Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Isaac, le grand duc

Aller en bas 
AuteurMessage
L. Malef
Invité



MessageSujet: Isaac, le grand duc   Lun 19 Mar - 21:08

Dans cette pièce, il n'y avait que des livres. Du plancher jusqu'au plafond... Et dans l'air flottait une odeur de vieux papiers, comme toute les salles où l'on n'entre pas souvent. Et au milieu de la pièce, sous le lustre étincelant de toutes ses bougies, se tenait le maître des lieux, seul, sans même un elfe pour répondre au plus petit de ses désirs...

Bonsoir bibliothèque de mes rêves, je suis venu chercher le savoir et la connaissance dans le tréfond de tes entrailles... Tu renfermes le secret du passé et tu as le pouvoir de défaire ce qui a été fait... Je te sacrifierai volontiers un encéphale aviaire si tu pouvais m'ouvrir le livre que je cherche à la page voulue...

Mais l'esprit de la pièce du savoir resta muet à sa supplique et en soupirant abondamment, il se mit à la tache... Des livres il y en avait autant qu'on le souhaitait, des interdits de préférence... Mais la concentration, dame versatile, le fuyait. Ses pensées vagabondaient vers une autre personne... L'absence en était cruelle, mais aussi inévitable qu'un coucher de soleil... Transplaner ne l'aurait mené nulle part d'autre que dans un désert de glace surmonté d'un soleil noir.

* Le renard rouge s'est échappé et ne reviendra pas... *


Une tasse de thé, comme à son habitude était posée sur un guéridon. C'était une belle théière, en porcelaine blanche dont les bords étaient finement ourlés... Banale donc. Pendant une durée indéterminée, elle devint l'unique centre de préoccupation de l'esprit égaré.

* Mes pensées sont encore plus vaines que la plus vaine des actions... * Pourtant il le voyait le renard rouge des steppes glacées... Toujours plus loin était sa destination... Vers le soleil noir qui reculait sans cesse vers un horizon

* Je perds l'esprit... *


* Sans doute l'as-tu déjà perdu depuis longtemps... *


Le temps d'un soupir et le guéridon reçut deux mains, jetées plus que posées à plat sur le fragile esquif, support d'une théière en détresse... Il aurait suffit de peu pour qu'elle se jette dans le vide, de façon totalement involontaire, évidemment.


* Aurélius, mon ancêtre vénéré, je ne vous ai rien demandé... Veuillez hanter une autre tête que la mienne je vous prie ! J'ai assez à supporter sans vous avoir sur le dos en ce moment. * Non loin de là, un hibou se lissait les plumes, nonchalamment.

Dans sa grande mansuétude, l'esprit de l'ancêtre retourna à un cadre sans faire d'histoires et la théière qui s'était mise à flotter fût remise sur la tablette sans douceur, fermement, mais calmement... Elle était entière c'était le principal : Lucius allait pouvoir continuer à en boire son contenu. Voilà qu'il la regardait à nouveau, tache blanche laiteuse sur le mobilier aux tons dorés... Un instant fugace, il vit ses éclats tranchants comme un rasoir... Il vit le sang sur sa main, le sang par terre parmi les éclats.

Mais il n'y avait rien, ou plutôt tout était normal, normalement banal et plat. Et le thé n'avait pas de saveur. Dans un coin de son cerveau, il nota de corriger comme il convient l'elfe de maison qui lui avait apporté son thé.

* Qu'y-a-t-il dans ce thé ? *


Trop de nuits blanches... Blanches comme la théière...


Il passa une main sur ses yeux :
* Finalement, je crois que je vais la briser, sinon je vais la voir double ! * Pourtant la théière eut une droit de sursis, le vent venait de faire claquer une des grandes portes fenêtres de la bibliothèque. Ce fût elle qui paya pour les hallucinations procurées par la théière, il la claqua violemment. Deux fois car elle avait rebondi et gémi sur ses gonds. Mais elle aussi lui résista, et nul débris de verre ne lui tomba dessus... Sa propre demeure refusait de lui donner une raison de se laisser aller à la colère...

* Maudit Aurélius... *

Non il était dit que cette nuit, il s'en tiendrait à la lecture de ses innombrables livres... A la recherche de la seule page qui pouvait défaire ce qui avait fait longtemps dans le passé. Isaac, son hibou grand-duc n'avait pas perdu une miette de la scène et ses grands yeux oranges le fixaient où qu'il aille... Isaac était devenu l'ombre de Lucius, une ombre dérangeante, obsédante... quoique silencieuse... Quelque chose empêchait Malfoy senior de tordre le cou à l'emplumé, le remords peut-être ? Bien que ça soit une notion totalement incongrue pour lui. Si le remords existait, il ne concernait que les faibles...

Isaac... Si je te rends forme humaine... Qu'en feras-tu... es-tu responsable du renard rouge de mes rêves... es-tu un démon de glace...

La théière blanche avait des reflets verts maléfiques... Il en aurait mis sa main au feu... Et Isaac clignait ses yeux aux longs cils, silencieux, inoffensif...

Sans doute veux-tu ma mort toi aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Aurélius Malfoy

avatar

Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Isaac, le grand duc   Dim 25 Mar - 0:08

Aurélius qui avait accepté de se taire pendant un long moment dodelinait doucement de la tête, navré par le comportement paranoïaque de son descendantne comprenant pas comment Lucius pouvait encore se poser de telles questions quand leurs réponses allaient de soit.

Bien sûr qu'il veut ta mort Lucius ! Comme tant d'autres gens d'ailleurs rajouta-t-il avec un sourire suave... Apparemment, tu n'es pas encore au fait de la haine que l'on te porte...


Tu ne te souviens pas de la... "correction" que tu as reçu de ton ancien elfe... Comment s'appelait-il déjà ? Ah oui ! Dobby...

Un sourire tout aussi suave que sa voix : Et tu t'es fait battre par un elfe disais-je devant ce petit enfant, là... Ce Potter ! Je crois bien qu'entre tous, il doit être celui qui te déteste le plus...

Devant le regard tout aussi haineux de son descendant, Aurélius jugea bon de ne pas continuer la liste, cet imbécile était encore capable de se jeter par la fenêtre de désespoir. Et il aimait les vitraux de cette pièce, ils étaient vieux... Au centre de la grande fenêtre il y avait un grand serpent vert qui s'enroulait autour d'une épée brisée, la lame des Gryffondors...


* Rêve non réalisé malheureusement... Mais on ne sait jamais, si ça arrive un jour, je préfère garder mes vitraux intacts *

Permets-moi de te transmettre les pensées de cet être, qui t'es dévoué de la première jusqu'à la dernière plume.


Le hibou plongea son regard dans les yeux rouges du tableau et Aurélius commença à parler.

Mon maître, je vous ai servi pendant toutes ces années sans jamais désobéir à un ordre - là il pense aussi qu'il y a bien des choses qu'il regrette d'avoir commises, mais qu'il tenait encore à ses plumes... Je ne sais plus pour quelle raison vous aviez décidé de me transformer en hibou mais je pense que la punition a bien assez duré. Tss tss, mon garçon, tu t'y prends mal... Ton maître ne connaît pas les mots compassion ou regret ! Enfin soit...

Il dit aussi... Je me fais vieux, je ne veux pas finir sous la dent d'un chat ni m'écraser en pleine ville moldue lors de mon dernier vol. J'ai besoin de me trouver femme
- Aurélius éclata de rire, Isaac ! Si je me souviens bien, tu es laid comme un pou ! Hem... Trouver femme donc et m'assurer une descendance qui puisse vous servir quand je ne serai plus là...

Merlin que c'est émouvant... Tu me ferais presque pleurer, l'emplumé !

Tu devrais boire encore un peu de thé Lucius, il te redonnera des couleurs, tu es plus pâle qu'un squelette ! Et tu devrais penser tes injures moins haut, je ne suis pas sourd ! Moi je dis ça pour toi...

Vexé, Isaac n'avait plus rien à dire, mais il restait sur son perchoir à regarder son maître, attendant, espérant une réaction positive de sa part... Bien sûr, les miracles n'existent pas et le serviteur ne s'attendait pas à retrouver sa forme humaine vieille de 50 ans maintenant du jour au lendemain... Mais ses articulations le faisaient souffrir et si on ne soigne pas un hibou, on soigne les humains... Et c'est là-dessus qu'il comptait ! Et puis ça serait tellement idiot de mourir sous la forme d'un hibou ! Un peu d'honneur que diable... Il lui avait vendu son âme, il fallait bien qu'il reçoive quelque chose en échange... Même si son maître semblait avoir perdu l'esprit.

Lucius, mon garçon, ton hibou croit que tu es fou... Le regard d'Isaac se retourna à nouveau vers le tableau de l'ancêtre. Vraiment il est drôle ce bestiaux ! Tu aurais tort de lui redonner sa forme humaine, je le trouve à mourir de rire... Et on ne peut pas dire que ce soit les distractions qui m'étouffent ici... Et toi tu t'enfermes à consulter des livres pour faire quoi ? Redonner à un idiot ce que tu as jugé bon de lui ôter car tel était ton bon plaisir ! Quoi de plus normal ?

Non vraiment, je ne te comprends pas... Te torturer l'esprit pour des choses qui n'en valent pas la peine.

Lucius pianotait "tranquillement" sur la table, juste à côté de la fameuse théière. Dans la tasse, le thé devait être froid maintenant.

Et sinon... La vampire que nous avons eu l'honneur d'accueillir brièvement il y a peu là... Elle a l'intention de te rendre une autre visite ? Sa compagnie me plairait hautement, entre vampires, n'est-ce-pas... On ne peut que s'entendre !

Laisse cette table tranquille, elle ne t'a rien fait ! Tu es pire qu'un gosse, il faut toujours que tu touches à tout ! Tu ne peux vraiment pas rester tranquille quand je te demande de m'écouter cinq minutes ??
Cela devait bien faire quinze minutes que l'ancêtre déblatérait dans le vide, mais qu'importe : les nerfs de Lucius lâchèrent... Et la pauvre petite théière vola en éclats sur le tableau de l'ancêtre.

Vraiment Lucius, tu devrais apprendre à te contrôler.

Le sourire narquois et le reste de l'ancêtre s'affichait maintenant dans un autre cadre qu'il venait de vider de son occupant afin de l'avoir pour lui tout seul. Un Malfoy ne partage pas, même pas un cadre de tableau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Isaac, le grand duc   Mar 1 Mai - 11:52

Je ne vois pas comment, cher ancêtre, je pourrai apprendre à me contrôler avec un individu tel que vous... La colère doit être génétique ! J'oublie peut-être des choses sans importance, comme ce Dobby, mais vous oubliez le traitement que vous avez fait subir à ma propre famille !

ll faisait référence à Kate Black, sa nièce... Il n'avait pas oublié la frayeur de la pauvre enfant... Depuis des semaines, celle-ci avait quitté le château et semblait vouloir le déserter pour de bon cette fois.

* Peut-être faudrait-il lancer un avis de recherche... *


Mais cette idée le répugnait... Cela signifiait encore étaler son nom dans les journaux...

Avec la théière brisée, son calme était revenu.

Quant à toi, Isaac, ton sort est scellé... Même si je trouve le moyen de te redonner forme humaine, tu resteras tel que tu es actuellement : un messager. Ne croyez pas, ancêtre vénéré, que je suis votre conseil ! Cela vous ferait bien trop plaisir pour que je le fasse sous ce prétexte ridicule.


Et il offrit au nouveau domicile temporaire de l'ancêtre le même sourire narquois que celui-ci lui avait précédemment donné.

Non... Tu resteras sous cette forme animale si pratique parce que tu es un idiot borné... Et tes desseins... Te trouver une femme pour m'offrir une descendance ! Quelle générosité Isaac ! Ces dessins sont si bas que ça ne vaut pas la peine de te rendre une enveloppe trop grande pour toi.

Comment pouvait-on penser être irremplaçable ? Surtout un serviteur ! De toute façon, il n'avait pas besoin de serviteurs, il n'avait besoin de rien ! Enfin si... d'une seule chose, il avait besoin. Mais de ce dont il avait besoin, personne ne semblait en mesure de le lui offrir... Ce fût le songe d'une nuit...

Offres-moi ta vie et je reconsidérerai peut-être la question... Mais là... Tu es né pour me servir, non pas pour m'imposer tes desideratas ! Si j'estime que tu m'es plus utile sous cette forme emplumée que sous une forme humaine, c'est mon droit et nul ne peut le contester. Oui, pas même vous, votre sérénissime altesse... Si vous aviez pris sa défense, ce qui est impossible en soi, je n'aurai pas suivi votre "conseil" ou dois-je dire "votre ordre" ?

Maintenant disparais Isaac, je t'ai assez vu pour la soirée.


Le hibou, habitué à des années de servitudes muettes, disparu, comme son maître l'avait ordonné. Pendant que celui-ci s'asseyait à la table, à nouveau propre, par magie. Même les morceaux de porcelaine avait disparu. Mais, la théière avait réapparu dans le tableau occupé par l'ancêtre et celui-ci savourait le contenu d'une tasse de thé fumante... Toujours avec cet air moqueur...

Les deux êtres échangèrent un regard incendiaire, avant de retourner chacun dans leurs préoccupations du moment : tuer le temps.


Le noble maître des lieux, fier descendant d'une lignée encore plus illustre et plus cruelle que la sienne, ce fier descendant donc retourna à ses livres, silencieux... Une longue lecture à la lueur blafarde des bougies... Chercher une solution inaccessible pour un but indéfini... Seule la recherche pourrait lui amener l'oubli. La plus noire des magie, le plus cruel des sacrifices ne le rebuterait pas. Qu'elle vienne à lui et le détruise, son dernier mot pour l'humanité serait "merci"...

Il tuera sans doute encore cette nuit... Pour le plaisir de la souffrance pour oublier un instant la sienne... Londres connaîtrait un nouveau Jack l'éventreur, encore plus morbide que le précédent...

Le seul qui pouvait le dépasser en cruauté gratuite était cet homme vivant dans les toiles peintes du château... Bien que Lucius ignorait ce que celui-là avait fait dans sa vie, hormis les quelques miettes qu'il avait bien voulu lui céder pour mieux l'endoctriner.


Et le temps s'écoula, lentement... Minute après minute... Sans que rien ne vienne l'interrompre... Jusqu'a ce qu'un bruit mat de livre refermé résonne dans la grande pièce.

Aurélius, je vous confie le château, je vais faire une "promenade"...

Et enveloppé dans une cape aussi noire que son âme, il quitta son antre de la connaissance et s'évada de sa prison de pierres pour une nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Isaac, le grand duc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Isaac, le grand duc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Nouveau lac formé par le séisme en Haïti menace d'inonder Grand-Goâve
» des idées de grand'mère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Grande-Bretagne :: Wiltshire :: Manoir des Malfoy-
Sauter vers: