Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Attendant Catalina

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
L. Malef
Invité



MessageSujet: Attendant Catalina   Jeu 18 Mai - 17:52

Lucius attendait dans son salon, le plus calmement possible que Catalina apparaisse en face de lui. Il essayait de lire un ouvrage parlant de la famille des Vlad, de lointains parents.

* À cette heure-ci, Isaac devrait déjà lui avoir remis ma lettre, ou alors... elle aurait changé d'avis ??*

Non, je ne peux pas croire ça...
Il ressentait malgré tout un pincement au coeur. Les aiguilles de l'horloge à côté de lui passaient inexorablement...

Lucius serra les poings.

* Si jamais cet âne bâté ne lui a pas remis le porte-au-loin... *


Dernière édition par le Sam 20 Mai - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 18 Mai - 18:36

Immédiatement après avoir passé la bague à son doigt, Cat apparut en face de Lucius, assis dans un fauteuil.

Un immense sourire irradiait tout l'être de la jeune femme. Elle se dirigea vers lui sans attendre, s'assit à ses côtés et l'enlaça de ses bras.


Vous êtes un romantique, Monsieur...

Elle rit, le visage plongé dans le cou de Lucius, imaginant qu'il allait refuser cette qualification...

... et vous avez volé mon coeur... Je vous ai attendu toute la journée...

Elle s'écarta un peu pour contempler se yeux, sa bouche, son être...
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 18 Mai - 18:48

Un peu choqué : * Un romantique ??!! *

Parfois je me demande si vous n'avez pas été élevée par des Moldus en fin de compte... Un Malfoy n'est pas romantique.


Il passa un bras autour de ses frêles épaules.

Puis, la regardant en souriant,
à moins d'avoir une Miss Graps à ses côtés... A qui j'ai volé le coeur, en effet, coeur que je ne compte pas lui rendre, il a beaucoup trop de valeur.

Mais en échange, vous avez le mien
ajouta t-il en l'embrassant sur le front. Arrêtez de me contempler comme ça ou je ne réponds plus de rien...

Lucius changea de sujet.

Isaac vous a fait attendre ? Que s'est-il passé ? il était sensé vous rejoindre au dortoir des Gryffondors... Ce chenapan mériterait que je lui torde le cou.
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 18 Mai - 18:57

Catalina fut amusée de voir Lucius vociférer contre son hibou qui faisait des siennes derrière son dos.

Il n'a pas du trouver d'entrée... Je l'ai rencontré par hasard dans le parc...

Puis voyant Lucius serrer les poings, elle ajouta pour sauver l'oiseau des représailles de son maître,

...mais il s'est empressé dès qu'il m'a vue dehors.

Qu'en est-il des recherches que nous devons faire ? Sommes nous seuls ?

Vu l'expression peu réjouie de Lucius, Cat devina que non.

Devons-nous attendre le moment propice pour retourner vers ce mystérieux couloir ?
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 18 Mai - 19:08

Empressé lui ? Isaac est le contraire d'empressé... * J'aurais dû le transformer en géranium, au moins il serait décoratif.... *

Il soupira.


Nous allons pouvoir aller à notre mystérieux couloir dans un moment... le temps de "régler" une affaire.

Lucius se leva, mais garda une des mains de Cat dans la sienne, et se pencha pour y déposer un baiser.
Si vous avez soif, servez-vous, il y a de quoi dans la pièce à côté, vous êtes ici chez vous.

Alors qu'il était près de la porte : au fait, enlevez la bague et mettez-la dans le boîte qui va avec sinon, vous risquez de retourner au parc sans le vouloir.


Une main sur la poignée.
Et ne sortez pas de mes appartements, vous pourriez vous y perdre.

Il sortit.

Quelques minutes plus tard, on entendit des bruits, des éclats de voix, étouffés car éloignés, mais néanmoins perceptibles.
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 18 Mai - 19:14

Catalina vit sortir Lucius de la pièce et se retrouva seule, pensive, sur le fauteuil. Elle regarda la bague à son doigt. L'émeraude avait des reflets chatoyants. Elle sourit.

Cat l'ota de son doigt et continuait à l'observer, quand elle fut tirée de ses rêveries par un bruit sourd. Une porte venait de claquer. S'en suivirent des cris féminins stridents qui lui hérissèrent les cheveux dans la nuque... Puis elle entendit Lucius hurler à son tour. Elle recevait les éclats de voix comme autant de couteaux acérés lancés dans ses oreilles... elle était heureuse de ne pas comprendre le sens des paroles.

Elle se sentit cramoisie lorsqu'elle réalisa que ces voix étaient peut-être dues à sa présence... Elle rangea la bague dans sa boîte, nerveusement...

Elle alla vers la fenêtre pour tenter d'échapper à l'atmosphère électrique qui traversait les portes et les murs.

Pour la première fois elle réalisa vraiment, et douloureusement, qu'elle était amoureuse d'un homme marié.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 18 Mai - 21:40

Lucius était allé retrouver sa femme pour lui expliquer deux trois choses concernant sa privée à lui et lui seul.
Evidemment, elle n'avait pas appréciée et lui avait sorti le couplet sur "qu'est-ce que les gens vont dire ?" et aussi "Vous croyez que "il" va apprécier ça ???" et caetera...

Lucius avait perdu son sang-froid et avait dit à sa chère et tendre qu'il faisait ce qu'il voulait, qu'elle avait qu'à retourner chez ses parents si le coeur lui en disait, il ne la retenait pas ! Et que "Il" n'avait pas à interférer dans ses affaires sentimentales...

Après une longue discussion qui finit dans les larmes et des paroles comme "mari indigne", "traître" et "qu'elle se tuerait plutôt que de partir de "sa" maison", Lucius revint dans le salon où était Catalina.

Il avait les joues rouges de s'être énervé ainsi, lui si pâle habituellement.


Désolé de vous avoir fait attendre, j'avais quelques affaires "domestiques" à régler.

Maintenant nous pouvons y aller, si vous vous sentez prête à revoir ces squelettes ?


Il se dirigea vers une autre porte, celle qu'ils avaient prise lorsque qu'ils avaient quitté le manoir la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 18 Mai - 21:59

Catalina était toujours près de la fenêtre quand Lucius revint. Elle lit immédiatement l'énervement sur son visage.

Catalina avait la gorge nouée. Elle était profondément génée, sentait qu'elle n'était pas du tout à sa place et culpabilisait de mettre Lucius dans de telles situations.


Lucius... Je suis désolée... Je n'aurais pas du venir.

Il avait la main sur la poignée de la porte, prêt à franchir cet espace qui s'ouvrait sur un autre espace, beaucoup plus hostile. Catalina se tourna vers la fenêtre et ses yeux se perdirent dans le lointain.

Un océan les séparait.


Nous avons peut-être commis une... ou plusieurs erreurs...

Des larmes naquirent dans ses yeux.

Il vaut peut-être mieux que je rentre... Faire autant de mal pour des secrets qui n'existent peut-être même pas...

Catalina était abattue par la culpabilité et par la douleur de son gigantesque amour, qui ne pourrait jamais totalement s'épanouir... Elle venait de le comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 18 Mai - 22:08

Lucius fût très étonné de son comportement, et encore plus quand il vit qu'elle pleurait.

Des erreurs ?

Cat ! vous le savez pourtant que je suis... marié ! il n'aimait pas prononcer ce mot en présence de celle qu'il aimait et qui n'était pas sa femme justement...

Elle ne m'aime pas, pas plus que je l'aime ! c'est un mariage arrangé, vous le savez bien, je suis noble, je n'ai pas eu le choix. Si nous avons un fils, c'est par obligation familiable et nous avons eu de la chance d'avoir un fils comme premier enfant... * Sinon, nous aurions dû recommencer... *

Si elle fait une crise comme ça c'est uniquement à cause de son honneur et sa fierté haut placée, elle n'a aucun sentiment pour moi, à part la haine, mais ça n'a rien à voir avec vous ! Elle me hait parce que je suis son mari... Seule sa fierté est blessée, elle a peur que l'on ricane dans son dos.

La connaissant, elle serait même enchantée de vous voir, tant que personne ne sache notre véritable relation.


Catalina ne se retournait toujours pas, et Lucius n'osait pas la toucher, de peur qu'elle n'ait qu'une idée en tête, disparaître de là le plus vite possible.

Il s'approcha d'elle le plus près possible, mais ne la toucha pas.

Nous ne reviendrons pas ici si vous ne voulez pas, mais je vous en prie ne me dites pas que vos regrettez ce qui nous arrive... Partons, mais partons ensemble...
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Ven 19 Mai - 17:19

Catalina se retourna vers Lucius, mais évita son regard, honteuse.

Evidemment que je savais que vous êtes marié, évidemment que je me doutais des raisons de votre union... mais Lucius, malgré tout... Vous vous trouvez dans un état de nerfs avancé par ma faute...

Plus bas, les yeux fixés au sol.

Il y a quelques jours, votre vie a été mise en péril par ma faute...

Et moi, je ne souhaite que votre bonheur... et je vois que ce n'est pas simple... Je souhaite que notre amour soit simple et merveilleux comme une brise légère, comme le battement d'aile d'un papillon... qu'il nous fasse voyager dans les contrées les plus secrètes de nos désirs... qu'il nous fasse redécouvrir tous nos rêves éveillés...

Elle releva les yeux et accrocha son regard.

... je souhaite qu'il nous apprenne les gestes les plus simples qui sont la vie, qui sont la raison même pour laquelle nous sommes...

Elle se mit à sourire voyant les yeux de Lucius s'illuminer, et cette lumière pénétra son âme, chassant toutes les angoisses et les hontes...

... et en réalité... c'est simple... c'est beaucoup plus simple que je ne le pensais...

Elle s'approcha de lui, oubliant les cris, oubliant le temps et l'endroit où elle se trouvait, parce qu'en face d'elle, se tenait, incarnée en Lucius, la raison pour laquelle son coeur vivait.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Ven 19 Mai - 21:29

Lucius ne put résister plus longtemps, il prit Catalina dans ses bras et al serra longuement dans ses bras, il respira son parfum dans ses cheveux, et eut l'impression de voir des étoiles derrière ses paupières..

Il y a quelques jours comme vous dites, c'est à votre vie que je pensais pas à la mienne. Aujourd'hui, il n'y a personne dans la maison, sauf elle, c'est pour cela que je sais vous ne risquez rien.

J'ai commis l'erreur de vouloir honnête avec elle - c'est le moins que je puisse faire. Je suis désolé que vous ayez assisté à la scène, ne fut-ce qu'indirectement...

La regardant dans les yeux, Mes nerfs vont très bien, j'ai été un peu brusque quand je suis revenu tout à l'heure, je vous en demande pardon.

La vie n'est pas fait d'amour et d'eau fraîche, mais vous aimer me semble tellement évident que la mort serait plus douce qu'un semblant de vie sans vous...

Il sécha ses dernières larmes en passant ses mains sur son visage jusqu'à ce que ses yeux retrouvent leur flamme naturelle au lieu de ce brasier douloureux.

La regardant tendrement :
Même si tout ceci peut paraître difficile, ne faites pas de choses inconsidérée, je vous en prie... Lucius pensait à la forêt et ce qu'ils y avaient vécu. Il ne voulait pas qu'elle retourne là-bas, près de son "père"...

Que voulez-vous faire maintenant ? nous pouvons rester dans mes appartements si vous voulez... Personne ne viendra ici.
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Ven 19 Mai - 21:33

Catalina se sentit ridicule de se laisser aller aux larmes chaque fois qu'elle ressentait la morsure de la douleur. Elle aurait aimé être comme une statue de marbre froid, impassible, quand la souffrance se manifestait dans son coeur. Elle détestait ce trait de faiblesse et se fit la promesse solennelle de ne plus céder à cette facile tentation...

Non, Lucius... Si vous êtes d'accord, nous pouvons y aller... Je souhaite que nous trouvions des réponses qui en valent la peine... car je vous avoue que j'ignore les questions que nous devons nous poser...

Ils se dirigèrent vers la porte, en silence, comme si une fois traversée, un nouveau monde se cachait derrière.

* Grand-mère, toi dont les visions ont plusieurs fois sauvé nos vies, dont les intuitions ont préservé intact le grand secret... si tu es en mesure de m'aider à poursuivre dans ta voie... *

Lucius ouvrit la porte et il s'engouffrèrent dans un premier couloir...


Dernière édition par le Sam 20 Mai - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Ven 19 Mai - 22:34

Lucius se sentit soulagé par ce revirement, il ouvrit la porte et ils se retrouvèrent dans les couloirs qu'ils avaient empruntés la première fois dans leur fuite.

Lucius préféra lui prendre la main pendant qu'ils entamaient leur marche dans les couloirs.

Après avoir marché côte à côte quelques minutes en silence, ils tournèrent dans le couloir des portes incriminées. Un portrait en pied d'un ancêtre aux yeux rouges qui les suivaient du regard.


Bonjour Aurélius, je m'excuse de ne pas vous avoir salué la dernière fois, j'étais un peu pressé.

Le portrait cligna des yeux, mais ne dit rien.


Catalina, je pense que c'est par ici que vous avez eu votre vision ?
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 21 Mai - 12:27

Il traversèrent plusieurs couloirs, tous semblables les uns aux autres. Catalina n'aurait jamais pu retrouver son chemin sans Lucius. Elle se demandait quel était le fou qui avait dessiné les plans de ce manoir, quand Lucius salua le portrait d'un personnage qui n'avait pas l'air très avenant.

Catalina eut l'impression qu'il surveillait les passages de cet endroit vide et solitaire.


* Stupide !... mais c'est une étrange impression... *

C'est alors que Lucius l'informa qu'ils étaient arrivés. Catalina en pâlit. Elle ne ressentait rien ! Rien du tout ! Elle se tourna vers les portes pour ne pas montrer qu'elle était destabilisée.

* Que vais-je faire ? C'est impossible, je ne sens rien ! Je vais passer pour... *

Elle jeta un coup d'oeil à Lucius qui patientait en lui souriant. Ce sourire se voulait rassurant en encourageant.

Cette confiance fut ce qui souffla à Catalina ce qu'elle devait faire. C'était quelque chose de simple qu'elle faisait depuis sa plus jeune enfance, depuis qu'elle avait appris à marcher... l'errance...

Elle se dirigea vers l'angle du couloir. Ses doigts se rappochèrent d'eux-mêmes vers le mur et entrèrent en contact avec la pierre rugueuse... Ce contact froid l'aida à pénétrer son âme. Elle avança ainsi, carressant les pierres crevassées qui semblaient prendre vie à son contact. Elle ferma les yeux et vit un long tunnel noir, qui n'était autre que les profondeurs de sa conscience... Elle s'enfonça dans l'obscurité et dans le néant...

Lucius la vit avancer, lentement, régulièrement, comme absorbée par un monde invisible. Elle passa devant lui, et ne s'arrêta pas. Elle continua, ombre fantomatique pendant encore quelques mètres.

L'obscurité du tunnel était de plus en plus dense, presque palpable. Un bourdonnement naquit dans les oreilles de Cat. Il s'intensifiait au rythme de ses pas... Il devenait progressivement assourdissant... Puis ce son atroce se transforma lentement en mélopée... monotone, monocorde... Entre lamentation et chant, entre cri et espoir... Solitude infernale, oubli divin...


C'est ici.

Effrayée par la voix qu'elle venait d'entendre, soulagée de savoir qu'il y avait bien quelque chose à trouver, et... étrangement satisfaite par la douleur de ce chant mortuaire, Cat se tourna vers Lucius. Elle lui fit passage pour qu'il ouvre lui-même cette fameuse porte.

Lucius saisit la poignée avec nonchalance et ouvrit la porte. A l'intérieur, un salon étroit et insipide les accueillit sournoisement
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 21 Mai - 18:28

Catalina mit longtemps avant de répondre, mais Lucius ne s'en inquiéta pas, ils étaient passés si vite la fois précédente...Il allait lui falloir un peu de temps.

Il eut un regard qui disait :
* Prenez votre temps, nous ne sommes pas pressés. *

La demeure était silencieuse, ils étaient comme seuls au monde parmi ces innombrables pièces recélant bien des pièges.

Lucius la regarda agir, attendant qu'elle s'exprime... Quand enfin elle sut qu'elle avait retrouvé La porte, il l'ouvrit sans difficulté.

Le portrait, sur le mur opposé, les regarda entrer, le visage impassible, mais ses yeux semblaient un peu plus rouge qu'auparavant.


Ils entrèrent.


Hum... cette "pièce" que je qualifierai plutôt de cagibi était le salon "particulier" dans tous les sens du terme d'Aurélius Malfoy, dont le portrait est dans le couloir...
Consultant le carnet noir qu'il avait déjà utilisé précédemment : du moins c'est ce que je vois sur mes plans.

Je comprends mieux maintenant pourquoi vous avez vu des "choses bizarres" ici... Les traces que vous voyez sur les murs sont le résultat d'expériences on ne peut plus prohibées dans le monde des sorciers.
Un incompris en quelque sorte...


Je ne me suis jamais intéressé à ses travaux, et je ne le pourrai sans son consentement. Pour accéder à son "laboratoire", il faut qu'il nous en donne l'accès...

Lucius regarda Catalina, elle ne semblait pas avoir bronché pendant toutes ses réflexions.

Vous allez bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Lun 22 Mai - 0:39

L'étroit salon était d'aspect inquiétant. Les murs avaient été repeints, pourtant des traces suspectes refusaient de se laisser couvrir. Sous ce camoufflage, on devinait des tâches sombres dont il vallait mieux ne pas connaître l'origine, ainsi que des inscriptions illisibles gravées dans la pierre et de nombreux trous à l'allure sinistre...

Quatre portraits de femmes ornaient les murs de cette pièce. Le mobilier était sombre et d'épais rideaux empêchaient la lumière d'entrer. Un bureau en ébène occupait le centre de la pièce. Il y trônait un petit crâne humain qui servait de presse-papier. S'y trouvaient également une plûme et un encrier, un globe terrestre d'assez grande taille, et une photographie ancienne représentant une jeune femme au regard sombre et envoûtant.


Tout va bien, Lucius... J'essaye seulement de comprendre l'origine de cet appel...

Cat et Lucius firent le tour du salon chacun de leur côté, observant les objets, les murs marqués et les livres ; mais sans rien toucher.

Catalina réfléchit à voix haute.


C'est étrange... On dirait que ce salon est régulièrement utilisé... pas de poussière, pas d'odeur de renfermé... l'encrier est plein...

La sinistre mélopée avait quitté son esprit, mais son arrière goût amer persistait comme un point d'orgue.

Catalina se mit à observer les tableaux un peu plus attentivement. Les quatre femmes représentées étaient très différentes, mais possédaient mystérieusement le même regard sombre et lointain. Derrière elles se trouvaient quatre paysages édéniques. Une vaste forêt, parcourue d'un ruisseau cristalin ; un desert aride sous un soleil de plomb ; une sombre vallée, traversée d'un chemin gris et une montagne tortueuse sous un ciel orageux.

Elle se figea brusquement.


* Ca me rappelle... *

Son coeur s'affola, sa gorge devint soudainement très sèche... elle se pinça les lèvres.

* C'est stupide... Impossible... trop de coïncidences... de plus, ce n'est absolument pas le lieu... *

Pourtant cette idée farfelue ne voulait plus la quitter.

Votre ancêtre semblait apprécier les jeunes femmes, Lucius... lui lança t-elle avec un clin d'oeil... J'espère que ce détail jouera en notre faveur...

Sur ces paroles, elle sortit dans le couloir et regarda longuement, de ses yeux sombres, Aurélius Malfoy, qui lui la dévisageait de son regard sanguin.

Monsieur Malfoy, inutile de vous expliquer la raison pour laquelle nous troublons votre tranquilité, car j'imagine que vous devez la connaître... Auriez-vous donc l'amabilité de nous indiquer la manière d'accéder à votre souterrain ?

Catalina soutenait son regard, impassible, sans sourciller, montrant une confiance et une assurance bluffantes.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Mer 24 Mai - 23:01

Lucius n'avait pas fait attention au fait que le lieu semblait entretenu, il regardaitles murs de près, à la recherche d'un déclic dans les murs... Il regarda distraitement les portraits de femmes et sourit à la remarque de Catalina.

Les Malfoys ont toujours eu bon goût...


Le portrait d'Aurélius regarda Catalina s'approcher de lui et ne broncha pas quand elle lui posa sa question.

Lucius prit alors la parole.


Aurélius, c'est bien la première fois - donnant ainsi raison à Catalina - que je vous vois muet devant une femme...

Aurélius cligna des yeux.

Allons Aurélius, faites un effort, que va t'elle penser des Malfoys si vous oubliez jusqu'à la moindre base du savoir-vivre...

S'adressant ensuite à Catalina à voix basse :

Je vous rappelle que vous êtes certainement une initiée - pour quelle raison, je l'ignore, nous règlerons ça une autre fois... Lucius se garda bien de rappeler qu'il avait fait toute une théorie à partir de la grand-mère de Catalina et que cette théorie s'était écroulée...

C'est alors qu'Aurélius, d'une voix d'outre-tombe dit :


Tu détiens le pouvoir en toi, jeune enfant...
Je ne sais pas ce que tu attends,
Je sens le pouvoir en toi...
Viens à moi et exprimes-toi.


Lucius leva un sourcil d'étonnement, son ancêtre parlait toujours par éngimes, ce qui avait le don de l'agacer...
* Quel pouvoir ? Y aurait-il un rapport avec la forêt ?*
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 25 Mai - 18:56

La surprise de catalina fut grande lorsqu'elle entendit Aurélius lui dire que le pouvoir était en elle... et même après ces mots, elle n'arrivait toujours pas à se persuader que son intuition était juste.

* Il parle d'autre chose... Pourvu qu'il parle d'autre chose... Je ne peux mettre personne au courant... pas même Lucius... peut-être même surtout pas Lucius... *

Pourtant, son visage était toujours fermé et indéchiffrable.

Ne pouvant admettre l'inadmissible, et poussée par une curiosité grandissante, Catalina poursuivit dans l'espoir qu'Aurélius cède.

Elle se tut un instant, cherchant les mots qui vérifiraient, ou non, sa terrible hypothèse... mais qui ne trahiraient pas le secret.


Je ne détiens pas le pouvoir, nous sommes tous ce pouvoir.
Je porte le secret de l'évidente vérité, pour que...


Cat se ravisa... et changea la fin de sa phrase. Elle eut la soudaine intuition que les intérêts d'Aurélius n'étaient pas forcément les siens.

...les quatre directions convergent.

Elle vit les yeux d'Aurélius briller de convoitise.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 25 Mai - 21:49

Mmm... je vois...

Lucius, mon enfant, tu as bien de la chance... Garde-la près de toi et tu ne le regretteras pas, "il" en serait content.


Lucius fronça les sourcils, regardant son ancêtre sans comprendre. Il se tourna alors vers Catalina :


Vous y comprenez quelque chose ?

Mais Catalina ne répondit pas, elle avait un sourire énigmatique aux lèvres et ses yeux étaient plongés dans ceux d'Aurélius. Lucius n'aima pas ce regard de connivence...

Aurélius reprit alors la parole.


Vous pouvez aller mes enfants. Retournez dans la salle, et accédez au laboratoire, veuillez simplement ne rien déranger, j'ai horreur du désordre.

Lucius ne se le fit pas dire deux fois, il retourna dans la pièce, suivit du regard par les quatre portraits féminins. La pièce avait changé et le mur du fond avait disparu pour laisser place à une obscurité semblant sans fin. Au loin, une lueur blafarde et un son ressemblant à une plainte monocorde.
Le laboratoire.


Catalina, je crois que nous y sommes. Vous êtes vraiment fantastique ! Vous lui avez jeté un sort ou quoi ?


Il franchit l'obscurité, ses pieds comme suspendus, se dirigeant vers la source de lumière et de son.

Il se retourna à moitié et lui tendit une main :
Venez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 25 Mai - 22:15

Les paroles d'Aurélius avaient éveillé une vive inquiétude dans l'esprit de Catalina, mais elle ne laissa rien paraître.

* "Garde de la près de toi et tu ne le regretteras pas, il en serait content..."... il... *

Cat n'osa demander d'explication mais il lui sembla que Lucius était plongé dans ses pensées pendant un moment.

Sans avoir quitté son sourire un seul instant, elle continua.


Merci Monsieur Malfoy, je pense que vous ne serez pas déçu...

Ils retournèrent dans le salon dont le mur du fond avait laissé place à un gouffre béant.

Passant devant les quatre jeunes femmes, Cat leur jeta un coup d'oeil interrogateur cette fois-ci. Elle remarqua que leurs regards étaient devenus inquiets et que discrètement, elles niaient de la tête. Les paysages derrière elles paraissaient plus tourmentés.

Celle qui se trouvait devant la montagne battue par les éléments prit la parole, en la suivant du regard.


"Méfie-toi ! La plus grande de toutes les faiblesses est l'amour... Il est la cause de tant d'erreurs dans l'Histoire de l'Homme..."

Cat lui fit un sourire confiant pour ne pas dévoiler ses propres inquiétudes. Elle se tourna vers Lucius et lui sourit aussi.

Ce dernier avait déjà franchi la frontière entre les deux espaces, lorsqu'il se retourna pour inviter Cat à le suivre. Il semblait loin, dans un autre monde...
Encore un pas et ils seraient ensemble, dans l'étrange obscurité d'un monde parallèle, issu de la folie d'un ancêtre assoiffé de pouvoir.

Elle fit ce pas et tendit la main vers le visage de Lucius, les yeux pleins de lui, elle sourit.


Nous revoilà lancés dans une nouvelle aventure !... * Quel bonheur de vous contempler... De vous aimer tout simplement...Pourvu qu'aucune force, quelle qu'elle soit, puisse nuire à ces délices...

Derrière eux, le salon n'était plus qu'un lointain reflet voilé ; devant eux, un espace noir aux limites indéfinies ; et sous leurs pieds, un escalier en colimaçon, s'engouffrant dans le néant...
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 25 Mai - 22:19

Lucius prit la main que Catalina lui tendait, il fût heureux de la confiance qu'elle lui témoignait par ce geste sans hésitation.

Ils cheminèrent en silence dans le vide, le sol n'existant que parce qu'ils posaient leurs pieds dessus. Les marches de l'escalier apparaissaient au fur et à mesure qu'ils descendaient.

Lucius eut l'impression qu'il posait la main sur quelque chose, une sorte de mur entourant l'escalier, mais l'instant d'après il ne rencontrait plus rien... La plainte et la lumière au loin semblaient se rapprocher et s'éloigner en même temps, l'issue semblant comme inaccessible. Jetant un oeil derrière lui, il ne vit que le néant, la pièce qu'ils venaient de quitter semblait ne plus être là...


* Il nous faudra revenir par un autre moyen je crois... *

Catalina s'était retournée vers lui, se demandant sans doute pourquoi il avait ralenti, mais il la rassura d'un sourire, et ils reprirent leur descente, leurs oreilles guettant le moindre indice de rapprochement.

* Une voix... une autre voix !* Lucius se demandait s'il entendait bien, mais une pression sur sa main lui confirma qu'il n'était pas le seul à entendre cet appel qui résonnait comme un avertissement.

Quelques minutes plus tard, l'escalier prit fin, la lumière semblait si proche tout d'un coup, mais ils furent stoppés par la voix entendue auparavant... Elle s'approcha d'eux :


Votre subconscient vous emmène loin... très loin... Vous risquez d'errer ici jusqu'à la nuit des temps si vous ne faites pas attention...

La voix les dépassa mais ils ne virent personne.

Catalina... tu veux sortir d'ici ? Nous en avons le moyen, mais donnes-nous la clé et nous te mènerons à la porte...
Aie confiance en nous...


Devant eux, un large miroir rectangulaire se matérialisa, entre eux et la lumière. Dedans les quatres femmes des portraits apparurent, presque fantômatique, comme iréelles, leurs cheveux volant sans aucun vent comme les serpents d'une gorgone...

Vous êtes entrés ? mais comment ressortirez-vous ? pauvres enfants.... vous n'êtes pas au bout de vos peines... Tu aurais dû parler...

Lucius avait sorti sa baguette comme pour se protéger contre le miroir, mais les femmes prisonnière rirent de lui : Comme si tu pouvais quelque chose contre nous... Nous ne sommes plus vivantes depuis siiiii longtemps !

Le miroir disparut dans un rire qui résonnait dans l'immensité qui les entourait.

Catalina, nous y sommes vraiment cette fois.

En effet, la lumière blafarde était issue d'une pièce dont ils ne voyaient qu'un mur de pierre, la plainte était plus nette, plus précise, mais Lucius n'aurait pu dire de qui ou quoi elle provenait...

L'issue s'était comme rapprochée. Soudainement.
Il n'y avait qu'un pas à franchir...
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 25 Mai - 23:20

La descente fut lente et silencieuse. Enveloppés dans le silence et l’obscurité, le temps et l’espace n’avaient plus d’existence. Le monde avait laissé place au néant. Plus de direction… plus qu’un lointain objectif dont le sens lui-même commençait à se dissiper.

Des voix, venues du fin fond du labyrinthe, résonnaient aux quatre coins du vide, se mélangeant, répétant inlassablement des sons indéchiffrables… Peu à peu elles se distinguèrent pour laisser place aux quatre voix mélodieuses de femmes aux regards sombres… les quatre tableaux ?…


"Catalina... tu veux sortir d'ici ? Nous en avons le moyen, mais donnes-nous la clé et nous te mènerons à la porte...
Aie confiance en nous..."


Quand elle entendit cet avertissement, Catalina sentit que l’angoisse était sur le point de lui faire perdre ses moyens. Elle sentait le piège dans lequel elle s’était stupidement laissée prendre. Elle n’avait pas le droit de parler… et c’est ce qu’on attendait d’elle, elle commençait à le comprendre.

Il faut risquer de se perdre pour se trouver ! Lança t-elle aux fantômes invisibles qui les surveillaient.

Un miroir à demi translucide apparut devant eux. A l’intérieur, le reflet des quatre femmes n’était plus que des visages monstrueux tuméfiés par le rire et l’horreur. Elles semblaient se mouvoir dans un plan encore plus lointain que celui où Lucius et Cat erraient.


"Vous êtes entrés ? mais comment ressortirez-vous ? pauvres enfants.... vous n'êtes pas au bout de vos peines... Tu aurais dû parler..."

Catalina serra la main de Lucius quand elle vit qu’il sortait sa baguette. Le miroir disparut mais le rire persistant des quatre démons leur indiqua qu’ils étaient surveillés de près et que quelque chose de terrifiant les attendait.

C’est alors qu’un mur surgit sur leur chemin. Un mur de pierre, éclairé d’une lumière crue dont l’origine était un mystère. Un mur suspendu à l’obscurité et qui paraissait être davantage une invitation à rebrousser chemin plutôt qu’à continuer. Mais la voix, l’inconsolable mélodie fantomatique qui déchirait les profondeurs de l’âme et du néant, cet appel désespéré et intemporel semblait provenir de ce mur.


Oui… Nous y sommes, Lucius… Plongeons dans les entrailles mêmes de ce souterrain…

Il n’y avait d’autre solution que de s’en approcher.

Ils s’approchèrent précautionneusement, à l’affut de tout bruit suspect. Tout était immobile, trop calme…

Catalina tendit une main pour caresser le mur de pierre car la litanie s’en échappait. A l’instant même où ce contact eut lieu, trois autres murs semblables au premier les entourèrent. Ils se retrouvèrent enfermés. Prisonniers dans une pièce grise sans issue, à la lumière aveuglante.

Lucius, la baguette toujours en main, tourna sur lui-même à la recherche d’un éventuel danger… rien.

Catalina commença avec chercher frénétiquement une aspérité dans le mur qu’elle avait touché mais n’en trouvait pas, ce qui la rendait nerveuse, beaucoup trop nerveuse.

C’est alors que la voix d’Aurélius retentit comme une corne des enfers.


Lucius, sais-tu seulement ce que tu fais ici ? Sais-tu seulement ce que cachent ces femmes ? Cela fait des générations que j’attends un descendant digne de recevoir mon héritage ! Que sont devenus les Malfoy ? Es-tu celui qui obtiendra la récompense de tous mes efforts et qui achèvera ainsi la quête du Secret ? Fais parler cette femme ! Emploi tous les moyens Lucius, car elle est comme les autres, elle ne voudra pas te le livrer.

La gorge de Catalina se noua. Elle se tourna vers Lucius qui la regardait les yeux grands ouverts et interrogateurs. Elle commençait à comprendre l’ampleur de son erreur... Le regard de Lucius lui fit peur...
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Jeu 25 Mai - 23:54

Quand il vit le mur de pierre se dresser devant eux, entre eux et la lumière qu'il avait vu un instant auparavant, Lucius eut un mauvais pressentiment, mais avant d'avoir pu dire un mot, Catalina avait déjà touché le mur.

Il chercha vainement une faille, n'importe quoi qui pourrait l'aider à faire tomber ce piège.


* Non, je ne sais pas ce que je fais ici, à part... *
Il regarda Catalina, qui le fixait maintenant avec de grands yeux effrayés : * A part que j'explore le château de mes ancêtres... avec elle. *

Un rire explosa dans sa tête, lui déchirant l'entendement, son bras gauche s'enflamma. Un bruit lui fit rouvrir les yeux, il avait lâché sa baguette sous la douleur...

Aurélius reprit la parole.


* Obéis *

Aurélius parlait dans sa tête.


* Fais-la parler. *


Comprenant ce qu'il se passait en lui, c'est avec horreur que Lucius vit qu'il approchait de Catalina, il ne se commandait plus, mais cette voix le forçait à avancer vers elle.


Tu détiens le secret que je recherche depuis tant d'années, si tu ne veux pas voir ton cher Lucius mourir, parle. Il me suffit d'un rien pour qu'il meurre, il suffit de ma simple volonté.

En même temps qu'il parlait, Aurélius avait forcé Lucius à coincer Catalina dans un angle de la pièce. Les yeux de Lucius étaient aussi rouges que ceux du portrait d'Aurélius.

Veux-tu mourir petite fille ?
De la main de cet homme que tu dis aimer ?
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Ven 26 Mai - 22:06

Soudainement, Catalina vit Lucius se tordre de douleur. Ses yeux se révulsèrent, sa baguette tomba au sol et ses mains se crispèrent comme des griffes. Il se boucha les oreilles et des râles de souffrance s’échappaient de sa mâchoire serrée. Il prit son bras gauche et le serra de toutes ses forces de son autre main.

Cat fit un pas pour le secourir, mais s’arrêta immédiatement, car Lucius s’était redressé. Son visage était déformé par une expression violente, avide et cruelle. Ses yeux étaient injectés de sang et s’étaient fixé sur elle. Il s’avançait lentement vers elle. Son regard portait déjà en lui, tout le mal qu’il était prêt à lui faire pour arriver à ses fins.

Catalina recula, incrédule. Elle sentit ses jambes se dérober sous son poids et se rattrapa au mur. Bientôt son dos s’y colla… l’angle de la pièce. Ses mains palpaient les murs, désespérément… mais ses yeux ne pouvaient quitter le nouveau visage de celui en qui elle avait tant d’amour et de confiance…

De ses lèvres s’échappa un murmure.


Non… non… Lucius… non…

Dans un réflexe, elle sortit sa baguette de sa poche et la pointa vers Lucius qui était déjà si près.

Stupéfix !!

Mais rien ne se produisit, Lucius continua et s’arrêta à un mètre d’elle. C’est alors que la voix d’Aurélius se fit entendre à nouveau.

"Tu détiens le secret que je recherche depuis tant d'années, si tu ne veux pas voir ton cher Lucius mourir parle. Il me suffit d'un rien pour qu'il meurre, il suffit de ma simple volonté."

"Veux-tu mourir petite fille ?
De la main de cet homme que tu dis aimer ?"


Elle comprit soudain qu’Aurélius avait pénétré l’esprit de Lucius et qu’il le manipulait. Elle crut voir, l’ instant d’un éclair, le regard de Lucius à travers les yeux démoniaque qui lui déchiraient le visage.

*Je dois me reprendre… Je dois faire quelque chose… Mais quoi ?... Grand-mère !! Viens à mon secours… Je t’en supplie, où que tu sois… *

Un silence moite et palpable s’installa pendant plusieurs secondes qui parurent une éternité…. et puis… une idée effleura Catalina.

Sa voix ne voulait plus sortir de sa gorge, alors elle hurla pour se donner de la consistance.


Si vous me tuez, Aurélius, vous n’obtiendrez jamais mon secret car il partira avec moi dans la tombe…

Elle reprit son souffle saccadé et continua.

… Vous-même êtes déjà mort !! Si vous tuez Lucius, aucun secret ne vous sera plus d’aucune utilité !!

Comprenant qu’elle avait peut-être trouvé là une issue momentanée, Catalina poursuivit.

Alors je vous conseille de libérer Lucius si vous voulez que je coopère, Aurélius !
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Ven 26 Mai - 22:35

Je peux libérer Lucius, comme je peux le tuer, ça n'a aucune importance... Lucius a un fils : Draco. C'est un bon à rien, mais le manipuler sera d'autant plus facile...

Lucius, toujours sous le commandement d'Aurélius, porta ses mains à la gorge de Catalina.

Tu tiens vraiment à mourir ?
Et puis, je ne suis pas pressé, toi si... combien de temps penses-tu tenir entre ces quatre murs avant de sombrer dans la folie ?
J'attends depuis plus de 100 ans, je peux attendre encore un peu... Tu as une soeur, Lucius me la ramènera docilement si je le lui demande...


Les plaintes avaient repris. Mais elles semblaient multiples cette fois, et indubitablement féminines.


Par contre, si tu coopères... toi et lui sortirez vivants d'ici... Je me ferai même un plaisir de vous offrir vos bagues de mariage finit-il dans un sarcasme.

L'étreinte de Lucius se deserra un peu, Aurélius s'était tu. Les yeux rouges de Lucius virèrent au violet, le bleu combattant le rouge...


Qu'est-ce que ces voix bon sang ? Taisez-vous !! Depuis quand les femmes se mêlent de ce qui ne les concerne pas ??!! Aurélius semblait furieux, mais son attention était loin de Catalina et Lucius... Il hurlait contre des ennemies invisibles pour les deux prisonniers...

Taisez-vous !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attendant Catalina   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attendant Catalina
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» En attendant Robin
» Catalina MacRoses - « Les roses sont une musique au doux parfum d'été »
» Fanmi Lavalas veut occuper le terrain, en attendant Obama...
» En attendant la gendarmerie haitienne...
» EN ATTENDANT LE DEVEROUILLEMENT DE MON FORUM !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Grande-Bretagne :: Wiltshire :: Manoir des Malfoy-
Sauter vers: