Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Promenade un soir de Décembre

Aller en bas 
AuteurMessage
Rita Ske
Invité



MessageSujet: Promenade un soir de Décembre   Dim 3 Déc - 10:17

Rita après un après-midi surchargé, décida de prendre l'air à l'extérieur.

Quoi de plus naturel pour une femme aussi explosive qu'elle ?

Elle portait aujourd'hui une robe rouge sang, élégamment entourée de velours noir.Un assortiment qui attirait bien des regards curieux en ce jour de Décembre.

Le silence, le calme, la paix. Trois mots inséparable qui résumaient à merveille l'état actuel des choses. Le parc ETAIT DONC l'endroit de rêve : Pas de fouineur..ni de parasite....ni de Dumbledore.... La journaliste était au paradis.

Il était pourtant déjà 18 heures, et le soleil commençait à se coucher à l'horizon.

Déjà, elle foulait l'herbe verte du parc sous ses pieds.
Un frisson lui parcourut l'échine, jamais encore elle n'avait eu l'occasion de se retrouver si seule... Il y avait d'ailleurs bien longtemps qu'aucun de ses fans ne lui avait adressé la parole...

Après un petit moment silencieux, Rita finit par élire domicile sur un banc non loin de là. La tranquillité : quelque chose de rare ! Malgré ce calme pesant, la voix du professeur Rogue résonnait encore à ses oreilles.

S'était-il fait soigner depuis leur dernière entrevue ?

Au diable le professeur Rogue !! La jeune femme se faisait trop maternelle. Le pauvre homme aussi ingrat et froid méritait ce qu'il lui arrivait voilà tout !

Ici, Rita pouvait penser ce qu'elle voulait, PERSONNE ne le saurait jamais. Il fallait juste veiller à ne pas penser à voix haute, chose gravissime dans le métier !
Revenir en haut Aller en bas
S. Snape
Invité



MessageSujet: Re: Promenade un soir de Décembre   Sam 13 Jan - 15:37

Il faisait un temps radieux ! C'était une vraie catastrophe pour le professeur de potions qui ne se sentait bien que dans le brouillard... Déjà qu'il était de mauvaise humeur, mais en fait ça ne changeait pas grand-chose par rapport à d'habitude...

Le contraire aurait même été étonnant.

Mais il s'était forcé à sortir depuis qu'un élève de sa maison avait osé faire explosé une bombe malodorante dans la salle commune. Il avait évidemment emmené l'infortuné à l'infirmerie et puni deux Gryffondors compatissants au passage, histoire de se sentir mieux.

Maintenant, il allait prendre l'air, histoire de s'épurer les poumons. Et il le fit pendant une longue heure sur un banc le plus à l'ombre possible, pestant sur la vieillesse de l'objet, inconfortable au possible...

Mais il allait devoir se résigner à rentrer dans les cachots... Où il y avait du brouillard, mais sa couleur et odeur étaient des plus déplaisantes...


A se demander si ce n'est pas un Gryffondor qui a ensorcelé ce pauvre élève de Serpentard !

Le soleil déclinait et vite comme toujours à cette période de l'année... C'était une bonne idée, il pourrait choper les élèves qui traînaient dehors au lieu d'être dans leurs dortoirs...

* Héhéhé... *

Il quitta son banc et commença une ronde en longeant les arbres, dirigeant ses pas vers une forme rouge, cette couleur qui attire les taureaux et les professeurs de potions.

Arrivé à sa hauteur, le visage dans l'ombre, il s'éclaircit la voix discrètement.


Alors on fait une petite sieste après une duuuuure journée Melle Skeeter ?
Revenir en haut Aller en bas
Rita Ske
Invité



MessageSujet: Re: Promenade un soir de Décembre   Sam 13 Jan - 20:04

Les conquêtes se succédaient...De nombreuses actions prometteuses s'offraient à elle...de nombreuses poignées de mains l'invitaient à poursuivre ses efforts pour que la vérité reste le seul mot d'ordre dans le monde de la magie...Voilà maintenant qu'elle devenait présidente en chef du département de la justice magique...

Un sourire se dessina sur le visage endormit de Rita. La fatigue avait finit par l'emporter au pays des rêves merveilleux, les doux rayons du soleil la berçaient...réchauffant son coeur égoïste et borné. Comme souvent, la journaliste s'abandonnait à réaliser ses rêves les plus fous dans son subconscient... de grands projets insensés voyaient le jour. Les obstacles disparaissaient...et alors, la vie lui souriait.

La jeune femme frissonna, ses yeux clos s'ouvrirent doucement. Instinctivement, elle plaqua une main devant ses yeux comme pour protester. Qui pouvait bien s’autoriser… ?? Un élève farceur s’en doute… C’est avec surprise qu’elle découvrit une immense masse noire dans la pénombre. Un profil qu'elle connaissait curieusement bien.... Quel était donc ce curieux individu qui la fixait ?

Rita plissa les yeux...non, elle ne rêvait pas. C’était bien le Professeur Rogue qui l’avait « réveillée ». La jeune femme fit la moue. Elle ne s’attendait pas vraiment à le revoir aussi tôt… Après tout, peut-être s’était-il rendu compte de ses erreurs…
Pourquoi d’ailleurs s’en étonnait-elle ?
Elle MERITAIT qu’on lui fasse des excuses et pas moins. Prise au dépourvue, Rita se redressa sur son banc. Elle ne s'attendait pas vraiment à "être interrompue" au milieu de ses songes..Surtout dans une situation aussi inconfortable...

Nullement destabilisée, la jeune femme porta la main à ses cheveux puis remit ses lunettes en place. Elle adopta un air qu'elle voulait froid. Cet homme ingrat et distant l'avait tout de même humilier devant plus d'une dizaine de personnes..Il ne fallait pas l'oublier.

Oh..Professeur...Vous ici ? En effet, ma dure journée se termine comme elle le mérite. Comment allez-vous depuis...Notre...dernière rencontre ?

Rita avait employé les mots les plus neutres qu'elle puisse trouver de façon à ne pas "heurter" la sensibilité de son interlocuteur.
Il est vrai que le manque de compréhension de la journaliste n'avait fait qu'envenimer les choses.
Revenir en haut Aller en bas
S. Snape
Invité



MessageSujet: Re: Promenade un soir de Décembre   Mar 16 Jan - 17:42

Comment il allait depuis leur dernière rencontre ? Bizarrement il allait bien... Il ressentait même de la joie... Pour un peu il en aurait souri. Sensation étrange pour un être tel que lui... Mais Néanmoins possible.

Je vais bien Mme Skeeter * ne vous en déplaise *.

Sans lui demander la permission, il la rejoignit sur le banc, et s'y assit avec l'intention de ne pas s'en relever de si tôt... Les bras croisés sur la poitrine et ses yeux noirs fixés sur le visage de la journaliste.

Un moment de silence, long et pesant.


Vous ne devriez pas rester seule dans une presque obscurité ici. Vous ne voulez pas faire la une de votre propre journal, n'est-ce pas ?

"Mme Skeeter, retrouvée étranglée. Qui a osé commettre ce crime ??"

Avouez que ça serait atroce... Il n'ajouta pas qu'il en serait le premier peiné, le sarcasme aurait été sans doute bien trop visible et ce n'était pas le moment.

Regard nonchalant vers les gros nuages du ciel...

* En fait c'est tellement simple que je viens seulement d'y penser... Un peu tard, mais pas trop tard...*


Oui vraiment il se sentait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Rita Ske
Invité



MessageSujet: Re: Promenade un soir de Décembre   Sam 20 Jan - 12:30

*Charmant….* Rita reconnaissait bien là l’humour spontané du professeur Rogue. Le contraire l’aurait d’ailleurs vraiment inquiété. Il était sûrement lui aussi sortit du château en quête d’un peu de tranquillité. Elle ne pouvait pas lui en vouloir d’avoir réagit pareillement. Les paroles glaçantes étaient de son vocabulaire.

Elle fut seulement un peu déçue par son attitude… Malgré cela, et contrairement à ses habitudes, la jeune femme ne rechigna pas. Elle ne tenait pas elle non plus à s'excuser... Rita se tut, elle savait que ses mots ne feraient que faire renaître, cet avant goût de « guerre ». Après tout, l’armistice avait été signé entre eux… Autant repartir sur de bonnes bases.

Ainsi donc, il existait des sorciers dans ce monde qui se souciait un peu d’elle…Curieux agissement de la part d’un homme aussi froid et distant que lui. Peut-être venait-il oublier un peu de ses souffrances et de ses douleurs quotidiennes ici tout comme elle… Il était vrai que tous deux étaient rejetés de la société à cause de leurs différences.

Rita se tut encore un moment… Le professeur à ses côtés avait l’air plutôt serein… heureux d’admirer ce ciel chargé de nuages. De n’avoir que pour seule préoccupation le simple soucis de craindre la pluie...
Peut-être était-ce la nuit tombante qui le réjouissait… Lorsque l’on visitait les cachots de l’école, on comprenait que la solitude devait le « hanter » jour et nuit.

Triste sort pour un professeur….méprisé de tous.

Rita secoua la tête, la voilà qu’elle se surprenait encore à insinuer des choses sur cet homme… Mais à quoi bon s’en empêcher après tout ? Il était si réconfortant de se sentir soi-même en toute circonstance… Ses qualités étaient sa force. Pourquoi décidé de se priver de ses armes inutilement ?

Je ne pense pas courrir le moindre risque à sortir aussi tard, professeur. Insinueriez-vous que je ne suis pas capable de me défendre seule ? La seule personne que j'ai à craindre...est sûrement ce...Potter.
Vous êtes sûrement au courant du...dernier article du Chicaneur..


Cet article l'avait beaucoup affaibli, mais RITA qui ne s'avouait pas vaincue serait résoudre ce problème.
Revenir en haut Aller en bas
S. Snape
Invité



MessageSujet: Re: Promenade un soir de Décembre   Sam 27 Jan - 22:21

Un article du chicaneur ? Navré, mais je ne lis pas les journaux, les ragots, de qui qu'ils proviennent ne m'intéressent pas...

* Ah au moins un point commun : elle déteste Potter... Bien que ça ne me sert absolument à rien à l'heure qu'il est... *

Mme Skeeter s'agitait beaucoup... beaucoup trop, et ça l'agaçait. Il n'avait pas envie de s'énerver, en tout cas, pas maintenant ! Un jour peut-être... Mais pas maintenant.

* Pas sous ce beau ciel dans lequel on commence à apercevoir des étoiles... Severus, pour un peu, tu en deviendrais romantique... *

Excusez-moi... Mon manque de curiosité est un défaut que je m'efforce de... "résoudre"... Peut-être pourriez-vous éclairer ma lanterne ? Je me coucherai moins bête ce soir... grâce à vous...

Tout en disant cela, il avait sorti le contenu de ses poches qu'il commença à observer très soigneusement... Rien de très transcendant : une clé, un caillou gris et terne... et un ruban rose... Le genre d'objet qui n'a pas sa place dans les poches du redouté professeur de potions.
Revenir en haut Aller en bas
Rita Ske
Invité



MessageSujet: Re: Promenade un soir de Décembre   Mer 14 Fév - 16:22

Rita fixa un long moment le professeur Rogue. Ses yeux sournois scrutaient de long en large le visage laiteux de l'homme, comme pour y dénicher une quelconque anomalie. Quelque chose la gênait... Mais elle n'arrivait pas à trouver quoi. Une attitude si calme...si...

La journaliste se méfiait, cet air mystérieux indéchiffrable ne présageait rien de bon. Ses traits se durcirent : même inconsciemment on arrivait à la harceler !...Cet homme avait décidemment un don !

Le doute s'installait en elle, nerveuse, Rita leva les yeux vers la lune : Magnifque astre de la nuit...luisant avec éclat soir après soir...

La voix glaçiale du professeur Rogue tira Rita de sa contemplation. Lorsqu'elle tourna la tête vers son interlocuteur, d'étranges objets avaient fait leur apparition.
Surprise, la jeune femme sursauta devant l'absurdité de la situation. Voilà donc l'objet de la visite de cet étrange individu... une clé, un caillou et un ruban.
Le doute laissa vite place à l'incompréhension, qu'attendait-on d'elle ??

Le silence se faisait long. Rita qui essayait au mieux de dissimuler son inquiétude, jetait de brefs regards à la lune..comme si elle attendait son opinion.
Enfin, Rita se décida à répliquer, s'efforçant de trouver le quelconque rapport entre elle et..ces objets.

Je...Je ne vois pas en quoi je peux vous être utile..

Inquiète, Rita ne pouvait maintenant qu'espérer ne pas être accusé de faits qu'elle ignoraient.
Revenir en haut Aller en bas
S. Snape
Invité



MessageSujet: Re: Promenade un soir de Décembre   Dim 25 Fév - 10:44

Il se demanda à qui il avait bien pu prendre ce ruban rose... * Sans doute à cette Poufsouffle pleurnicharde de ce matin... * S'il se rappelait bien, elle était arrivée en retard et au lieu de se jeter à corps perdu dans la confection de sa potion, elle n'avait rien trouvé de mieux que de se coiffer.

* Je déteste le rose... *

* Je déteste les rubans... *


Donc que dire d'un ruban rose...

Pendant un moment il avait oublié la journaliste à côté de lui, plongé dans ses réflexions de l'usage qu'il pourrait faire de ce ruban rose. * Avec le caillou, ce n'est pas possible, il suffirait de donner un coup de pied dedans... Et cette clé... *

Tout en réfléchissant, il marmonnait à voix basse, trop bas sans doute que pour être entendu. Il ne se rendait absolument pas compte qu'il agissait plus que bizarrement ! On aurait dit un fou en train de se prendre pour Merlin lui-même...


* La clé... D'où sort-elle ? *


Il la rangea dans sa poche.
* Quoiqu'il en soit, elle ne peut me servir dans l'immédiat. Si je me souvenais de à qui je l'ai prise, je saurai à quoi elle sert... Si c'était ce Potter, je m'en souviendrai ! * C'était tellement jubilatoire de pouvoir prendre Potter fils en défaut que c'était une chose que l'on n'était pas prêt d'oublier...

Rita regardait la lune, lui contemplait le bout de ses chaussures...


Dites... Si nous faisions la paix ?
Revenir en haut Aller en bas
Rita Ske
Invité



MessageSujet: Re: Promenade un soir de Décembre   Mar 27 Mar - 21:00

Rita retint son souffle, puis ferma les yeux un bref instant : la sentence allait être prononcée. Oui, elle l'affirmait, des coups d'éclats allaient retentir !

Apeurée et paniquée, Rita fit le tour de toutes les possibilités qui s'offraient à elle. La jeune femme ne voyait pas de solution mieux appropriée que celle-ci dans ce genre de circonstances extrèmes…

Il s’agissait de ne pas mettre une fois de plus sa vie en danger à cause d'un professeur hystérique qui l'enverrait illico rendre visite au "Oh combien vénéré Dumbledore". Les conséquences seraient alors catastrophiques…et inenvisageables …

Rita eut tout juste le temps d'entrapercevoir le mystérieux personnage à ses côtés s'agiter nerveusement en fronçant les sourcils, que déjà son plan entrait en action.

Quelque secondes s'écoulèrent... Le silence s'installa... Avant de s'évanouir à nouveau, remplacer par le souffle saccadé de la diva Skeeter dont le record d’apnée allait être battu !

Trop, c'était trop ! Suffocante, Rita qui avait appliqué à la lettre son "Génialissime Plan anti-ennemi" voyait celui-ci s'achever par une défaite. Rien ne s'était visiblement produit durant son "Absence"... A présent, un vigoureux mal de crâne la parcourait.
Ses yeux de nouveau ouverts découvraient avec étonnement le professeur de potions toujours aussi calme à côté d’elle. Pour toute réponse, celui-ci, toujours aussi mystérieux lâcha ces quelques mots :
"Et si on faisait la paix ?"

Stupéfaite, la journaliste plissa les yeux, pinça les lèvres. Avait-elle entendu ce qu'elle venait d'entendre ? Incrédule, la jeune femme essayait de déchiffrer ces quelques mots qu’elle n’arrivait pas à assimiler… Comme s’il s’agissait d’une quelconque langue étrangère. On pouvait lire sur ses lèvres cette même question répétée en boucle.

Ne prêtant pas attention à la réaction inévitable du professeur devant un tel comportement inattendu, Rita lui répondit dans un souffle :

Je veux bien essayer...

La journaliste avait les yeux rivés dans sa direction. Elle ne fixait pas vraiment son interlocuteur, comme convaincue que l'obscurité était la seule personne encore digne d'admirer son visage essouflé d'un jolie teinte rouge.

Elle aurait voulut s'excuser de son attitude, mais elle se retint. Les "objets" avaient à l'évidence disparus de son champ de vision.

Intérieurement, la jeune femme essayait de se convaincre que cette décision était la meilleure des solutions qu'elle est eut à prendre dans la journée. Après tout, elle accomplissait une nouvelle mission qu'était "la conquête de nouveaux fans"...

Heureuse, Rita se leva voyant sa mission remplie. S'adressant au professeur Rogue, elle lui tendit affectueusement un carte de la Gazette dédicacé.

Au plaisir de vous revoir professeur.

La journaliste remit son chapeau en place avant d'adresser un dernier regard au professeur, pour s'éloigner ensuite dans la nuit en direction du Château.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade un soir de Décembre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade un soir de Décembre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un soir de Décembre ( S.W )
» [Paris] Tournoi à Uchronies mercredi soir 18 décembre 2013
» Promenade un soir de pleine Lune.
» WWE TLC - 13 décembre 2009 (Résultats)
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Autour du Château :: Parc-
Sauter vers: