Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]

Aller en bas 
AuteurMessage
Constanc
Invité



MessageSujet: passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]   Sam 9 Déc - 11:00

Des plans avaient été étalés sur les sols froids de la salle commune. Se préparait on à un assaut chez les Poufsouffles ? Les élèves passaient devant les schémas des différents étages étudiés du château, intrigués. Ceux-ci révélaient quelques petits secrets inconnus de beaucoup. Ainsi, l’œil orienté vers les bijoux, ils tentaient tant bien que mal de ne pas trop s’éloigner. Un nouveau vacarme se fit, une élève probablement pressée, rata une marche et dégringola tout le reste des escaliers. Après avoir émis un grognement, elle se releva en vitesse et ôtant la plume qui se trouvait entre ses deux lèvres, elle annota quelque chose d’autre.

-C’est bien insuffisant! Non, ça ne va même pas du tout ! Ces espions ne me sont d’aucun recours s’ils ne sont même pas capables d’analyser une fissure au mur!

Elle griffonna quelque chose sur l’un des couloirs du 3ème étage et relevant la tête vers le ciel elle continua à se plaindre.

-Non, chère Constance, tu devrais le savoir maintenant, seul le travail fait par soi-même peut satisfaire… Et non le travail d’incompétents…

Elle plia ses plans, et jetant des regards agacés vers les membres de sa maison, elle les interrogea :

-Voyez vous mes enfants ? C’est à ça que vous serez condamnés quand vous travaillerez en tant qu’élève parfait pour le compte de votre maison…

Elle soupira et regardant le thème de la salle commune, ajouta:

-En l’occurrence, ici Poufsouffle…

Quelle nouvelle idée lui traversait cette fois l’esprit ? La nouvelle préfète des Poufsouffles, semblait prendre son rôle très à cœur, ce qui était d’ailleurs assez étonnant, elle était probablement la dernière des motivées quand il s’agissait de travail. Mais la chose qu’elle était en train de préparer, la rendait littéralement hyperactive. Elle en était d’ailleurs probablement stressée, chose assez étrange.

-Bon, je vais moi-même sur le terrain…

Ainsi, après avoir fourré le matériel nécessaire dans son sac, elle s’en alla d’une marche rapide vers la sortie. Elle devait atteindre le 3ème étage et elle était au sous-sol. Elle passa devant la porte secrète des cuisines, jetant un regard sur la poire détentrice de l’ouverture et continua son chemin, arpentant escaliers et couloirs. Arrivée sur place, elle constata l’erreur flagrante.

-Mais quel nul !

Elle laissa tomber son sac en plein milieu du chemin et s’écroula à genoux. Sortant de suite les plans et de quoi écrire, elle prit note de tout.

-Imbécile, où a-t-il appris à respecter la loi des proportions ? Comment suis-je sensée me servir d’un tapis si je n’en connais même pas les dimensions exactes ?...

…Voilà qui est bien mieux! Constance, tu es géniale!

Elle se releva sans prendre compte des remarques qu’on avait fait à son égard, sans prendre compte du concierge qui se dirigeait un sourire plutôt sarcastique bien affiché sur le visage…

-Sylla !

-Monsieur Rusard, qu’est ce qui me vaut ce plaisir ?

Fit elle avec un sourire radieux…

-Débarrassez moi ce couloir de vos saletés…

-Oui oui… je m’en allais… Justement…

L’homme sale marmonna :

-Et qu’est ce que vous faisiez à l’instant ?

-Souhaitez vous une entrevue ? Voyez vous, je suis pressée.

Il émit un rire faux et continua plus agressif.

-Dites moi, ce que vous faisiez à l’instant bon sang ! Ou sinon…

Constance parut intéressée soudainement, elle tendit l’oreille et interrogea le concierge :

-Ou sinon quoi monsieur ?

-Je vous colle !tiens donc ! Vous donnez vraiment une bonne image de Poufsouffle ! Ou alors je vous enlève des points… Ca vous ferait plaisir…

-Ma foi non, mais bon, je m’en accommoderai très bien … Pour ce qui est de la retenue, ça ne serait pas la première en votre compagnie, je sens que je m’y amuserais encore comme une petite folle.

Rusard tendit sa main après s’être gratté la tête.

-Donnez moi ce sac Sylla ou je vais m’énerver ?

-Je ne vous donne rien du tout… Ou plutôt si…

Elle ouvrit son sac et dévoila son contenu…Des plans de l’école. Ni de pièges, ni de farces et attrapes, ni de copie d’interrogation, ni de devoir volés, il devait se rendre à l’évidence, elle était blanche comme neige.

-Vous voyez bien… je fais une étude dans le complexe du cours d’historie de la magie, étude du milieu… Passionnant ! Vous savez monsieur, les livres, vous devriez essayer, c’est bien plus passionnant que les punitions…

-Taisez vous enfin !

Elle se porta la main à la bouche et dit :

-Oh, je suis désolée, j’ignorais que vous étiez analphabète… monsieur, cela n’arrivera plus, avec moi, votre secret est bien gardé…

Il tendit la main et cria :

-Dégagez que je ne vous revois plus !

En toute réponse, un sourire amusé, reprenant son chemin, elle répondit :

-A propos monsieur, vos cheveux ! Une pure merveille ! Presque aussi éclatant que ceux du professeur Snape.

Remise en route, elle parcourut bon nombre de couloirs et étages, arrivée devant un mur vide de portrait. Elle se rappela le subterfuge…

*Un passage secret ! allons y*

Puis qu’elle devait les étudier, autant y aller pendant qu’elle avait du temps libre… Elle frappa 2 fois sur le troisième ornement en partant du bas et une trappe s’ouvrit… Poussant un petit cri de réjouissance, elle s’y glissa rapidement, s’y glissant de suite. Elle prit son chemin dans l’étroit passage qui s’allongeait devant elle. Oui, c’était le cas de le dire, il était étroit ! Il fallait tantôt monter, tantôt descendre. C’était assez particulier mais amusant. Constance entendait des bruits de toutes sortes, elle crut même pendant un instant reconnaître un bruit de ronflement. Puis, quand elle pu enfin lever la tête complètement, faute de place, elle perçut un bruit particulier. Elle tendit l’oreille et tenta de connaître l’origine de celui-ci. Comme tout ne s’expliquait pas, elle rechercha une éventuelle sortie, poussant sur le mur qui mènerait au bruit. Elle poussa de tout côté sur 4 mètres de long et au dernier instant, alors qu’elle abandonnait et qu’elle se laissait tomber sur un mur, ce dernier « s’ouvrit » et elle traversa l’ouverture, tombant et s’écroulant de l’autre côté. Ce qu’elle vit en premier, ce carrelage tout à fait connu, ensuite en levant les yeux…
Revenir en haut Aller en bas
S. Snape
Invité



MessageSujet: Re: passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]   Dim 10 Déc - 14:24

Ensuite en levant les yeux mais pas beaucoup, elle eut la joie de voir qu'elle avait failli atterrir sur quelqu'un... ou plutôt sur une forme noire allongée, gémissant joyeusement... Une forme allongée certes, mais seule et dont les râles étaient des râles de plainte... de douleur... mais - heureusement ou malheureusement ? - pas encore d'agonie...

Au loin, un bruit de pas s'éloignait rapidement, accompagné d'un autre bruit, tout aussi régulier...

Un magnifique cocard lui avait fermé l'oeil pour sans doute au moins une semaine... L'autre n'était sans doute pas en meilleur état... En tout cas, il n'arrivait pas à l'ouvrir plus qu'un demi-millimètre ! Au moins, ils arboraient tous deux la même couleur virant sur le mauve le plus mignon.


Après avoir quitté la grande salle il avait voulu aller à SON bureau, celui qui se trouvait bien loin, abri de tant de souvenirs... Au premier étage... séparé des cachots par un rez-de-chaussée imbécile... C'était sans compter son visiteur, qui au lieu de rester sagement près du feu comme il le lui avait demandé l'avait suivi... L'avait suivi et l'avait moqué... Plusieurs fois Severus lui avait de le laisser tranquille et que oui, il parlerait avec lui, bientôt, mais pas maintenant... Mais l'autre avait collé à ses pas comme la plus forte des colles, avait dit vouloir l'accompagner...Est-il nécessaire de rappeler que le professeur de potions ignore parfois jusqu'à l'existence du mot patience ?

On peut toujours tenter d'aller contre sa nature, celle-ci revient au galop quand on lui tourne le dos, et là la nature de son compagnon lui avait planté deux dents de métal dans le cou... Il lui en resterait deux petits trous pour le moment rouges mais qui deviendront blancs avec le temps.

S'ensuivit une discussion dans laquelle des mots regrettables furent prononcés... Ne lui faisait-il donc pas confiance ? La réponse étant négative, Madame la colère fit son apparition entre les deux antagonistes. Elle amena avec elle une justice des plus primaires : la violence. Résultat des courses : un professeur de potions sur le carreau, tentant vainement de reprendre connaissance, une dent qui ne tenait plus qu'à un fil et un filet de sang lui décorant le visage comme une guirlande de Noël...

Les dommages étaient plus spectaculaires que réels... Mais un coup de tête en plein visage fait rarement du bien à celui qui le reçoit... En gros, il était complètement sonné et le peu qu'il voyait bougeait devant ses yeux... Peut-être avait-il des hallucinations ?

Il lui semblait avoir entendu le bruit d'une charnière qui grince, protestant fermement de son manque d'huile, apparemment négligée depuis de nombreuses années... A moins que ça ne soit le résultat de sa brève mais houleuse bataille. Il n'est jamais bon de contrarier quelqu'un que l'on sait plus fort que vous..
.

* Je devrai faire de la musculation... *


Le vertige l'empêchait de bouger... Sitôt qu'il essayait de se redresser il lui semblait que le plafond se jetait sur lui et tout se colorait de rouge...


Première tentative pour sortir des propos cohérents :


Mufff... ff...

Raté. Deuxième tentative :

Malf... Fumier...

Urg...


Finalement il parvint enfin à cracher sa dent sur le carreau...

Son oeil n'étant tout de même pas complètement aveugle, il aperçut une forme floue- autre que la sienne - à laquelle il adressa ce mot aimable tremblant à travers ses lèvres éclatées :


Ann ?




(HJ : Qui veut être spectateur de la déchéance du professeur le plus détesté de la création ? Wink)
Revenir en haut Aller en bas
Constanc
Invité



MessageSujet: Re: passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]   Dim 10 Déc - 17:30

Une tignasse des plus connues faisait son apparition devant les yeux de la Poufsouffle.

*Niahhh Ann ??Qui est Ann ? Je ne suis pas Ann…*

Elle grogna à nouveau et commença à se rappeler de qui il pouvait bien s’agir.

*Non… Pas ça, pas lui… Pas….*

Il fallait qu’elle sache si elle avait bien affaire avec une des plus grosses terreurs du château de Poudlard. Elle leva une seconde fois les yeux et reconnut Severus Snape dans une position presque improbable dans son domaine. Visiblement, il était à côté de la plaque, probablement inconscient d’ailleurs, que par son terme de reconnaissance. Elle poussa sur ses mains, pour que toujours couchée à plat ventre, elle puisse un peu reculer… Reculer le plus vite plus possible et fuir…Mais, il allait peut-être la voir…Que pouvait-elle faire ? Et puis d’abord que faisait- il à cette heure dans ce couloir à plat ventre, battu visiblement par quelqu’un. La question se retournait probablement vers elle mais, pour elle, ça n’avait pas grande importance…

*Sauvez moi*

Elle releva d’abord premièrement le buste très doucement puis se releva complètement, reculant déjà. Revenir sur ses pas, sa dernière chance… Et puis, regardant autour d’elle, une merveilleuse idée lui vint. Elle saisit l’un des chandeliers sur une des étagères du couloir, elle était certaine que si elle te frappait de ce merveilleux petit objet, il ne pourrait ni la reconnaître ni la voir. S’apprêtant à le frapper, elle leva le main et en le baissant, se retint au dernier moment.

*Pourquoi ??? Je n’ai pas de conscience moi….Et encore moins pour ce prof *

Non, mais la vue de donner le coup fatal à une quelconque personne lui rendait une certaine part d’humanité. Il était vrai que ce charmant objet ne manquait pas d’extrémités pointues que pour faire plus qu’assommer le sadique de service.

*Heureusement que je suis là pour rattraper le lot*

Elle s’approcha quelque peu du cadavre et commença à examiner les dégâts.


*Tiens, s’il a une gentille commotion cérébrale avec un peu de chance, nous serons dispensés de cours pour un petit temps*

Elle prenait conscience qu’en s’étant retenue de le frapper, elle diminuait ses chances d’assouvir sa flemmardise, cependant, elle gardait bon espoir d’après l’état miteux du professeur.

[j'ai été gentille ^^ Cool par contre, plutôt paresseuse avec ce petit post , damnations!-_-']
Revenir en haut Aller en bas
S. Snape
Invité



MessageSujet: Re: passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]   Dim 10 Déc - 18:46

Le nom avait été prononcé sur un ton empli d'espoir, mais avec une bonne part d'incrédulité... Comme s'il voyait un fantôme et refusait de croire ce qu'il avait maintenant devant les yeux.

La forme devant lui bougea et il répéta à nouveau son prénom, attendant une réponse qui ne vint pas... Et il ferma ses yeux blessés, se laissant aller à nouveau dans ses souvenirs d'avant... d'avant sa disparition brutale...


Il se raisonna si l'on peut raisonner avec un crâne en marmelade: * Mais non ce n'était pas elle... * Après tout, elle n'était plus de ce monde, elle avait préféré "partir" et en fin de compte il ne savait même pas pourquoi... Une petite voix lui soufflait qu'Ann n'était pas vraiment partie... Le lien qui les unissait était très fort entre eux, ainsi que les sentiments qui les unissaient... Ne pouvait-il vraiment pas croire à une de ses apparitions ?

* N'était-ce vraiment pas elle ? Et pourquoi... pourquoi... ? *


Un bruit de métal, un déplacement rapide et la forme revint vers lui, se pencha vers lui, comme Elle l'aurait... Soudainement, elle fût comme auréolée de lumières multiples, fugitives comme sa conscience qui lui échappa dans ce trop-plein de lumière trop forte pour sa conscience...

C'est alors que se produisit l'impensable... L'Ann invoquée n'avait rien perdu de la scène, dans son refuge réduit à sa plus petite expression... La perte de conscience de Severus lui donnait maintenant la possibilité de prendre possession de son corps et son esprit à elle pouvait s'exprimer à travers lui...

Mais ce n'était pas l'Ann aux longs cheveux blancs qui apparut... Ce fût sa forme draconique... celle qu'il vaut mieux ne pas rencontrer dans le noir... Anyesh'Khâ... Femme aux cheveux noirs comme de l'encre, pourvue d'ailes...


Etait-ce parce qu'il l'avait invoqué avant de sombrer dans l'inconscience qu'elle avait la force de s'extirper de sa cellule ? Toujours est-il qu'elle se matérialisa, ombre fantomatique flottant au-dessus du professeur inanimé :


Elle siffla sa langue de serpent sur l'imprudente qui avait gardé son chandelier en main, preuve de sa tentative de meurtre !


Comment osez-voussss ? Vous voulez tuer un homme inanimé, incapable de ssssse défendre ??!! Je vous vomis humains !!! Vous êtes faibles et lâches !!

Heureusement pour Constance, elle ne pouvait s'échapper de Severus, il était sa survie mais aussi sa prison... Jusqu'à ce qu'un jour... peut-être...

Anyesh'Khâ griffa l'air devant elle de ses longs doigts blancs aux extrémités recourbées... Vaine tentative...

Ssssssss... !! Sifflement de rage traduisant son impuissance rapidement englouti avec elle... Anyesh'Khâ disparut dans un tourbillon, engloutie, réintégrant sa prison de chair en même temps que Severus reprenait conscience... dans un dernier sifflement.

Où... où suis-je ?

Ses yeux refusaient toujours de s'ouvrir complètement, mais au moins cette fois, il put lentement se redresser, pour se retrouver face à : Melle Sylla...
Revenir en haut Aller en bas
Harry Po
Invité



MessageSujet: Re: passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]   Lun 11 Déc - 19:17

"Hermione ! Arrête de me tirer le pull si fort ! Tu vas finir par le déchirer ! Oui je sais très bien qu'on a pas le droit d'être là, mais ça ne devrait pas t'inquiéter, après toutes les fois où on a enfreint le règlement depuis notre première année...Et puis, tu veux le voir ce miroir oui ou non ? C'est le seul moyen je te signale..." murmura Harry à son amie, réticente à l'idée de se trouver dans ce passage secret humide et sombre.
Le jeune Gryffondor avançait prudemment pas à pas, tenant sa baguette dans une main pour éclairer le chemin, et la fameuse Carte des Maraudeurs dans l'autre, histoire de ne pas faire de mauvaises rencontres... S'ils se trouvaient là tous les deux, c'était tout simplement parce qu'Harry voulait contempler à nouveau la mystérieuse surface lisse du Miroir du Rised, et qu'Hermione avait tenue à l'accompagner pour éviter qu'il ne fasse des bêtises.


*Une vraie mère poule...Comme si je n'étais pas capable de me gérer tout seul ! Raaa les filles, j'vous jure...* pensa-t-il alors qu'ils progressaient lentement mais sûrement. Mais il devait cependant bien avoué qu'il était content qu'elle soit avec lui, car bien qu'il n'ai pas peur du noir, un peu de compagnie avec qui partager ses sorties nocturnes n'était vraiment pas de refus. Dans le silence inquiétant du tunnel, seuls leurs souffles étaient sources de bruit, et Harry sentait celui d'Hermione sur sa nuque, ce qui le faisait frissonner mais qui le rassurait. Il y avait repensé cette nuit, à ce miroir, ça lui était revenu d'un coup, et l'obsession de revoir le visage de ses parents aussi, souvenir qui s'accrochait à son coeur comme du barbelet. Il essaya de ne pas y songer, même si pourtant il venait d'accélérer son pas inconsciemment à cette idée. Et puis, il ne l'avait jamais montré à Hermione ce miroir, à Ron oui, mais pas à elle, et il était assez curieux de savoir ce qu'elle y verrait... Il ne se l'était jamais demandé, mais que pouvait bien être le plus profond de ses désirs ? Quel pouvait bien être le voeux le plus profond, enfoui tout au fond de son coeur de jeune fille ? Mystère et plume à papote...

Après quelques minutes de marche, Harry décida de ranger précautionneusement sa Carte dans sa poche intérieure, connaissant la suite du chemin par coeur. Mais à peine eut-il fait quelques pas de plus qu'un bruit retentit, et il se figea net, tendant le bras pour retenir Hermione, à l'affût à présent d'un autre bruit. Et il y en eut un, ça venait d'un couloir qui partait sur la gauche, comme le bruit d'une personne qui court très vite, comme si elle prenait la fuite...Etrange. Le cerveau d'Harry fonctionna à toute vitesse alors qu'il restait figé, le coeur battant la chamade. Leur destination à eux ne se trouvait pas sur la gauche, mais tout droit, alors que devaient-il faire ? Aller vers la source sonore ou continuer leur route ? Il attendit qu'il y ait un autre bruit, mais plus rien...Juste le silence, un silence d'autant plus inquiétant qu'il ne dura pas longtemps.


"Hermione...sors ta baguette si tu ne l'as pas déjà fais..." lui ordonna-t-il comme un chef de guerre sans s'en rendre compte. Il ne le faisait pas exprès, mais dès qu'il flairait un truc inquiétant et possiblement dangereux, tous ses sens et ses instincts de survie se réveillaient et ses mettaient en alerte rouge. Il ne s'en plaignait pas du tout, car c'était tout de même grâce à ça s'il était encore en vie aujourd'hui...

*C'est dans ces moments-là que je suis vraiment heureux qu'elle soit avec moi...*

Une plainte retentit à nouveau, mais cette fois, ça provenait d'en face, c'est-à-dire de vers là où ils se rendaient. Un autre gémissement, comme quelqu'un de blessé, apparemment gravement. Sans réfléchir, toujours en proie à sa "tendance à vouloir sauver les gens", Harry saisit subitement la main d'Hermione et se mit à courir dans la direction des plaintes, ne pensant plus qu'à une seule chose, venir en aide à un possible blessé. Le bruit de ses pas rapides résonnaient à présent en claquant dans les nombreuses flaques d'eau, éclaboussant tout autour. Il aperçut alors une faible lumière tout au bout du tunnel, et accéléra l'allure, serrant fermement la main de son amie et tenant tout aussi fermement sa baguette dans l'autre...

[HJ : je te laisse faire la suite Hermy...à toi de découvrir ce cher Snape et cette Constance aux idées tordues mais bonnes dans le fond... Very Happy parce que si c'est moi qui le trouve en premier, je ne suis pas sûr de pouvoir résister à la tentation de l'achever... Wink (je crois même que j'arracherais le chandelier des mains de Constance pour finir le travail moi-même Twisted Evil )]
Revenir en haut Aller en bas
Hermione
Invité



MessageSujet: Re: passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]   Mar 12 Déc - 12:55

« Hermione...sors ta baguette si tu ne l'as pas déjà fais..."

La jeune fille, cramponnée à son ami comme à une bouée de secours, sortit aussitôt de son état léthargique et s’empara de sa baguette le cœur battant à tout rompre. Comme Harry, elle avait entendu le nouveau bruit, cette fois beaucoup plus proche, sur leur gauche. Une petite voix lui disait qu’un danger les guettait mais elle se raisonna aussitôt à l’idée qu’ils n’avaient rien à craindre. Ne se trouvaient-ils pas à Poudlard, l’un des endroits les plus sûrs au monde ? Même ce passage secret, bien que légèrement effrayant, ne renfermait pas d’autres menaces qu’une retenue. Ils n’avaient en effet pas l’autorisation de se trouver en pareil lieu....

- Avançons Harry !murmura-t-elle d’une voix précipitée, paniquée à l’idée de tomber sur un professeur ou sur le concierge et son horrible chatte, cette miss Teigne.

* Je savais que cette idée était stupide*

Evidemment, comme à son habitude, Harry n’avait pas semblé vouloir prendre en considération ses mises en garde, tout excité à l’idée de revoir son fameux miroir du riséd. Ne voyant pas d’un très bon œil cet objet magique, c’est uniquement pour préserver son ami qu’elle avait finalement daigné l’accompagner. Elle commençait à le regretter…

- Harry !

Poussant Harry pour l’exhorter à avancer, la gryffondor s’immobilisa à nouveau lorsqu’un autre bruit, semblable à un gémissement plaintif, se fit entendre devant eux.

- Harry nous…

Sans accorder la moindre attention à ce qu’elle s’apprêtait à lui dire, le dénommé Harry saisit sa main et se mit à courir en direction des gémissements. Hermione eut un mouvement d’hésitation mais se laissa finalement guider bon gré malgré. Quand Harry avait une tête comme celle qu'il affichait actuellement, rien ne pouvait le détourner de sa destination, pas même les bons conseils de son amie. Et s’ils se retrouvaient face à un professeur de l’école, ce qui avait de grandes chances d’arriver selon elle, mieux valait être là pour sauver la mise…

Ils stoppèrent à quelques mètres de la source lumineuse et Hermione ne put s’empêcher d’étouffer une exclamation surprise en reconnaissant l’une des deux personnes exposées devant eux. Le professeur Snape, dans un état encore plus repoussant que d’habitude ^^, semblait agoniser, allongé par terre. Son visage était maculé de sang et il lui manquait une dent. Bien que peu attachée au vil professeur, elle ne put s’empêcher de ressentir un certain soulagement en voyant qu’il respirait et que ses yeux étaient entrouverts. Celui-ci parvint même à se redresser, regardant la silhouette qui se dressait devant lui…[i]

- Melle Sylla...

[i]Tournant la tête, Hermione aperçut une jeune fille tenant un chandelier dans les mains. Celle-ci fixait le vieux Snape d’un regard mi-haineux, mi-stupéfait.


* Mon dieu… le premier coup n’a pas marché et elle s’apprête à l’achever *

Sans réfléchir davantage Hermione brandit sa baguette devant elle et la pointa en direction de la jeune fille. Une voix raisonna à ses oreilles mais elle distingua pas le sens de ses propos puisqu'elle prononça à ce moment l'incantation :

- Accio chandelier !

Sans demander son reste, le chandelier atterrit dans la main de la jeune gryffondor qui lança un regard dédaigneux à la poufsouffle. Certes, le professeur n’était pas des plus apprécié mais de là à….

- Pro…professeur ? Vous allez bien ?

(hj: désolée pour ce post qui n'est en rien comparable aux vôtres mais je ne voulais pas vous faire attendre plus longtemps)
Revenir en haut Aller en bas
Constanc
Invité



MessageSujet: Re: passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]   Mar 12 Déc - 16:41

Accroupie, en pleine observation, toujours avec ce même chandelier à la main, Constance attendait que la terreur de réanime, en effet, il n’était pas bon de déplacer quelqu’un en pleine inconscience. Constance attendait alors bêtement l’évènement qui lui ferait sans doute du tort, mais après tout, au point où elle en était, une crise de Snape ne lui faisait pas bien peur. Il grognait, prononçant des phrases incompréhensibles, parlant d’une inconnue et d’autres résistances tout à fait incroyables. Elle contemplait la visible apparition étrangère dans le corps du professeur, une bagarre entre le possesseur et le voyageur. Constance ne souriait même pas, au contraire, elle prenait cette observation au contraire…

*Emprise ? …intéressant…*

Enfin, il se redressa subitement, Constance sursauta à cette vue, cette fois, c’était bel et bien trop tard. Il prononça même son nom, oui il l’avait retenu. La dernière fois qu’il l’avait vu, c’était au cours de potions, cours au cours duquel, à l’aide de l’explosion potterienne, elle avait mis un peu, ou si peu de désordres. Après tout, les autres n’avaient même pas bougé, il n’y avait donc pas eu de soucis, cependant, Constance connaissait Snape rancunier et franchement désagréable dans son genre. Mais, au même moment, d’un côté qu’elle n’épiait pas, elle entendit un sort. Le chandelier qu’elle négligeait quelque peu lui fut dérobée, Constance suivit du regard la trajectoire de l’objet. Elle aperçut 2 élèves…

*…Voilà …*

Elle observa quelques instants les nouveaux arrivants, Harry Potter et Hermione Granger, égarant quelque peu l’attention qu’elle avait antérieurement pour le professeur de potions. La Gryffondor questionna même le professeur pour savoir s’il allait bien. Constance tourna les yeux extérieurement pour grimacer… Voilà qu’on la croyait coupables des méfaits faits sur le professeur. Les accusations fusaient, comme d’habitude, il était vrai que les circonstances faisaient que son innocence paraissait assez improbable mais … Bon sang qu’elle regrettait de ne pas l’avoir fait pour qu’une fois on arrête de l’accuser à tort. Elle ramena son regard vers les Gryffondors, elle sourit et dit :

-Allez y, faites moi part de vos accusations ! Voyez-vous, c’est bien dommage, j’étais tout juste en train de lui fracasser le crâne, et si vous m’aviez laissé, je vous aurais épargné ses cours…

Constance qui n’avait pourtant pas tant envie de rire, ne pouvait s’empêcher de dévoiler le réalisme avec lequel elle pouvait tuer un professeur. Les faits étaient là, et maintenant, ils pouvaient l’envoyer à Askaban. Ce n’était pas une grande perte, juste une préfète à remplacer et une chaise à occuper. Elle ne se sentait pas envieuse de se défendre pour un crime qu’elle n’aurait pas commis, au point où elle en était, autant jouer le jeu.

*Vas y Constance, continue ainsi et c’est à la fourrière ou à l’asile qu’ils vont t’envoyer et non à Askaban et nous avons toutes les raisons de penser que le professeur Snape n’ira pas contredire la plus semblable des vérités. *

C’était décidé, jamais plus, elle ne serait gentille et jamais plus, elle n’écouterait la petite voix qui lui conseillait de ne pas donner le coup fatal au professeur de potions qui semblait éprouver des sentiments réciproques aux siens.

[T.T que va-t-on faire de ma parresse? ]
Revenir en haut Aller en bas
S. Snape
Invité



MessageSujet: Re: passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]   Mer 13 Déc - 18:37

Il était complètement dans le flou et sentait sa boîte crânienne lui faire atrocement mal... Mais il savait encore reconnaître un élève quand il l'avait sous les yeux... Il répéta d'une voix plus sure : Melle Sylla... Qu'est-ce que vous regardez comme ça ?

Sylla, la béquille de Potter s'il se souvenait bien...
* Qui n'est sans doute pas loin à moins d'agoniser dans les affres de la souffrance à l'infirmerie... *

Il enregistra la scène rapide qui se déroula sous ses yeux : Sylla, un chandelier en main, indécise mais tenant le-dit objet comme on tient une arme... L'instant d'après, le chandelier qui s'envole dans les mains de : * Miss Granger... *

- Pro…professeur ? Vous allez bien ?

Je vais merveilleusement bien ! ça ne se voit pas !!??


Et bien sûr, quand on parle du loup... Il venait de remarquer Potter juste derrière - * bien à l'abri * - Hermione, qui, elle, avait un air de profonde compassion sur le visage... * Toujours au secours des plus faibles... * Ce que, bien sûr, il n'était pas, cela va sans dire. Il était le terrifiant professeur de potions tout de même !

Le professeur acheva de se relever, les joues roses (HJ : rouge de colère ou de honte ? lol), face à lui une Poufsouffle aux intentions douteuses, mais désarmée et loin de lui deux Gryffondors, dont un insupportable et un... autre insupportable, mais en version féminine. La parité est respectée.

Il s'adressa aux deux Gryffondors
de sa merveilleuse voix froide, sa maison préférée...

Melle Granger, je ne crois pas vous avoir demandé votre assistance et je doute profondément que le directeur de cet établissement apprécierait vous voir jouer avec son matériel fort ancien. Vous êtes donc priée de reposer cet objet à sa place instamment.

Il jeta un oeil noir à Constance, un de ces regards qui disent que le silence est hautement recommandé en cet instant.


Melle Sylla, injustement accusée de meurtre sur la personne de son professeur ne cherchait qu'à me donner un peu de lumière... Voyez-vous ? Il fit alors un petit sourire ironique, et ce léger mouvements de ses musclas faciaux lui rappela cruellement qu'il s'était fait frapper avec une crosse en argent, garnie de deux jolies pointes... En gros, qu'il avait mal dans la figure et que ses yeux n'avaient pas dégonflé.

Un fantôme passa, sur son cheval...

Il se voyait mal justifier ses deux cocards par un incident de potion, surtout que ça ne lui arrivait jamais ! Et même si c'était le cas, il ne l'aurait jamais avoué... Il était bloqué... On ne se prend pas souvent de portes à Hogwarts : elles sont le plus souvent ouvertes sur son passage....

* C'est pas leurs oignons de toute façon *


Très digne, il reprit, je vous demanderai donc de présenter vos excuses, tout les deux, à Melle Sylla ici présente ! et estimez-vous heureux, tous les deux, que je ne vous retire pas de points...

Autre petit sourire sarcastique... Rapidement remplacé par un froncement de sourcils.

Maintenant, dégagez ! avec un geste de la main...
Revenir en haut Aller en bas
Harry Po
Invité



MessageSujet: Re: passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]   Mer 13 Déc - 23:40

Alors qu'Hermione avait courageusement pris les devants, Harry, l'oeil aux aguets et l'oreille attentive à toute sorte de bruit, lui suivait baguette en main, ne lâchant pas la main de sa partenaire. Il savançèrent encore de quelques pas, et Harry crut entendre à nouveau un bruit derrière lui, se retournant à la vitesse de l'éclair, de dos à son amie. Trop occupé à chercher la source sonore qui avait accéléré son rythme cardiaque, balayant le couloir d'où ils venaient avec un puissant Lumos, il ne prêta pas attention à ce qu'Hermione faisait dans son dos, c'est-à-dire, désarmer une élève.

- Pro…professeur ? Vous allez bien ?

Et hop ! En un bond il se remit face à son amie qui avait alerté ses sens, surtout en prononçant le mot "professeur". Avec un sursaut non loin d'une crise cardiaque, il se retrouva nez à nez avec...

*Oh non pas lui, mais dites-moi que c'est un cauchemard ! Et ELLE est là aussi...Mais pourquoi moi...*

En effet, il constata la présence de la jeune fille psycopathe de l'infirmerie, à qui il jeta un regard interrogateur pour savoir ce qu'elle faisait ici, et surtout, pourquoi elle avait quelques instant auparavant un chandelier dans la main. Mais ce qui l'interpella le plus, c'était de voir son professeur adoré, alias Snape, dans l'état le plus pitoyable qui puisse exister...ou du moins il en était proche. Harry ne savait pas exactement comment le décrire, car il se situait entre un mélange de Quasimodo et de carte géographique...

*Oh on voit même l'Océan près de son oeil droit, c'est vraiment bien représenté, tout ce bleu...Et y a même les Alpes sur son front !*

Il le dévisagea sans se gêner, affichant un air de dégoût mais tout de même modéré pour ne pas le mettre en colère plus qu'il ne l'était déjà, s'acharnant sur Hermione qui avait, par charité, voulu l'aider. Harry ne ressentait aucune pitié pour lui, il venait visiblement de se faire agresser, et le seul sentiment qui envahissait son coeur était une profonde reconnaissance pour le grand penseur qui avait eu la génialissime idée de faire ça...Dommage, il ignorait son identité, mais ça n'était qu'une question de temps. Il remarqua alors aussi que Constance, qui s'était faite désarmée par le prestigieux sortilège de son amie avait semblé vouloir achever le pauvre professeur de géographie, euh...de potions. Elle avait aussi tenté de l'achever lui avec du sel de cuisine ! Et avait piqué un flacon mystérieux dans les placard de l'infirmerie, ce qui avait soit dit en passant, piqué au vif la curiosité du jeune Gryffondor. Par réflexe, il se frotta les mains, toujours marquées par les brulures, rouges comme le sang qui s'en était échappé...

Melle Granger, je ne crois pas vous avoir demandé votre assistance et je doute profondément que le directeur de cet établissement apprécierait vous voir jouer avec son matériel fort ancien. Vous êtes donc priée de reposer cet objet à sa place instamment. fit Snape de sa voix rauque.

S'il se serait écouté, Harry lui aurait sauté dessus pour l'étrangler. Non mais quel ingrat ! Elle avait voulu l'aider, et c'était comme cela qu'il la remerciait...En même temps, c'était Snape, mais tout de même. Sa main se crispant sur sa baguette, Harry se força à garder le silence, ne souhaitant pas agraver la situation plus que complexe. Lui qui avait zappé une partie de l'épisode, il ne comprenait pas ce que Constance faisait ici...Non pas que sa présence le dérangeait, au contraire, au moins Snape ne pouvait pas faire grand chose, vu qu'il y avait une témoin, mais, il se sentait quand même mal-à-l'aise avec elle, ne serait-ce que parce qu'elle lui ressemblait et qu'elle avait des idées tordues...


Melle Sylla, injustement accusée de meurtre sur la personne de son professeur ne cherchait qu'à me donner un peu de lumière... Voyez-vous ? continua Quasimodo avant de grimacer, sûrmement à cause de la douleur.

*Voilà qu'il parle de lui à la troisième personne maintenant...*

Une grimace horrible déchira quelques secondes le visage du professeur de potions, sûrement à cause de la douleur, suivi d'un instant d'hésitation, de malaise, et le jeune Gryffondor se demanda sérieusement ce qui lui était arrivé. Snape, se faire agresser...Ce n'était vraiment pas normal, c'était un ancien Mangemort, il avait donc forcément une grande expérience du combat et de plus, il faisait partie de l'Ordre du Phénix, malheureusement pour Harry, car ça voulait dire qu'il était chargé secrètement de sa protection...

*Si tous mes gardes du corps sont comme ça, autant aller dircetement affronter Voldemort et me faire tuer, on gagnerait du temps et tout le monde serait content..Non mais sérieusement, on se demande si c'est pas moi qui doit le protéger parfois...*

Mais passé le sarcasme sordide du destin incertain, Harry émit l'hypothèse que, pour battre un Mangemort bien entraîné, il fallait soit s'appeler Dumbledore, soit être un Mangemort aussi...Et cette dernière solution parraissait tout à fait plausible aux yeux d'Harry. Seulement pourquoi Snape aurait-il rencontré à nouveau un Mangemort alors que ces derniers doivent vouloir le tuer à l'heure qu'il est pour sa traîtrise ?Etrange...Mais il y réfléchirait plus tard, il aurait tout le temps de mener son enquête le lendemain, pour l'instant, il fallait sortir de ce trou sans perdre de points et sans punition, et si possible, sans cadavre... Il jeta un regard d'incompréhension à Constance, alternant entre elle et Hermione, se demandant quel serait l'issu de ce rendez-vous inatendu...

je vous demanderai donc de présenter vos excuses, tout les deux, à Melle Sylla ici présente ! et estimez-vous heureux, tous les deux, que je ne vous retire pas de points...

La réaction d'Harry ne se fit pas attendre...

"Quoi ? Comment ça faire des excuses ? On ne l'a jamais accusé de quoi que se soit !" s'énerva Harry, une veine palpitant dangereusement sur sa tempe sous le coup de la colère. Hermione, si ses souvenirs étaient bons, ne l'avait jamais accusé, et lui encore moins, puisqu'il était resté silencieux. Et puis, ce n'était pas qu'il n'aimait pas la jeune Poufsouffle, mais il n'avait aucunement l'intention de lui présenter des excuses qui n'avaient pas lieu d'être, et surtout pas devant Snape...C'était d'ailleurs plutôt à lui de leur présenter des excuses pour le dérangement ! A cause de ça lui et Hermione perdaient un temps précieux pour se rendre dans la salle du Miroir du Rised, et à la pensée de ses parents, Harry avait du mal à maitriser sa colère et son empressement.

*La seule chose dont elle peut être coupable, c'est de ne pas avoir abaissé le chandelier d'un coup sec pour en finir...*

Maintenant, dégagez ! leur ordonna-t-il soudainement sur un ton sévère.
Dégerpir ? Aucun problème...Harry abaissa sa baguette pour éclairer seulement le sol et replonger les autres dans l'obscurité, saisit la main d'Hermione d'un geste brusque - en ravivant son ancienne douleur du cours de potion l'espace d'un instant - vexé d'avoir encore perdu la face devant la carte de géographie, et partit dans la direction opposée, c'est-à-dire vers la salle du Miroir...Après tout, il n'avait pas précisé vers où ils se devaient de s'en aller, alors autant poursuivre le but de départ. Marchant d'un pas militaire, il bouscula la Poufsouffle sans vraiment le vouloir, avant de s'excuser en bougonnant.


"Moi à ta place, j'aurais pas hésité..." lui murmura-t-il à l'oreille avant de continuer son parcours. Mais quelque chose lui disait que ça n'en finirait pas là...
Revenir en haut Aller en bas
Hermione
Invité



MessageSujet: Re: passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]   Jeu 14 Déc - 14:48

Hermione serra les poings et détourna un instant les yeux du professeur qui venait de l’apostropher sévèrement, tenant toujours le chandelier contre elle. Elle était certaine que ses yeux dévoilaient toute la rage et l’indignation qui l’habitaient à cet instant mais n’en avait que faire. Ce professeur Snape était décidemment un horrible personnage. Certes, elle s’était peut-être trompée sur le compte de la Poufsouffle mais l’explication du professeur quant à la présence du chandelier dans les mains de la jeune fille était on ne peut plus douteuse.
Snape avait beau lui dire ce qu’il voulait, elle avait bien saisi, durant quelques instants, une expression de profond mépris sur le visage de cette Sylla. Autant dire qu’il était peu probable que le chandelier se soit trouvé dans ses mains juste dans le but de servir à éclairer la scène du crime raté. Quant au véritable agresseur du professeur de potions, il était clair qu’en y réfléchissant cela devait être quelqu’un de beaucoup plus imposant. Mais qui à Poudlard serait capable d’un tel acte ?
Elle jeta un coup d’œil au professeur et malgré elle ressentit une étrange satisfaction en voyant son visage gonflé et son air digne qui ne pouvait totalement masquer la douleur qu’il éprouvait en ce moment.


* Je ne vais pas le plaindre…On ne récolte que ce que l’on sème…*

- Quoi ? Comment ça faire des excuses ? On ne l'a jamais accusé de quoi que se soit !"

La Gryffondor sursauta en entendant les propos furieux d’Harry et un signal d’alerte se déclencha en elle. Connaissant Harry, il n’aurait guère était étonnant de le voir s’emporter complètement sur son professeur qui l’avait mis dans sa liste noire depuis qu’il avait découvert que c’était le fils de ce cher James Potter. Détournant les yeux, elle croisa le regard de la poufsouffle et esquissa un léger sourire d’excuse à l’intention de cette dernière. Harry avait raison, elle ne l’avait pas accusé à voix haute d’avoir frappé ce Snape. Néanmoins, Hermione l’avait pensé tellement fort sur le moment que celle-ci avait compris qu’elle était au centre des accusations.

L’horrible bonhomme, voyant qu’Harry ne cédait pas davantage à la colère, leur ordonna finalement de partir ce qu’ils firent sans demander leur reste. En passant auprès de la Poufsouffle, Hermione lui rendit le chandelier sans un mot et se laissa entrainer par son ami, jetant un dernier coup d’œil en direction du professeur qui semblait avoir repris totalement contenance. Cependant, il devait rager intérieurement sur le fait que deux de ses élèves « préférés» l’aient surpris dans une telle situation de faiblesse.

- Quel sinistre personne. En tout cas Harry, je te félicite. Tu viens de me faire la démonstration d’un sang-froid remarquable ! murmura t-elle lorsqu’ils se furent éloignés de quelques pas.

(hj : le topic du miroir on le fait au quatrième étage ?)
Revenir en haut Aller en bas
Constanc
Invité



MessageSujet: Re: passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]   Jeu 28 Déc - 18:28

Constance suivit la scène avec un œil pour le moins intéressé. Le professeur Snape dans un piteux état, Hermione granger demandant à ce dernier si ça allait… les réactions allaient s’en suivre et sa punition probablement aussi…Pourtant…Pourtant, le professeur Snape commença tout d’abord par ronchonner envers l’élève de Gryffondor… Oui, on voyait bien qu’il ne pouvait pas être dans un meilleur état. C’était d’ailleurs une question assez ridicule mais bon, le professeur Snape adorait les questions sans sens…

*…Il a l’air charmé celui-là…*

Constance arbora un sourire amusé, oui, ce n’était pas vraiment le moment, et pourtant, cette situation était plus que distrayante. Non, cette Hermione Granger ne semblait pas savoir où donner de la tête, enfin, Constance commençait à penser qu’elle devait regretter ses actes sages cette fois-ci. Ce n’était même pas de la satisfaction qui réjouissait Constance, c’était cette simple situation.

*Oh pour une fois qu’on peut s’amuser, ce n’est pas l’asile qui va me démoraliser…*

Mais la conversation prit rapidement un autre cours et, à présent le maître des potions prenait la défense, pour on ne sait quel raison, de Constance. Il y avait probablement un intérêt derrière tout ça, mais, ce professeur en avait fait beaucoup trop en racontant sa version. A vrai dire, c’en était presque amusant, mais complètement bouché bée, elle resta raide la bouche entre ouverte. Et, après avoir bien décrit les circonstances dans lesquelles venaient de se dérouler la scène, il demanda aux deux gryffondors de faire des excuses à Constance.

*Quoi ??*

Pourtant, Constance commençait à comprendre… N’était-ce pas à Harry Potter que le professeur Snape adressait une certaine adversité au-delà du mépris ? N’était-ce pas à Hermione Granger qu’il retirait des points sans véritables raisons, n’était-ce pas ses réponses qui étaient évidemment méprisées par celui-ci ? Si bien sûr que si, par humiliation ou plutôt par punition, il s’acharnait sur eux dans l’unique but d’obtenir leur rabaissement. Ainsi, il se servait d’elle…

*Ah bon ? C’est une façon d’arriver à ses fins*

Elle ne voulait pas s’opposer à ses dires, les causes de Snape, elle s’en fichait un peu. Non, le simple plaisir de les voir s’incliner devant elle, l’amusait assez ou plutôt la satisfaisait. Pourtant, il n’en fut rien, les deux gryffondors méprisèrent les ordres du professeur presque par un cri. Constance les observa. Etait ce la haine pour le professeur qui les empêchait de s’exécuter, qui leur faisait prendre un risque, ou plutôt, la conviction qu’il n’avait rien fait de mal ? Ainsi, ces deux-là semblaient rendre aisément l’adversité au professeur. Ils avaient des âges complètement différents, et pourtant, cet homme semblait leur attitré une attention particulièrement important… Tels des rivaux, ils se dévisageaient…

*On prépare la guerre ici ou quoi ?*

Ce mépris, cette flamme qui brûlait, on pouvait les lire aisément dans les yeux des 3 acteurs… Constance semblait lointaine de tout ça et presque hors sujet, et pourtant, c’était bien à elle qu’on devait présenter des excuses… Le simple fait d’être un peu en dehors du conflit la rassurait d’ailleurs. Et, alors que les deux autres élèves présents s’en allaient, Constance prit la parole, elle devinait un peu la réaction du professeur, mais à vrai dire, elle se fichait un peu de cela, agissant pour la première fois depuis quelques temps par acquis de conscience.

-Professeur, très franchement, je me fiche de leurs excuses, si maintenant vous voulez les punir ou même me punir, faites mais je ne vous promets pas l’efficacité pour ce qui est du ménage… Eux sont plutôt paresseux et peu doués, moi, je me ferai un plaisir de salir de plus belle vos beaux cachots.

Elle dévisagea quelque peu son professeur pour observer mieux ses contusions, lui n’irait probablement pas à l’infirmerie. Par orgueil probablement, il rejoindrait sa salle de potion et ingurgiterait des remèdes ou tout simplement garderait sa tête de déterré pour intimider les élèves et professeurs souhaitant le questionner. Il était facile d’analyser ce qu’un vieux loup solitaire dans son genre ferait. Elle cacha un sourire amusé et sans se rendre compte qu’il lui avait demandé de dégager, resta debout face à lui, raide à attendre une réaction. Elle avait probablement dû un peu oublier les ordres du professeur…
Revenir en haut Aller en bas
S. Snape
Invité



MessageSujet: Re: passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]   Mer 10 Jan - 15:08

Ah ! Il avait été injuste, prodigieusement injuste même ! Mais comment résister à ce plaisir de torturer deux Gryffondors ?! Surtout quand ceux-ci sont Granger et Potter, les deux futurs sauveurs de l'humanité ! Il en était allé jusqu'à protéger la fille qui avait voulu le tuer... Du moins, c'est ce qu'il lui avait semblé... Après tout, ça n'avait rien d'étonnant que l'on souhaite sa mort...

Ce n'était pas une Serpentarde, mais c'était toujours mieux qu'un Gryffondor arrogant.


Quand le professeur avait demandé des excuses pour cet assassinat manqué, Harry s'était étranglé d'indignation et avait clairement refusé... * Comportement ô combien Gryffondorien... ça parle sans réfléchir... *

Mais au moins ils avaient dégagé la place... Disparus, envolés ! Vers d'autres lieux, vers d'autres bêtises ou actes héroïques gryffondoriens... Inutiles, mais braves... Et devant lesquels tout le monde allait rester comme deux ronds de flan, applaudissant ces merveilleux enfants.

Oui, ils ne lui gâchaient plus le paysage, ils avaient déguerpi.

* Sauf Melle Sylla... *


Constance qui tenait à nouveau le chandelier en main...


- Professeur, très franchement, je me fiche de leurs excuses, si maintenant vous voulez les punir ou même me punir, faites mais je ne vous promets pas l’efficacité pour ce qui est du ménage… Eux sont plutôt paresseux et peu doués, moi, je me ferai un plaisir de salir de plus belle vos beaux cachots.

Il me semble que la demande de partir s'adressait aussi à vous Melle Sylla, à moins que vous ne préfériez continuer à jouir de ce spectacle ?


Ce spectacle, c'est-à-dire ses griffures et éraflures... Ses plaies et bosses... Toutes ces taches ou lignes colorées qui modifiaient profondément le relief de son visage. Sans parler de qui était caché par ses vêtements.

* Seuls les lâches attaquent par derrière * sa gorge était profondément meurtrie... Il avait mal, mais ne voulait le montrer. Il voulait qu'elle s'en aille, qu'elle le laisse seul pour qu'il puisse se traîner jusqu'à ses cachots, ingurgiter de quoi se remettre sur pieds.

D'une voix rauque : Allez-vous en... Allez...

Des lumières lui brouillaient la vue, elles dansaient devant ses yeux, ses forces l'abandonnaient, il avait si mal à la tête. Pourquoi entendait-il des cloches sonner ? Pourquoi sonnaient-elles ? Le château était attaqué !

Il n'avait pas mal tout à l'heure... Mais avant il y avait Potter... Il n'avait pas fait attention, il n'avait rien senti... Et là, un marteau frappait impitoyablement ses tempes.

Ce n'était plus Constance qu'il avait devant lui, mais un monstre à deux têtes porteurs de quatre yeux inquisiteurs ! Des yeux froids hypnotiques.

Le souffle lui manqua et il bascula à nouveau, chutant vers le sol froid et dur.

Pfff... J'ai oublié de leur retirer des points... Avant de sombrer à nouveau inconscient, et de commencer un voyage plus terrifiant qu'un avada kedavra... Le dernier visage qu'il vit fût évidemment celui de Sylla, qu'il emporta avec lui dans son voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]   

Revenir en haut Aller en bas
 
passages secrets et secrets passages[LIBRE^^]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Dans le Château :: Premier Etage-
Sauter vers: