Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nuit d'insomnie [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kelly An
Invité



MessageSujet: Nuit d'insomnie [libre]   Lun 2 Avr - 23:40

Kelly s’avançait silencieusement entre les tombes du cimetière. Ce cimetière était proche de la forêt interdite et parfois la jeune fille pouvait entendre de drôles de bruits venant de la ténébreuse clairière. C’était une nuit sombre, très sombre et une légère brume flottait au ras du sol. La lune était la seule lumière présente pour illuminer l’endroit. Mais les imposants nuages la cachaient fréquemment. À quelques places, des statues d’anges étaient installées. Elles auraient pu être rassurantes, mais le soir, elles étaient plutôt menaçantes. Tous ces éléments rassemblés, le cimetière devenait effrayant.

Kelly aurait du dormir à cette heure là, mais l’insomnie était devenu chose courante pour la jeune fille. D’habitude, elle lisait ou dessinait dans la salle commune, mais ce soir, elle avait voulu faire changement. Elle s’était promenée quelques minutes dans le gigantesque parc de Poudlard, puis la serpentarde avait remarqué le sombre cimetière au loin, et avait décidé d’aller le voir.

La jeune fille se promenait et parfois sursautait aux bruits inquiétants qui résonnaient. Sur son visage, on pouvait facilement voir les émotions qu’elle ressentait, car elle savait qu’elle n’avait pas à se cacher derrière son masque habituel.


*Qui irai se promener dans ce cimetière à minuit ? À part moi ?... *

Elle continua à vagabonder, baguette en main pour seule lumière, car les nuages étaient plus que fréquents. Elle avait son sac à bandoulières sur son épaule, avec tout son nécessaire à dessin. Levant un peu plus haut sa baguette, Kelly pu remarquer un banc en pierre. Elle se dirigea alors vers celui-ci et s’assit dessus. La serpentarde ressera sa cape autour d'elle, car l'air était glacial. Elle soupira légèrement et regarda avec attention les alentours.

Elle crut voir des ombres se promener, mais se dit que c’était elle qui les avait imaginé. Malgré la peur qui la tiraillait, la serpentarde aimait cette sensation d’insécurité. Elle aimait le danger, mais savait fuir au bon moment, comme tout bon serpentard qui se respecte.

Elle prit donc son sac, essayant de faire le moins de bruit possible pour ne pas briser le silence oppressant. Puis, Kelly sortit son cahier et son fusain et commença et dessiner le cimetière, mais tout en gardant ses sens en alerte.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [libre]   Ven 13 Avr - 0:15

La lune jouait à cache-cache avec les nuages... Il faisait un peu froid cette nuit-là... Bienheureuses les statues, éternelles pleureuses, elles ne ressentent pas la peine qu'elles expriment... Elles ne ressentent rien, pas même la froidure... Leur pierre de marbre sont autant de récepteur à la lumière lunaire, elles brillaient, lucioles mortuaires...

Une autre luciole se faufilait dans les rangées du lieu, magique...

Elle était suivie par une ombre qui se glissait de statue en statue... Le lierre envahissant crissant sous ses chaussures noires... L'ombre prenait un soin particulier à ne pas se faire voir, mouvant avec célérité, épousant sa cachette...


La luciole mouvante s'était posée sur un banc de pierre et entreprit de dessiner à la lumière de la lune, pâle reflet du soleil éclatant. Un peu de vent pour faire bouger et craquer les branches... La silhouette féminine et innocente se dessinait bien dans la lumière, ses cheveux noirs brillants sous la douce lumière...

Une proie facile... Un cou délicieux à croquer... Jeune et tendre...

De quoi se nourrir pour cette nuit !

* Voilà qui est parfait... *

Sa future victime relevait bien la tête une fois de temps en temps avant de replonger vers sa feuille... Il avança lentement, prenant garde de ne pas montrer son visage... Il était parti si précipitamment de chez lui qu'il en avait oublié la prudence... Il ne pouvait pas attendre, le monde moldu était trop loin des cachots de l'école...

Dans ses souvenirs, le cimetière était un lieu très habité, surtout la nuit... Il savait qu'il trouverait de quoi assouvir ses bas instincts de cruauté... Et quoi de plus cruel que de martyriser l'innocence même ?

Il y était presque... Encore trois petits pas...

Il salivait déjà... Il tendait la main vers le cou tendre, quand soudain... un hibou hulula, les faisant sursauter tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Kelly An
Invité



MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [libre]   Ven 13 Avr - 2:55

La jeune fille continuait à dessiner. Elle relevait quelques fois la tête, fixant les alentours, puis replongeait dans son dessin. Elle n'avait cependant pas la même concentration qu'habituellement. Sa main se mouvait rapidement, formant des traits qui une fois rassemblés, créaient un paysage inquiétant et effrayant. Toutes les émotions que la serpentarde ressentait se retrouvaient dans son oeuvre.

Kelly s'arrêta quelques instants et regarda la Lune dont quelques rayons étaient visibles, et puis se fut encore les ténèbreux nuages qui gagnèrent, entourant la jeune fille de noir... Elle se replongea alors encore dans cet art qu'elle aimait tant.

Ses cheveux flotaient légèrement, révèlant son cou au vent glacial qui se mouvait dans ce sombre endroit. Un frisson lui parcourut le corps, mais elle ne releva pas la tête pour autant.

Puis, soudainement, un hibou hulula la faisant sursauter.

Kelly sentit comme une présence, elle se tourna alors rapidement Elle remarqua une l'ombre qui se tenait devant elle. Ses yeux s'agrandir, elle se releva rapidement, prit sa baguette et remit un masque de froideur sur son visage. Il ne fallait absolument pas qu'un possible ennemi puisse voir une quelconque faiblesse en elle.

Kelly regarda fixement la personne encapuchonnée en face d'elle, essayant de voir qui elle pouvait bien être. Puis, ne voulant briser l'inquiétant silence qui revenait planer sur le cimetière, elle murmura froidement :


- Qui êtes-vous et que voulez-vous ?

Elle attendit alors que l'étranger daigne lui réponde, gardant ses sens en alertes, car elle ne savait pas à quoi s'attendre...


Dernière édition par le Sam 14 Avr - 19:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [libre]   Sam 14 Avr - 12:33

(HJ : je suis derrière, pas devant)

Pour toute réponse, l'ombre ricana d'un de ces rires lugubres qui vous pénètrent jusqu'aux os et qui vous chatouillent les nerfs douloureusement...


Remercie ce rapace imbécile... Je suis à peu près sûr de connaître son identité d'ailleurs ! Mais je réglerai cela plus tard avec lui... oui, remercie-le parce qu'il m'a empêché de commettre ce qu'il considère sans doute comme un crime...

Et pour répondre à ta question, ô jeune demoiselle au masque de Diane...

Il s'interrompit le temps de lui faire une révérence.

Je ne suis rien ni personne... Pour toi, je n'aurai pas de nom... Et je ne veux de toi qu'une seule chose...

Ta souffrance...

Le cimetière est un endroit bien charmant, surtout la nuit... Il regorge de cachettes les plus subtiles et inattendues... Quel dommage que tu sois trouvée sur mon chemin. Mais je vais te proposer un jeu... Je te donne une minute pour peut-être sauver ta vie. Au bout de cette minute, je te poursuis... Et si je te rattrape... Tu auras perdu, voilà tout...

* Et je me servirai... *

C'est un jeu charmant, non ?


Il souriait sous son propre masque...

Le ton était déluré, bas mais teinté d'une ironie mordante... Un jeu certes, mais ce joueur-là ne plaisantait pas... Si elle ne fuyait pas, il devrait la mordre tout de suite et en aurait beaucoup moins de plaisir alors...

Et ne me fais pas perdre patience ! Je n'ai pas que ça à faire !!
Revenir en haut Aller en bas
Kelly An
Invité



MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [libre]   Dim 15 Avr - 2:29

À la suite de sa question, un rire s’éleva de l’ombre en face d’elle. Elle frissonna, mais continua à le fixer. Puis, il commença à parler.

* Sa voix me rappelle quelqu’un…je ne sais pas qui…mais je suis sûre de l’avoir entendu auparavant. *

Plus l’homme expliquait ce qu’il voulait, plus Kelly se sentait nerveuse. Son cœur battait de plus en plus vite. Elle le sentait résonner en elle. Ses entrailles se tordaient et sa main se crispait sur sa baguette. Elle ne savait plus quoi penser.

Elle avait deux choix… se sauver ou l’affronter. Mais la jeune fille savait déjà qu’elle allait prendre la première option et qu’elle allait « jouer » au jeu de l’homme. L’affronter serait de l’inconscience pur. Seuls les griffondors étaient aussi stupides.

Elle pointa alors la baguette vers son sac et ses affaires éparpillées et murmura doucement :


-Failamalle…Reducto…Accio.

Elle glissa alors son sac dans une de ses poches et fixa une dernière fois l’étrange homme face à elle. Puis, elle détala. Elle courait le plus rapidement que ses jambes lui permettaient. Pendant que dans son esprit, où le brouillard qu’était la peur résidait, elle commença le décompte…

* 60…59…58…57… *

De la même manière qu’une minute pouvait paraître une éternité, cette minute-là était aussi courte qu’une simple seconde.

Elle s’arrêta alors derrière une de ses statue d’ange d’où la détresse émanait, et se laissa glisser silencieusement jusqu’au sol, le cœur battant. Elle prit une grande respiration pour se calmer et ferma les yeux quelques secondes.


* Et je ne veux de toi qu'une seule chose...Ta souffrance...Ta souffrance…souffrance…souffrance…*

Ce simple mot l’obsédait. Ce simple mot qui résonnait dans sa tête comme une condamnation. Ce simple mot, synonyme de malheureux souvenirs. La jeune fille désespérait d’avoir encore à souffrir. Elle ouvrit alors les yeux et regarda la noirceur environnante. Elle replia ses jambes et les entoura de ses bras, espérant se faire oublier de l’être qui la traquait.

La serpentarde avait gardé son masque tout le temps que dura sa course, mais elle ne pouvait plus. Ses yeux montraient enfin ses vrais sentiments…la peur.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [libre]   Lun 16 Avr - 22:22

Un brin de folie soufflait ce soir dans les cheveux de l'encapuchonné... Il jubilait... A en perdre tout prudence ! Il n'avait pas changé sa voix, et n'avait pas essayé de voir s'il connaissait la personne qu'il allait poursuivre...

Un sentiment de toute puissance coulait dans ses veines... La jeune fille fuyait devant lui. Elle n'avait même pas dit un mot. Elle s'était contentée de ramasser ses affaires et de détaler...

Elle lui jeta un regard avant de se sauver... Il lui sourit de toutes ses dents, mais elle ne put le voir, perdu dans la noirceur de sa capuche.


* Vas-y... tu peux filer... Je te retrouverai de toute façon... *

Il ne la regarda pas partir... Tellement il était sûr de lui, elle ne pouvait aller loin.


Au bout de trente secondes, il s'ennuyait ferme, le spectacle des tombes mortes n'était pas des plus réjouissants et il perdait patience... Il croisa les bras, se forçant à attendre quelques secondes de plus. Où serait le plaisir s'il la trouvait tout de suite ? Une récompense se mérite bon sang...

Un hululement perçant et triste provint d'un arbre non loin. Le hibou s'était rapproché.

* Pour mieux profiter du spectacle sans doute... Attiré par l'odeur du sang dont il est si friand... *

D'un coup sec, il réaffermit sa capuche sur son visage afin de rester dans l'anonymat le plus complet et commença à remonter une allée qui conduisait dans la partie gauche du cimetière... Là où les ronces et autres plantes épineuses poussaient avec beaucoup de liberté, repoussant les vivants plus sûrement que n'importe quel panneau.

Il en inspecta les rinceaux garni de piquants... Personne ne semblait les avoir foulés. Contourna une statue assez grande pour y cacher une proie... Mais point de chance : il n'y avait personne.

* Alors petite souris... Aurais-tu préféré la partie "dégagée" du cimetière... ? *

Sa voix calme s'éleva dans le silence :

Petite souris... Tu ne m'échapperas pas, tu le sais... Tu dois trembler de peur à l'heure où je parle... Ce n'est pourtant qu'un mauvais moment à passer, comme il nous arrivera à tous...

Tout en parlant à voix haute, il avait quitté la zone, son regard essayant de percer les ténèbres, guettant le moindre mouvement. Avec un peu de chance si elle était proche, le simple fait d'entendre sa voix lui donnerait des ailes...

* Et alors, je te les refermerai, tes précieuses petites ailes... *
Revenir en haut Aller en bas
Kelly An
Invité



MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [libre]   Mar 17 Avr - 2:12

Elle respirait lentement et profondément. Ses battements se calmaient peu à peu au rythme de ses respirations. Elle écoutait attentivement les bruits l’entourant. Tout était silencieux, un peu trop même. Ses bras se serrèrent autour ses jambes. Elle tremblait. Plus le temps passait, plus l’air devenait froid. Mais elle ne tremblait pas juste de froid. La lueur qui brillait dans ses yeux le prouvait, elle tremblait aussi de peur.

La jeune fille leva les yeux vers le ciel et regarda les ténébreux nuages qui cachaient la Lune et les étoiles. Elle scruta le ciel, espérant voir un petit éclairci. Mais rien. Comme si le ciel s’accordait à son sentiment de peur.

Elle soupira silencieuse. Puis, soudain, elle se tendit brusquement. La voix de l’homme encapuchonné venait de retentir, brisant le silence d’outre-tombe.


* Mais où ai-je entendu cette voix..? *

Lorsqu’elle comprit enfin le sens de la phrase, elle porta rapidement une de ses mains à sa bouche pour étouffer sa respiration saccadée et bruyante.

* Tu dois trembler de peur à l’heure où je te parle… Merlin ! …Il a raison… *

Réalisant cela, la serpentarde essaya de reconstituer son masque de froideur. Mais elle réalisa rapidement qu’elle ne pouvait plus, car elles avaient ressentit trop d’émotions en même temps. Fermant les yeux, elle pressa encore plus son dos contre la statue comme si elle voulait se fondre dans la pierre.

Puis, elle ouvrit les yeux, priant silencieuse de ne plus souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [libre]   Ven 27 Avr - 12:52

Déçu... rien n'avait bougé parmi les tombes... Rien ne venait troubler le repos des défunts. C'était agaçant et il n'était pas spécialement patient !

Silencieux comme une ombre il contourna une autre statue, jusqu'à une autre se déplaçant en cercle autour d'un point fixe duquel il se rapprochait inexorablement. Au centre de ces rondes, une statue d'un ange aux ailes déployées, posé sur un grand socle. L'ange tournait le dos à la lumière, le visage dans ses mains et dans l'ombre.

* C'était forcément là... L'ange a déjà choisi son tombeau...*

Et sans autre préambule, il glissa jusqu'à l'ange et :

* Toutes les bonnes choses ont une fin... *

Kelly était là, collée à la statue, aussi immobile que possible, en relief contre la pierre lisse. Elle lui avait donné un peu de fil à retordre, ça n'en était que meilleur... Mais elle ne s'était pas enfuie, ni retournée contre lui... Dommage...

Un visage blanchi de peur, une respiration inégale. Une immense peur... Il la sentait dans l'air sans même avoir besoin de vraiment voir son jouet de face... Nul doute que son sang en aurait le goût, de cette peur délicieuse...

* Pauvre petite... *
alors qu'un sourire cruel venait déchirer son visage impassible.

Doucement il s'approcha, la rejoignant dans son obscurité, doucement il lui fit face et tout aussi doucement souffla :

Tu as perdu... Pendant que des mains glaciales se posent sur les épaules de la jeune fille, caressant d'un doigt l'endroit même de sa convoitise.

Tu n'auras mal que si tu te débats, petit ange, alors reste sage... Tu veux bien ?

Il dégagea son cou de ses cheveux éparpillés et presque avec tendresse, il se pencha vers la tendre chair d'un cou. Une simple morsure, à peine plus douloureux qu'une piqûre d'insecte... Et quelques instants plus tard, Kelly se retrouva libre, dégagée totalement de l'emprise de l'ombre qui s'était rejetée au loin.

Merci pour ces quelques minutes de vie, chère enfant... A bientôt dans vos cauchemars...

Une révérence sous la lune... Et dans un magnifique mouvement de cape, l'ombre disparut, la laissant avec ses angoisses et sa faiblesse naissante.
Revenir en haut Aller en bas
Kelly An
Invité



MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [libre]   Dim 29 Avr - 18:14

Kelly remarqua du coin de l'oeil une ombre, puis, le temps d'un clignement, l'homme fut devant elle. Ses yeux s'ouvrirent légèrement et l'homme prononça les trois mots qu'elle aurait aimé de jamais entendre : Tu as perdu...

Pendant qu'elle fixait l'ombre, ce dernier mit ses deux mains sur ses épaules. Malgré ses vêtements, la jeune fille pu sentir un froid glacial la pénétrer. Elle sentit aussi une légère caresse sur son cou. Elle frissonna légèrement. Puis, l'ombre parla encore... rester sage...

Il se pencha alors vers son cou... une morsure accompagnée d'une légère douleur... puis, une sensation étrange...

Plusieurs minutes passèrent, plusieurs minutes accompagnées d'un silence des plus étranges. L'homme se relèva, lui parla pour une dernière fois, puis disparu.

Kelly se retrouva alors seule, le coeur battant la chamade. Elle pris plusieurs respirations, puis finit par se calmer. Elle regarda autour d'elle. Le cimetière était toujours effrayant. Après cette étrange aventure, la jeune serpentarde ne voulu rester une minute de plus dans ce ténébreux cimetière.

Elle releva, prenant appuis sur la statue, puis commença à avancer. Mais, à peine quelques pas, qu'elle tomba à genoux sur le sol. Elle porta une main tremblante à son cou et toucha les deux petits trous où le sang perlait encore. La jeune fille se sentait étourdie et faible.

Kelly se releva alors, encore chancelante. Puis, entama le long voyage que serait le retour au château. Elle voyait les lumières de Poudlard qui paraissaient si proches, mais qui étaient si loin. Une unique larme coula le long de sa pâle joue. Puis, faiblement, priant Merlin de lui emmener un peu d'aide, elle entama sa marche, se raccrochant à la plupart des tombes, et tombant plusieurs fois.
Revenir en haut Aller en bas
????
Invité



MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [libre]   Mer 2 Mai - 21:46

Elle était le double et le contraire de la souffrance subie... Appelée inconsciemment, elle était venue, la chose qui n'existe pas, mais qui recueille toute âme blessée... Avec toute la tendresse de ses bras diaphanes et invisibles, elle prit l'enfant dans ses bras, accompagnant chacun des pas de la jeune fille... Sa souffrance était sa souffrance... A chacune de ses chutes, elle chutait avec elle...

Les feuilles mortes s'envolaient à leur suite, mince ballet sans musique pour accompagner une douleur sans mot. Ce qui suivait Kelly n'avait pas de mot, ni de nom, mais elle était avec elle depuis son premier pas hors du cimetière...

Non Kelly ne serait pas seule pour rentrer au château... Une présence rassurante serait avec elle pendant tout le trajet... Des forces inconnues lui semblant sortir de nulle part renforceraient ses membres affaiblis... Sa tristesse même s'en trouverait atténuée...

De sa brise rassurante, elle égrenait des mots emplis de douceur et de consolation... Sa soeur, la souffrance était cruelle et elle s'emparait des esprits des hommes pour faire couler larmes et désolation... Mais il fallait ignorer sa soeur, nier son existence !

En chaque homme si cruel soit-il il y a un reste de commisération... C'est sur cela seulement qu'il faut se fixer...

Ta douleur d'aujourd'hui sera ta peine de demain et l'oubli d'après-demain...

Tu as tes jours devant toi, enfant, ne les compte pas... Vis les...
Revenir en haut Aller en bas
Kelly An
Invité



MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [libre]   Dim 6 Mai - 6:04

Elle marchait, encore et toujours...la route était longue et fatiguante. Chaque pas emmenait une douleurs dans tout son être. Souffrance... Son corps n'était que souffrance...Elle tomba...Les genous et les mais au sol... Elle se releva lentement. Sa respiration saccadée brisait le silence paisible.

Puis, comme par magie, une présence apparut. Des bras invisibles l'entourèrent. Une chaleur l'enveloppa... appaisant sa souffrance... atténuant sa tristesse... redonnant l'énergie dont elle avait besoin.

Elle sourit à travers ses larmes, se laissant bercer par la brise.


- Merci...

Un seul mot murmuré. Un simple remerciment pour la présence si rassurante qui avait répondu à son appel. Relevant légèrement la tête, la jeune fille regarda son but, Poudlard, et s'avança lentement mais surment, écoutant les mots prénoncés pour la réconforter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit d'insomnie [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit arrosée (libre).
» La nuit fait peur (Libre)
» Une nuit d'orage...{libre}
» Par une froide nuit d'hiver ... [ Libre à tous ^w^ ]
» [POÉSIE] C'est pendant une nuit d'insomnie que j'ai écris ceci.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Autour du Château :: Cimetière-
Sauter vers: