer son maître de la présence d’un visiteur !

Son cœur se mit à battre… mais elle sourit à l’inconnu.


* Pourvu que mademoiselle agisse en conséquence… pour une fois… ce jeune homme ne m’inspire rien qui vaille… *

Je vous en prie monsieur… entrez…

Elle s’écarta pour le laisser pénétrer le hall d’entrée et le dirigea vers un petit salon dont la fonction était d’accueillir les visiteurs.

Faites comme chez vous, monsieur… Qui dois-je annoncer à mademoiselle ?
Revenir en haut Aller en bas
Alderik
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Jeu 14 Sep - 19:52

La petite elfe le laissa pénétrer dans la grande demeure et Draco lui lança un sourire reconnaissant :

- Vous êtes bien aimable, Mademoiselle...

Puis avec légéreté, il murmura :

- Annoncez Monsieur Malfoy, je vous prie...

Il sourit intérieurement en voyant l'elfe changer de couleur à ce nom et resta tranquillement immobile dans un petit salon cossu qui devait faire office d'antichambre, son bouquet à la main...

Il avait hâte de voir cette fameuse jeune fille qui semblait faire tourner tous les coeurs...

Une lueur mauvaise passa sur son visage puis il reprit sa neutralité habituelle...
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Jeu 14 Sep - 21:42

Lorsque Mandy entendit l’identité du jeune garçon, elle s’étrangla.

* Impossible… *

Mandy tremblait de peur… et maintenant de rage. Cet homme était un imposteur !

Lorsqu’elle sortit du salon, son sourire s’effaça pour laisser place à un masque ridé et anxieux.


* Si ce garçon était un Malfoy… Il ne se comporterait pas de manière aussi mielleuse avec moi… Il serait comme son père ! *

Elle arriva à la chambre d’Hécate et frappa à la porte.

* De plus, Dobby m’a bien expliqué comment ce Draco maltraitait les pauvres elfes de maison… Au mieux, il aurait dû être froid et me remarquer à peine… s’il joue ce jeu… c’est que… *

Elle entendit sa maîtresse l’inviter à rentrer, ce qu’elle fit.



Hécate se dirigeait, le visage indéchiffrable, vers le supposé fils de Lucius. Elle laissa Mandy lui ouvrir la porte et s’introduisit dans l’antichambre.

Elle se voulait impassible, ne s’expliquant pas la raison de sa présence.

Elle s’avança avec un sourire courtois et tendit la main au jeune homme.


Monsieur Malfoy, je suis enchantée de faire votre connaissance.

Pourtant, physiquement, ça se tenait. Pourquoi Mandy était-elle si soupçonneuse ? Des cheveux blonds, des yeux clairs, des traits fins, de la prestance…

Votre père m’a beaucoup parlé de vous… Je suis heureuse de mettre enfin un visage sur votre nom…

Asseyez-vous, je vous en prie…


Elle lui indiqua un fauteuil d’un geste de la main et prit place en face de lui.

Un autre elfe de maison s’avança avec un plateau garni de pâtisseries et du thé.


Que me vaut le plaisir de votre visite ?

Elle lui fit un sourire engageant.
Revenir en haut Aller en bas
Alderik
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Jeu 14 Sep - 22:13

Elle arriva enfin, au bout d'un petit moment... Elle semblait tentée de voiler sa surprise par une attitude courtoise. Draco la détailla d'un bref regard.

Elle était menue, avec des manières douces et de longs cheveux chatains...

Alderik eut un mouvement intérieur de dédain.

*..totalement insipide....qu'est ce qu'il lui a trouvé ....???? ...*

Il lui rendit son sourire et saisit sa main avec agilité, l'effleurant de ses lèvres.

- Mes hommages, Mademoiselle.

Sourire charmeur.

-Tout le plaisir est pour moi. Et je ne peux nier que j'ai moi-même beaucoup entendu parlé de vous...Vous êtes aussi charmante que la description que l'on m'a faite de vous...

Elle lui présenta un siège et il murmura :

- Ou avais je la tête !? Veuillez accepter ces modestes fleurs, pour me faire pardonner cette visite inopinée...

Il lui tendit le bouquet, effleurant légérement sa main au passage et ne la quittant pas son regard gris et incendiaire.

Il s'assit avec légéreté et reprit en suivant des yeux l'elfe de maison qui venait de pénetrer dans la pièce :

- Je n'abuserai pas de votre temps, que je devine précieux et comme vous avez eu la bonté de me recevoir alors que je m'impose de façon aussi cavalière, je vais aller droit au but...

Il laissa passer un moment après cette introduction et reprit :

- Il s'agit de mon père, que vous connaissez bien, si j'en crois ses dires... Sans vouloir m'immiscer dans des histoires qui me dépassent et qui ne me regardent certes pas....sachez que depuis votre...rupture....mon père est au plus mal....

Il la fixa d'un regard pronfondément atristé.

- Je crois savoir que vous lui avez préféré un autre homme...Jusque là, vous allez me dire qu'il s'agit d'histoires d'adultes qui ne me concernent en rien...Cependant vous auriez tort...

Il regarda ses mains avec douleur et reprit :

- Depuis que vous l'avez abandonné, il m'a jeté dehors, moi et ma pauvre mère....nous sommes....à la rue...

Sa voix mourut dans un murmure...il releva ses yeux d'un gris océan, implorant Hécat Eolas...

- Je vous en prie...Si vous l'avez aimé...un tant soit peu....Reprenez vos relations avec lui....et oubliez l'autre personne...


Il se cacha le visage dans les mains...


- Je vous en conjure....faites-le pour nous...
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Sam 16 Sep - 22:43

C’était un jeune homme aimable, souriant et séduisant. Une légèreté et une finesse indiscutables. Hécate sourit à ses propos charmeurs, recevant courtoisement le compliment.

Que lui voulait-il donc ? La seule chose qu’elle savait de lui était le peu de liens qu’il existait entre les deux hommes et l’agacement que provoquait chez Lucius la désinvolture de sa progéniture.

Pourquoi se voulait-il si avenant ? Lucius lui avait-il donc beaucoup parlé d’elle ? Le connaissant, elle en doutait.

Il lui tendit le bouquet de roses blanches qu’il tenait dans les mains et qu’il semblait avoir complètement oublié.

Elle leva légèrement la main droite pour accepter le présent. Leurs peaux se frôlèrent imperceptiblement… Elle en sursauta discrètement ne s’attendant pas à ce contact et ne parvenant pas à déchiffrer les motivations du jeune homme.

Elle le remercia d’un geste de la tête.


* … Rose blanche… amour qui soupire… *

Elle retint un petit rire à cette pensée.

Ils s’assirent. Hécate s’absorba un instant dans la contemplation des fleurs.


La rose est l’image de l’âme…blanche, elle symbolise la pureté, la virginité, l’élégance et la fragilité…

Elle lui adressa un sourire innocent et fit un geste discret de la main. Un elfe de maison apparut avec un vase, saisit le bouquet et l’y disposa. Il disparut immédiatement.

Il reprit la parole, étrangement, le changement de ton fut radical.


- "Il s'agit de mon père, que vous connaissez bien, si j'en crois ses dires..."

Elle reçut un choc en entendant ses propos.

*… Lucius m’envoie son fils ?... Impossible…*

"… sachez que depuis votre...rupture....mon père est au plus mal...."

Son visage restait de marbre, mais dans son âme, mille sentiments contradictoires se précipitèrent.

…il m'a jeté dehors, moi et ma pauvre mère....nous sommes....à la rue...

Cat écouta le flot de parole sans sourciller. Attentive, les deux mains posées sur ses genoux.

Il se fit un silence, pendant lequel elle assimila tout ce qu’elle venait d’entendre. Elle ressentit une violente peine… Lucius… Elle ne voulait pas qu’il souffre… Elle l’avait tant aimé…

Allait-il donc si mal ? Pourtant, tant de temps s’était écoulé depuis leur rupture… s’il n’avait pas guéri du moins ses plaies auraient-elles dû cicatriser. Elle ressentit tout le poids de la culpabilité s’abattre sur elle.

Lorsque Draco mit son visage entre ses mains, elle baissa la tête… pour ne pas violer cet instant de douleur qui se manifestait sous ses yeux… pour ne pas assumer la violence de la tristesse qui s’immisçait dans son cœur.

Puis, la voix aigre de Narcissa Malfoy lui revint à l’esprit. Elle en grimaça... et se souvint… Lucius n’éprouvait rien pour cette femme… Tout ce qui les unissait était leur fortune, leur lignée… et leur descendant…

Elle rouvrit les yeux et fixa Draco Malfoy.

Ce fils dont Lucius était si peu fier…


-"Je vous en prie...Si vous l'avez aimé...un tant soit peu....Reprenez vos relations avec lui....et oubliez l'autre personne..."

Ces paroles arrêtèrent son cœur pendant quelques instants.

Que venait-elle d’entendre ?

Elle serra les poings sur sa robe, s’accrochant à se fin tissu pour ne pas hurler.


* …Oubliez l’autre personne…*

Monsieur, je suis navrée et peinée de la douleur que votre père subit pas ma faute…ainsi que des problèmes qui surgissent dans votre famille… mais sachez que si je suis responsable de l’un, en rien vous ne me ferez porter les déboires entre votre père, votre mère… et vous-même.

Elle explosa de rire. Un rire nerveux, un rire sans joie qui se voulut gifflant.

Quant à la personne que vous souhaitez que j’oublie, je…

Son rire s’éteignit net.



Elle ravala les mots qui allaient sortir de sa bouche.


… je vous prierai de rester à votre place et de vous mêler de ce qui vous regarde.
Revenir en haut Aller en bas
Alderik
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Sam 16 Sep - 23:20

Draco écouta sans sourciller la phrase cinglante d'Hécat Eolas et la fixa de ses grands yeux gris.

Il la contempla éclater de rire sans que cela provoque une expression sur son visage blafard ...

Mais à l'intérieur de lui, Alderik riait d'un rire plus intense encore...


*....je vois....*

-...mais...Mademoiselle...vous vous meprenez sur mon compte....comprenez ma situation...

Ses yeux se firent à nouveau suppliant...

Il se leva doucement et s'approcha d'elle...
Il s'agenouilla devant elle et posa ses mains sur les siennes... Il la transperça du regard avec detresse.


- Je me sens...si seul...depuis que...mon père...

Il disait ses mots, hésitant, entre murmure et soupir...
Ses mains caressaient les siennes dans un mouvement lent et sensuel...

Il approcha son visage du sien et se mit à frôler son cou avec ses lèvres vénéneuses...il s'approcha de son oreille et murmura :


- Hécat....je me sens....si seul....depuis que...

Il lui fit face à nouveau, n'ayant pas lâché ses mains. Il la regardait un grand sourire aux lèvres, dévoilant des canines pointues.

Il murmura d'une voix douce :


- MMmmmh, tu sens....tu sens son odeur...Son odeur...à LUI...

Le sourire s'accentua alors que sa voix changeait progressivement...

Il se mordit les lèvres, visiblement sous le coup d'un plaisir violent...


- Il t'a touché ..?......MMh, dis moi, il t'a embrassé...?

Alors qu'il plongeait à nouveau son visage dans le cou offert de la jeune fille, il éclata de rire et rugit :

- SON SAAAANNNGGG !!!!!!!! Je le sens, j'en suis sur !!!!!!!!! Mon frère !!!!! Tout ton corps respire son parfum...! Tu n'as pas le droit !!!!!!!!! C'est MON frère !!!!!!!

Les yeux de Draco virèrent du gris à un rouge sang en un clin d'oeil...

- Je vais te réduire à néant, Cat...

Aussi soudainement qu'il s'était mis à hurler, il se tut et lacha la jeune fille, se relevant, il sortit une cigarette de sa poche et l'alluma...Puis il jeta un regard rougeoyant et sombre à la jeune fille...le même regard que....

Il reprit une voix posée et murmura entre deux lattes, en jonglant d'une main avec un poignard qu'il venait de sortir :


- Tu veux gouter au petit frère avant de mourir....?

Il lui fit un sourire mauvais.

- Je suis bien meilleur que lui, crois-moi...

Nouveau sourire ...

- MMmhh, je suis sûr que t'en a envie, pas vrai...? Il sortit sa baguette et hurla :


- Imperium !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Le sort toucha Cat et il reprit :

- Debout !!!!!!!

Il écrasa sa cigarette sur le sol et approcha d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Dim 17 Sep - 12:17

De manière inespérée, Draco Malfoy tomba à ses genoux et lui saisit les mains. Tandis qu’il déployait d’un seul coup toutes les cartes de sa rhétorique, il lui prodiguait les caresses les plus répugnantes qu’elle n’eut jamais reçu. Elle tenta d’ôter ses mains de son emprise mais il les maintenait fermement.

Il s’approchait d’elle, son corps se rapprochait d’elle, son visage... Elle recula jusqu’à ce que son dos entre en contact avec le dossier de son fauteuil. Mais lui continuait de s’avancer, il se trouvait maintenant presque allongé sur elle. Il glissa son visage dans son cou et de ses lèvres néfastes, parsemait sa peau de baisers empoisonnés. Elle fut prise d’un dégoût innommable, ses cheveux se hérissèrent sur sa nuque.

Puis, sans la lâcher, il se redressa pour la regarder. Il affichait soudainement un sourire de satisfaction qui mit tout le corps de Cat en alerte. Ce sourire trahissait que quelque chose de terrifiant, quelque chose qu’elle n’avait pas remarquée de suite, quelque chose d’atroce clochait dans ce jeune homme.


- "MMmmmh, tu sens....tu sens son odeur...Son odeur...à LUI..."

* Son odeur ?... Mais c’est un malade !... Comment pourrait-il sentir l’odeur de Lucius sur moi ! *

Elle sentait que la situation lui échappait complètement tandis que l’excitation semblait gagner ce détraqué qui bavait sur elle et qui se mordait violemment les lèvres pour résister à une explosion prochaine.

Il pénétra à nouveau l’intimité de son cou. Sa respiration ressemblait à celle d’une bête enragée. Il éclata de rire et hurla dans son oreille.


- "SON SAAAANNNGGG !!!!!!!! Je le sens, j'en suis sur !!!!!!!!! Mon frère !!!!! Tout ton corps respire son parfum...! Tu n'as pas le droit !!!!!!!!! C'est MON frère !!!!!!!"

Elle hurla de surprise, de peur, et commença à se débattre pour échapper à cet aliéné. Elle fut prise de panique.

LACHE-MOI !!!!... SALE DETRAQUE !!!!!!

Plus elle forçait pour se libérer et plus elle sentait les forces grandir en lui.

* Son sang ??... Mon frère ?... Mais il parle de… *

Aaahh…

Elle s’immobilisa sous le choc de la révélation. Leurs regards se croisèrent et se mesurèrent.

* Ses yeux ont changé… Mon Dieu… ses yeux sont rouges… *

Elle ne pouvait plus faire un geste, elle ne pouvait plus réfléchir. La seule chose qu’elle pouvait faire c’était contempler ces yeux qui ressemblaient tant à ceux de son amour et qui pourtant étaient si distincts à la fois.

Il se releva la laissant inerte sur son fauteuil, comme une poupée de chiffon. Il s’alluma une cigarette calmement. Elle le contempla fumer paisiblement, puis sortir un poignard et s’amuser avec. Elle le contempla encore… comme on regarde une représentation… spectatrice d’une intrigue qui ne la concernait pas… cachée dans l’obscurité d’un parterre vide et silencieux…


* … c’est impossible… ça ne peut pas être vrai… *

- "Tu veux goûter au petit frère avant de mourir....?"

Le sens de ces mots parcourut un long chemin avant d’être déchiffrés. Pourtant c’est avec violence qu’ils firent leur effet. Son sang ne fit qu’un tour. Elle passa de l’inertie de la surprise à la force de la peur et de la haine.

Elle se releva d’un bond, le regard mauvais, les dents serrées, les poings crispés, prête à lui sauter à la gorge et à lui faire payer.

Puis un signal d’alarme…


* Du calme… il est armé… *

Dans un élan, elle sortit sa baguette de sa poche et alors même qu’elle pensait le repousser le temps de fuir, elle fut elle-même projetée en arrière. Elle s’étala sur le sol. Sa tête heurta le parquet. Elle crut sombrer un instant dans l’inconscience.

Puis le mot se fit entendre dans son esprit comme un écho fantomatique.


*…… Imperium…… *



- Debout !!!!!!!

Impossible d’expliquer cette sensation étrange de ne plus commander son corps. D’être enfermé dans une enveloppe hermétique qui vous devient soudainement étrangère. De vous sentir comme une marionnette sans fils, emprisonnée par la seule volonté d’un malade qui jouit à l’avance du bien qu’il va vous faire…

… d’avoir envie de hurler… mais d’en être incapable…
Revenir en haut Aller en bas
Alderik
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Dim 17 Sep - 15:24

Il contempla un instant l'attitude d'Hécate avec satisfaction...
Quoi de plus agréable que de croiser autant de crainte et de dégoût mêlés dans ce regard accusateur et muet...


- Ces vêtements verts sont ignobles, n'est ce pas..?

Tout en maintenant l'Imperium, il se mit à déboutonner la chemise de Draco et il la laissa glisser à terre avec un ricanement, dévoilant son torse trop pâle et trop mince, dont la taille était enserrée d'un tatouage de serpent...un serpent aux yeux rouge...identique...

Il s'approcha de la jeune fille immobile et demanda en baissant la voix :


- Est ce que je lui ressemble...?

Il passa les doigts sur les lèvres de Cat.

- Est ce que mon odeur ressemble à la sienne..?

Il baissa les yeux avec un sourire et murmura :

- Mon sang, en tout cas, est le même à 95 %... Les 5 % restants, c'est du Alderik Parker, c'est ce qui fait que je dépasse l'original....

Il partit d'un grand rire, comme s'il venait d'entendre une bonne blague et secoua la tête...

Il passa ses bras autour d'elle et la rapprocha de lui brusquement...

Puis il murmura :


- Embrasse-moi...

Il attendit qu'elle obtempère et reprit :

- Je veux que tu prononces mon nom...quand je vais te tuer...

Il laissa glisser la lame le long d'elle et coupa les bretelles de la robe...

D'un ton plein de désir, il souffla :


- C'est fou ce que tu sens son odeur...

puis d'un air triomphant :

- je me demande la tête qu'il va faire lorsque je lui dirai que tu m'as supplié de coucher avec toi et qu'ensuite je t'ai tué....

Il la repoussa sur le fauteuil et s'allongea sur elle...

Puis il lui murmura au creux de l'oreille :

- Si tu crois que mon frère t'aime, tu es pitoyable... Jamais il n'a aimé quelqu'un, jamais....Il ne sait pas aimer...tu sais qui il est...il est totalement sans pitié...jamais il n'aimera personne et surtout pas une fille comme toi....il est Satan, Hécat...
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Dim 17 Sep - 15:33

Expelliarmus !

Aldérik se retrouva propulsé dans les airs, sa baguette étant cueilli au passage par une corneille.

On ne peut pas vous faire confiance Monsieur Parker ! Je vous avais pourtant prévenu... La voix était déformée par la rage...

Plus pour lui-même :
Je savais que je devais vous suivre... J'ai vu ce que vous avez fait chez elle !

* Si seulement, j'étais venu plus tôt ! *

Son regard s'était attaché sur Hécate, qui gisait inerte par la faute de son complice... Lucius s'en voudrait toujours pour avoir été aussi aveugle.

Il ne laissa pas au blaud coloré le temps de répondre, qu'il lançait un deuxième sort sur le sorcier désarmé :


Silencio !

Et les lèvres d'Aldérik se retrouvèrent closes sous le charme de Lucius Malfoy. Que cela vous empêche de baver n'importe où.

Mademoiselle !

Lucius fût dépassé par une trombe ressemblant à une elfe qui se jeta sur sa maîtresse en criant.

La baguette pointée sur l'infortunée, Lucius libéra celle qui fût son aimée :
Finite Incantatem et s'approcha d'elle précautionneusement.

Il détacha sa lourde cape noire et en enveloppa la jeune fille avant de se retourner à nouveau vers Aldérik avec l'envie de le mettre en pièces dans la seconde bien que celui-ci n'ait aucunement l'intention de se laisser découper en fines tranches...
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Mer 20 Sep - 11:43

Cat regarda Alderik ôter sa chemise et dévoiler un torse encore plus pâle, encore plus mince que celui de Tom mais… ce même tatouage… Cette représentation d’un long serpent, lové autour de la taille, dont les yeux rouges et transperçants sont comme des aiguilles plantées dans l’âme.

* Tom… *

Elle sentit son cœur et sa gorge se révolter comme quand les pleurs ne sont pas loin… mais son corps n’aurait fourni aucune larme…

Alors son visage s’approcha docilement de celui d’Alderik. Ses lèvres entrèrent en contact avec cette bouche infâme.


* Ce n’est pas moi… *

Les langues se cherchèrent machinalement, effectuant des caresses vides de sens.

* Ce n’est pas moi qui fais ça… *

Elle sentit le corps de l’intrus se contracter dans un élan de plaisir vicieux.

* Tu n’y peux rien… oublie… laisse-toi aller… oublie ton corps… *

Le baiser dura longtemps… si longtemps… ce n’était qu’une mimique de la passion… une mauvaise caricature du désir… leurs lèvres s’amusaient sans envie, les dents les mordaient sans flamme…

Le corps de Cat s’exécutait mais ne ressentait que haine et répulsion…


* Ignore ton corps bon sang !!... concentre-toi plutôt sur un issue… réfléchis… il doit bien y avoir une échappatoire… *

Alderik parlait, il ne cessait de parler… mais Cat n’entendait plus ses paroles… Elle luttait violemment pour ne pas les entendre. Elle devait agir… trouver une solution, se sortir de ce piège…

Il la déshabilla, elle s’en rendit à peine compte.


- je me demande la tête qu'il va faire lorsque je lui dirai que tu m'as supplié de coucher avec toi et qu'ensuite je t'ai tué....

* Tom… si tu savais… si je pouvais être sûre que tu sais vraiment comme je t’aime… *

Il la repoussa sur le fauteuil où elle s’était tenue assise peu de temps avant et leur corps entrèrent en contact. Il était sur elle et semblait dévoré par un désir grandissant et malsain.

… "Il ne sait pas aimer...tu sais qui il est...il est totalement sans pitié..."

*… c’est de ta main que j’aurais aimé mourir… *

"… surtout pas une fille comme toi....il est Satan, Hécate..."



Soudain, elle réalisa. Elle comprit l’urgence dans laquelle elle se trouvait.

* Je vais mourir !!! Tu vas mourir dans un instant Cat !!!... les Aleph !!!! Ta vie n’est rien à côté… *

Hurler !

Une seule personne pouvait encore l’aider… la seule personne avec qui elle était liée par la télépathie depuis toujours…


* Mandy !! Ecoute-moi !!!... *

...

* Mandy, tu dois absolument rester en dehors de cette pièce… tu ne dois entrer sous aucun prétexte, tu m’entends ? Tout repose sur toi… Vas immédiatement sceller les Aleph… quand tu auras fini, préviens-moi… je te dirai quoi faire… *

Elle sentit que le message était passé…

… Il ne lui restait donc plus qu’à attendre… subir et attendre… espérer que Mandy serait rapide… et qu’Alderik s’amuserait longtemps de son corps… que les Aleph seraient en sécurité… que Mandy reviendrait vite… qu’elle pourrait ensuite… mais chaque chose en son temps… pourvu qu’elle revienne vite…

C’est alors que dans un énorme fracas, une voix connue brisa l’atmosphère irrespirable de la pièce. Alderik fut soulevé de son corps comme une feuille morte emportée par le vent.


* Lucius !!!???...*

Elle était tétanisée, transie… elle ne pouvait bouger… elle ne comprenait plus rien… Mais que faisait Lucius dans ce salon ? Par quel miracle ?...

Elle vit soudain Mandy lui sauter à la gorge, en pleurs, tremblante… elle vit Lucius poser des yeux pleins de tristesse sur son corps abandonné… Elle vit Al vouloir s’exprimer sans y parvenir… Elle contemplait la scène et avait le sentiment de se trouver dans un cauchemar atroce…


"Finite Incantatem"

Lucius venait de la délivrer. Il la recouvrit délicatement de sa cape.

Son corps se détendit d’un coup. Toutes les émotions qu’elle avait accumulées pendant cette scène d’infamie, elle les ressentait prêtes à exploser et à tout dévaster.

Elle se releva d’un bond, trop vite. Elle en eut un vertige, s’appuya au fauteuil tout en plantant des yeux meurtriers sur Alderik qui se tenait non loin d’elle.

Elle se jeta sur lui, incontrôlable, sa force décuplée par la haine qu’elle venait de contenir durant ce qui lui semblait une éternité. Elle le gifla et enfonça ses ongles dans la joue blanche. Quatre griffures profondes se mirent à saigner immédiatement.

Elle attrapa ensuite sa tête sans ménagement et murmura à son oreille.


Pfff… Tu en ai donc réduit à ça ?... Tu as vraiment un problème, mon pauvre… c’est ton insignifiance…

D’ailleurs je suis sûre que TON frère te méprise… car en rien tu ne lui ressembles !


Elle rit doucement.

Et si tu penses que je vais aller lui rapporter tes minables exploits… tu te trompes… j’aurais trop peur de l’ennuyer !

Mais tu pourras toujours aller lui raconter toi-même !


Elle ne se maîtrisait plus… s’entendit parler… et se fit peur.

Cette violence ne lui ressemblait pas…

Elle s’effondra en pleurs. De son corps, s’évadaient de longs sanglots, trop longtemps contenus. C’est aliéné avait voulu salir son amour… Elle n’arrivait pas à oublier… les douleurs de son corps n’étaient rien, comparées à l’empreinte qu’il venait de déposer dans son âme.

Ses larmes coulaient sans relâche…

Elle se retourna vers Lucius qui l’observait sans un mot.


Lucius…

Un nœud dans la gorge… un nœud dans le ventre…

Lucius… sans vous… merci…

Elle se jeta dans ses bras, reconnaissante, tremblante, épuisée nerveusement et physiquement…
Revenir en haut Aller en bas
Alderik
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Lun 25 Sep - 14:59

Lucius avait fait son entrée...fracassante...

Alderik sourit intérieurement. Cela lui ressemblait bien. Grandiloquent, peu efficace et surtout.....prévisible...


*...Accio baguette...*

Le sort informulé lui fit retrouver sa baguette , alors que Cat se jetait sur lui, lui infligeant une déléctable blessure au visage...

Il en soupira d'aise...Dieu merci, Lucius était venu faire son petit numéro. Serait-il parvenu à violer Hécate Eolas...? Rien n'était moins sûr...Seule la faible odeur du corps de son frère sur elle l'avait un tant soit peu excité...mais pour le reste...

Il sourit caressant les griffures de Cat...sans aucun doute la réaction la plus excitante qu'elle avait eu jusque là...


*....Finite incantatem....*

Il retrouva l'usage de la parole et mumura d'un air sarcastique à l'intention de Lucius :

- Heureusement que tu étais là pour sauver Hécate.... *....et pour m'éviter une tâche aussi pénible...mais une fois de plus sans t'en rendre compte, tu as fait mon jeu, cher Lucius...*


Il s'approcha d'Hécate et envoya d'une voix dure :

- Souviens toi de ce que je t'ai dis. IL s'en fout de toi...et tu serais vraiment folle de croire qu'IL pourrait t'aimer...

Il tourna le dos à la touchante scène de réconciliation et leva la main en signe d'adieu...

* Puissiez-vous vous réconcilier totalement....j'espère que Lucius ne foirera pas le reste...*

Il fit retentir un étrange petit rire cristallin et envoya un baiser en direction de Cat, ainsi qu'un clin d'oeil, avant de transplaner.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Mer 27 Sep - 22:41

Lucius ne comprenait pas trop ce qui venait de se dérouler sous ses yeux... Mais à la sentir ainsi contre lui, il oublia la haine qui émanait d'elle quelques instants plus tôt et qui l'avait jetée à la gorge d'Aldérik... Il était resté coi devant un tel déchaînement, et une grande tristesse l'avait envahi à cette vision.

Je vous ramènerai la peau de ce serpent visqueux... Il n'existe qu'un châtiment pour lui.

Il avait des sentiments contradictoires vis-à-vis d'Al... Le choc qu'il avait ressenti quand Hécate s'était jetée sur lui, il lui en serait presque reconnaissant ! Mais en même temps... Il sentait la haine le brûler de l'intérieur, la haine cet être infâme qui avait osé souiller le seul joyau de pureté qu'il avait connu dans ce monde...

Et le regard du serpent en question... Une lueur d'ironie y brillait juste avant qu'il ne disparaisse... et puis il y avait tant de nonchalance dans ce geste d'adieu... Lucius était dégoûté, révulsé...


* Comme s'il avait tout prévu... *

Mais la douleur d'Hécate, elle, était bien réelle... * Comment peut-on jouer ainsi avec les gens et leurs sentiments ?? *

Aldérik avait agi comme s'il se moquait de ce qu'il faisait... Comme si torturer quelqu'un ne lui faisait rien... (HJ : oui, je sais, il fait pareil)

Hécate, je suis là... Il ne vous arrivera plus rien, je serai toujours là pour vous, quoi qu'il arrive...

Des mots dérisoires, un baume bien léger à côté de ce qu'elle avait subi, mais il était démuni devant sa détresse, lui qui était habitué à écraser les autres plutôt qu'à les réconforter.

Ce moins que rien paiera pour ses actes, j'en ref... j'y veillerai... ne vous inquiétez pas.

Pour lui même, Dus ai-je te poursuivre jusqu'à la fin des temps...

Il faut vous occuper de vous maintenant.
Il était arrivé "à temps" et Hécate n'était pas de faible nature... Mais il fallait s'occuper de ses plaies intérieures...

Lucius dut s'y reprendre à plusieurs fois avant de parvenir à prononcer cette phrase fatale d'un ton neutre.


Vous ne pouvez rester seule ici cette nuit, je ne permettrai pas que vous restiez seule ici pour cette nuit... Il vous faut quelqu'un pour veiller sur vous...

Il avait beau y penser, pour lui il n'y avait qu'une solution possible... Il dit d'un ton impérieux :

Je vous emmène chez votre ami...
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Jeu 28 Sep - 21:18

La sortie d’Alderik fut tout aussi pitoyable que le reste. Pourtant, ses mots, emplis de venin, lui traversèrent le cœur. C’était irraisonné, elle le savait. Ce type avait un problème d’ego, un dérangement émotionnel, un manque évident… ses paroles ne devaient pas la toucher. S’il était venu faire sa scène de jalousie, c’était bien que quelque chose peinait entre lui et Tom…

Et pourtant…

Elle sentait son cœur meurtri, ses défenses affaiblies. La peur l’avait rendue vulnérable ; et la souffrance psychologique s’infiltrait insidieusement dans son âme transie.

Lorsqu’il quitta la pièce, ses mots résonnaient encore dans son esprit. Une lutte s’engagea en elle entre sa raison et ses sentiments. Elle était à bout de forces et l’issue n’en serait que néfaste.

La présence de Lucius la réconfortait. Elle s’accrochait à sa chaleur, comme un naufragé à son dernier espoir de ne pas sombrer, englouti. Sans se rendre vraiment compte de ce qu’elle faisait, elle se blottissait contre lui, le visage ruisselant de larmes.
Il parlait de vengeance, de châtiments… mais rien de tout cela n’intéressait Cat, dont toutes les pensées étaient rivées vers la cause de son désespoir.


- "Vous ne pouvez rester seule ici cette nuit, je ne permettrai pas que vous restiez seule ici pour cette nuit... Il vous faut quelqu'un pour veiller sur vous..."

A ces mots, elle s’arrêta de pleurer, de bouger, de respirer.

Qu’était-elle entrain de faire ? A se lamenter des souffrances de son cœur dans les bras de Lucius qui méritait tout sauf ça !

Elle s’écarta de lui, s’essuya les yeux du revers de la manche et tenta de sourire…


Je vous emmène chez votre ami...

Le bras lui retomba le long de son corps.

Avait-elle bien compris ? Lucius qui l’avait sauvée, consolée… Lucius qui veillait sur elle… et qui maintenant voulait l’emmener chez celui qu’elle aimait ?

Elle sentit qu’à nouveau les larmes lui montaient aux yeux. Elle retint l’envie qui surgit en elle de le serrer fort dans ses bras pour le remercier… Elle le fit pour lui…


…Je vous remercie… Lucius… mais ça ira… ne craignez rien pour moi… Il ne reviendra pas…

Voyant son air attristé et dubitatif, elle continua.

De plus ce château est une véritable forteresse, je ne serai nulle part ailleurs plus en sécurité qu’ici.

Lucius, je…


Elle se sentait redevenir toute petite fille, maladroite, honteuse de créer tant de soucis autour d’elle.

… je ne saurais comment vous remercier… pour tout… Votre arrivée inespérée m’a…

* D’ailleurs… que venait-il faire chez moi ? Comment est-il entré ? Mandy était bien trop occupée pour lui ouvrir et elle ne l’aurait pas fait vu la situation… *

Elle lança un regard la petite elfe qui lui fit un signe discret de négation.

Lucius… dites-moi ce que me valait votre visite aussi bienheureuse qu’impromptue…

Quel était ce doute qui l’envahissait ?…
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Ven 29 Sep - 21:46

* Son regard... * Il ne l'avait jamais oublié, il le suivrait jusqu'à son lit de mort... Dire qu'il avait failli être privé du droit de la regarder simplement ainsi, sans aucune prétention...

Il s'aperçut qu'il avait perdu le fil de ses paroles... Il voyait ses lèvres bouger, mais il ne l'entendait plus, il était perdu dans son monde, mais dans son bonheur, une phrase lui heurta douloureusement les tympans :


"Lucius… dites-moi ce que me valait votre visite aussi bienheureuse qu’impromptue…"

Il balaya les remerciements entendu d'un geste de la main, avant de la reposer, protecteur, sur ses frêles épaules.

Vous n'avez pas à me remercier... Mon arrivée ici n'est qu'un concours de circonstances... C'est grâce à vous si je suis ici ce soir, vous savez ?

Devant son air perplexe, il reprit précipitamment :

* Une excuse, vite ! *

Pardon ! j'oubliais de m'excuser pour les dégâts occasionnés à votre demeure. Il eut un regard gêné en direction du hall d'entrée. La porte aura peut-être besoin d'être remplacée...

* En fait c'est simple..
*

Il reprit son explication :

Je suis arrivé de façon cavalière je l'admets, mais ma visite n'a rien d'impromptu...

Vous m'avez écrit, vous vous souvenez ? Pour me demander la permission de venir m'entretenir d'un sujet. Et étant d'un naturel impatient, je suis venu vous voir... Comme personne n'est venu m'ouvrir, j'ai senti qu'il se tramait quelque chose...


Il baissa la tête...

Alors je suis entré... et la suite vous la connaissez...

Se redressant, il remit sur la table son unique sujet de préoccupation : elle.

Mais je maintiens que si vous êtes en sécurité ici, il y a de fortes chances pour que vous vous y sentiez mal... Je puis vous emmener chez votre ami, vous avez besoin de quelqu'un maintenant... Toute brave que vous êtes...

Un Malfoy, c'est bien connu, c'est têtu...

Et si vraiment vous ne voulez pas partir... permettez-moi de rester cette nuit dans votre forteresse...
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   Dim 1 Oct - 20:58

Elle écouta Lucius lui donner les raisons de sa venue. Elle avait complètement oublié l’existence de cette lettre qu’elle lui avait effectivement envoyée quelques jours auparavant. D’autres préoccupations avaient envahi son âme, sa quête lui semblait soudainement bien dérisoire… face à la douleur qui avait envahi tout son être.

…« IL s'en fout de toi...et tu serais vraiment folle de croire qu'IL pourrait t'aimer... »

Les mots lui coûtaient. Elle avait surtout besoin de repos, de solitude et de réflexion. Lucius prouvait, encore une fois sa valeur et son amitié… jamais il ne s’était montré si protecteur et attentionné, mais sa présence ne pouvait que compliquer d’avantage les sombres chemins que prenait son âme torturée. Pourtant les règles de la courtoisie ainsi que l’amitié et la reconnaissance qu’elle ressentait pour lui l’empêchaient de lui refuser l’hospitalité.

* Alderik Parker… le frère de Tom… *

Lucius, je ne quitterai pas ma demeure ce soir… J’ai tant besoin de repos et de solitude… J’espère que vous me comprendrez…

* Alderik Parker… tu m’as tuée, tes mots se sont plantés en moi comme autant de pointes assassines… *

… Faites Lucius, si vous le souhaitez… nous ne manquons pas de chambres d’amis… quant à moi, je crois que je vais me retirer dans mes appartements…

Elle s’approcha de lui, se mit sur la pointe de pieds et déposa sur sa joue un baiser chaste.

Nous aurons d’autres occasions de nous entretenir du sujet qui me préoccupait dans la lettre que je vous ai envoyée…

« … Il ne sait pas aimer...tu sais qui il est...il est totalement sans pitié... »

Je vous souhaite une bonne nuit, Lucius…

Elle quitta le salon sans lui laisser le temps de protester.

A peine la porte se fut-elle refermée, qu’elle se mit à courir vers sa chambre, les yeux à nouveau pleins de larmes. Elle s’enferma dans son antre, passa devant son lit sans lui accorder un regard, ouvrit grand la fenêtre et monta sur son rebord comme elle avait fait dans ce moment d’élévation, quelques jours plus tôt.

La lune se reflétait, frissonnante, sur les eaux du lac ensommeillé. Cette attirante étendue venait caresser les pieds de son château, lui conférant un champs de lumière vaste et profond.

Le silence de la nuit humide était bercé par les remous de la surface laiteuse… quant à ses profondeurs… attirantes comme les ténèbres de l’oubli…

Se fondre dans l’infinité des possibles, disparaître dans l’informel, s’y dissoudre totalement…

Elle sentait déjà la froide morsure de l’eau, et son corps impassible s’y livrer, soumis. Les yeux grands ouverts dans ce ventre de la terre où lentement elle se laissait aller. Les lueurs de la lune s’éloignant, tout comme les yeux du monde resteraient à la surface… où tout continuerait d’exister, de vivre et d’aimer… Ces dernières lueurs de la lune seraient autant de larmes qui ne la toucheraient plus, oubliées à la surface… alors qu’elle poursuivrait sa descente vers les tréfonds des l’obscurités abyssales…

Sa bouche s’ouvrirait pour te dire une dernière fois…

…mais seul le baiser de l’eau répondrait à cet appel muet…

Les eaux froides pénètreraient son corps encore brûlant de ta salive et de ton sang…

Alors elle leva une main vers la luminosité de ces aveuglants abîmes, pour caresser ces confondantes visions aquatiques, ces souvenirs dansants autour de son corps qui faisaient flotter sa robe et onduler ses cheveux… ces souvenirs mouvants qui l’entraînaient à leur suite… toujours plus bas, vers la quiétude des profondeurs… où plus rien ne se meut que dans une parfaite harmonie… dans une immobilité éternelle



Elle respira intensément l’air de cette nuit tiède et silencieuse, ses yeux clos rivés vers le spectacle de ses mondes engloutis…

Elle emprisonna l’air dans ses poumons pendant de longues secondes, une larme glissa le long de sa joue, s’imprégna des couleurs lunaires avant de s’échouer dans le lac et d’y laisser son empreinte éphémère...

Puis, lentement, elle rouvrit les yeux. La lune lui rendit son sourire fécond…


Pourquoi est-ce toujours lorsque l’on frôle la fin que l’on se sent le plus en vie ?

Ses bras s’enroulèrent autour de son corps, embrassant le néant, serrant le vide… Elle déposa dans cette étreinte tout l’amour qu’elle aurait souhaité partager, mais qui ne pouvait aller au delà de ses propres bras, de ses propres mains, de son propre corps…

* … tu sais, Tom… et je sais aussi… *
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fameuse rencontre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fameuse rencontre...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une pluie d'étoiles filantes {°__PV
» Emilia et Landon : " Ah tiens, ça ne serai pas toi la fameuse soeur ? "
» La fameuse pierre AUBE
» La fameuse touche pour accelerer le jeux
» 04.06/29.L : La fameuse camionnette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Grande-Bretagne :: Scotland :: Highlands :: Inverness :: Château des Eolas-
Sauter vers: