Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 De la divination par le professeur Kères (cours n°1)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tristan
Invité



MessageSujet: En retard...   Sam 23 Déc - 20:03

Vagabondant dans les couloirs avec une balle qui passait d'une main à une autre dans des trajectoires diverses et variées Tristan essayait de rester le regard fixe. Son exercice difficile devait soit disant augmenter ses réflexes, objectif qu'il s'était mis en tête depuis sa demande d'inscription au quidditch en tant que gardien pour Poufsouffle. Après avoir éviter de se faire piquer sa balle au vol et avoir entamer une manoeuvre audacieuse de contournement pour ne pas jouer à la balle devant un professeur, Tristan se mit en tête d'aller au cour de divination.
Il arriva non sans mal jusqu'à l'échelle et la trape et regarda avec respect l'épreuve évidente qui se trouvait devant ses yeux.


*Monter à l'échelle et ouvrir la trappe tout en jouant avec la balle... Le test parfait pour voir mon niveau...*
Usant d'une seule main, l'autre jonglant avec le jouet, il se mit en tête de grimper l'échelle se répétant à chaque barreau.
"Jusque là ça va."
C'est seulement après une quinzaine de jusque là ça va, que l'intérieur de la classe pu entendre un "Et merde!" suivi d'une série de bruits sourds très rapprochés. A l'extérieur la balle était par terre, Tristan avait descendu plusieurs barreaux et se cramponait à l'échelle de toutes ses forces. Il soupira.

Une minute après il pénétrait dans la pièce et regardait les élèves et Mme Kéres. Le cours était déjà bien commencé.

*Je suis en retard... Merde. Faire preuve de discrétion!*
Son visage s'empourpra légèrement alors qu'il lâcha auprès de son professeur une sorte de bonjour et d'excuse tout en s'asseyant le plus vite possible comme si cela lui permettrait de se faire oublier.
*La honte...*
Revenir en haut Aller en bas
Sibylle
Invité



MessageSujet: Re: De la divination par le professeur Kères (cours n°1)   Sam 23 Déc - 23:33

Je vous remercie de votre intervention monsieur Barnw… je suis entièrement d’accord avec vous. Pénétrer le futur constitue une mise en déséquilibre de la condition humaine.

Elle s’avança vers ses élèves qui semblaient pour la plupart assez attentifs au déroulement du cours.

Un élève s’introduisit dans la salle de divination, l’air assez gêné d’être en retard, Sibylle ne voulut pas l’accabler davantage. Elle se contenta de lui prodiguer un signe de tête en guise debienvenue. Elle fut tout de même intriguée par certaines ondes qui l’envahirent lorsque le nouveau se manifesta…


* Je ne suis pas sûre de l’avoir dans mes listes celui là… quelque chose détonne… autre chose m’intrigue mais… Nous verrons tout cela plus tard…*

Bien… Si l’avenir nous…

"Et merde!"

Sibylle lança un regard noir en direction de la trappe. Un silence pesant s’installa dans l’attente de voir apparaître l’auteur du juron.

Lorsque le Poufsouffle apparut, la colère de Sibylle s’était muée en lassitude.

A grands pas pour ses petites jambes, elle se dirigea vers le nouvel arrivant dans un fracas de pierres dont la musique confiait à Sibylle de mystérieux secrets.

Elle leva la tête vers le nouveau, se mit sur la pointe des pieds pour mieux l’observer de près et fit une moue indéchiffrable.


* … un bon cœur, un esprit pur… le sens de l’observation… intéressant…*

Monsieur Vedrfolnir je suppose… je ne vous félicite pas pour votre intervention… qu’avez-vous fait de votre discrétion naturelle ?

Elle le regarda aller s’installer sans le quitter des yeux elle continua.

Imaginez que vous maîtrisiez chaque facette de votre destin, que vous puissiez prévoir à l’avance les embûches de votre existence, que vos douleurs, vos joies… que plus rien ne vous soit inconnu…

Ses yeux exorbités regardaient maintenant ses élèves un à un, les englobant d’un regard quasi-halluciné…

Rien… plus rien ne vous pousserait jamais de l’avant… puisqu’il bien faut se résigner à l’imperfection de l’existence humaine… Votre entité perdrait tout son intérêt et votre vie tout son sens…

Elle fit un large sourire à son assistance et se mit à égrainer les pierres de ses colliers comme on égraine un chapelet.

Mais nous n’y sommes pas, n’est-ce pas ?

Elle regarda le nouveau avec bienveillance et amusement.

Peut-être pourriez-vous nous dire ce que vous pensez de tout ça avant de passer à la suite, Monsieur Vedrfolnir ?
Revenir en haut Aller en bas
Tristan
Invité



MessageSujet: ....   Dim 24 Déc - 0:17

Le pauvre bougre avala avec difficultée sa salive, elle n'avait pourtant pas l'air terrible mais la justesse de ses mots l'avait complètement bouleversé.

*Une journée que je suis ici et deux retards... Complètement amusé par cette affaire de quidditch je me suis laisser aller et voilà où j'en suis... Je dois me concentrer, écouter, réfléchir.*

Il releva son regard vers Madame Kerès qui avec gentilesse dévisageait dorénavant les autres élèves laissant Tristan tranquille. Il prit cela comme un pardon et les cours de divination lui promirent d'être intéressant et dispensé par un professeur agréable.

L'attitude du Poufsouffle avait totalement changé, il était maintenant complètement absorbé par une tâche, analyser cette situation. Son regard se posait sur chaque mouvement et ses oreilles attrapaient chaque paroles, laissant de côté les bruits communicatif des autres élèves il se concentra sur Sybille Kerès et enchaîna son raisonnement à travers des pensées structurées.


"Rien… plus rien ne vous pousserait jamais de l’avant… puisqu’il bien faut se résigner à l’imperfection de l’existence humaine… Votre entité perdrait tout son intérêt et votre vie tout son sens…"

*Elle a raison... Si on était au courant de chaque chose il n'y aurait plus aucune raison de vivre. Mais être au courant ne veut pas dire que l'on a accomplis mais que l'on accomplira et là le plus dur reste à faire. Ceux qui sont au courant de leur destin subissent la plus grande peur parce qu'ils peuvent échouer alors que les autres ont une vie paisible... Non pas paisible. Différente. Il y a ceux qui ont tout à subir et ceux qui ont tout à faire. Non c'est pas ça non plus.*

Sa main écrivait à toutes vitesses une série de mots, de chiffres et de signes sur le carnet qu'il avait sorti. Cela l'aidait à réfléchir, à y voir plus clair.


"Peut-être pourriez-vous nous dire ce que vous pensez de tout ça avant de passer à la suite, Monsieur Vedrfolnir ?"

"Gneuh..?!!?!" - il releva le visage vers le professeur, oui c'est bien de lui qu'elle avait parlé, son visage s'empourpra et la mine de son crayon se brisa sur le carnet suite au coup de sang que venait de subir Tristan.

*La fourbe en fait elle m'a pas pardonné du tout, elle préparait déjà sa revanche. Et merde... Elle me colle alors que j'ai loupé une partie du cours...*
"Heu... C'est pas faux..." - il dégluttit difficilement et releva les yeux pour ne pas subir les regards moqueurs de ses camarades de classe.
*Allez, ressaissis toi quoi. Tu peux pas rester aussi ridicule.*

"Heu... En fait je pense que ce que vous disiez était vrai mais... heu comment dire... incomplet, même si c'est pas le mot que je cherchais.
Comme le disent beaucoup de gens: sans la mort la vie n'a plus de sens. Enfin je crois...
Quand à ce qui est de connaître son destin, ça ne rend pas sa vie inintéressante ça la rend difficilement supportable car on est désespéré face à l'annonce de nos échecs et on a peur de ne pas se reveler à la hauteur pour le reste. Heu... Oui? Non?" - il chercha un regard approbateur ou désapprobateur dans les yeux de Sybille mais ne vit que l'attente d'une véritable réponse, aussi reprit il sa tâche.
"Pour ce qui est de nos sentiments... Se connaître soi même et savoir se contrôler..." - il mima de sa main le geste du professeur lorsqu'elle faisait rouler les pierres de ses colliers.
"Savoir comment nous serons c'est laisser les sentiments néfastes telles que... heu... je dirais tout ce qui est du ressort de la haine, de la colère, de la tristesse, de la pitié, à ne pas confondre avec la compassion... enfin je crois. Donc savoir comment nous serons ça serait laisser ses sentiments s'imposer et prendre doucement possession de notre âme, une âme devenu noir qui nous ronge, nous empêche d'être bien. C'est pour ça que les pseudo bouddhistes tibétains luttent contre ça à l'aide de méditation et de prières..." Il refit le geste de la main qu'il avait déjà emprunté au professeur tout en murmurant "se rappeller les pêchés...", mais dès qu'il croisa le regard de Kerès il arrêta sa main et plongea son visage dans le col de son manteau.

C'est après une profonde inspiration et expiration qu'il reprit.
"La divination est un art qui permet d'évaluer les possibilités. Heu... Je pense qu'on doit voir le Destin comme une toile d'araignées, comme si chaque fil de la toile correspondait à la volonté de chaque âme humaine, les fils vont se croiser et se seront les plus fortes volontés qui arriveront au centre et qui s'attaqueront sous la forme de concepts, d'idées.
J'arrive pas vraiment à expliquer... Je pense que tout est une histoire de volonté, ce qui veut pas dire que l'on doit espérer ou vouloir énormément une chose sur l'instant, ça c'est de la stupidité" - il sourit, fier de sa réplique mais très vite retrouva une moue paumée - "non je veux dire que si on veut une chose on doit chaque jour se donner les moyens d'avancer dans cet objectif. Par exemple, je voudrais bien..." - il hésita avec timidité avant de se lâcher- "Voilà je me suis inscris comme gardien pour l'équipe de quidditch de Poufsouffle, j'ai jamais vraiment été bon mais j'aimerais vraiment qu'on arrive à quelque chose, montrer que c'est possible, alors je m'entraine avec cette balle et je suis arrivé en retard et je suis tombé de l'échelle et vous pourriez m'interdir de refaire l'imbécile... Car vous avez une volonté plus grande que la mienne, ou juste parce que j'en ai pas... Bah, ça c'est le destin."

Il sembla réfléchir quelques secondes en baissant la tête avant d'ajouter sans la relever avec simplicité.
"La divination c'est l'art d'observer les changements. Tout change, et vu que tout change il nous reste plus qu'à prévoir quand, comment et pourquoi. Pour faire cela on s'aide de signes. La chine: une des plus vieilles civilisations moldu, c'est construire sur la divination pendant les deux milles premières années de son existence et elle était très avancée à cette époque. Mais aujourd'hui c'est fini, les gens ne veulent pas savoir, les élèves ne sont pas intéressés et restent sceptiques, parfois par peur, d'autres fois par orgueil..."
Il regarda sur sa gauche, il n'y avait rien ni personne. Il semblait avoir fini mais ne se sentait pas de regarder qui que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Nepenthè
Invité



MessageSujet: Re: De la divination par le professeur Kères (cours n°1)   Dim 24 Déc - 3:02

L'art de prédire, l'art de savoir, d'acquérir des certitudes, l'inéductable qu'on ne peut contrer, le fatalisme assumé.
L'avenir connu devenait une cage et chaque geste accompli en y tenant compte.
Plus aucun naturel, plus aucune spontanéité, le calcul était mâitre de cette fatalité.

L'Eosphoros mère avait su prédir, mais avait-elle pris les bonnes décisions ensuite? Par lacheté de ne pas choisir?

Nepenthès balança légèrement sa tête.

La connaissance de ses certitudes l'avait rendue impuissante, écrasée par son insignifiance, apeurée par, ses soit-disantes lignes déjà écrites.

*Mais ses lignes, je me permet de lutter contre. Si ma vie est déjà écrite, alors j'inventerai ma mort.*


L'art de la divination sait paraître flou, mais ensorcelant pour les malheureux, qui pensant avoir touché le fond, attendent forcément un avenir meilleur.
Voilà le fond de commerce des bohémiennes, mettre un baume au souffrance ou susciter l'intérêt d'une vie semblant morne et aseptisée de toutes nouveautés.


*L'attrait de la proie fragile*


Nevé n'interrogeait jamais le futur.
Il lui arrivait de demander aux cartes le passé, de chercher à comprendre certaines actualités, mais il se refusait à aller au devant de sa propre ligne.
Revotlée à l'idée qu'une autre main que la sienne ait pu l'écrire.

Un autre élève venait d'entrer, mine renfrognée et timide, il devint rapidement le nouveau jouet du professeur qui continua son cour, imperturbable mais fascinante.
Le jeune grypphon écouta très attentivement le discour embrouillé du Poufsouffle, le fixant d'un regard inquisiteur,


*Il ne se débrouille pas si mal*
Revenir en haut Aller en bas
Vlad Kos
Invité



MessageSujet: Re: De la divination par le professeur Kères (cours n°1)   Jeu 28 Déc - 18:04

* Ah ben finalement il n'y aura pas que des mecs dans le cours... * Entre-temps, quelques filles étaient rentrées... Profitant d'une absence de son esprit, parti vagabonder dans les steppes enneigées et lointaines...

Il entendit distraitement la prof commencer le cours...
* Nez cassé... * ça le ramena sur terre. * Qui a un nez cassé ici ?? * Il ne se retourna pas pour ne pas attirer l'attention sur lui, il se contenta de scruter les rangs devant lui dans l'espoir de voir qui s'était fait cassé la gueule...

Il posa sa tête dans ses mains.
* Bah de toute façon je m'en fous... *

Quelques minutes plus tard...
* Est-ce que je crois à la divination ? aucune idée, il y a une demi-heure, j'en ignorais jusqu'à l'existence... Soyons positifs : démontrez-moi que ça a un sens et j'adopterai volontiers... *

Une poufsouffle prit la parole et Vlad essaya de se concentrer sur ses paroles... * Vouloir en savoir plus... *

* C'est bien beau, mais à quoi ça sert.. si ça se trouve être au courant de ce qui va nous arriver ne sert qu'à mieux nous enfermer dans cette voix... alors qu'on essaie d'y échapper... *

* Positif on a dit ! *

Puis un autre prit la parole... Le Gryffondor qu'il avait suivi pour venir jusqu'ici... Et puis encore un autre...* Pff... qu'est-ce qu'ils ont tous à avoir de quoi répondre ?? je suis le seul qui n'y connaît que dalle ou quoi ?? *

Il se replongea dans ses pensées, bercé par le doux ronronnement des paroles... Ce parfum d'encens enivrant...
* Quel calme... quelle sérénité sur cet horizon blanc... * Il appuya sa tête sur sa main pour mieux pouvoir rêver...

* And I need you now tonight
And I need you more than ever
And if you'll only hold me tight
We'll be holding on forever
And we'll only be making it right
Cause we'll never be wrong together
We can take it to the end of the line *


* Où es-tu fier fidèle compagnon... *


Vlad finit par lever la main et demanda précipitamment :

Madame peut-on retrouver quelqu'un qui a disparu grâce à la divination ?!!


Et il se mordit la lèvre alors qu'il avait le bras tendu, à moitié levé de sa chaise... * Qu'est-ce que je réponds si elle me demande qui je veux retrouver... *
Revenir en haut Aller en bas
Nepenthè
Invité



MessageSujet: Re: De la divination par le professeur Kères (cours n°1)   Ven 29 Déc - 10:44

"L'hermite suivit du monde."

Les mots étaient sorti d'eux mêmes, et le flux de paroles continuait sa portée dans la même inconscience.

"Si ces lames apparaissent, l'absent sera ramené.
Mais, il ne dépend que de lui de vouloir être retrouvé."


Se rendant finalement compte qu'elle avait parlé tout haut, Nepenthès se tue.
Observant mélancoliquement le Gryffon, regrettant déjà de s'être exprimée, paroles habituelles d'une ancienne pratique prononcée, l'androgyne n'interrogeait pourtant plus les cartes sur l'avenir depuis longtemps...
Bien entendu, certaines choses étaient évidentes, mais si ces cartes apparaissaient, alors l'être recherché ne tarderait pas à intervenir.

Un soupir.
Quelques souvenirs désagréables lui revenant, celui d'un déguisement gitan, de lourdes créoles, d'une fête foraine où le jeune Gryffon avait été contraint à cette pratique.


*Ce n'est qu'un lointain passé, aujourd'hui révolu...*


Dernière édition par le Sam 30 Déc - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tristan
Invité



MessageSujet: ...   Ven 29 Déc - 13:07

Il regarda d'abord Vlad, le jeune garçon avait posé une question qui allait sûrement être suivi d'un réponse. Et celle ci fut présente mais donnée par un autre garçon de sa maison, Tristan tourna ses yeux en direction de la longue chevelure châtain. Il écrivit sur son carnet, peut être les mots cités, peut être pas... Puis se rendit compte que de toute façon la mine de son crayon été cassée.

*Le tarot...
J'ai toujours considéré que c'était une série de métaphores compliqués et abstraites pour expliquer des choses simples. Un moyen de charlatan pour rendre une étude logique en quelque chose de mystérieux? Y a sûrement de ça...
Donner un sens à des symboles universels qui ont effectivement leur place dans le monde, par principe, et qui veulent effectivement dire quelque chose, par logique, mais qui racontent seulement un des innombrables sentiers pour arriver à son but...
Elle lui aurait dit "dame de pique, suivi de roi de coeur: la route sera difficile mais les retrouvailles ne dépendent que du lien qui vous unit", ça aurait été pareil.*

Arrivant à la conclusion de ses pensées Tristan haussa les épaules, il venait de se faire son idée de la question.


"Ce cours est passionant..." - dit il tout bas pour lui même, avec une lueur dans les yeux, visiblement interessé par les questions et réponses de Madame Kerès et des élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Sibylle
Invité



MessageSujet: Re: De la divination par le professeur Kères (cours n°1)   Sam 6 Jan - 14:21

L’intervention du jeune homme fut une promenade agréable dans les méandres de ses pensées. Il avait le don d’échafauder une construction réflexive, peut être tortueuse par moments, mais qui l’amenait visiblement toujours un peu plus loin.

Sibylle posait sur lui un regard attentif et bienveillant. Elle ne l’interrompit pas, lui laissant le loisir d’aller jusqu’où il était en mesure de se rendre. Lorsqu’il eut fini, elle reprit.


Votre métaphore de la toile d’araignée me semble pertinente, jeune homme, dans le sens où nous ne sommes qu’électrons libres, unis par nos possibilités d’action sur le monde qui nous entoure. Ces forces, ou volontés divergentes, ne convergent pourtant pas, elles se croisent, se rencontrent ou se coupent. Là où votre image ne me satisfait pas entièrement, c’est qu’une toile se tisse d’un point central et se poursuit dans une spirale qui toujours s’éloigne de son centre. Vous soumettez l’inverse.

Effectivement, le but à atteindre pour l’Homme est l’origine. Le point central de l’univers duquel nous sommes issus et qui pourrait bien nous indiquer où nous allons… Mais nous nous en éloignons pas à pas…Votre image me pousse dans une nouvelle interrogation que nous aurons le loisir de discuter plus en avant si vous le souhaitez…


Elle sourit à l’assemblée et haussa les épaules.

Rien de très nouveau, c’est une question que je me dois juste de souligner avant de passer à la suite…

Si nos volontés ne sont que des fils noués entre eux qui s’appuient les uns aux autres pour envahir peu à peu le vide qui nous entoure… Existe-t-il une tisseuse sur cette toile ? Sommes nous chacun une part de cette tisseuse ?


Elle fit quelques pas, fixant intensément les volutes d’encens qui fumaient dans les airs.

La liste des questions serait longue n’est-ce pas ? Vous avez eu le mérite d’ouvrir une porte dans nos esprits.

Elle s’éloigna du groupe d’élèves pour rejoindre le centre de son mandala et s’appuya à nouveau à sa boule de cristal qu’elle effleura d’un regard suave et profond comme du velours noir. Ses pensées s’y perdirent un moment… L’atmosphère de ce cours était agréable, l’ambiance propice à la méditation, la magie entre les âmes s’opérait, les possibilités se multipliaient… Sibylle s’y absorbait…

« Madame peut-on retrouver quelqu'un qui a disparu grâce à la divination ?!! »

Sibylle ne bougea pas. Elle permit aux mots de s’élever et d’exister pleinement à travers leur série de vibrations…

"L'hermite suivit du monde."

Silence

Le professeur, intrigué, releva la tête vers l’Etre qui venait de prononcer ces mots.

"Si ces lames apparaissent, l'absent sera ramené.
Mais, il ne dépend que de lui de vouloir être retrouvé."

Ses yeux se troublèrent un instant, et qui sait ce qu’ils y reconnurent… puis elle se retourna vers le jeune homme qui avait posé la première question.

Le pèlerinage n’est pas une fuite… La recherche est une trouvaille… Le bâton de l’Hermite est un appui mais aussi une arme contre l’erreur qu’il rencontre…

Quand à sa lanterne éclairée… elle est l’illumination intérieure qui se manifeste en plein jour, car il est inutile d’aveugler ceux qui n’y sont pas préparés…

Jeune homme, votre camarade a merveilleusement ouvert une porte dans votre avancée… Devancez l’antagonisme de l’équilibre… et la récompense, le couronnement de l’œuvre suivra…


Sibylle était très satisfaite de l’investissement de ses élèves. Elle était impatiente de les observer à l’ouvrage.

Nous allons commencer par le plus difficile… Nous allons nous confronter à l’obstacle qui nous tiendra en haleine tant que nous penserons… Contourner, esquiver cet obstacle revient à refuser de suivre la lumière par une nuit sans étoile…
Elle fit une pause, s’imprégnant des ondes positives qui embaumaient les lieux.

« Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux » disais un sage sorcier dans une époque où la sagesse irriguait les temples et les places.

Nous avons évoqué l’observation… je vous propose de vous observer… se connaître soi même, il est toujours plus facile d’observer l’autre et d’en tirer des hypothèses ou pire, des conclusions…

Je vous demande également de chercher en vous la concentration… de trouver la paix qui vous permettra d’accéder à la distanciation nécessaire.


Elle fit un geste de la main et, devant chaque élève apparut une boule de cristal.

Pourquoi une sphère transparente pour ce premier exercice ? Nous y reviendrons plus tard…
Pour le moment, je vous demande juste de vous y observer comme s’il s’agissait d’un miroir…


Elle plongea les yeux dans sa propre transparence et s’y évapora instantanément.
Revenir en haut Aller en bas
Izanagi
Invité



MessageSujet: Re: De la divination par le professeur Kères (cours n°1)   Lun 8 Jan - 9:41

Cain, qui avait été plus que silencieux, voire inexistant jusqu'à présent, ce qui lui arrivait de temps à autre, se sentait assez impressionné par les paroles du professeur Kerès... Aussi lorsqu'une boule de cristal apparut devant lui, il s'y plongea avec attention et curiosité... mais ce qu'il y vit dans un premier temps était deux grands yeux noirs et interrogateurs qui lui rappellait vaguement quelque chose : les siens !

Puis, tout en tentant de trouver la concentration, le doute s'insinua en lui...Cette femme qui leur faisait cours, elle ne semblait pas être l'un des charlatans qui faisaient croire en leur pouvoir...Non...Si cette femme avait réellement le troisième oeil...ce pouvait-il qu'elle voit en lui, qu'elle révèle sa véritable nature....?

Cain commença à gigoter sur sa chaise...Assurément cette idée le tracassait et il avait beau essayer de penser à autre chose, seul l'idée de son identité lui parcourait l'esprit...

Soudain, sa boule de cristal prit une teinte légérement fumée et des idéogrammes apparurent :






Cain en lisant la signification de ses signes faillit défaillir et il se mit à poser ses mains sur la boule comme il le pouvait pour tenter de cacher ce qui y était apparu avec un air vaguement paniqué...

Dieu merci, il était bien au fond de la classe... Les mains toujours posées sur la boule, il fit un sourire gêné en direction de Constance et se racla la gorge en espèrant qu'une diversion se produise...
Revenir en haut Aller en bas
Tristan
Invité



MessageSujet: ...   Lun 8 Jan - 20:59

Tristan avait peur du professeur. Et il éprouvait en même temps un profond respect. C'était étrange, il était habitué à ne pas contrôler ses sentiments mais il n'avait jamais été en présence d'une telle personne. Il l'écoutait avec un appétit insatiable et ses pensées se déchainaient à l'intérieur de lui comme une tornade.
Lorsque Sybille Kerès aborda l'idée d'une tisseuse et posa sa question. Les yeux de Tristan brillèrent, on pouvait y voir des étoiles, il était en admiration et des larmes parcourait ses rétines alors qu'il dévisageait son professeur. A l'intérieur de lui une énergie s'était propagée comme si un sceau avait été brisé. Une sensation étrange, comme si une mélopée de sentiments venaient de s'ouvrir en son sein et que le monde serait désormais différent à ses yeux.
Une étape de plus vers l'Illumination?


*La tisseuse, mais bien sûr. Cette vieille femme... D'une certaine manière elle est une tisseuse, une belle image. Nous sommes tous plus ou moins les tisserands de cette toile ou d'une autre, car nous ne sommes pas des fils inertes et insensibles, nous sommes vivants...*

Il cligna des yeux et baissa enfin le regard avec un air songeur.
Les doigts de sa main droite tapotaient un rebord de table alors que son autre main masquait sa bouche et caressait son menton poilu. Il bougeait frénétiquement la jambe, animé du besoin d'extraire un flot d'énergie trop important.


*La tisseuse est le commencement et la fin d'un monde. Immortelle... Chacune de ses renaissances voient naître de nouvelles vies. Un nouvel espoir, une nouvelle déchéance.
Et elle reprend parfois des bouts de fils de ces anciens métiers à tisser, recréant un monde sur d'autres bases, redonnant vie à des êtres qui se sont démarqués...
La Tisseuse des mythes ne serait qu'une incarnation de la Nature...
Un moyen d'exprimer le destin? Je ne sais pas. Je me demande qui a délivré le premier cette image.*

Le poufsouffle fut sortit de sa rêverie par l'apparition d'une boule de cristal. Il contempla longuement l'objet en écoutant les dernières paroles du professeur.
*Se regarder comme si c'était un miroir...?*
Tristan mit ses coudes de chaque côté de la sphère et posa ses joues sur les phalanges de ses poings. Ses yeux regardaient son reflet déformé par les rondeurs de la boule. Puis rapidement ses yeux ne regardèrent plus rien...

*Au fond... Qui suis je?
Dans les films moldus les héros ordinaires disent toujours que lorsqu'on meurt on voit défiler sa vie, et que s'ils mouraient au début du film ils ne verraient pas grand chose.
J'ai l'impression que je pourrais dire ça... Et les autres?
Mais au fond est ce que c'est important d'avoir une vie différente? Je ne sais pas...
Moi je suis né, j'ai grandis, et je ne sais pas ce que je ferais demain, je ne sais même pas ce que je veux vraiment...
Est ce que si l'on n'a aucun projet on n'a aucun avenir?*

Perdu dans ses pensées le poufsouffle ne voyait pas les images qui se dessinaient dans les brumes de la sphère de cristal.
Un enfant qui né enlacé dans un serpent jaune et blanc, son visage a pris une teinte bleutée, marque de son passage vers l'outre monde. Mais un autre serpent parsème son corps, vert comme les émeraudes, il se glisse et doucement délivre l'enfant qui sauvagement se met enfin à pousser son premier cri.
Un feu brûle en lui, il le sent et il souffre. Une flamme... La vie...
Puis l'enfant avance, il progresse et grandis, évolue telle que le désire sa nature. Son corps change à vue d'oeil, il se redresse, se grandit, et devient un oiseau qui doucement se pose sur un arbre.
Alors il regarde le soleil, les étoiles et la lune. Il regarde le monde et l'univers. Il regarde cette terre, il regarde cette arbre et il comprend. Les êtres se lèvent et marchent, la vie souffle et respire au rythme de la respiration d'un vieillard.
Et le corbeau croâsse, alors tous, intrigués, curieux, touchés, ils s'avancent vers cette arbre et regarde cet oiseau noir. Tous se taisent et écoutent, avant que l'oiseau ne soit mordu par un serpent et ne s'effondre.
Il est seul dans le noir et son bec orange laisse une tâche étrange au milieu de la sphère de ténèbres.

Tristan fixe cette tâche et ne comprend pas.
Revenir en haut Aller en bas
Lou Sore
Invité



MessageSujet: Re: De la divination par le professeur Kères (cours n°1)   Mer 10 Jan - 11:43

Une boule apparut devant Lou qui immédiatement posa ses mains dessus, la tatonnant comme pour s'assurer qu'elle n'allait pas disparaître.

* Wouaaahhhh, c'est une vraie !!! Et en plus je me vois dedans ! *

Un reste d'enfance... Elle tira la langue à son reflet qui lui apparut bien plus grande qu'elle ne l'était en réalité...

* Hum ! elle a parlé de concentration... Et là je suis pas concentrée du tout... *

« Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux »

* Mmm... Mais qu'est-ce que ça vient faire là-dedans... *


Hééé !!! depuis quand j'ai les yeux verts ???!!!


Elle plongea presque littéralement dans la sphère !

*Ah non, c'est qu'un reflet... * La lumière se reflétant un peu partout devait passer dans quelque chose d vert avant d'arriver jusqu'à sa sphère... et du coup, ses yeux paraissaient verts... * C'est amuuuusant !*

* Mais t'es toujours pas concentrée, ma pauvre fille... *

A moins de lui asséner un somnifère, Lou n'était pas prête de se calmer, elle était excitée comme une puce, la seule différence qu'elle ne sautait pas sur la table, elle avait quand même encore un peu de retenue...

ça ne lui arrivait pas souvent d'être comme ça, généralement c'était quand elle était seule... * Faut croire que je me sens seule dans cette salle ? C'est vrai que je n'ai pas de voisin... Et puis je ne connais personne ici... Pourquoi Isidore est pas venu... C'est pas juste ! *

Toute sa tension retomba quand elle jeta un oeil autour d'elle... Chacun était affairé, certains regardaient leur boule avec appréhension, d'autres bavardaient avec leur voisin... En fin de compte, elle était toute seule...


* C'est pas drôle.... *

Elle appuya sa tête, soudain très lourde et emplie de lassitude sur sa main refermée en poing, pendant que l'autre faisait tourner la sphère sur elle-même. * Après tout, comment pourrait-il apparaître quelque chose dans cette sphère : même si c'est du cristal, ça n'en reste pas moins quelque chose fabriqué par les humains... Comment ça pourrait nous donner un aperçu de quelque chose qui n'existe pas encore... *

Entêtée, la phrase revint emplir son esprit : « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’univers et les Dieux »

* Murph... *

La boule suivait son ellipse sur elle-même, tournoyant gentiment et silencieusement sur place, envoyant ses reflets colorés dans les yeux de Lou.

Toutes les couleurs de l'arc-en-ciel s'étaient données rendez-vous dans la sphère, des formes y naissaient pour y disparaître sans doute très rapidement... Un visage d'adolescent blond apparut brièvement, mais Lou eut le temps de voir qu'il avait les yeux bandés...

* Le domaine des dieux ??? *
Revenir en haut Aller en bas
Arthur B
Invité



MessageSujet: Re: De la divination par le professeur Kères (cours n°1)   Mer 10 Jan - 14:09

Arthur regarda la boule de cristal qui venait d’apparaître devant lui. Il la regarda de toutes ses forces mais ne vit que la silhouette du professeur kerès à travers sa boule. Il la frotta avec sa manche pour enlever la couche de poussière qui devait être le fruit de nombreux mois d’inactivité. Il la positionna de manière à capter le plus de lumière.

Il distingua alors une horrible face toute déformée. Il devina à ses traits qu’il s’agissait d’un homme. Il avait un nez terriblement gros. Son front était très proéminent et Arthur avait l’impression qu’il souriait.

Il éclata alors de rire. Et puis, il remarqua que le bonhomme dans la boule riait aussi… Il se rendit compte avec horreur qu’il s’agissait de lui mais en déformé. Il cessa immédiatement de rire et se concentra dans son horrible reflet.

Mais après son expérience il évita de trop se prendre au jeu de cette contemplation. Il ne parvint donc pas à voir quelque chose d’autre que ce reflet qui ne semblait pas vouloir partir de cette boule. Il regarda les autres élèves et remarque qu’ils avaient tous l’air de regarder la télévision. On aurait dit qu’un film passionnant passait dans la boule même.

Puis il se replongea dans la contemplation de sa boule à la recherche de son reflet pour faire un peu connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Sibylle
Invité



MessageSujet: Re: De la divination par le professeur Kères (cours n°1)   Dim 14 Jan - 18:01

Sibylle avait le regard fixe sur sa propre boule mais son esprit était rivé vers ce que ses élèves tramaient. Elle avait voulu les laisser libres de découvrir l’instrument, sans consigne particulièrement précise pour évaluer ce que le cours leur avait jusqu’à présent inspiré.

Elle les voyait donc, pour certains concentrés sur leur boule de cristal et pour d’autres complètement perdus, déstabilisés par ce qu’ils venaient d’entendre et ce qu’on leur demandait de faire.

Le professeur s’attendait à ce genre de réaction, la divination est un art et comme tout art, demande de l’investissement, de la volonté et de la maturité.

Elle sourit et ressentant le doute planer dans la salle.

Soudain, l’agitation la pénétra. Elle redressa un sourcil interrogateur, ce fut le seul signe extérieur qui trahit quelle venait de remarquer quelque chose d’anormal. Cette interférence venait du fond de la classe…


*… Monsieur Amaterasu… *

Son esprit se projeta vers le jeune homme comme s’il eut été aspiré par sa volonté de savoir ce qui causait cette perturbation.

Elle s’efforça de rendre sa présence psychique la plus réconfortante possible pour le jeune homme qui semblait de plus en plus affolé, mais, ne résistant à la curiosité intrinsèque qui avait toujours été son élan vers la Connaissance, Sibylle voulut savoir.

Délicatement, elle tenta d’entrer dans sa vision…

… la nuée s’évaporait… l’obscurité reculait… elle distingua des formes floues… qui se métamorphosèrent en idéogrammes… qu’elle ne sut déchiffrer… mais qu’elle mémorisa le plus rapidement possible… Puis… étrangement attirée par un sentiment inconnu… elle fut poussée plus loin… par une lueur… attirante… absolue… incandescente… et derrière… cette aveuglante évidence…

Elle fut expulsée. En arrière. Violement.

Tout ce que les élèves de la classe remarquèrent, ce fut leur vieille enseignante faire un bond de deux mètres en arrière, se rattraper de justesse à une étagère dont plusieurs livres tombèrent au sol.

Elle regarda le jeune garçon dont les mains frénétiques tentaient désespérément de cacher sa boule de cristal limpide comme l’eau vive d’un ruisseau.

Sibylle le regarda, les yeux exorbités d’étonnement.


* Il n’est pas… humain… Il l’est… encore… plus…*

La vieille femme secoua la tête pour reprendre ses esprits. Elle ne voulait surtout rien compromettre.

Veuillez m’excuser… j’ai perdu équilibre… mon âge avancé… enfin…

Sibylle tenta de reprendre contenance, mais c’était difficile. Elle avait reçu un choc... Elle avait entrevu quelque chose qu'elle n'était pas en mesure de comprendre. Les idéogrammes lui revinrent en tête. Elle réalisa un effort supplémentaire pour les graver dans sa mémoire. Elle les noterai dès que le cours prendrait fin et tenterait de rechercher s'ils étaient déchiffrables... Elle avait perdu la sérénité...

Elle passa dans les rangs.

Elle remarqua la grande concentration de Monsieur Vedrfolnir et en fut satisfaite. Elle ne lui fit pas de commentaire pour ne pas troubler son travail.

Elle s’approcha de Miss Soren qui faisait un travail remarquable s’en même s’en apercevoir. La jeune fille faisait tournoyait sa boule et s’amusait des tâches colorées qui s’en dégageait.

En passant près d’elle, Sibylle lui murmura.


Vous êtes sur la bonne voie… la connaissance de soi s’acquiert aussi en empruntant la vision de l’autre… Il ne vous reste plus qu’à ouvrir les yeux…

Sibylle s’éloigna d’elle, émue de voir naître des consciences autour d’elle.

Elle s’approcha finalement de Monsieur Barnw. Elle lui sourit.


La boule de cristal n’est qu’un support symbolique. C’est en vous que vous trouverez la réponse. Qui ne cherche pas ne trouve jamais, ou alors il n’a pas la mesure de ce que la vie lui offre…

Continuez…

Les autres élèves semblaient moins investis dans leur réflexion, mais Sibylle ne s’en formalisa pas. Elle avait donné un exercice très difficile pour un premier cours et dans l’ensemble elle avait trouvé cette première séance très intéressante et constructive.

Elle fit un nouveau geste de la main et les boules disparurent.


Bien, je vous félicite tous, car tous vous aurez tiré quelque chose des mots qui se sont envolés durant les quelques instants que nous aurons passé ensemble…

Notre séance arrive à sa fin. Le prochain cours aura lieu au mois de février et traitera des différentes méthodes de divination et de la question du support.

A ce sujet, ceux qui veulent prendre un peu d’avance sur le prochain cours et faire gagner quelques points supplémentaires à leur maison, peuvent me rendre un devoir.

Puisque vous avez eu à faire à un outil particulier aujourd’hui, vous pouvez me rendre par écrit un petit texte qui expliquerait, selon vous, le symbole de la boule de cristal. Il y a beaucoup à dire, croyez-moi !


Elle fit un sourire à la classe.

Ceux qui ont des questions ou des choses à me communiquer, vous pouvez venir me voir, les autres, vous pouvez vous lever.



[ HJ : Le devoir est facultatif. Vous pouvez m'envoyer votre interprétation de la symbolique de la boule de cristal par MP, je me servirai de la meilleure réponse dans mon prochain cours, si réponse il y a ! ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Izanagi
Invité



MessageSujet: Re: De la divination par le professeur Kères (cours n°1)   Dim 14 Jan - 20:43

C'était pire que ses pires craintes... Il l'avait senti, sa force mentale brisait peu à peu toutes ses barrières...Sybille Kerès se frayait un chemin dans son esprit et surtout...vers la boule de cristal qui lui renvoyait le terrible secret...

Cain sentit les sueurs froides le long de son dos et frissonna. Ses yeux agrandis par la peur fixait la boule transparente alors qu'il luttait de tout son esprit contre l'intrusion... Elle semblait tenter de l'apaiser pour qu'il relache sa resistance...Cela ne fit que rendre Cain plus déterminé à ne pas la laisser pénétrer son esprit...


*..Non...Non....NON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!....*

Cette fois, il avait envoyé en une pression presque palpable sa force parfois démesurée...et il comprit qu'il y était allé trop fort...

*..qu'est ce que j'ai...fait....*

Le professeur Kerès avait roulé à terre comme un fétu de paille, son vieux corps fluet n'avait pas supporté la pression...

Nouvelle sueur froide...

Qu'allait-elle lui faire subir..maintenant..? Elle devait savoir que c'était lui....

Cain, les yeux toujours agrandis par l'effroi, continuait de fixer l'inscription de la sphère translucide, qui finit par s'éstompée, puis disparut...

Lorsqu'il osa à nouveau regarder vers Sibylle Kerès, il vit qu'elle s'était relevée et semblait déambuler calmement parmi les élèves...


*..ouf...*

Aucune malédiction ne semblait avoir été lancée contre lui...Du moins, il semblait...

C'est les mains tremblantes qu'il rangea préstemment ses affaires, lorsque la vieille femme annonça la fin du cour...

Il n'était pas près de revenir...Si jamais elle cherchait à en savoir plus...il était fini....

Il fila sans demander son reste, et en passant devant le professeur, il prit garde de ne pas lever le regard vers elle...


* Presse-toi, Cain, de peur qu'elle ne t'attrape...*

S'il ne s'était pas retenu, il aurait couru...
Revenir en haut Aller en bas
Constanc
Invité



MessageSujet: Re: De la divination par le professeur Kères (cours n°1)   Ven 19 Jan - 13:37

[faut bien quitter les lieux]

Une boule « magique », ayant une nette ressemblance avec le centre optique fit son apparition… Ainsi, on les mettait déjà à l’épreuve… Constance arqua les sourcils, elle décida de prendre part au « jeu ». Elle se concentra sur cette boule, cet œil… Elle soupira, elle n’aboutissait à rien. Déjà quelques minutes qu’elles écoutaient les conseils du professeur à l’égard des autres élèves et rien n’apparaissait dans cette sphère scintillante… Elle perdit son attention au cours et se remémora des boules de noël avec la neige quand on la secouait, un objet de décoration moldu… C’était joli.

*Peut-être que je n’y vois rien parce qu’il n’y a rien à voir au fond…*

Elle soupira. Finalement, pour toutes personnes, il y avait un avenir, même pour celles qui n’avaient pas grand-chose devant elle, même un petit temps… Alors c’était la divination la seule et unique coupable ? Ou était-ce elle tout simplement qui n’avait pas le troisième oeil ? Elle sortit de sa quête de compréhension, elle était en cours, et peut-être que d’autres, présents dans cette classe, brillaient déjà en la matière, même si la divination était plus abstraite que les autres cours, c’était un cours… Si ce cours demandait un effort de concentration haut, Constance était perdue en la matière.

*Ca ne fait jamais qu’un de plus.*

Trèves de réflexions, repartie pour une observation, elle toisa le contenu de la classe dans ses moindres recoins laissant la boule « magique » à sa brillance perpétuelle. S’arrêtant sur un geste à son attention, par réflexe elle rendit son sourire au serdaigle situé au fond de la classe. Il ne semblait à l’aise sur le moment et même si ça pouvait paraître régulier voir même normal, il essayait tant bien que mal de dissimuler la surface de sa boule de cristal. Il avait donc vu quelque chose et il ne paraissait pas enthousiaste à l’idée de dévoiler ses visions…Alors peut-être que ce n’était pas si impossible que ça que de lire l’avenir? Impossible pour Constance, certes, mais pas pour n’importe qui… Par exemple qu’est ce que Caïn cherchait à dissimuler ? Constance savait que même en regardant dans la boule de cristal de ce dernier, elle ne verrait rien, c’était ses visions, il était donc le seul à les connaître, à moins que…

* Hein ?*

Le professeur de divination fut projetée un peu plus loin que son point d’observation habituel, Constance s’en rendit d’ailleurs compte en percevant un écroulement au bout de la salle, son regard s’orienta vers cette dernière, elle entama des explications de jeux d’actrices impressionnant mais la poufsouffle ne la quitterait pas du regard, alternant les 2 personnages de ses idées. Elle ne comprenait pas bien et pourtant, elle créait des liens par déduction, des déductions qu’elle n’étaie pas en mesure d’avancer, de simples soupçons adolescents. Mais l’heure prit fin et sans réponses à ses multiples questions, elle dut quitter la pièce sous ordre du professeur. Constance encore un peu pensive remarqua que de son côté Caïn était plutôt pressé de se retirer de ces lieux, c’était presque comme s’il courrait. Constance se releva doucement et prenant ses affaires, se retira elle aussi de la classe de divination. Ce professeur était bizarre, tout aussi bizarre que certains de ses élèves…
Revenir en haut Aller en bas
Lou Sore
Invité



MessageSujet: Re: De la divination par le professeur Kères (cours n°1)   Ven 19 Jan - 18:17

Lou aurait bien aimé pousser un peu plus loin son exploration... Le personnage blond aux yeux bandés se trouvait dans une barque qui reposait dans le vide... et derrière lui un arc-en-ciel...

Puis une lumière l'aveugla avant que la boule ne disparaisse de sa table... Elle laissa échapper une exclamation de surprise quand celle-ci disparut ! Elle était frustrée... et elle n'avait même pas vu l'intervention du professeur... Elle était passée aussi rapidement qu'un souffle agréable.

Lou se rejeta en arrière sur sa chaise, un air profondément contrarié sur le visage.


* Si jamais je rêve d'un garçon blond aux yeux bandés, ça sera de sa faute ! *

Puis le professeur signala un devoir...


* Et bien, je le ferai... *


Elle aurait bien partager la signification de ce qu'elle avait vu dans la boule avec le professeur, mais maintenant que la sphère avait disparu, elle commençait à se demander si elle n'avait pas rêvée...

* Après tout c'est peut-être de l'auto-suggestion ! *


Bref... elle rangea ses affaires calmement et sortit de la salle en même temps que d'autres élèves...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De la divination par le professeur Kères (cours n°1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
De la divination par le professeur Kères (cours n°1)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Professeur Binns
» Tour de Divination: Bureau du Professeur Knowles
» Présentation d'un professeur (en cours)
» Règlement du cours de divination
» Programme des cours de Divination

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Dans le Château :: Tour Nord :: Salle de classe du Cours de Divination-
Sauter vers: