Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une lettre à Mme Malfoy

Aller en bas 
AuteurMessage
L. Malef
Invité



MessageSujet: Une lettre à Mme Malfoy   Dim 8 Oct - 18:27

La vie au château n'était pas de toute repos en ce moment... Lucius n'arrêtait pas d'être dérangé, alors il prit une décision... Il savait que cela lui en coûterait, vu les engueulades qu'il y avait eu entre eux avant qu'il ne décide de la mettre à la porte...

Il se souvenait encore de la rencontre entre Hécate et sa femme...
* Pardon, Melle Eolas... * Depuis leur rupture, Lucius évitait de penser à elle en tant que "Hécate", cela lui donnait trop de nostalgie...

Les elfes de maison courraient autour de lui, remettant tout en l'état. Une femme de Malfoy ne pouvait revenir dans un château dévasté, il avait donc engagé des elfes pour que ceux-ci fassent quelques menus travaux. * Dans vingt-quatre heures, tout devrait être comme neuf * Les rosiers de sa femme avaient déjà étaient remis en état, il avait simplement recommandés des plants déjà hauts et faits replantés. L'elfe jardinier avait assuré que les rosiers accepteraient la transplantation.

Satisfait par cette assurance, et assuré que tout serait pour le mieux, il demanda du papier et une plume à son nouvel elfe de maison en elfe, Squicky.

Sa lettre fut courte :



Citation :
Narcissa,

Je pense que cette séparation à tous les deux nous a procuré quelque bien dernièrement. Mais il serait temps que nous reprenions la vie commune, si vous demeurez plus longtemps au Manoir des Black, les "bonnes gens" se mettront à jaser... Et cela m'agacerait hautement que de voir mon nom traîné dans l'opprobre...

Si malgré tout, vous estimez que mes tors sont insurmontables, j'entamerai une procédure de divorce et j'assumerai entièrement l'avenir de Draco, notre fils.

Dans l'attente d'un signe de votre part, veuillez accepter mes respects les plus sincères,

Votre époux,
Lucius Malfoy


Se relisant : * Evidemment, ça manque un peu de romantisme... * Mais cela faisait longtemps que le romantisme avait disparu de son esprit. * Après tout, notre affaire est avant tout un mariage de raison * C'était son point de vue en tout cas...

Il soupira... * La vie aurait pu être bien différente... *

Il se frotta inconsciemment le bras gauche, comme s'il avait des démangeaisons.

Squicky, donne cette lettre à Isaac qu'il la porte à Mme Malfoy au château des Black. L'elfe acquiesca et disparu très vite de son horizon visuel.
Revenir en haut Aller en bas
Narcissa
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Dim 8 Oct - 18:56

Narcissa se sentait seule dans son ancienne demeure, le manoir des Black, elle s’y était rendu après la séparation avec son époux..

Elle n’aimait plus cet endroit, rien ne lui appartenait fondamentalement, ce n’était pas à son goût, ce n’était pas sa décoration type..
Bref, en dehors des changements matériels, madame malfoy avait également quelques soucis affectifs.. Même si les sentiments n’étaient pas forcément le propre d’une femme telle que Narcissa, la chaleur du corps de son époux, Lucius lui manquait..
Elle voulait retrouver ses repères, elle souhaitait serrer son mari, son amant dans ses bras, être près de lui, lui souffler de douces paroles au creux de l’oreille.
La dame retrouverait la paix intérieure seulement lorsque sa famille sera de nouveau réunie au manoir Malfoy..
Soudain, un elfe de maison vint lui signaler qu’elle avait du courrier. Elle prit aussitôt la lettre, sans daigner remercier l’être ignoble, se contentant de le rejeter du bout de son pied.
Narcissa reconnut de suite l’écriture, c’était celle de Lucius..
Il lui demandait de revenir au manoir, qu’il reprenne leur vie commune. Madame Malfoy souhaitait cela depuis quelque temps maintenant, alors bien sûr, elle sauta sur l’occasion..

* Je ne vais pas lui envoyer de lettre, je vais me rendre directement là bas *

La dame était décidée, et rien ne pouvait perturber les idées de Narcissa Black Malefoy quand celle-ci avait pris sa décision..
Elle ramassa donc rapidement quelques affaires et transplanta au manoir Malefoy..
Elle ne prit bien entendu pas la peine de frapper à la porte, après tout, elle était chez elle..
La porte était ouverte, elle entra, marcha directement en direction de son époux.
Puis Narcissa dit ces quelques mots d’une voix douce, mais légèrement haletée:

- Bonsoir Lucius..
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Dim 8 Oct - 21:29

Après avoir rédigé sa lettre, Lucius s'était réfugié dans le petit salon vert au rez-de-chaussée, hors d'atteinte de ses petits ouvriers... Il sirotait pensivement un whisky, jetant de temps en temps un oeil à un objet qu'il gardait en main quand il entendit le son d'une voix particulièrement familière...

- Bonsoir Lucius..

Ces deux mots eurent pour effet qu'il cacha immédiatement l'objet dans sa poche comme un collégien prit en faute...

Narcissa !!

* Cela fait à peine quelques heures que le hibou est parti ! *

Je ne vous attendais pas si tôt... Le manoir est dans un de ces états ! Je suis confus.


Il s'était levé pour mieux accueillir sa femme et s'arrêta à quelques pas d'elle. Je suis heureux de vous savoir de retour ma chère. Après l'avoir embrassé sur le front, il la mena jusqu'à un siège et s'installa à ses côtés.

Prenant sa main dans la sienne :


Je pense avoir des excuses à formuler sur mon comportement d'il y a quelques temps... Je pense que vous m'en tenez rigueur et je suis pleinement conscient que mon comportement est inexcusable. Mais ces derniers mois m'ont aidé à réfléchir et je pense qu'il n'est pas raisonnable que nous vivions séparés... Comme je vous l'ai dit dans ma lettre.

* Lucius, mon cher, tu radotes. *

* Je ne vous ai rien demandé !! * Furieux envers son ancêtre comme à chacune de ses interventions dans son esprit.

L'agacement lui fit presser un peu fortement la main de sa femme qu'il tenait toujours... Il s'en rendit et penché vers elle avec l'air le plus contrit qui soit il lui demanda d'une voix basse :


Me pardonnez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Narcissa
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Dim 8 Oct - 22:00

Narcissa était à présent près de son époux, quand il entendit sa voix, il se précipita pour dissimuler quelque chose dans sa poche.


- Me cacheriez-vous des choses mon cher époux ?

La dame le dévisagea d’un regard intense, cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas plongé ses yeux dans le regard océan de son mari..

- En effet, le manoir est dans un état désastreux, les elfes de maison, ces sales vermines feraient mieux de s’activer..
Mais… Lucius… Je ne pouvais pas attendre davantage, vous m’avez tellement manquée..

Madame Malefoy se laissa embrasser par son mari, juste un baiser sur le front, rien de plus..
Il l’entraîna ensuite à s’asseoir à côté de lui, elle le suivit sans broncher.

- Votre attitude envers moi a été des plus abjectes.. Au manoir des Black, je me morfondais profondément, une vie de solitaire n’est pas pour moi..

Leurs mains étaient liées, elle serra fort celles de son époux, baissa les yeux.


- Je souhaiterai vous haïr profondément pour le Mal que vous m’avez fait, mais je ne peux guère..
Mon corps et mon esprit vous appartiennent, un pacte s’est lié entre nous. Vous êtes mon mari, je suis votre femme, et cela à jamais..

Narcissa releva les yeux, une fine larme coula lentement sur sa joue si pâle.. Elle retira ses mains de celles de son époux, lui caressa les cheveux docilement et soigneusement.

- Je vous pardonne Lucius..
Mais je souhaite que plus jamais cela ne se reproduise, aimez moi à n’en plus pouvoir, serrez moi contre vous..
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Dim 8 Oct - 22:53

Mais non ma douce, je ne vous cache rien voyons ! Il avait cela sur un ton offusqué, sentant toute la jalousie que contenait la voix de sa femme...

Ses yeux étaient aussi bleus que les siens... Elle était son double, sa parèdre... Elle lui était destinée depuis sa naissance... Ils se connaissaient depuis si longtemps qu'ils en étaient incomplets pris à part...

Il l'écouta attentivement. En plus d'une brève pointe de jalousie, il y avait beaucoup de colère et de rancoeur dans sa voix et dans son coeur...


Votre haine serait compréhensible... dit-il pensif...

* J'ai l'impression que son séjour au Manoir des Black l'a quelque peu changé... * Il n'avait pas souvenir d'une telle passion chez sa femme... Ni de cette cassure dans le son de sa voix... Elle pleurait, il le sentait, sa voix l'avait trahie...

Ne pas pleurer je vous en prie ! Il avait murmuré ces mots le visage très près du sien, ses yeux fixés sur les mains de son épouse,

Son pardon obtenu, Lucius obtempéra immédiatement à la demande de son épouse en enlaçant sa taille fine, avec cette impression de retrouver quelque chose longtemps égaré. Il passa une main sur son visage, effaçant au passage toute trace de larme sur son blanc visage.


Vous serez à jamais mienne, ma douce... Effacez jusqu'à la signification du mot tristesse de votre esprit... Je ne pourrais me séparer de vous à nouveau... Je vous séduirai à nouveau s'il le faut...

Quand Lucius embrassa sa femme, il regretta que Melle Jone ne soit pas là, ne serait-ce que pour le plaisir de voir sa tête à ce moment précis... Les époux liés dans une même envie de réconciliation...


Dernière édition par le Mar 10 Oct - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Narcissa
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Dim 8 Oct - 23:21

[HJ: Je réponds assez précipitemment, j'aime ce sujet, je suis contente d'être Narcissa Malefoy !
Puis je serai absente toute la semaine à venir.. Je peux répondre que le week end.. Alors au week end prochain mon tendre époux.. ^^ Cool ]



Son époux lui affirma qu’il ne lui cachait rien, Narcissa ne le crut pas totalement mais ne trouvant pas la force ni ayant l’envie de provoquer une nouvelle dispute, elle se tut puis se contenta d’un simple hochement de tête..
Son mari la dévisageait à son tour, il semblait pensif, un rien étonné par la conduite de sa femme..

- Je ne pleure plus, je suis dans vos bras. Tout semble changé, je veux revenir aux sources, mais y donner plus de passion. Je veux une entente cordiale, un amour passionnel et envoûtant entre nous.

Narcissa se laissa prendre par son époux, il passa les mains autour de sa taille, elle aimait sentir ses mains sur elle. Le contact entre leur peau était comme divin, leurs corps semblaient faits pour fusionner ensemble..
Il effaça du visage de la dame ce liquide salé et nacré. Son doux visage redevint lisse, un léger sourire lui parcourut les lèvres.
Elle était enjouée, non pas totalement heureuse, parce qu’une femme comme Narcissa ne connaîtra sûrement jamais le bonheur suprême. Mais son visage rayonnait davantage, elle était dans les bras de son amant, elle en était fière..

- Je vous rassure, il n’est pas nécessaire de me séduire à nouveau, je suis déjà totalement captivée par votre charme..

Les époux s’embrassèrent langoureusement, leur séparation aura eue le mérite de raviver la flamme de la passion, de l’amour fusionnel entre ces deux nobles êtres..
Narcissa se leva de son fauteuil, s’assit sur les genoux de son mari, l’embrassa de nouveau.
Puis lui chuchota dans le creux de l’oreille:

- Je t’aime Lucifer, tu es mon démon, fais moi reine des Enfers..

Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Mar 10 Oct - 23:19

Elle ne l'avait pas repoussé, ses mains, parcouraient la courbe reconnue de ce dos jusqu'à ses reins. Elle ne bougeait pas, ne le fuyait pas, mais au contraire, le voulait lui...

"Une entente cordiale... "

Il n'écouta pas la fin, ils avaient utilisé ces termes pour qualifier leur mariage qui n'était rien de plus alors qu'un contrat... Puis Narcissa s'était lancée dans l'éducation de son fils et Lucius était allé voir ailleurs si le mot passion n'existait pas...

Elle lui chuchota à l'oreille.

Au mot "enfer", son corps le trahit, il reconnaissait sa soeur longtemps délaissée sans avoir besoin d'entrer en contact profond avec elle... A défaut de la reconnaissance de l'âme, le corps suppléait au manque. Son corps avait faim et désirait être assouvi maintenant...

Et Narcissa possédait une sensualité à fleur de peau...

Il la prit dans ses bras comme on porte une jeune mariée à qui l'on promet que la nuit sera longue... Narcissa méritait mieux qu'un divan miteux pour une seconde nuit de noces. Elle avait pendu ses bras à son cou et ne le lâchait pas des yeux.

Mais ce n'était pas sans lui rappeler une autre femme, inanimée celle-là... Il l'avait porté elle aussi, mais c'était dans les bras d'un autre qu'elle passerait la nuit. C'était elle la flamme qui avait allumé le brasier de ce soir, par sa seule évocation... bien que mêlée de tristesse...

Ce sentiment maudit, cent fois refoulé... Le sentiment d'avoir été trompé ne disparaitrait pas avec le temps. Il l'avait espéré, mais rien ne changerait cela, ni le temps, ni toutes les femmes qui traverseraient sa vie... A défaut d'oublier, à défaut de pardonner, il pourrait essayer d'aimer à nouveau la seule femme qui n'avait d'yeux que pour lui...

Narcissa l'attendait, elle l'espérait... Ses yeux mendiaient ses caresses, son âme criait après lui, s'enroulant autour de son corps, quémandant toujours et encore.

Et lui se sentait si vide à cet instant... Avait-il le droit de lui faire cela ? Pourrait-il seulement un jour répondre à ses attentes... A elle qui lui pardonnait tout...


* Continue à sourire Lucius, elle t'attend, elle n'attend que toi... Peut-on refuser de donner l'amour à une femme vous hurle de vous noyez dans ses larmes ? *

On peut essayer de fuir et de changer sa vie... Il y en aura toujours pour se raccrocher à vous et vous forcer à abandonner votre chimère... Eut-elle les plus beaux yeux du monde...

Il faut être raisonnable... Et marcher droit, comme on le lui a si bien appris pendant ses vingt premières années de vie. Oui, elle serait sienne car elle lui était destinée, elle serait son amante cette nuit et les suivantes, il n'y avait, en droit, place pour aucune autre dans ce coeur en déroute.

Narcissa est son passé, elle sera son futur parce que son présent l'a oublié... Quoi de mieux que le passé pour se recréer un avenir... Il apprendra le pardon avec elle, lui qui refusait d'accepter cette faiblesse, il réapprendra à vivre avec elle, pour elle...

Les yeux dorés d'Acid, le brun regard de Hécate... les yeux noirs de Nékléa... devraient se fondre dans un ciel bleu sans orage... Jusqu'à ce que tout s'éteigne dans un oubli éternel et glacé... Les yeux bruns du médaillon, délaissé en même temps que tout vêtement devenus superflus, brûlaient de reproche...

Resté muet jusque là, à son tour il lui murmura à l'oreille :


Tu connaîtras l'enfer Narcissa, j'y brûle et t'y attends déjà... Avant de se perdre pour la nuit en caresses et en morsures dans la chair tendre de ce corps désirable...
Revenir en haut Aller en bas
Narcissa
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Sam 14 Oct - 0:06

Narcissa se laissa porter par son mari, elle ne savait pas exactement où allait-il l’emmener, mais de toute façon, elle s’en contrefichait.

Tout ce que la dame désirait, c’était de se retrouver seule avec son mari, à passer une nuit de tendresse..
Cette nuit allait commencer, elle le sentait..
Même si son cher époux semblait pensif et légèrement dissuasif, elle savait pertinemment qu’elle allait tout de même parvenir à ses fins et assouvir ses désirs, qu’elle avait tenté plusieurs fois de refouler, sans succès..

Lucius Malfoy donna son approbation à sa femme, lui promettant une nuit de rêve, romantique et en même temps démoniaque.. La noble dame avait donné son pardon à son mari, pourtant au fond d’elle, une rancœur semblait ne jamais pouvoir s’effacer totalement, son mari l’avait trompée, elle en était persuadée..
Si elle avait eu le cran d’en faire pareil, elle l’aurait fait sans aucun doute..
Mais la différence, c’était que justement, elle ne l’avait pas fait..
Narcissa se laissa donc guider par son mari, emprisonnée de cette enveloppe charnelle qu’elle appréciait temps..
Mais elle ne se laissait pas guider totalement, arrivés à leur lieu de ‘prédilection’, l’ancienne élève joueuse de Serpentard qui était devenue la femme difficile à combler, avait envie de prendre les rênes à son tour..
En ayant transplaner directement au manoir, elle en avait même oublier de se changer, pas grande importance me direz vous..
Mais pour une dame du rang et de la classe de Narcissa Malefoy, ce n’était pas véritablement dans ses habitudes..
Elle était donc vêtue d’une chemise de nuit rose pâle, très dénudée et décolletée. Elle était en soie, matière très lisse et pour certains considérée comme étant aphrodisiaque..
Ses longs cheveux blonds détachés, balayaient le corps de son amant à chaque mouvement plus dynamique..
Elle coucha son mari sur le dos, monta sur lui.
Dans un premier temps, elle caressa son corps, s’arrêtant sur le cœur, un point sensible..
Elle enfonça ses ongles dans la chair de son époux, laissant apparaître quelques gouttes de sang..
Narcissa goutta ce liquide si pur, la noblesse et la pureté coulait dans les veines de Lucius Malfoy, ainsi que dans les veines de Narcissa Black Malfoy..
Elle fit la même opération sur elle, laissant couler trois gouttes de son propre sang, sur le torse de son mari.

- Nos sangs sont liés comme nos corps..
Essaye un jour de nous séparer encore
On se réunira cette fois ci dans la Mort..

La dame n’avait pas réellement pris conscience de ses paroles, ces vers étaient sortis directement de sa bouche, sans les analyser avant..
C’était ce qu’elle avait sur le cœur, la trace de son âme restée esseulée..
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Sam 14 Oct - 12:33

Sa Dame avait changé, il n'y avait aucun doute là-dessus... S'il en doutait encore un tant soit peu, ses derniers doutes furent balayés en un instant quand il sentit des ongles s'enfoncer dans sa chair... Lucius savourait à l'avance les "caresses" qu'il allait recevoir...

Il n'y a pas d'enfer sans douleur ma belle dit-il pour l'encourager, ravi d'une telle impétuosité... Il en voulait plus... Mais son sourire s'effaça pour laisser place à l'incrédulité quand elle s'enfonça ces mêmes ongles sanglants dans sa propre poitrine, mêlant ainsi son sang au sien...

La magie du sang !!!

Il voulut se redresser pour l'empêcher de continuer ce qu'elle avait entrepris, mais son corps semblait soudain peser une tonne, il ne pouvait plus rien faire d'autre que hurler...

Mais qu'est-ce qui te prend ??


Il lui hurla d'arrêter ça, elle mettait sa vie en danger de mort... Mais Narcissa n'entendait pas, les yeux fixés sur un point invisible, elle absorba le sang de son époux
Mais Narcissa récita le rituel de la magie du sang ! De la magie ancienne... Ineffaçable... Indestructible... Mais elle ne semblait pas le savoir !


Incapable de bouger, il ne put que regarder la chute de quelques gouttes de sang chaud de sa femme tomber et pénétrer ses plaies... Il eut alors l'impression que le sang de ses veines se mettait à bouillir et tout son corps se fit brûlant... Il ne se contrôlait plus, ses yeux injectés de sang, semblaient prêts à lui jaillir de la tête !

Lucius était comme possédé par un démon intérieur qui voulait le désarticuler, le démembrer, le détruire... Souvent la magie était trop forte pour celui auquel on la soumettait... il y avait des morts... La magie noire ne pardonne pas.

Un hurlement inhumain déchira le silence à des lieux à la ronde jusqu'à ce que Lucius Malfoy, secoué de spasmes, s'écroula sur le sol de leur chambre, inanimé... Le rituel était accompli.
Revenir en haut Aller en bas
Narcissa
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Sam 14 Oct - 14:59

Son époux l’encourageait, Narcissa était déterminée, elle accomplissait chacun de ses faits et gestes de façon sure, claire, nette et précise.

Il semblait que son cerveau ne lui dictait pas les actes qu’elle avait à accomplir, mais son âme s’en chargeait.
Ses mouvements étaient gracieux, mais cependant la haine se ressentait tout de même..
Lucius semblait ravi, en même temps étonné.
Mais sa satisfaction ne fut que de courte durée, quand il comprit ce que sa femme s’apprêtait à faire, son sourire s’effaça aussitôt. Laissant place à un visage presque apeuré.
Mais Narcissa ne cessa pas ses gestes mécaniques, elle allait aller au bout, il le fallait. Pour leur couple, leur avenir, leur enfant, Drago. Le seul et unique héritier Malfoy..

La dame ne parlait plus, elle s’était tut, accomplissant avec un savoir faire hors du commun le rituel.
Son mari se débattait, essayait d’empêcher cet acte.
Mais il était trop tard, la magie allait opérer. La forte magie, la magie noire. Narcissa excellait à présent dans ce domaine, elle s’était entraînée jour et nuit depuis leur séparation..
Elle était décidée à aller jusqu’au bout, rien ne l’arrêterait..

On ne pouvait pas vraiment parler d’amour dans ce cas là, madame Malfoy avait été persécutée, elle devenait maintenant persécutrice..
Lucius lui cria d’arrêter, mais elle n’entendait pas, ne voulait pas entendre.
Le corps de son mari ne pouvait plus bougé, à présent il était comme inanimé.

Leur deux sangs se mélangeaient infiniment, le corps de son amant devenait brûlant, il ne pouvait plus rien contrôler..
Narcissa restait impassible, telle une montagne de glace.
Elle n’était pas du tout pétrifiée, elle regardait la scène. Elle s’écarta du corps de son mari, celui-ci tomba à terre, après avoir subi quelques tortures du corps et de l’esprit..

Le cri de Lucius sembla secouée Narcissa. Elle remit rapidement ses idées en ordre, mais son esprit était encore chamboulé par les évènements.
Elle s’agenouilla près du corps inerte de son époux.

- Il le fallait, je n’avais pas le choix..

Elle s’allongea à ses côtés, ferma les paupières, attendit paisiblement son réveil..
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Sam 14 Oct - 21:23

Inanimé, Lucius n'en étais pas moins tourmenté... Des voix jacassaient dans sa tête, le laissant sans répit... ça aurait pû être son ancêtre, mais il n'avait pas assez de conscience pour lutter...

Bienvenue en enfer Lucius...

Le véritable enfer...

Tu es soumis au pouvoir de La Femme maintenant...

Que pourras-tu faire contre cette loi qui t'es imposée ?


Lucius n'en eut pas conscience, mais les traces d'ongles sur sa poitrine se cicatrisèrent en un instant, et disparurent sans laisser de trace... A la place, un dessin rouge apparaissait lentement, les contours étaient encore flous.

Les voix en lui se moquaient toujours et se firent même plus intenses, plus languissantes...

Tu n'es plus qu'un pantin...

Une coquille sans vie, un être vil...

Tu es né pour le mal, tu resteras ce que tu es...

Perds ta volonté...

Tu es à nous !

Elle te domine...

A cause d'elle tu n'es plus rien !


Sombrer encore et toujours vers ces voix mélodieuses, lourdes de promesses... La pente vers l'infini était douce et accueillante, comme une éternité de béatitude...

Sombre encore, rejoins-nous...

Nous ne rendrons heureux...

Elle ne t'aime pas...

Nous sommes là pour toi...

Sinon pourquoi aurait-elle fait ça ?

Nous t'espérions tant !

Nous ne voulons que ton bien...


Ainsi chantaient les voix telles des sirènes, elles étaient l'écueil sur lequel son esprit avait naufragé... La magie du sang est forte... Voisine de la folie ou de la mort...

Attendez-moi... Sa voix ne fût qu'un murmure balbutié... comme un dernier soupir... Les caresses les plus douces l'attiraient toujours plus bas, toujours plus vers elles... vers cette mort si femelle à laquelle nul homme ne résiste...

Puis l'inconscience totale vint le bercer, bienfaitrice et désirée, il se laissa glisser en elle, loin de tous... vers la mort...

Etait-ce un regret que l'on pouvait lire en ses yeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Narcissa
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Sam 14 Oct - 22:51

Narcissa regardait son mari, son corps totalement inerte, elle s’en voulait, elle lui en voulait, elle en voulait à la terre entière..

Cependant, plus rien n’existait.
Tout était flou. Néant. Vide. Obscurité.
La chambre semblait respirée de douleur, de souffrance..
L’amour n’avait plus sa place, tout était devenue neutre. Elle aurait voulue remonter le temps. Narcissa Malfoy, reine des Enfers, se retrouvait réduite à néant.
Ce lien du sang était un puissant sort magique, un rituel ancien, de Magie Noire profonde..
La dame n’avait pas totalement analysé la situation, elle n’avait pas réfléchie aux conséquences plus que fâcheuses de son acte..
Son mari était à présent bercé entre la vie et la Mort..
Pour l’homme, il n’y a que trois évènements: Naître, Vivre et Mourir. Il ne se sent pas naître, il souffre à mourir et il oublie de vivre.
Narcissa souhaitait que tout cela cesse.
Lucius avait ressenti la douleur de sa naissance, la souffrance de sa vie passée, mais il ne prendrait pas conscience du venin de la Mort. Non. Pas ce soir.
Elle lui prit la tête, la releva, approcha ses lèvres de la bouche de son mari. Souffla doucement dans le creux qu’elle avait formé sur sa bouche.
Elle répéta ce mouvement incessamment, jusqu’à ce qu’il se réveille.

- Vous ne mourez pas, je suis là, je serai là à jamais pour vous.
Je ne vous laisserai pas partir….
Je vous aime maintenant et pour la vie..
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Dim 15 Oct - 19:02

Elle arriva à la porte de l’imposante demeure. Elle savait qu’elle ne dérangerait pas Lucius. Il lui avait répété tant de fois qu’elle pouvait venir quand bon lui semblait… Elle aurait pu utiliser le porte au loin qu’il lui avait offert et qui l’aurait fait apparaître directement dans ses appartements privés, mais elle ne voulait aucunement déranger son intimité.

Elle frappa donc à la porte et attendit, le cœur battant, impatiente, que la porte s’ouvre.


* Je dois veiller à ne pas impliquer Lucius dans cette histoire de fous. Je dois le préserver. Si la porte est à nouveau ouverte, le secret doit absolument rester entre les mains de ma famille. *

Quelques minutes s’écoulèrent, ce qui lui sembla suspect. Elle frappa à nouveau.

* J’espère qu’il m’accordera une entrevue privée avec un des tableaux de son ancêtre… Je suis sûre de pouvoir convaincre ce pauvre fou… mais il faudra jouer serrer… *

Etrangement, à ces pensées, la porte s’ouvrit en grand sans que personne ne se trouve derrière.

Cat en resta un moment perplexe, puis, se décidant enfin, s’avança dans le hall d’entrée. Il était désert et silencieux.


* C’est étrange… mais où sont donc passés les elfes de maison ?... Et Lucius ? N’a-t-il rien entendu ? *

Connaissant les lieux, elle s’engagea dans un couloir où seul le bruit régulier d’une horloge troublait le silence de mort qui avait envahi chaque recoin. Même les tableaux étaient déserts, le temps semblait s’être arrêté.

Malgré le fait qu’elle était déjà venue plusieurs fois, le manoir était si vaste qu’elle se laissait guider par son seul instinct.

Un long couloir, bordé de nombreuses portes fermées… Elle ne devait plus être très loin, ce corridor lui rappelait quelque chose. C’est alors qu’un bruit sourd attira son attention.

Elle s’arrêta et tendit l’oreille.


* Je crois que ça venait de derrière cette porte…*

Elle y colla l’oreille et eut une surprise qui lui en coupa le souffle.

- Vous ne mourez pas, je suis là, je serai là à jamais pour vous.
Je ne vous laisserai pas partir….
Je vous aime maintenant et pour la vie..


Cette voix ! Elle la reconnu de suite ! Sa femme était donc revenue… mais ses propos !!!

* Qu’est-ce qu’il se trame là-dedans ?... Vous ne mourrez pas ?... *

Cat eut un très mauvais pressentiment, son âme entière se serra dans son cœur.

* S’agit-il de Lucius ?...*

Sa curiosité légendaire, armée de sa profonde amitié pour Lucius la poussèrent à ouvrir légèrement la porte. A l’intérieur, elle aperçut le corps nu et gisant de son ami et celui de sa femme qui semblait vouloir le réanimer en lui faisant du bouche à bouche !!

Elle poussa un cri, la porte finit de s’ouvrir. Elle resta sur son seuil un moment, immobile. Narcissa se redressa et ses yeux se plantèrent dans ceux de la jeune fille.

Puis son regard se posa sur le visage de Lucius. Ses yeux étaient révulsés, son teint aussi pâle que celui d’un mort. Elle porta sa main à sa bouche.


Mais qu’est-ce que vous lui faites !!!!

Cat savait trop bien quels étaient les rapports haineux entre les deux époux et si Narcissa se retrouvait sur lui et lui dans une situation si critique, elle devait en être la seule responsable.

Sans prendre le temps de réfléchir, elle se jeta sur lui. En passant elle bouscula Narcissa qui fut projetée à la renverse.


Lucius !!!

Elle le prit par les épaules et commença à le secouer frénétiquement.

Lucius !!!!!

Elle posa sa tête sur sa poitrine... son coeur battait encore... mais si faiblement !

* Réfléchir !! Vite... à une solution!!...*
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Dim 15 Oct - 20:11

Lucius... entends ma voix...

Tu ne crois quand même pas que je vais te laisser mourir comme ça les bras croisés ?? Tant que tu m'est encore d'une quelconque utilité, tu resteras en vie !


Ainsi parlait Aurélius Malfoy...

Voix moqueuse...
En plus, Lucius... Tu sais quoi, là tu n'es qu'une larve amorphe... Mais si tu daignais prendre ton courage à deux mains et ouvrir les yeux, tu aurais une belle surprise... Tu ne sais pas ce que tu rates... Quel charmant spectacle, vraiment...

Ta femme se repent Lucius... Crois-moi elle regrette ce qu'elle a fait... Même si c'est trop tard en fait... A moins de sacrifier quelqu'un de ta famille pour qu'elle reprenne le sort... je verrai bien une certaine Kate dans le rôle de la victime... Ecoute la voix de ta femme Lucius, c'est le repentir sincère qui s'exprime... Si tu ne le fais pas pour toi, fais-le pour nous !
(NDA : Narcissa, Draco et Aurélius Wink)

Elle me plaît cette petite Kate, je l'utiliserai bien comme rat de laboratoire...

Mais tu t'en fous de tout ça... Tu préfères fuir comme un lâche que tu es ! Autour de toi gravitent nos morts Lucius, nos morts les plus affreuses. De celles que nous avons humiliées, maudites... Torturées jusqu'à les tuer... Sais-tu que ma femme s'est jetée du haut d'une falaise pour m'échapper ? J'ai eu aussi un petit garçon à mon service... C'est toi qui l'a enterré, tu t'en souviens ?

Ecoutes-moi bon sang !

Tout ces morts sont là... Ils t'attendent avec leurs belles promesses... Tu les entends siffler non ? Mais ils n'ont qu'un but c'est de te manger et de recracher sans cesse... Te faire souffrir milles morts... Tu ne croyais pas à leurs belles paroles tout de même ? Je vais te faire voir et sentir la "douce" réalité de cette mort si "belle" qu'elles veulent t'offrir...


Les naïades aux charmes tentateurs disparurent, remplacées par des êtres difformes aux longs doigts crochus et à la voix sifflante...Dans de grotesques parodies de mouvements qui se voulaient caresses, leurs griffes s'enfoncèrent dans sa chair dans une vaine tentative de séduction. L'horreur de la mort dans toute sa splendeur s'accrochait à lui, elle ne l'attirait plus, elles l'emprisonnait dans un enfer de chair putréfiées...

Commença alors un combat entre les fausses sirènes et son esprit... Les morts changeaient de forme à longueur de temps... Parfois il eut l'impression d'entendre des voix... Des vraies voix... qui ne pouvait le voire se débattre contre des formes sans relief. Il ne voulait pas mourir et se débattait contre ses griffes.

Un cri... Son nom...
Son monde est secoué... Et les morts hurlent de rage...

La résistance qu'il leur offrait n'avait eu pour but que de se retrouver lacérer... Alors que son esprit ne ressentait que les blessures, son corps saignait sur le sol de ses appartements, se répandant lentement...


Lucius n'oublie pas !

Du sang vient la magie !
Du sang neuf tu revis !


La voix d'Aurélius se fit incertaine et s'évanouit en même temps que les enfers s'éloignaient... Et l'horizon devint rouge veiné de traces sombres...
Revenir en haut Aller en bas
Narcissa
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Sam 28 Oct - 22:23

Narcissa commençait à se décourager, elle ne savait plus quoi faire.. Son mari était en train de lui glisser entre les mains.. Elle ne voulait pas cela, oh non, elle ne le supporterait pas..
Alors elle alla tenter une autre méthode pour le réveiller, quand elle entendit la porte de leur chambre s’ouvrir.
La Dame vit une jeune fille sur le seuil de la porte, celle-ci se dépêcha et se rua sur son époux, tout en bousculant Narcissa, qui perdit l’équilibre..
Elle était déjà assez angoissée comme cela.. Elle ne voulait pas que cette fille lui cause davantage de soucis.. Mais qu’Est-ce que cette cruche faisait chez elle, dans le Manoir Malfoy, sa demeure..
Furieuse, elle se releva d’un bond, attrapa les cheveux de la fille pour la faire se relever, en la tirant vers l’arrière..
Puis elle prit sa baguette, qu’elle avait déposée sur la table de nuit, et s’écria en pointa la fille de sa baguette:


Jeune fille, vous avez intérêt à sortir prestement de ma demeure si vous ne voulez pas qu’il vous arrive malheur..

Sur le coup de la colère et de l’angoisse de perdre son mari, elle n’avait pas le temps de continuer à parler, elle se dirigea donc vers son époux. Puis appliqua tout de suite la nouvelle idée qu’elle avait eu..

Revigor !

Rien ne se passait .. Bien sûr, ce n’était pas un sort assez puissant, elle chercha donc dans sa mémoire, un vieux sortilège de Magie Noire, utilisée pour des faits douteux..
Celui-ci allait sûrement fonctionner, mais est compliqué à réaliser..
Narcissa se mettait face à son mari. Elle se coupa les veines, de manière à faire couler du sang sur la bouche de son époux..
Le Mal a été causé par le sang, mais il guérira par le sang..
Puis elle formula ses quelques paroles:


Eventus Marabe Queritus Sarpiente !

La Dame répéta ces mots plusieurs fois de suite, puis elle observa son mari.. Il ne bougeait toujours pas, mais quand elle s’approcha plus près de lui, il lui sembla voir un léger battement de cil..
Serait-ce son imagination ou son époux était en train de sortir de son sommeil ensorcelé …


Dernière édition par le Sam 16 Déc - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Sam 28 Oct - 23:20

Lucius !

Cat se laissait glisser dans une panique sans fond. Elle voyait bien que Lucius était entrain de quitter son corps, mais ne sachant ce que sa diablesse de femme lui avait fait…

Lorsque l’angoisse finit par lui ôter le reste de bon sens qu’il lui restait, dans un élan elle administra une gifle monumentale à l’homme évanoui.


Revenez à vous ! Je vous en prie !

C’est alors qu’elle fut soulevée violemment par les cheveux. Narcissa était pourvue d’une force titanesque, elle arracha littéralement Hécate de son mari et la propulsa quelques mètres plus loin après l’avoir traînée à terre un bon moment.

"Jeune fille, vous avez intérêt à sortir prestement de ma demeure si vous ne voulez pas qu’il vous arrive malheur.."

Cat écouta ses menaces et soutint la baguette pointée sur elle sans cligner des yeux. Son regard était devenu noir. Elle sentait une étrange colère la dévorer de l’intérieur.

Lucius était son ami de très longue date. C’était un être cher pour elle et voilà que cette femme, avec qui il s’est toujours si mal entendu, essayait de le tuer ! Au lieu de lui être reconnaissante des bontés qu’il a toujours eues pour elle, alors qu’il ne l’a jamais aimée et réciproquement !!

Elle était tétanisée de rage. Lorsqu’elle vit Narcissa continuer son atroce rituel et prononcer son incantation maléfique, son sang ne fit qu’un tour. Elle sortit sa baguette et hurla.


Mobilicorpus !!

Le corps de Narcissa fut projeté au sol à plusieurs mètres de son mari.

Expéliarmus !!

Madame Malfoy qui tenait toujours sa baguette à la main, pensant certainement que la jeune fille n’agirait pas, en fut immédiatement privée.

Cat rangea la sienne bien à l'abris et jeta un regard haineux à la femme qui se trouvait à terre.

Vous n’êtes que fourberie, médisance et cupidité !! Vous êtes vile !! Comme osez-vous nuire à l’homme sans qui vous n’êtes rien !!!

Comme une furie, elle se jeta sur elle à pleines mains et l’agrippa au cou. Elle se mit à serrer de plus en plus fort, ne se maîtrisant plus. Jamais Cat n’aurait pu faire preuve d’une telle violence quelques mois auparavant…

Touchez à un cheveu de Lucius et je vous jure que je vous tue de mes propres mains !!

Voyant la femme changer étrangement de couleur, elle prit conscience de son geste et la relâcha violement. Tandis que Narcissa reprenait son souffle, les mains sur sa gorge. Cat ressemblait à une statue de marbre.

Elle se retourna vers Lucius et s’aperçut qu’il bougeait.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Sam 28 Oct - 23:53

Après le sortilège de sa femme, Lucius avait commencé à reprendre ses sens, mais lentement, très lentement... Il entendit la bataille entre les deux femmes et leurs deux inquiétudes... et un grand bruit mat... la chute d'un corps...

Mais les hurlements de Cat achevèrent de le réveiller tout à fait. Et la vision d'horreur qu'il eut sous les yeux le tétanisèrent... Cat ressemblait plus à un chat sauvage qu'à un être humain, une expression d'horreur était peinte sur son visage... Mais surtout, sa femme suffoquait dans un coin, et des meurtrissures bleues commençaient à apparaître sur son cou...


Narcissa !!! Merlin que s'est-il passé !!!


Il se remémora alors les propos vaguement entendus pendant son retour dans le monde des vivants. Notamment cette phrase où Hécate disait que Narcissait voulait lui nuire... Alors que c'était tout le contrairr... Il comprit alors qu'il y avait eu méprise sur toute la ligne...

* Hécate... Narcissa n'était pas en train de me tuer... Elle essayait de me ranimer... *

Inutile de préciser que tout ceci était venu d'un sortilège de liaison entre les deux époux, un sortilège qui liaient leurs deux âmes... Mais même si les conséquences de de ce rituel avaient failli l'achever, Narcissa ne voulait pas sa perte, c'est par amour qu'elle avait voulu le lier définitivement à lui...

Mais comment l'expliquer ?

Hécate était indemne mais sa femme souffrait et c'est vers elle qu'il s'était précipité, ramassant de quoi être décent au passage...

D'une voix qu'il espérait calme, il tenta d'expliquer la situation...


Hécate, vous avez tenté d'étrangler ma femme pour rien, je ne comprends même pas comment, vous, vous avez pu avoir un tel comportement !

Plus doucement, ses mains avec celles de Narcissa :

Hécate, je sais que les apparences sont trompeuses, mais ma femme était en train de me sauver la vie et non de l'achever... Narcissa et moi avons tourné une page de notre vie, et bien que cela soit puisse vous paraître difficile à croire, mais mon avenir est avec elle... Nous resterons ensembles.

Il dit cette dernière phrase, ses yeux liés à ceux de Narcissa...
Revenir en haut Aller en bas
Narcissa
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Dim 10 Déc - 22:44

Son mari était sauvé, c'était tout ce qui comptait pour Narcissa... Cette fille affreuse et abjecte ne signifiait rien pour a Dame.
En d'autres circonstances, elle aurait voulu la faire souffrir jusque Mort s'en suivre, mais elle était effondrée et n'avait plus la force..
Elle se contenta donc de regarder la jeune fille dans le blanc des yeux et prononcer ces simples paroles:


- Lucius est à moi, il est mon mari, je suis sa femme.
Tu ne fais pas parti de notre vie ni de notre Manoir. Donc j'exige que tu sortes d'ici immédiatement.


Puis la belle Narcissa se tourna à noueau vers son époux, lui jettant un regard qui signifiait qu'elle voulait que son mari appuie ses propos.
Les deux amants s'étaient retrouvés, ce n'était pas une petite peste qui allait gâcher leur union.


La Dame voulait se retrouver seule avec son mari, être au calme à nouveau, se retrouver dans ses bras.
Au chaud et en sécurité, comme elle l'avait toujours souhaité.
Sa vie était compliquée, pleine de tourments. Mais sa passion et son amour pour sa famille était ce qui a toujours renforcé l'esprit de Narcissa.
Vivre et continuer de se battre pour défendre les liens affectifs et fraternels...
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   Lun 11 Déc - 21:49

Hors d’elle, absolument hors d’elle ! Elle en était pétrifiée tant son corps crispé contenait sa rage.

C’est alors que Lucius, après être allé secourir sa faible femme, prit la parole. Sa voix était étrangement distante et impassible. Cat en écarquilla les yeux. Elle reconnu sa voix sans en apprécier les intonations.


« Hécate, vous avez tenté d'étrangler ma femme pour rien, je ne comprends même pas comment, vous, vous avez pu avoir un tel comportement ! »

Son cœur fit un bon.

* Il est ensorcelé !... ce n’est pas le langage de Lucius !! Il est méconnaissable ! Il se fait manipuler…*

Puis ce fut au tour de Narcissa de prendre la parole.

« - Lucius est à moi, il est mon mari, je suis sa femme.
Tu ne fais pas parti de notre vie ni de notre Manoir. Donc j'exige que tu sortes d'ici immédiatement. »


Il n’y avait rien à faire… pour le moment… Lucius n’admettrait pas son aide, car il était sous l’emprise du piège que lui avait tendu cette harpie.

Madame Malfoy, je vois que vous ne disposez ni de l'éducation ni du niveau de langage de votre mari et que chez vous, le vouvoiement n’est pas de rigueur… soit…

Elle fit une pause dédaigneuse, ses yeux brûlants de rage lançaient des poignards à la femme qui se trouvait en face d’elle.

Quand à Lucius, il est, certes votre mari, et vous sa femme… mais en aucun cas, s’il était en possession de tous ses moyens, il ne tolèrerait que quiconque le considère comme étant une de ses appartenances !

Madame, votre mari est mon ami de longue date, ne vous en déplaise…


Elle poursuivit en regardant Lucius.

… et je saurais le prouver quand le moment sera venu !

Elle fit une gracieuse révérence.

Je vais donc prendre congé de votre charmante compagnie, madame… Non parce que vous me l’avez demandé… mais pour le bien de Lucius dont vous ne semblez avoir cure…

Inutile de me raccompagner, je connais le chemin…


Elle tourna les talons et sorti de la pièce… inquiète.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une lettre à Mme Malfoy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une lettre à Mme Malfoy
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Lettre de George Sand à Musset.
» LA LETTRE DES SENATEURS AU PREMIER MINISTRE
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» La lettre du Président Aristide ici au forum Haïti.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Grande-Bretagne :: Wiltshire :: Manoir des Malfoy-
Sauter vers: