Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fuyant la brume londonienne

Aller en bas 
AuteurMessage
L. Malef
Invité



MessageSujet: Fuyant la brume londonienne   Mar 20 Fév - 18:51

Contrairement à Hogwarts, on pouvait parfaitement transplaner au manoir des Malfoys à condition d'être un Malfoy ou d'être accompagné par un Malfoy. Les deux vampires apparurent dans le hall de la grande demeure.

Draco disparu, Kate à l'école et Narcissa qui n'était pas prête de remettre les pieds au manoir... A par les elfes qui ne se montraient que si on les appelait, il n'y avait donc personne. Toute la demeure était plongée dans le noir grâce à de lourds rideaux, hormis quelques pièces où il vivait normalement, à l'étage. A cette heure, le soleil devait commencer à éclairer ce côté du manoir, donc il était hors de question d'y mettre les pieds.

Sans un mot, Lucius prit la main de la jeune femme dans la sienne et l'entraîna à sa suite. L'obscurité ne l'empêchait pas de se déplacer, il connaissait son manoir et sa condition devait développer son sens de la vue, car il voyait suffisamment que pour ne pas se cogner aux murs...

En se relevant à leur lieu d'arrivée, il s'était contenté de regarder Adora, sans la toucher. Au fond de lui, il s'étonnait qu'elle l'ait suivi. Maintenant qu'elle était là... Que devait-il penser... Si son cher ancêtre n'était pas en train de vagabonder Merlin savait où, il l'empêcherait de se sauver si l'envie lui en prenait, et seule elle ne pourrait transplaner de l'intérieur du domaine...


* Ai-je envie de la retenir de prisonnière ? *

Une pensée un peu triste, juste avant de reprendre le contact physique avec elle. Il ne tenait que sa main, mais sur l'heure cela lui suffisait, il devait la mettre à l'abri de toute lumière. Et donc au lieu de monter le grand escalier monumental qui les aurait mené à l'étage, Lucius lui fit passer une petite porte qui donnait sur un petit couloir éclairé de torches qui s'allumaient sur leur passage.

Et au bout du couloir une pièce unique, sans fenêtre, au coeur de la maison. De taille normale, avec une cheminée comme toutes les pièces du château quasiment, elle contenait tout ce qu'il fallait pour deux personnes qui veulent garder leur tranquillité.
Revenir en haut Aller en bas
Adora Bl
Invité



MessageSujet: Re: Fuyant la brume londonienne   Mer 21 Fév - 21:23

Le transplanage, Adora avait une sainte horreur de cette technique pour se déplacer, ais après tout, pour couvrir de grande distances c’est assez efficace. Toutefois ce n’est pas pour autant qu’elle utiliserait chose pareille tous les jours.

Ainsi elle avait décider de Le suivre, une folie passagère comme une autre, probablement pas cette fois, enfin elle verrait bien par la suite, mais n’était-ce pas encore l’un de ses jeux, encore une simple machination… Probablement que non. Alors la jeune vampire avait décidé d’abandonner sa solitude, elle qui n’aime guère être accompagné ou autre…

Puis ils étaient arrivés au manoir de l’homme. La jeune femme observa alors pendant un court instant les lieux car étant vampire sa vue est plus développée, ce qui est un peu normal quand on pense qu’elle vit la nuit. Elle fut rassurer de voir que rien ne laissait transparaître la lumière émise par le soleil, car après tout, si une erreur telle que celle-ci avait été commise Adora n’aurai plus été.

Le jeune BlackWood se laissa alors guider par cet homme, comme un vague pantin, lui tenant alors la main. Avait-il donc peur qu’elle se perde ou qu'elle lui échappe ? Cela fit alors sourire la jeune femme qui quelque peu perdue dans ses pensée n’avait même pas remarquer qu’ils étaient arriver dans une pièce sans fenêtre, un endroit étrange, mais qui convenait parfaitement.


- Vous n’avez tout de même pas l’intention de me retenir prisonnière ? Mais après tôt, il vous sera compliqué de garder un vampire ainsi.

Venait-elle alors de lui dire qu’elle partirait comme elle était venue ? Peut-être pas, car après tout, pourquoi aurait-elle accepter de le suivre sans en connaître les risques. Car si il avait l’intention de le retenir, cela serait peine perdue pour lui. Un vampire à bien des moyens pour échapper à qui il souhaite. Mais en quoi aurait-elle besoin de s’échapper, en rien, alors autant profiter de l‘instant.

La jeune femme se contentait de fixer, d’observer l’homme, comme si elle s’amusait à le détailler sous tous les angles. Puis le contact visuel se brisa, elle s’approcha alors de lui, toujours avec une certaine assurance. Puis ses lèvres se posèrent sur celles de l’homme, recherchant alors ce qu’ils avaient dut arrêter tout à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Fuyant la brume londonienne   Dim 25 Fév - 13:26

Pendant le chemin, elle n'avait rien dit. Aucune question n'était venue rompre le silence entre eux. Quel calme émanait de sa personne ! Comme si rien ne pouvait la toucher, contemplatrice des tourments des humains.

Aussitôt entrés, la porte s'était refermée derrière eux, doucement sans faire de bruit

Lucius tressaillit légèrement à ses propos.
* A croire qu'elle lit dans mes pensées... Mais si elle était légilimens... est-ce que... je le sentirai... * Elle le regardait, toujours aussi neutre, un peu lointaine à force d'être détachée... Mais à regarder ses yeux, il n'arrivait plus à construire de pensées cohérentes. Il se sentait absorbé par son regard, aspiré par elle... Il voulait qu'elle le regarde vraiment, qu'elle s'engouffre dans ses yeux comme elle l'avait mordu...

Il voulait qu'elle vienne à lui, allait-elle faire le premier pas ou ricaner et disparaître... Il l'attendait comme le chasseur attend sa proie, et qui s'approche de lui emplie de crainte... Elle vint à lui... Et l'embrassa à nouveau. Sans aucune peur... Oui, sans aucune peur... La peur aurait pu le rendre doux, son absence lui faisait perdre tout sens commun.

De chaste selon ses références, le baiser rendu devint plus féroce, exigeant... Une fois de plus, il ne se dominait pas. L'humain n'est que faiblesse et en cet instant, il haïssait sa condition humaine...

D'un geste sec, il arracha sa cape bordeaux qui ne fût bientôt plus qu'un souvenir sur les épaules d'Adora : elle gisait à terre, sur le sol de pierres. A la place, Lucius y avait mis ses mains et ses lèvres... et maintes caresses qui lui brûlaient les doigts et qu'elle lui donnait envie de lui prodiguer.


* Merlin, si je sombre dans la folie, ne me rend surtout pas l'esprit... *


Les flammes dansantes de la cheminée dessinaient des ombres sur ses formes... Adora était diablement attirante... et pas seulement grâce à la couleur si spéciale de ses yeux... Si fière...

Ses mains reprirent possession de la jeune femme, l'enlaçant, possessives... Le corps brûlant collé au sien, il murmura d'une voix aussi calme que les quelques secondes qui précèdent la tempête...

Vous n'allez pas partir. Vous ne pouvez pas partir !

Je ne te laisserai pas partir !


Il était chez lui, il était ce seigneur sur ses terres, celui qui a le droit de tout exiger, de tout prendre sans demander d'abord... Il avait reprit son statut de dominant... Evidemment qu'il n'avait pas le droit, mais essayez donc de convaincre un Malfoy qu'il n'a pas tous les droits !
Revenir en haut Aller en bas
Adora Bl
Invité



MessageSujet: Re: Fuyant la brume londonienne   Dim 25 Mar - 21:52

Elle pouvait partir, mais pour le moment elle n’en avait aucunement envie, pourquoi fuir ou partir alors qu’a présent elle était perdue dans ce monde, et ses pensées… Ainsi elle lui appartenait pour une nuit, elle vampire solitaire, ainsi donc la créature était domptable, oh pas tant que cela, mais laissons les humain le croire.

- Vous n’aurez d’autre choix que d’obtempérer … Mais pourquoi s’inquiéter de cela ? Il me semble que je ne suis pas encore partit.

Un pauvre sourire vint illuminer le visage de la jeune vampire… Un sourire qui aurait presque eu des airs carnassiers… Mais cela n’était probablement qu’une illusion.

Aussi la jeune femme en oublia toutes les pensées cohérentes, d’ailleurs elle n’en était plus capable a présent … Cet homme, finalement l’attaquer avait été une bonne chose, elle l’avait obtenue comme il pensait pouvoir la posséder elle… Et Adora lui donnerait cette illusion.

Si la naïveté avait été présente quand quelques minutes, alors elle avait entièrement disparue, laissant place a la véritable personne qu’est Adora … Quelqu’un de fière, presque dominante …

Adora commençait peu a peu a se perdre dans le méandres de ses désirs, dans ce qu’elle ressentait… Elle lui rendait ses baisers toujours avec plus de ferveur… Ses caresses se perdaient peu a peu… Pendant un cours moment elle l’oublia ainsi que tout ce qui l’entourait, quelques secondes perdues entre deux états …

Un vampire est privé de biens des choses, il n’est plus humain, mais Adora n’était plus une simple créature a présent… La jeune BlackWood n’était qu’elle, redevenue humaine pendant quelques instants … Oubliant le prédateur …


- Vous prenez bien des risques avec un vampire.

Un simple sourire accompagna sa phrase… Puis le silence se fit, Adora se perdit de nouveau… Une personne qu’elle ne connaissait pas mais cela l’importait totalement…
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Fuyant la brume londonienne   Mer 11 Avr - 23:58

Lucius lui offrit un sourire sceptique... En effet, elle n'était pas partie... Mais combien de temps encore :

Dans "pas encore partie", il y a un mot de trop, ma chère... Mais je ne vous demande pas de promesse... * Juste un peu d'espérance... *


Il jouait avec une mèche de cheveux blonds.

Je prendrai les risques qu'il faut... Mon âme est déjà damnée au plus noir des enfers... Je crains qu'il ne me reste plus grand chose à t'offrir...

A part la chair et le sang...


Comment en étaient-ils arrivés là ? Si vite... Si follement... Ne pas regarder derrière soi...

Aucun regret... Juste un coeur dont il ne comprenait plus les battements...

Ils avaient partagé leur sang pour leur survie commune... L'espérance du lendemain voulait plus qu'une demi-vie... Deux demi-vies pouvaient-elles ne faire qu'une ? De quoi vivraient même t-elles... De la vie ou de la mort ?

* Sois mienne... *

Des larmes naquirent à ses paupières, sans aucune raison apparente... Il ne ressentait pourtant aucune tristesse... Peut-être se sentait-il vaincu... Perdu dans ces bras féminins au charme irrésistible comme seuls le possèdent les vampires...

Jouant sur les coussins à la lueur de quelques flammes égarées étaient la beauté et son amant... Baisers savoureux sur la vague de ses cheveux... Ce qui restait de son âme s'enroulait à la sienne comme le lierre à une blanche colonne de marbre, espérant y survivre...

A deux ils commencèrent un rêve éveillé à quatre mains... Un battement de coeur et son écho rebondissaient sur une musique sans paroles... Entre ces quatre murs de pierres, seuls au monde, jusqu'au lendemain... Loin au-dessus d'eux, le jour maudit renaissait...

Puisse la fièvre de la nuit ne pas mourir avec la disparition de la belle...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fuyant la brume londonienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fuyant la brume londonienne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Dame de Brume
» [anim] l'Ile de Brume sang
» Vague de Brume :3
» A l'autre bout du chemin... [Pv Brume + Libre]
» Fleur de brume[terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Grande-Bretagne :: Wiltshire :: Manoir des Malfoy-
Sauter vers: