Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lune rouge...

Aller en bas 
AuteurMessage
L. Malef
Invité



MessageSujet: Lune rouge...   Sam 9 Déc - 2:02

Si la lune pouvait pleurer des larmes de sang... Mais la lune ignore tout des tourments de ce monde... Et sa blancheur, pâle reflet d'un astre éclatant baigne la nuit de ses rayons froids et ternes.

Aucun son dans le sombre manoir, aucune lumière... Aucune vie non plus. Celui qui souhaite la mort a déjà quitté ce monde, Lucius n'était plus qu'un voyageur clandestin, ignoré par le contrôleur sans visage... Sa corde de vie n'a pas été tranché, le temps s'est arrêté le temps d'un massacre...

Où est la mort quand on a besoin d'elle ? Ils étaient tous joyeux et festifs... La mort les a pris dans ses bras et les a emportés... Mais elle n'a pas voulu de son âme déchirée... Il les a donné à la mort, réclamant d'elle qu'elle lui fasse justice en échange de son offrande... Ils s'étaient réjouis et elle s'était enrichi de quelques âmes aux corps éclatés... Il s'était baigné dans leurs sangs, dans les restes de ces carcasses jadis humaines... Essayant de se fondre en eux, de partir avec eux pour ce dernier voyage...

De la tour de Londres, on contemple un espace affreux et captivant sur lequel il dessine ses silencieux cauchemars... Pas de repos pour le torturé... Alors qu'il a plié sous le fouet du bourreau et demandé grâce.

Ensanglanté et meurtri il était rentré au manoir, son unique refuge, son unique prison... Jusqu'au jour où il en aura assez de voir les heures vides s'écouler les unes après les autres sans que la suivante n'apporte une quelconque once de vie à ce corps vide...

Une âme brisée de l'intérieur et dont le sang ne demande qu'à couler pour emporter sa folie dans le dernier sommeil... Son sang est parmi eux, sa douleur est restée en lui... Sans aucun exorcisme possible...

Des débris de verres et du sang. Le sien... celui de ses offrandes à la faucheuse... Inutile...

Son bras a été lacéré violemment à plusieurs reprises... Mais en vain, car il ne sert de rien... Il le sait, mais s'est déchiré avec délice, captivant son esprit sur les zébrures de sa chair. Vaine tentative d'effacer la marque de l'infamie... Une de ses nombreuses erreurs... Nulle cicatrice extérieure, pourtant elle est là qui le ronge comme le pire des acides... et ses hurlements sont ceux d'un animal blessé... Mais il est le seul à les entendre car celles qui les a créé est partie sans un regard derrière elle...

La main qui a porté le glaive n'est plus qu'un cadavre...

Incohérent, car rien ne peut prétendre être cohérent... Corps encombrant aux membres inutiles... Odeur de chair brûlée, les yeux consumés par un trop plein de soleil... la chute est dure, mais la tombe est demandée... Mais elle reste impitoyablement fermée pour le déchu.

L'infâme n'est plus, mais ses mensonges délicieux demeurent... Il est à jamais son prisonnier... Sait-elle seulement qu'elle aurait mieux fait de le tuer ? Même absente elle se rit de lui, de ce rire cristallin aux dents blanches... et l'autre ne rit pas, elle le regarde de son visage absent, elle le garde en son esclavage maudit...

A défaut de mort, il réclame la folie...

Il n'était plus qu'une forme insignifiante dont les orbites béantes sont collées au plafond... repeint... avec le masque de l'illusion... fausse blancheur déjà décadente... gardienne de la brûlure qui ne connaît pas fin... Ce masque se rit de lui, lui hurle aux tympans sa faiblesse... Elle est là qui ne le quitte pas... Même dans sa cruelle absence...

Forme insignifiante, tout comme le noir qui le cache aux yeux des hommes...

Les seules paroles de l'ancêtre, unique spectateur de cette destruction, furent celles-ci :


Par la magie du sang,
Jamais tu n'oublieras
Toujours tu souffriras
Car ta douleur est éternelle...


Demain Londres se réveillera dans le sang...
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Lune rouge...   Jeu 28 Déc - 21:54

Les heures avaient filé sans demander leur reste... La lune rouge avait laissé la place à un pâle soleil, illuminant Londres de ses maigres rayons.

Avant de sombrer dans une inconscience salvatrice, il avait écrit à celle qui occupait ses pensées... La feuille était rouge de sang et l'écriture maladroite... Mais les mots y étaient.



Citation :
Je suis celui qui vous a enchaîné à lui dans sa prime jeunesse... Je suis un oiseau de malheur qui n'apporte que désolation sur son passage... Le tourment des âmes... Le rapace aux milles becs...

Sachez que ce soir j'ai appelé la mort puisque vous n'étiez pas là...

Vous m'avez ensorcelé et m'avez abandonné à mes chaînes. A force de vous conserver comme on garde un bijou précieux dans son écrin au fond de son tiroir, c'est vous qui m'avez mis des chaînes... Réduit à l'esclavage... Je suis conscient et je ne puis lutter contre cette magie... Je me demande sans cesse pourquoi vous avez fait cela...

Oui vraiment... pourquoi ?

Je voudrai vous crier que je vous aime... Oui, vous avez bien lu ces paroles raisonnablement impossibles... Le sort est puissant... et je ne veux être détaché de vous. Mais vous êtes partie... Loin de moi, et le sort me brûle jusqu'aux os, me rappelant sans cesse votre absence...

Mais je ne sais où chercher ! Où êtes-vous ? Pourquoi m'enchaîner si ce n'est pour vous réjouir du spectacle ? Je ne puis même pas me révolter... Je ne suis plus qu'un pantin : le vôtre et ce à jamais... Est-ce de l'amour que d'enchaîner à soi ceux que l'on aime ? Je sais que je pourrai me poser cette question à moi-même... Mais si je pose cette question c'est que j'en connais déjà la réponse...

Par la magie qui nous unit, je vous en conjure ne...

Et sa plume se brisa net, refusant d'écrire la supplique... Celle du retour impossible ou de la liberté qui n'existe ?

Et Lucius chuta sur le sol, entraînant avec lui bon nombres de choses qui éclatèrent en fracas un peu partout... Mais quelle importance ? Il était seul au manoir... Personne ne viendrait le déranger et il n'avait personne à déranger...

Isaac, son hibou vint lui tenir compagnie dans ses heures d'absence, il contemplait le spectacle de cet homme si puissant qu'il en a oublié aux choses les plus simples... Surveiller ses arrières... et ne rien négliger ni personne.

La lettre ne sera pas envoyé... Toutes les traces furent effacées... La lettre y compris... Si elle revenait pour de bon, la lettre aurait été inutile... Il le lui dirait en face...
Revenir en haut Aller en bas
 
Lune rouge...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Intrigue· Lune Rouge
» Lune rouge - Derek et Olympe (machine à RP)
» Un soir de Lune Rouge [PV Loup-Gris]
» Pierre lune
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Grande-Bretagne :: Wiltshire :: Manoir des Malfoy-
Sauter vers: