Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une ronde sans clair de lune...

Aller en bas 
AuteurMessage
S. Snape
Invité



MessageSujet: Une ronde sans clair de lune...   Sam 31 Mar - 17:09

Il faisait noir, comme à chaque fois qu'il faisait ses rondes dans le château, et Merlin savait pour quelle raison, il rôdait dans les parages de la salle de duel... Peut-être son humeur meurtrière prenait-elle le dessus et l'entraînait inconsciemment vers ce lieu où il avait une fois ridiculiser un imposteur qui se faisait passer pour un expert en défense contre les forces du mal...

Les bras croisés dans le dos, il regardait l'estrade avec tous les signes qu'elle comportait, la lune et le soleil en alternance...


* Lockhardt était vraiment... vraiment... en dessous de tout ! Comment Dumbledore avait-il pu se tromper à ce point !!! Et après ça, il engage un loup-garou... Et bien sûr, pas n'importe lequel, un que je connais, un que je hais, un qui a voulu me tuer... *

Sa bouche esquissa une grimace de dégoût, c'était là toute l'affection qu'il portait au protecteur de Harry Potter, Lupin...

Sa mauvaise foi l'empêchait de reconnaître que le loup-garou en question était inconscient de ses gestes... Mais il s'était senti tellement ridiculisé ce jour-là... Jamais il n'oublierai ce jour et encore moins les instigateurs du complot... Des héros reconnus pour des qualités qu'ils ne possédaient en fait pas du tout...


* Bon... il n'y a personne, je n'ai rien à faire ici... *

Il fit quelques pas et s'arrêta, figé, les mains toujours dans son dos, la main tenant fermementla sa baguette. Avait-il entendu un bruit ? En tout cas, son oreille s'était dressée, elle avait captée quelque chose... Un son animal... Ou autre chose peut-être...

* M'étonnerait que mes chers collègues viennent hanter cette pièce la nuit... *

Il retourna donc vers la scène, très lentement, ses radars sensoriels étant tous aux aguets... Peut-être était-ce un élève qui avait le projet de lui colorer les cheveux en verts comme ça lui était déjà arrivé...
Revenir en haut Aller en bas
Kakashi
Invité



MessageSujet: Re: Une ronde sans clair de lune...   Sam 31 Mar - 23:21

(dslé, je m'ennui alors je m'incruste...)

Kakashi tournait et retournait dans son lit depuis qu'il s'était couché, mais impossible de trouver le sommeil, quelque soit la position dans laquelle il se mettait. De rage, il fini par jeter les couvertures au pied de son lit, et se leva... Mais voilà, c'était bien beau de se lever...qu'allait-il faire ? Il était strictement interdit de se balader la nuit dans le chateau...
Il eut à un moment l'idée d'aller voir les elfes de maison dans la cuisine pour voir si certains d'entre eux étaient réveillés et leur demander quelque chose à manger, puis finalement il se dit qu'il ne fallait tout de même pas abuser de leur situation, les pauvres avaient sûrement déjà beaucoup à faire le jour sans que lui ne vienne en plus exiger des services la nuit.
Il descendit donc de la tour, se demandant s'il allait croiser quelqu'un dans les couloirs... Qui pouvait bien être assez fou pour errer la nuit dans le chateau à surveiller les élèves au lieu de domir bien tranquillement dans son lit ?
Cette pensée de rassura quelque peu, et il s'aventura plus loin, il alla même jusqu'à la grande salle, espérant pouvoir enfin y être sans personne, sans tous les autres élèves atablés. Mais lorsqu"il arriva devant la porte, il la trouva fermée....

* Dommage....* pensa-t-il.

Il se demandait où il allait pouvoir aller pour se dégourdir les jambes et réfléchir un peu sur lui-même, puis il se dit que le sous-sol serait sûrement désert...qui irait surveiller là-bas ? Enfin, il y avait bien la salle des serpentards dans le coin...
Ces Serpentard d'ailleurs avaient assez mauvaise réputation dans Poudlard. Kakashi commençait peu à peu à s'en rendre compte. C'est "la maison de ceux qui ont mal tournés". Voilà ce qu'il avait entendu assez souvent...

*Mal tourné hein ?* pensa le jeune garçon.

Il se demandait vers quel côté lui-même était en train de basculer... Le manque de sommeil, des cauchemars incessants, une émotivité à fleur de peau, des regrets...tout cela l'entraînait déjà vers un avenir incertain, et il ne savait pas s'il allait avoir la force de s'en remettre.

Il pénétra dans les sous-sols, et approchait lentement de la salle des duels, dans laquelle d'ailleurs il n'avait encore jamais mis les pieds...

Il croyait ne trouver personne...il se trompait. Il vit un mouvement dans l'ombre, une présence...

"Il y a quelqu'un ?" demanda-t-il d'une voix pas vraiment rassurée.
Revenir en haut Aller en bas
S. Snape
Invité



MessageSujet: Re: Une ronde sans clair de lune...   Ven 6 Avr - 17:19

(Hj : avec joie ^^)

Jamais il ne se trompait... Ce bruit qu'il avait entendu n'était rien d'autre qu'un grincement de porte... Des gonds mal entretenus qui geignaient sourdement... Joie et damnation !

"Il y a quelqu'un ?"

* Oui Il y a quelqu'un, jeune impertinent... *

Il aurait bien ajouté "votre pire cauchemar" à voix haute, mais il ne voulait pas avoir un arrêt cardiaque sur les bras... Et Môssieur le directeur en serait fort contrarié... Et en plus, il n'avait pas pour habitude de faire de l'humour !

Glissant sur le sol à toute vitesse, il se retrouva quasiment instantanément à hauteur de l'imprudent qui venait se perdre entre ses doigts crochus. La lumière de sa baguette éclaira des cheveux ébouriffés et une mine inquiète... Un Serdaigle.


Tiens ! Monsieur Hatake... Quel hasard... Je ne pensais justement pas à vous ! Mais à Potter, si ! Mais mieux valait garder cette information pour lui... Et son échelle de mauvaise humeur venait de monter d'un échelon...

Vous ne savez donc pas ce qu'est le couvre-feu ?... Ou vous n'avez pas sommeil peut-être... Je suis sûr que vos cahiers regorgent de choses à apprendre Monsieur Hatake... La marche ne vous rendra plus intelligent, surtout la nuit...

Il était probablement le seul à se comprendre, mais être compris était le cadet de ses soucis...

De quel côté êtes-vous Monsieur Hatake ? La lune ou le soleil ?
Revenir en haut Aller en bas
Kakashi
Invité



MessageSujet: Re: Une ronde sans clair de lune...   Ven 6 Avr - 22:31

Kakashi posa sa question et n'entendis rien...pourtant, une intuition lui disait que cet endroit n'était pas pour lui, pas maintenant...

*Non, c'est pas une bonne idée...* disait la petite voix en lui...

*Retourne dans ton lit, même si tu fais des cauchemars, au moins tu ne seras pas en train d'enfreindre les règles...*

Et oui, cette petite voix que tout le monde à en lui-même, et que parfois il faudrait écouter...Kakashi ne le fit pas et avança de quelques pas.

Mais quelques secondes plus tard il se trouvait nez à nez avec un professeur.

Tiens ! Monsieur Hatake... Quel hasard... Je ne pensais justement pas à vous !


Il étouffa une exclamation, et retint son souffle.

*Merde..quel idiot..*

Eclairé par la baguette du professeur, Kakashi pu apperçevoir son visage.... : Snape.
Voilà qu'il se trouvait entre les griffes du professeur dont il avait entendu le plus de mal dans le chateau ! Celui que tout le monde craignait, excepté peut-être les élèves de sa maison : les serpentards. Mais Kakashi n'était pas serpentard, il était serdaigle. Et même s'il se disait que la pire des choses eut été d'être griffondor, et que dans son malheur finalement il avait peut-être cette chance, il n'en menait pas large !

Vous ne savez donc
pas ce qu'est le couvre-feu ?... Ou vous n'avez pas sommeil
peut-être... Je suis sûr que vos cahiers regorgent de choses à
apprendre Monsieur Hatake... La marche ne vous rendra plus intelligent,
surtout la nuit...

Kakashi ne savait pas quoi répondre à cela...Il tenta de se défendre :

"Si...monsieur. Je sais que je devrais pas être ici...Je...je suis désolé..."

C'était nul, il allait droit vers une belle retenue...ou pire. Car cet homme...était bien étrange. Il avait empoigné Kakashi par sa cape, et le jeune garçon sentait ses doigts glacés à travers le tissu.

*Surtout la nuit ? Pourquoi dit-il cela ?*

Kakashi commençait à s'inquiéter vraiment, et bien plus que pour sa punition...

*C'est un professeur....il est professeur ici...il ne peut donc pas être si terrible...* pensait Kakashi, plus pour se rasssurer qu'autre chose.

De quel côté êtes-vous Monsieur Hatake ? La lune ou le soleil ?

Kakashi resta silencieux quelques secondes...par pure incompréhension.

*Quoi ?* pensa-t-il.

Mais il n'osa pas demander au professeur ce qu'il entendait pas là...Il réfléchit à toute vitesse...

*Ce n'est sûrement pas à prendre en tant que tel... Il y a deux côté...Lesquels ? Serait-ce...serait-ce ce dont les gens parlent ? Les partisants d'un homme dont les gens ont peur de prononcer le nom ? Parlerait-il de ça....Non...*

"Je...je ne sais pas..." dit-il. "Les deux ont certainements des avantages...le soleil réchauffe, mais la lune fascine..."

Il regretta ces mots dès qu'ils franchirent ses lèvres. Pourquoi rentrait-il dans son jeu ? N'était-il pas plus simple de demander à retourner au lit avec une punition ?

Mais quelque chose poussait Kakashi à voir qui était cet homme....et comment il allait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
S. Snape
Invité



MessageSujet: Re: Une ronde sans clair de lune...   Mer 11 Avr - 22:48

(HJ : Merlin... quel retard... ><)

La lune fascine ??!!

Voix incrédule et de stupeur mêlée...

N'allez pas chercher de métaphore dans les astres ! Ce ne sont que des morceaux de matière, sans aucune poésie possible ! * Je t'en ficherai, moi, de la fascination de la lune !! * Pauvre Kakashi... Le soleil, emblème griffondorien à ses yeux... Et la lune... Si sa couleur d'argent, son souvenir est cruel... D'abord le loup-garou... Puis Ann... La mort dans les deux cas... Il a échappé à la première, mais la seconde fût emportée...

Non vraiment, les symboles de cette salle de duels n'avaient qu'une mauvaise signification.

Entre ses doigts crochus, l'élève s'agitait, nerveux. L'odeur de la peur se répandait dans l'air... Et avec son grand nez, il aurait presque pu la sentir ! Dans ce genre de cas, il regrettait presque de ne pas être un animagus... Bien qu'il se soit souvent demandé quelle forme il aurait pu adopter... Celle du serpent, pour mieux étouffer et engloutir ses proies ? Ou le corbeau, l'oiseau du malheur, aussi sombre que lui, mais doué d'une grande intelligence... Si ce symbole le séduisait, il le gênait tout autant...

Là il ne tenait que la cape, il ne pouvait enrouler ses doigts autour du cou pâle de l'élève à l'oeil masqué. Mais juste parce qu'il avait pas le droit...

* Perdu dans un noble combat, je suppose... *

La faible lumière de la baguette qu'il tenait toujours impitoyablement braqué sur le visage du Serdaigle, laissa voir à celui-ci la belle grimace de dégoût qu'il exécuta avant de reprendre la parole :

Vous bien jeune pour être attiré par les filles... La lune, pauvre enfant, est un symbole des plus féminins qui soit... Notez qu'il lui aurait répondu qu'il préférait le soleil... ça n'aurait pas été mieux... Il aurait quand même trouvé un prétexte pour le ratatiner verbalement.

Puis ensuite... D'une voix doucereuse qui n'avait pour but que de mettre l'infortunée victime encore plus mal à l'aise qu'elle ne l'était déjà...

On joue les héros Kakashi ? J'ai beaucoup entendu parler de vous récemment... Jaloux de la notoriété de notre héros de la saison... ? Faites aussi un peu de Quidditch alors...

* Même Potter père n'est tombé aussi bas, se faire passer pour un grand blessé pour attirer la foule en masse. Répugnant... *

La réalité du physique de Kakashi ne l'intéressait pas. L'esthétique, si ce n'est celle de ses chaudrons et des liquides colorés qu'ils peuvent contenir, ne l'intéressait pas. En fait, il haïssait la beauté... A de rares et brûlantes exceptions... Il se savait laid et n'en avait cure.

Il commença à voix basse :

Le héros blessé dans des combats antérieurs... Et maintenant... On invente des légendes sur son propre compte... Sauver une jeune fille et un camarade de la noyade... Quelle noblesse de coeur ! Quel style !!

Pour finir en hurlant :

Vous êtes fier de vous, hein ??!!!


Son esprit s'égare... Voit-il seulement Kakashi face à lui ? Le dépit, la rancune l'aveuglaient... Il fallait que quelqu'un paie ! Et ce soir, ce serait lui. La grippe sur le vêtement se resserra davantage...
Revenir en haut Aller en bas
Kakashi
Invité



MessageSujet: Re: Une ronde sans clair de lune...   Mer 11 Avr - 23:59

[pas grave^^]

Ce professeur était fou. Voilà quelle était l'évidence qui venait d'apparaître dans l'esprit de Kakashi. Fou, et éprit de noirceur, de sadisme pur.... Durant un instant, le jeune serdaigle se dit qu'il allait mourir ici, car cet homme à l'esprit insondable dégageait une envie féroce de faire le mal.
Et pourtant, quelque chose semblait le retenir...

Il alligna des phrases, dont sans doute lui seul comprenait le sens réel. Les astres...sans poésie...la lune...les filles...Kakashi jouait les héros...

*un héros ? moi ?*

Cette phrase retint son attention. Non, elle fit encore plus d'effets que cela, elle lui fit oublier toutes les règles et tous les dangers qu'il courrait à trainer là, et à se trouver dans les griffes du prof le plus craint de tout Pourdlard.

"Les astres n'ont que la signification qu'on leur donne. Vous trouvez que ce n'est pas poétique ? A votre choix. La poésie ne semble pas être votre atout le meilleur. La lune, les filles, tout cela m'est bien égal, mais je suis loin de votre insensibilité apparemment."


Kakashi avait saisit des deux mains celle du professeur Snape qui le tenait au col et serrait de plus en plus son étaux. Impossible de le faire lâcher, ses mains semblaient être faites pour ça, agripper au col les élèves qu'il ne pouvait pas supporter.
Le mot héros résonnait encore dans l'esprit de Kakashi. Il avait déjà suffisemment provoqué ce professeur hors du commun sans en rajouter.

*héros blessé dans des combats antérieurs....héros...HEROS...*

"Ne me dites pas ça !!! Je n'ai rien d'un héros ! Ne me jugez pas !"

La respiration de Kakashi s'était accélérée, non pas par peur, mais de colère.

"Oui, j'ai été blessé, c'est pour cela que je porte ce bandeau, cela vous gêne ? Je l'enlève..."

Lâchant d'une main le poignet du professeur, Kakashi ôta d'un geste vif son bandeau noir et ouvrit son oeil gauche, barré verticalement d'une cicatrice. Son oeil droit était noir, le gauche était rouge.

"Cela vous va-t-il mieux ? Vous trouviez que j'avais l'air trop original avec ce bandeau sur l'oeil ? Voilà ce qu'il cache."

Essayant de se calmer sans y parvenir...Kakashi eut la sensation soudain que son esprit changeait. Trop de regrets, pas assez de confience, tout cela le poussait vers un chemin dangereux...et cela l'amusait. Il eut un sourire.

"Vous pensez que j'aide les gens pour ma propre gloire ? Ce n'est pas le cas. Par contre, je pense que ces situations vous feraient plaisir...je me trompe ? Vous aimeriez pouvoir vivre cette reconnaissance, seulement vous ne savez pas vous y prendre... Est-ce de la jalousie alors ?"

* Je le trouvais fou, mais je crois que c'est moi qui le suis...* pensa le jeune garçon, à la fois curieux de voir jusqu'où pouvait aller cet homme et complètement terrifié par lui.

Il regardait à présent le professeur d'une manière différente, plus dure et plus déterminée. S'il voulait lui faire du mal, qu'il le fasse ! Mais qu'il se rappelle avant du nom du directeur de cette école.



[question bête : on peut mourir en rp ? Oo]
Revenir en haut Aller en bas
S. Snape
Invité



MessageSujet: Re: Une ronde sans clair de lune...   Sam 14 Avr - 12:12

(HJ : héhéhé ^^ non, sauf si tu le souhaites, mais ça ne ferait pas les affaires de notre professeur...)

Au fur et à mesure que l'élève, inconscient d'avancer de lui-même vers sa propre mort, parlait, plus le professeur de Potions voyait noir. Ce n'était pas tant le contenu ses paroles que le fait qu'il ose répliquer qui le mettait en colère...

Où allait le monde si les Serdaigles se mettaient à lui répondre ?? Le monde était vraiment ligué contre lui !!!

Les astres ont les apparences qu'on veut bien leur donner, en effet, et ça s'applique aussi aux personnes, Monsieur Hatake... je pourrai fort bien vous donner l'apparence d'un vers à soie et vous maintenir en vie dans un bocal sur la plus haute étagère d'où vous ne pourrez que voir le plafond... Et y mourir d'ennui...


Et votre apparence est celle de quelqu'un qui veut se faire passer pour un héros !


Pas têtu, non... du tout ! Juste borné comme une mule...


Quoi que vous disiez... Il ne voyait que cet oeil manquant... Oui vraiment c'était un grand blessé, mais pour que l'on voit pas sa blessure, il la cachait sous un bandeau, donnant ainsi libre cours aux gens d'imaginer ce qu'il y avait derrière... Pour mieux pouvoir le plaindre...

L'élève essayait toujours de se débattre au bout de ses bras. Lui aussi était énervé... Chose inacceptable, lui seul avait le droit d'accéder à la colère... Cela lui rappelait trop un certain petit Gryffondor !

Je ne vous permets pas de me juger Monsieur Hatake !!! Je pourrai... Je pourrai... Je pourrai vous arracher moi-même le deuxième oeil !!!! Et là vous seriez réellement à plaindre !

Et il jeta Kakashi en arrière, le projetant plusieurs mètres en arrière, comme s'il ne s'agissait que d'un vulgaire fétu de paille...

Voyons ce que vous êtes capable de faire, Monsieur l'arrogant, donneur de leçons ! Dépensez au moins votre énergie utilement !

Snape dirigea sa baguette sur le sol aux pieds du Serdaigle et énonça très clairement :

Serpensortia !!!

Le serpent aussitôt matérialisé, en ondulant et sifflant de toutes ses écailles, se dirigea droit sur Kakashi... Sous le regard du professeur...
Revenir en haut Aller en bas
Kakashi
Invité



MessageSujet: Re: Une ronde sans clair de lune...   Sam 14 Avr - 16:52

Les yeux du professeur, déjà noirs à l'ordinaire, s'assombrissaient de plus en plus. Kakashi pensa que s'il avait pu le tuer d'un seul regard, il serait certainement mort à cet instant.
Même sa voix était un peu moins posée qu'à l'ordinaire...

Les astres ont les apparences qu'on veut bien leur donner, en effet, et ça s'applique aussi aux personnes, Monsieur Hatake... je pourrai fort bien vous
donner l'apparence d'un vers à soie et vous maintenir en vie dans un
bocal sur la plus haute étagère d'où vous ne pourrez que voir le plafond... Et y mourir d'ennui...


Kakashi retint son souffle. Le transformer en vers à soie ? Voilà quelque chose auquel il n'avait pas pensé, et cette perspective n'était pas vraiment réjouissante. Il déglutit difficilement, et le professeur continua ses répliques cinglantes.

Et votre apparence est celle de quelqu'un qui veut se faire passer pour un héros !

Cette phrase aurait pu, comme les précédentes, mettre Kakashi hors de lui, mais ce ne fut pas le cas.
Il y a plus de deux ans, lorsqu'il était rentré de ce combat qui lui avait coûté un oeil...et la vie de son meilleur ami, Kakashi avait été accueillit en héros avec son maître et professeur du moment. Cet oeil, dernier leg de cet ami pour remplacer le sien, ayant la particularité d'être rouge, était un stigmate auquel il ne parvenait pas à s'habituer. Cette pupille si étrange lui valut bien des surnoms et avait fait sa réputation dans tout le pays. Les gens l'admiraient pour son courage...mais ils ignoraient tous la vérité.
Kakashi avait eu beau se défendre en disant que par sa faute son ami était mort, qu'il aurait dû l'écouter, qu'il s'était montré trop insensible...

Par conséquent, même si Kakashi était loin de vouloir se faire passer pour un héros, il préférait que le professeur le voir ainsi, plutôt que comme tous ces imbéciles qui s'étaient contentés de graver le nom de son ami sur une stèle sans autre cérémonie, et ayant encore de lui l'image du jeune froussard qu'il était à une période.

Je ne vous permets
pas de me juger Monsieur Hatake !!! Je pourrai... Je pourrai... Je
pourrai vous arracher moi-même le deuxième oeil !!!! Et là vous seriez
réellement à plaindre !

Le professeur était maintenant vraiment en colère, mais Kakashi avait eu ce qu'il voulait. Par cette simple tirade il la vit, sa faille. Même le plus dur des Hommes en possède une.
Le professeur ne voulait pas être jugé non plus...Kakashi déduisit de cela qu'il avait des choses à cacher, tout comme le jeune garçon. Il avait lui aussi ses blessures et portait également un masque, même si le sien ne se voyait pas...
Lui qui débitait généralement des phrases sans hésitation venait de bafouiller...de colère, certainement, mais tout cela était bien la preuve qu'il avait des sentiments et se laissait parfois submerger. Qu'il l'accepte ou non, c'était bien le cas.
Ainsi, même si cela pouvait paraître totalement paradoxal, Kakashi avait à cet instant du respect pour lui.

Soudain, Kakashi se sentit propulsé en arrière et recula de quelques pas, se maintenant difficilement sur ses jambes.
Surpris que le professeur lâche sa prise, il releva les yeux vers lui. C'est alors que sa surprise se changea en peur... Il pointait à présent sa baguette vers lui, le regard féroce.

Voyons ce que vous êtes capable de faire, Monsieur l'arrogant, donneur de leçons ! Dépensez au moins votre énergie utilement !

Figé par la peur, Kakashi se demanda quel sort il allait subir. Allait-il vraiment le changer en vers à soie et l'enfermer ???

Serpensortia !!!

Kakashi, ne connaissant pas ce sort, s'attendait à tout...Alors il fut presque soulagé de ne voir qu'un serpent. Certes, celui-ci était à ses pieds et semblait agressif, mais il était de taille normale pour un serpent, et Kakashi avait toujours ses deux bras, ses deux jambes et son coeur qui bat.
Le jeune garçon recula de quelques pas.
Voilà un détail qui confirma que l'homme qu'il avait en face de lui n'était pas si froid qu'il le laissait paraître. Il aurait pu lui envoyer ce serpent en pleine tête...pretextant ensuite à Dumbledore qu'il avait simplement voulut aider Kakashi à s'en défaire...et que, malheureusement, le jeune homme avait eu les yeux arrachés par la bête avant qu'il n'ait pu intervenir...
Mais Kakashi n'espérait pas trop de bonté de sa part, il devait certainement vouloir le tester pour connaître ses limites et ainsi voir jusqu'où il pourrait aller dans la torture...

Kakashi continuait de reculer, face au serpent qui semblait bien décidé à lui mordre les mollets. Le jeune garçon passa sa main droite sous le pan de sa cape et en sortit sa baguette, qu'heureusement pour lui il n'avait pas oublié dans sa chambre.

Cherchant à toute vitesse un sort qui pourrait le mettre à l'abris, seul des restes de ses cours de métamorphose lui virent à l'esprit.

Fera verto !

Sans doute nettement plus motivé qu'en cours face au serpent et surtout au professeur Snape, Kakashi parvint à transformer le reptile en verre à pied...Pas très utile, me direz-vous. Un regard vers son adversaire et il crut même voir un rictus ressemblant à un sourire.
Mais il n'avait pas son dernier mot.
Du bout du pied et fit basculer le verre sur le côté, et d'un violent coup de talon il l'éclata en mille morceaux. Il pointa ensuite sa baguette vers la débris de verre et, en faisant un mouvement de poignet vers le professeur, cria :

Waddiwasi !

Avec la rapidité d'une balle de fusil, quelques morceaux de verre tranchant partirent en direction du professeur...



[je ne vous dis rien sur mon perso, à propos de s'il doit mourir ou non, je vous laisse libre...^^ / Pour mes rp et les sorts que j'utilise, si quelque chose ne convient pas surtout dites moi, j'accepte les critiques avec plaisir^^]
Revenir en haut Aller en bas
S. Snape
Invité



MessageSujet: Re: Une ronde sans clair de lune...   Mer 18 Avr - 13:10

Snape fit la moue devant l'apparition du verre à pied. Cours de première année... Qu'est-ce que c'était que ça... Ce n'est pas une riposte, mais du n'importe quoi le plus total.

Vous êtes un élève attentif au cours de métamorphose... Toutes mes félicitations ! Mais cela est bien loin d'être satisfaisant. Dois-je préciser que je suis déçu ?

Mais il fût tout de même surpris par l'attaque qui suivit, il ne s'attendait pas du tout à recevoir des bouts de verre en pleine figure. Ses réflexes de mangemort vinrent à point nommé.

Immobilis !

Et les bouts de verre arrêtèrent leur course sous le sort, avant de tomber droit sur le sol, avec un petit tintement de verres brisé. Il les effaça d'un petit "evanesco" avant d'avancer vers le Serdaigle avec l'allure du chevalier maudit qui triomphe de tout le bien qui existe sur terre...

Il ouvrit d'abord la bouche pour continuer à ridiculiser l'élève, l'énerver davantage afin qu'il commette la faute qui lui permette de le condamner... Mais une horloge au loin, dont le son résonnait dans les murs de l'école l'en empêcha... Il se faisait tard... et il n'avait toujours pas renvoyé cet élève dans son lit !

Redirigeant lentement sa baguette sur l'élève, qui rampait plus le sol qu'autre chose, il s'écria :

Everté stati !!

Et Kakashi fit un nouveau vol plané en arrière, un peu plus loin cette fois... Mais c'était le dernier sort qu'il lancerait sur l'élève, à moins que celui-ci ne décide de continuer, auquel cas il l'immobiliserait. Il ne pouvait se permettre de lui rompre les os... à moins d'effacer sa mémoire, sort qui laissait trop de traces.


Ils faisaient trop de bruit et même si ce n'était que Rusard, il n'avait pas l'intention d'avoir un quelconque spectateur à ce duel improvisé.


Snape reprit sa pose de statue, les bras croisés, en bon dominant qu'il était. Son regard avait de quoi enlever toute envie de rébellion, du moins c'est ce qu'il souhaitait. Pour sa sécurité à lui et la santé mentale de l'élève.
Revenir en haut Aller en bas
Kakashi
Invité



MessageSujet: Re: Une ronde sans clair de lune...   Mer 18 Avr - 17:18

Les morceaux de verre s'étaient arrêtés en plein vol... Kakashi retenait son souffle. L'homme qu'il avait en face de lui n'était certainement pas n'importe qui. Les projectiles tombèrent puis le professeur les fit disparaître d'un geste de bagette magique.

Durant quelques secondes, les deux adversaires se regardèrent...Ce temps parut infiniment long à Kakashi qui se demandait se qu'il allait devoir subir. Il s'attendait à tout...

Soudain, le professeur s'avança vers lui avec une envie irrésistible de le ridiculiser encore, sans doute dans le but de le pousser à bout. Mais aucun mot ne sortit... Au loin, raisonnant dans la nuit, le clocher venait de sonner. Tel un compte à rebours vers l'inconnu, ces gongs ne firent qu'augmenter la peur que Kakashi avait en lui et qu'il s'efforçait de cacher tant qu'il le pouvait.

Comme inspiré par ce son quelque peu lugubre, Snape leva sa baguette vers le jeune garçon, dont le coeur s'arrêta de battre...

Everté stati !!

Kakashi fut propulsé dans les airs par une force invisible et heurta violemment le sol avec un gémissement de douleur.
A quatre patte par terre, il leva les yeux vers son bourreau, sa main toujours crispée sur sa baguette magique qu'il fut soulagé de ne pas avoir lâché durant sa chute. Snape le fixait d'un regard à faire renoncer tout homme de l'approcher. Les bras croisés, il pensait certainement que Kakashi en avait eu assez et allait s'incliner devant lui... Mais le jeune petit insolent qu'il pouvait être parfois n'allait certainement pas rester au sol. Il se releva, ignorant sa peur grandissante et les tremblements de ses jambes.
S'avançant vers le professeur, il dissimulait tout cela de façon assez convaincante...du moins d'après ce qu'il pensait.

"Vous avez d'excellents réflexes, professeur, et j'ai beau n'avoir certainement subit qu'une infime partie de ce que vous êtes capable de faire, vous enchaînez les sorts avec une facilité déconcertante et une grande efficacité..."

Cette dernière remarque lui venait certainement des douleurs qu'il ressentait dans ses mains, ses genoux et son épaule...

"...surtout pour un maître des potions."
ajouta-t-il.

Il jouait avec le feu, il le savait bien. Mais il était malheureux, perdu, ne parvenait pas à trouver sa place dans ce monde qui semblait ne pas vouloir de lui. Etait-ce une tentative désespérée de montrer qu'il valait quelque chose ? Lui-même ne pouvait expliquer sa conduite.

*Enseignez-moi...s'il-vous-plait...enseignez-moi la magie noire...quitte à ce que j'en souffre, cela m'est égal, mais apprenez moi...*
eut envie de lui dire Kakashi.

Mais il n'en fit rien. Après tout, peut-être qu'il se trompait...Le professeur n'avait utilisé que des sorts "courants" qu'un élève de Poudlard est censé maîtriser.
De plus, cette demande serait apparue tellement prétencieuse ! Comment avait-il pu croire, ne serait-ce qu'un instant, que quelqu'un allait vouloir de lui comme élève ?
Cela n'aurait certainement fait qu'atiser le mépris qu'avait déjà Snape envers lui, et il aurait eut droit à de belles remarques cinglantes.

Il se contenta donc de fixer le professeur, attendant de voir si le pire était vraiment passé.
Revenir en haut Aller en bas
S. Snape
Invité



MessageSujet: Re: Une ronde sans clair de lune...   Mer 2 Mai - 20:52

En temps normal, l'élève à ses pieds auraient pris ses jambes à son coup, et aurait déguerpi plus vite que le lièvre de la fable du même nom. Mais apparemment, le comportement imbécile des Gryffondors était contagieux, parce que non seulement l'élève ne déguerpit pas une seule seconde, mais se retourna de son être vers lui.

Le professeur en fronça les sourcils davantage, agacé par cette obstination.

* Ne peuvent-ils comprendre leur défaite ??!! *


Le maître et l'élève ne se lâchaient pas des yeux, chacun semblant vouloir percer par la seule force de son regard le secret de l'esprit de l'autre... Regard noir contre regard noir... Comme deux épées trempées du même métal... La première aguerrie et ancienne contre la force de la jeunesse irréfléchie...

Un regard perçant de plus et Kakashi devient un livre ouvert... Les pages tournent d'elles-même à toute vitesse dans son esprit. Son cri est des plus vivants... Il va droit au coeur de celui qui le reçoit sans l'avoir demandé...

Un enfant qui crie... Le passé le rattrape... La maison de son enfance... et ce même désir déjà si fort...

* Non... *


Les coups pleuvent dans le souvenir, les larmes arrachées à des êtres d'innocence... La haine qui s'empare de la raison... Jusqu'à l'acte ultime... Celui qui fait que l'on passe de l'autre côté.


* Il ne peut vouloir cela lui aussi... *

* Je dois sortir de son esprit !!! *


Un instant la statue noire vacille... à peine le temps d'un battement de coeur affolé, soudainement à l'étroit dans cet espace si vaste... Trop de bruit, trop de choses en si peu de temps ! Tous ces souvenirs qu'il s'est efforcé d'oublier !

* Pourquoi... *

Sa colère est sur l'élève qui ne semble pas comprendre... D'un mouvement de cape impérieux, Snape retrouve toute sa contenance et déroule sa rage sur l'élève sans même le toucher, ces quelques gestes sont maîtrisés, mais vifs, coupants comme l'acier. La menace est claire : un mot de trop et plus jamais les pensées du Serdaigle ne pencheront vers les ténèbres...

Je n'ai que faire de votre insolence Kakashi, retournez vous couchez avant que je ne vous montre toute l'étendue de mes connaissances ici-même... La voix était glaciale et roulait dans l'air à la recherche d'un tympan à geler et à briser sous son grondement...

Si vous n'avez pas compris la leçon que je vous ai donné ce soir, j'en suis désolé pour vous, c'est que vous ne dépassez pas l'intelligence déjà médiocre de vos camarades de classe. Il n'est jamais bon d'en savoir trop Monsieur Hatake, la connaissance ne se collectionne pas à moins que vous vouliez mourir par bêtise...

Le maître des potions se dirigea vers la grande porte de la salle et l'ouvrit en grand avant de retourner son regard noir vers l'élève dont les yeux eux aussi flamboyaient comme des étoiles noires.


Pour vous apprendre la politesse, vous êtes en retenue pour la semaine et vos sorties seront supprimées.

Déguerpissez !
Revenir en haut Aller en bas
Kakashi
Invité



MessageSujet: Re: Une ronde sans clair de lune...   Jeu 3 Mai - 16:30

[whaou...j'ai relu votre message une bonne dizaine de fois et je ne m'en lasse pas, il est vraiment bien]

S'attendant à une réponses rapide et acérée de la part du Maître des potions, Kakashi fut presque étonné de voir qu'il continuait à le regarder d'un oeil noir, mais sans prononcer aucune parole. Le jeune garçon avait peur...peur de sa réaction...mais il voulait aller le plus loin possible, persuadé de n'avoir rien à perdre.

Il soutenait le regard du professeur Snape, au prix tout de même de pas mal d'effort, car il inspirait tant de méfiance et de crainte que n'importe qui aurait eut le réflexe de reculer d'un pas...pour ne pas dire partir en courant.

*Il ne pourra pas te faire de mal, pas plus que n'en a déjà eu...car en réalité tu es déjà mort...* pensait Kakashi pour se retinir de s'excuser platement et de partir se jeter sous les draps de son lit.

Soudain, il se passa quelque chose de difficile à décrire...Ce fut comme un éclair, un flash. Kakashi ressentit ses peines, celles qu'il avait enfouis tout au fond de son âme afin de ne plus y penser, celles qui s'étaient changées en démon qui tournait à présent au fond de son coeur comme un lion en cage, affammé.
Sa vue elle-même se troubla quelque peu, et il faillit ployer sous ses regrets. Mais lorsqu'il pu à nouveau user de ses cinq sens, il lui sembla que le professeur avait subit le même sort que lui.
Non, à la réflexion, c'était impossible, il ne pouvait pas...

Je n'ai que faire de votre insolence Kakashi, retournez vous couchez avant que je ne vous montre toute l'étendue de mes connaissances ici-même...

En effet, l'homme avait retrouvé sa superbe et son ascendant sur l'élève. Et pourtant, quelle familiarité soudain !

*Kakashi...?* releva le jeune garçon.

Résistant à la grande tentation de le pousser de nouveau à lui montrer ce qu'il savait vraiment faire, Kakashi se tu. Il avait suffisemment provoqué la mort comme ça, pour ce soir cela était assez.

Si vous n'avez pas compris la leçon que je vous ai donné ce soir, j'en suis désolé pour vous, c'est que vous ne dépassez pas l'intelligence déjà médiocre de vos camarades de classe. Il n'est jamais bon d'en savoir trop Monsieur Hatake, la connaissance ne se collectionne pas à moins que vous vouliez mourir par bêtise...

Sûr à présent que le professeur n'avait pas perdu sa contenance pour très longtemps et qu'il avait désormais repris le contrôle de lui même, tel qu'il l'avait habituellement, Kakashi baissa les yeux, et remis sa baguette dans sa cape.

Le professeur se dirigea vers la porte, qu'il ouvrit à la volée, puis annonça au jeune Serdaigle qu'il venait d'obtenir toute une semaine de retenue ainsi que la supression de ses sorties.

Kakashi n'eut rien à répondre à cela non plus, et à vrai dire, il avait même pensé que sa punition serait bien pire...

Il s'avança alors vers la porte, à pas lent, redoutant de passer près du professeur. Il passa le seuil de la porte, fit quelques pas vers les escaliers, puis s'arrêta, et se retourna :

"Qu'avez vous vu...en moi ?"
demanda-t-il.

Il avait entendu parler de ce genre de pratique, le fait de "lire dans l'esprit des gens", même si cette appellation n'est pas la plus correcte. La sensation d'une présence, autre que lui, dans les flash de ses propres souvenirs, lui avait bien confirmé que le professeur Snape avait du voir quelque chose...ou le ressentir.

"Avez vous regardé en moi comme dans un livre ? ou comme dans un miroir, monsieur ?"

Une similitude de formulation avec la toute première question du Maître des Potions ? Non...

N'attendant pas vraiment de réponse à cela, Kakashi tourna le dos au professeur et se dirigea vers les escaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une ronde sans clair de lune...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une ronde sans clair de lune...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Dans le Château :: Sous-Sols :: La salle des duels-
Sauter vers: