Dark Wizardry

Harry Potter RPG
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Attendant Catalina

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Ven 26 Mai - 22:59

Aurélius continuait son insoutenable chantage. Il ne voulait céder en rien. Il possédait Lucius corps et âme. A un mètre de Catalina, son visage était terrifiant : ses yeux démoniaques peignaient la folie de l’assassin qui se délecte du couteau qui tendrement s’enfonce dans les chairs tièdes de sa victime.

Brusquement, il leva les bras et porta les mains à sa gorge étranglant Catalina. Elles étaient glaciales et se refermèrent impitoyablement. Cat tenta de desserrer l’étau de ces mains, mais la pression était inébranlable… Elle commençait à manquer d’air, son cœur s’accéléra.


*Lucius…*

« Tu tiens vraiment à mourir ?... »

Elle étouffait… son cœur ralentissait… Lucius… ses mains… si douces… si aimantes… une caresse… fuyante et légère…

Catalina commença à sentir son corps se détendre. Elle entendait la voix d’Aurélius, lointaine, comme une ombre qui n’avait plus d’importance. Il parlait de sa sœur.


*CATALINA !! REAGIS ! MAINTENANT !*

La voix de sa grand-mère retentit dans sa tête. Elle lui insuffla l’instant de conscience, qui lui sauva la vie. Cat ouvrit les yeux et à cet instant précis, Lucius desserra sa mortelle étreinte… juste assez pour qu’elle puisse inspirer de nouveau…

Lucius… regardez-moi… je vous en supplie…

Elle reprit conscience de ce qui se passait autour d’elle. Des voix, languissantes et pénétrantes envahissaient la pièce, s’échappant de chaque fissure dans les murs… litanies mortuaires, invocations mystérieuses…

Elle entendit également la voix d’Aurélius, agacée, irritée… ces voix le dérangeaient outre mesure…


« Taisez-vous ! »

*Catalina…*

*Grand-mère… enfin…*

*Ces femmes sont des Gardiennes comme toi… Vois ce qu’elles sont devenues à cause de cet homme… pour défendre le secret… Elles t’aideront… tu peux leur accorder ta confiance…*

*Ne pars pas…*

*Je ne peux rien d’autre pour toi, Catalina… Le sort du secret et désormais entre tes mains… Tout n’est qu’une histoire qui se déroule…*


Les mélopées étaient maintenant d’omnubilantes plaintes qui tournaient autour des quatre murs. Catalina ne voyait rien, tout se passait en dehors de la pièce. Lucius était toujours immobile, les mains crispées sur son cou, mais ses yeux semblaient mener un combat contre la volonté d’Aurélius.

Un filet de voix sortit de la gorge de Cat.


Lucius… Regardez-moi…

La voix d’Aurélius fulminait contre les quatre femmes dont les voix encerclaient le piège d’une protection sonore. Elle semblait prête à exploser d’une rage impuissante.

C’est alors que sur l’un des murs, apparut comme un mirage, une ouverture voûtée. Elle s’ouvrait sur un couloir, éclairé de torches. Cat reconnu le couloir qu'elle avait vu dans sa vision. S’en échappait une nouvelle voix aux teintes presque humaines… L’entrée était si proche, mais Lucius ne la lâchait pas…


Lucius… une issue…Lâchez-moi… Reprenez vos esprits ! Il faut partir d’ici ! Maintenant !!

Mais Lucius ne bougeait pas et Cat avait beau lui donner des coups, il ne sortait pas de sa torpeur…
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Ven 26 Mai - 23:31

Les voix des femmes s'amplifièrent en hurlements de rage, et la voix d'Aurélius n'était pas en reste non plus... On aurait dit qu'une bataille était en train d'avoir lieu autour de la pièce close.

Lucius n'avait pas vu l'ouverture, il lui tournait le dos et le bruit était tel qu'il n'entendait pas Catalina.
Ill reprenait peu à peu le contrôle de lui-même, au fur et à mesure qu'Aurélius perdait le contrôle de son être. Mais il sentait qu'Aurélius essayait de se battre sur les deux fronts : contre les gardiennes et sur la volonté de Lucius d'échapper à son contrôle...

Les cris montèrent à leur paroxysme puis s'éteignirent dans un silence assourdissant.
Presque insupportable.

La lumière invisible de la pièce s'éteignit en même temps qu'Aurélius semblait rendre les armes.
Seules les torches faisaient de petits crépitements, dessinant de faibles ombres sur les murs.

Dans le même temps, Lucius put se détacher de Catalina, mais la délivrance fût si soudaine qu'il en tomba à la renverse dans une obscurité totale, mis à part les torches éclairant le nouveau couloir...

La lumière des torches fût la dernière chose qu'il vit avant de sombrer dans une demi-inconscience.
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Sam 27 Mai - 22:25

Durant d’interminables secondes, ils se fixèrent sans rien dire, sans bouger. Les mains de Lucius tremblaient sur le cou de Cat luttant contre l’oppression psychique d’Aurélius...

Elle leva les mains et les posa sur les joues froides de Lucius. Par ce contact, elle espérait lui transmettre la force de son amour, car elle ne savait s’il pouvait la voir ou l’entendre.

Tout autour de la cage dans laquelle ils se trouvaient, se livrait une bataille acharnée dont l’origine était indéfinissable. Les cris, les hurlements bestiaux et les incantations démoniaques venaient de toutes parts simultanément.

Une ouverture s’ouvrit dans le mur derrière Lucius… le couloir…

Brusquement tout disparut dans un silence et une obscurité tels que Catalina se demanda si l’esprit Aurélius n’avait disparu à jamais… et dans ce cas… que deviendraient-ils ?

Les torches dans le corridor s’allumèrent comme une invitation accueillante et, à cet instant, Lucius fut projeté en arrière.

La lumière dansante des flammes éclairait son visage inanimé, gisant sur le sol. Elle lui donnait l’aspect d’un cadavre.

Cat ne bougea pas, ne put bouger. Pendant un instant elle crut qu’Aurélius avait mis sa vengeance à exécution et que sa sœur allait bientôt apparaître dans cette prison accompagnée de Draco.

Puis se genoux faiblirent. Elle tomba aux côtés de Lucius et s’avança vers son visage.


Lucius… mon amour…

Elle passa ses bras sous son corps, le souleva jusqu’à sa poitrine et serra sa tête contre son cœur.

* Il respire… *

Un amour démesuré envahit tout son être, elle sentit ce sentiment remplir toutes les parcelles de son corps, tous les recoins de son âme et irradier autour d’elle comme un feu dévorant.

Elle commença à se balancer d’avant en arrière comme on berce un enfant, toujours serrant Lucius comme on porte un trésor… elle ferma les yeux… et se mit à chanter tout doucement… une infime chanson improvisée…

Ils ouvrirent les yeux en même temps…

Elle sourit…

Et se pencha pour déposer sur les lèvres encore froides, la chaleur de son souffle…


Lucius… Il faut sortir de cette cage avant qu’Aurélius ne reprenne la situation en mains… Pouvez-vous vous lever ?

Voyant qu’il faisait des efforts pour se mettre en pied, Cat l’aida. Mais sitôt fut-il debout qu’il parut retrouver toutes ses forces.

Ils se dirigèrent vers l’ouverture. Le couloir sur lequel elle ouvrait s’allongeait à perte de vue. Ils traversèrent le seuil en même temps, il ne fallait pas qu’Aurélius profite d’un moment d’inattention pour les séparer.

Le mur qu’ils venaient de franchir disparut aussitôt. Ils se retournèrent…

Derrière eux… le couloir infini… devant eux… une infinité de portes de portes arrogantes jonchaient les deux murs éternels…

Cat regarda la porte sur sa droite. Elle portait le numéro 42.728.


C’est bien le couloir que j’avais vu… Je n’arrivais à lire les inscriptions sur les portes… ce sont des nombres. Les portes sont toutes numérotées.

Ils avancèrent de quelques pas, la porte suivantes était marquée du numéro 732 ; sa voisine portait le 9003.

Aucune logique ne semble régir cette numérotation...

La porte qui se trouvait à leur gauche était la 1246
.

Lucius… Je n’ose ouvrir aucune de ces portes… De peur que n’advienne une nouvelle catastrophe…

Elle se retourna vers la porte et… son numéro était le 62.

Je suis persuadée qu’elle ne portait pas ce numéro à l’instant !

Lucius avait l’air de trouver cette situation aussi angoissante qu’elle.

Il faut pourtant que nous ouvrions une des ces portes ! Je crois que nous n’avons pas d’autre choix…
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Sam 27 Mai - 22:34

Lucius était à nouveau sur ses pieds, dès qu'Aurélius avait lâché son esprit, il avait retrouvé le sien, mais le choc sur le sol l'avait quelque peu assommé. Il était revenu à lui grâce à la chaleur de Catalina. Il essaya de lui dire quelque chose, mais aucun son ne sortit de sa gorge quand elle déposa son amour sur ses lèvres.

* Vous ne m'en voulez même pas... *
* Quel coeur... *

Debout, il préféra ne pas lui dire ce qu'il avait pensé, et elle ne lui en aurait pas laissé le temps, elle était déjà repartie après sa quête...


* Mais son but est-il seulement de sortir d'ici ? *
Il commençait à se rappeler les paroles de son aïeul... Un secret bien gardé. Il savait que cet aïeul aurait été un partisan de Voldemort s'il avait vêcu à son époque... Il n'hésitait jamais à utiliser les grands moyens pour obtenir quelque chose d'important.

Son regard se tourna alors vers Catalina, et sentit comme un malaise... Que cachait un si joli visage ? D'un coup, il réalisa qu'il ne savait pas grand-chose sur elle...

* Rien, pour ainsi dire... *

Elle détourna le regard, sans doute ce qu'elle avait vu dans les yeux de Lucius ne lui avait pas plu et elle retourna son attention vers la porte face à elle.

Elle posa sa main sur une poignée de porte, mais Lucius posa la main sur la sienne de sorte à l'empêcher d'abaisser la clanche. Elle le regarda, surprise, et le numéro de la porte changea.

Vous n'auriez pas quelque chose à m'avouer ?
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Sam 27 Mai - 22:45

Il n’y avait plus de temps à perdre. Il fallait prendre une décision, ouvrir une porte quelconque… simplement pour voir ce qu’elle pouvait bien garder.

Elle s’avança vers la porte 62. Elle regarda Lucius pour s’encourager lorsque… Ses yeux… Pourquoi son regard était-il si inquisiteur ?


* Eloigner, toujours, le Secret des cœurs ambitieux… *

Catalina baissa le regard et continua le geste d’ouvrir la porte, dans l’espoir que l’attention de Lucius serait détournée… mais celui-ci mit sa main sur la sienne, l’empêchant d’aller jusqu’au bout.

Il posa la terrible question… celle que Cat espérait qu’il ne poserait jamais… stupide espérance…


* N’oublie jamais que le destin d’une Gardienne est la solitude… *

Elle le regarda à nouveau… Ses yeux avides fouillaient dans les siens.

Lucius… C’est difficile… Faites-moi confiance à nouveau…

Son regard était implorant.

Il nous faut trouver le moyen de sortir de ce cauchemar…

Avec son autre main, tendrement, elle essaya d’ôter celle de Lucius.

C’est alors que la voix d’Aurélius retentit dans le silence du couloir.


"Parce que tu penses qu’elle va te raconter ses secrets simplement parce que tu lui demandes ?"

Ses propos furent accompagnés de son rire tonitruant.

"Allez ! Continuez jusqu’au point convergeant !! Une fois là-bas nous verrons bien les choix qu’il lui reste !!"

Le sang de Catalina se glaça.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Sam 27 Mai - 22:51

Lucius grimaça en entendant parler son aïeul... Ce secret est-il si important qu'il signifie risquer votre vie pour le protéger ?
Vous avez vu de quoi il est capable, je suis navré de vous avoir entraîné dans cette histoire, j'ignorais qu'il avait gardé autant de puissance, même sous la forme d'un tableau.


La main de Lucius était toujours sur celle de Cat, sur la poignée.

Mais vous perdre pour une cause qui n'en vaut pas forcément la peine... Je refuse cela !
Alors dites-moi de quoi il en retourne. Merlin sait ce qui nous attend derrière ces portes.
Il peut nous faire rester ici des semaines s'il le veut. C'est lui qui dirige tout cela, nous ne sommes que ses jouets, vous comme moi...



Lucius était un peu dépassé par les événements et le traitement que son aïeul venait de lui faire subir n'était pas pour le rassurer... Il savait que si Aurélius le voulait, il pourrait la tuer.

Et il ressentait à nouveau cette démangeaison sur le bras gauche...

Il serra légèrement la main de Cat, et ressentit une absence sur cette main :


Votre bague qu'en avez-vous fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Sam 27 Mai - 22:56

Lucius… Vous-même m’avez recommandé de ranger la bague dans sa boîte afin d’éviter que je ne disparaisse…

Il la regardait, l’air suspicieux.

Si vous en doutez, je peux vous la montrer… dit-elle en fouillant dans sa poche.

Mais là n’était pas le problème. Lucius attendait une explication de sa part. Elle soupira et se tourna vers ses yeux devenus si perçants. Les minutes qui allaient suivre se voudraient douloureuses…

Je… J’ai hérité, à la mort de ma grand-mère d’un secret de famille. Un terrible secret… que je dois garder caché au reste du monde… jusqu’à ce que je le lègue à une descendante qui suivra mon exemple.

Elle jeta un coup d’œil à Lucius qui était très attentif à ses propos

Tout me porte à croire que votre ancêtre possédait des éléments de ce secret, qu’il était sur la bonne voie pour l’élucider… Et que je n'ai pas été attirée en ces lieux par hasard... Pourtant, si je ne vous en dis pas plus…

Elle prit les deux mains de Lucius dans les siennes et ajouta à cette caresse une pression qui se voulait ferme et protectrice.

… c’est que l’importance d’un tel secret a, de tous temps, fait perdre l’esprit aux hommes qui le possédaient…

L’expression de Lucius était mitigée… incrédulité, curiosité et déjà… avidité…

Mes propos doivent vous paraître invraisemblables, pourtant c’est pour protéger les hommes cupides et ambitieux que, depuis la nuit des temps, les femmes de ma famille cachent ce savoir.

Lucius… je ne peux vous en dire davantage, sous peine de trahir mon serment et la confiance d’une infinité d’aïeules qui ont parfois perdu la vie pour accomplir leur tâche…

Catalina misait tout sur la confiance que Lucius pouvait lui accorder.

S’il est exact, comme je le suppose, que se trouve en ce lieu un parcelle de ce dont je suis responsable… il est de mon devoir de la trouver…

Elle lui lâcha les mains et s’approcha à nouveau de la porte.

Faites-moi confiance une nouvelle fois…

« Lucius… Celle-ci en a dit davantage en une seule fois, que toutes les autres réunies… et sous l’effet de la torture… »

Le rire démoniaque d’Aurélius éclata comme une assourdissante sirène annonçant le danger croissant. Celui qu’Aurélius était pour Lucius et Cat, mais aussi celui que ces deux derniers étaient maintenant l’un pour l’autre.

Catalina profita de ce moment de distraction pour saisir Lucius par le bras et pour tourner la poignée de la porte.

Un énorme courant d’air s’en échappa… la porte s’ouvrit sur un infini désert de sable battu par les vents et torturé par soleil brûlant.

Catalina referma la porte. Elle regarda Lucius apeurée. Chaque instant son intuition se confirmait. Ils n’étaient plus loin...

Elle courut vers la porte suivante et l’ouvrit.

Elle donnait sur une immense bibliothèque remplie de gens qui ne les voyaient pas. Elle referma la porte et la rouvrit… Une ruelle malsaine dans une nuit peuplée de rats.

Elle courut de l’autre côté du couloir, essoufflée, ouvrit la porte 85.029 et rencontra ce qui semblait être un laboratoire... des fioles des alambics, des liquides de couleurs douteuses… des objets inconnus, des parchemins éparpillés et… assis à son fauteuil, un sourire d’aliéné aux lèvres, Aurélius Malfoy semblait les attendre.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Sam 27 Mai - 23:00

* Aurélius... *

Lucius n'en croyait pas ses yeux, son ancêtre sorti de son tableau ! Bien que cela soit certainement inutile, un réflexe avait fait qu'il avait sa baguette en main.

Ne sois pas stupide Lucius, tu ne peux rien contre moi, je suis bien trop puissant... Je suis aussi un Malfoy, je te le rappelle, mon cher descendant...


Les yeux d'Aurélius étaient d'un rouge qui faisait mal à regarder. On aurait dit que le sang de ses victimes flottait dans ses yeux. Une pensée lui traversa l'esprit brièvement : * Les Malfoys doivent vraiment être liés aux Vlad... *

Lucius regarda Catalina, un peu résigné.
* La bague aurait pu nous sortir de là en deux secondes, ma chère... Voilà ce que je voulais dire... *

Aurélius, je ferai ce que vous voulez, mais laissez-la sortir. Si vous êtes si puissant, vous trouverez le moyen de vous approprier mes pouvoirs après ma mort, ils vous rapprocheront de votre but sans lui faire de mal. Vous ne croyez pas avoir fait suffisamment de victimes comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Sam 27 Mai - 23:56

Lucius et Aurélius épiloguaient…

"Suffisamment de victimes comme ça ??..."

Aurélius était hilare.

"Mais mon petit Lucius, vous m'avez l'air bien tendre !! Depuis quand compte- t-on les victimes quand il s'agit d'accroître son pouvoir ?"

Pendant ce temps, Catalina fouillait le laboratoire du regard. Une infinité d’objets inconnus et indescriptibles remplissait les nombreuses étagères, des livres par milliers… au mur, un squelette était pendu par les deux bras. Sa tête penchait sur le côté… Cat eut un violent frisson en voyant ce misérable ainsi oublié de tous… sauf d’Aurélius visiblement…

"Vous voyez, ma chère, que je ne suis pas un homme pressé… J’ai tout mon temps… par contre les autres finissent toujours par se laisser aller…"

Ses yeux se portèrent sur une petite porte derrière Aurélius… à peine eut-elle découvert sa présence, que la mélodie monotone qui l’avait poursuivie lui revint en tête.

Aurélius fit un geste du doigt et Cat fut violemment projetée contre le mur au squelette. Elle s’écroula au sol, à moitié assommée, le corps meurtri…

…cette voix paraissait avoir perdu la raison de son chant, la raison de son existence… Elle était une plainte dénuée de souffrance… Catalina ressentit cette absence, ce vide de l’entendement comme un appel au secours…

Lucius semblait s’activer contre Aurélius, mais tout ceci lui semblait si loin…

De l’endroit où elle se trouvait à présent, elle pouvait voir les inscriptions sur cette petite porte… le symbole de l’infini… entouré des symboles alchimiques des quatre éléments…


* Il est là… *

L’attention des deux hommes n’était momentanément plus portée sur elle… Elle tenta de se relever, mais se ravisa… Elle devait profiter de ce moment de confusion pour s’évaporer… et franchir cette porte… peut-être la dernière…

* Anansi… *

Catalina redessina mentalement les contours de sa silhouette animale… et fut aspirée dans son corps arachnéen…
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 28 Mai - 0:16

Lucius avait aussi vu la petite porte du fond, il espérait distraire l'attention d'Aurélius pour que Cat puisse tenter de s'enfuir par là... Mais elle était trop agitée, trop prévisible dans son comportement pour un homme aussi instruit qu'Aurélius...

Aurélius... Son portrait craché de vingt ans plus âgé en apparence. Il avait de très longs cheveux aussi noirs que ceux de Lucius était blonds. Seules les tempes s'étaient laissées envahir par quelques mèches grises... Il semblait plus âgé que sur le portrait.
Ses yeux cruels rouges étaient rivés dans les yeux bleus de Lucius.
Tout son être était détendu quand Lucius s'efforçait de garder son calme, Catalina ne l'y aidait pas vraiment ; il craignait pour elle.

Il serrait toujours nerveusement sa baguette, pointée vers le bas. Aurélius les aurait déjà fracassés s'il l'avait pointée sur lui.

Cat fût jetée sur le mur, Lucius ne pût la retenir, et déjà elle retombait sur le sol, quelques os avaient suivi sa chute...


Infâme crevure !

Mais lui-même dût subir la colère de l'aïeul, il n'avait pas supporté le fait d'avoir dû lâcher sa proie. Il avait profité d'un instant de relâchement de son esprit pour tenter à nouveau d'imposer sa volonté sur Lucius...


Cette fois je te tiens, Lucius...



Aurélius s'était levé et avec toute la férocité dont il était capable s'acharnait sur Lucius...
Celui-ci sentait ses jambes l'attirer vers le sol, ses bras pesaient une tonne, mais il avait pu redresser un peu sa main gauche et envoya un sort à l'ancêtre, le même qu'il avait infligé à Catalina.


Chien, tu oses ?
Surpris, Aurélius s'étranglait de rage, mais au moins il avait oublié Catalina et la petite porte... Le sort n'avait pas eu l'effet escompté, mais Lucius avait pu retrouver assez de volonté pour se relever et d'un geste envoyer toute une étagère contenant des fioles au contenu pour le moins suspect sur Aurélius... Déséquilibré par les différents chocs, Aurélius trébucha sur le lourd fauteuil et se retrouva par terre...

Voyant son ancêtre hors de combat pour quelques secondes, Lucius chercha Catalina du regard...
Où êtes-vous ??
Revenir en haut Aller en bas
Anansi
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 28 Mai - 12:44

Un vacarme tonitruant sévissait partout autour d’Anansi. De lourds objets se fracassaient autour d’elle, manquant de peu de l’écraser dans leur chute. Pourtant, son seul espoir était de traverser cette pièce, encombrée de débris.

Elle entama son infernale avancée vers la porte aux inscriptions alchimiques. Le sol vibra et Aurélius s’écroula non loin d’elle, tel un géant vaincu… Elle le contourna…

La voix de Lucius se fit entendre.


« Où êtes-vous ? »

Anansi continua… Arrivée près de la porte, elle trouva un infime trou par lequel elle pouvait se faufiler… continuer sa recherche en Gardienne solitaire… comme elle avait le devoir de le faire… S’emparer de la partie du secret qu’elle pourrait sauver… et s’enfuir grâce au portoloin qu’elle avait dans sa poche… Elle ne pouvait échapper à son destin…

* Continuer sans Lucius…*

L’araignée s’immobilisa… Son cœur se serra…

* Abandonner Lucius… *

Une partie de son âme refusait catégoriquement cette perspective… Son cœur se révolta contre sa volonté.

* J’en suis incapable, je ne puis le trahir… tant pis… Il faudra que je trouve une autre solution…*

Anansi se concentra et reprit forme humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 28 Mai - 12:48

Catalina apparut près de la porte. Aurélius se débattait toujours sous ses étagères mais plus pour longtemps… Lucius était occupé à la chercher de toutes parts… Elle saisit sa baguette ; douée d’une force et d’une conviction qu’elle ne soupçonnait pas elle pointa Aurélius et hurla :

Incarcerem !!

Des cordes surgies de nulle part l’attachèrent, bras et jambes, et l’emprisonnèrent à sa bibliothèque.

« Amusant ! Mais je ne tarderai pas à me libérer ! »

Catalina se tourna vers Lucius.

Suivez-moi !

Elle pointa sa baguette vers la petite porte.

Alohomora !

La porte s’ouvrit.

Un nouvel espace infini et obscur apparut, mais au loin… une lumière chaude et attirante brillait de mille feux… et autour d’elle, on devinait ce qui ressemblait à un jardin flottant dans le néant… une parcelle d’herbe verte…

Et la voix… toujours plus présente et attirante… comme une berceuse funèbre…

Catalina prit à nouveau la main de Lucius et ils traversèrent le seuil de la porte marquée du symbole de l’infini…
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 28 Mai - 14:39

Ils franchirent le seuil et la porte se referma violemment sur eux, et à travers le bois, ils entendirent Aurélius hurler et frapper la porte : Je vous aurais ! je vous aurais tous !!!!!.

* Il ne peut pas sortir de la pièce !! Sinon, il serait déjà passé à travers... *
Cette constatation lui procura un soulagement intense...

[color=olive][i]Sous leurs pieds, le néant.
* Au moins, avant on avait l'escalier... * Pourtant, ils ne tombaient pas dans le vide.

D'un coup d'oeil, Lucius sut que Catalina n'avait rien, du moins en apparence. Agrippant fortement cette main qui le tenait, il s'élança vers la lumière, tirant Catalina à sa suite...

Ils couraient toujours plus, la porte s'était enfuie derrière eux, mais le jardin était toujours aussi loin. Lucius avait même l'impression qu'ils perdaient de l'altitude par rapport au jardin...


Je ne sais quel est ce nouveau piège, mais nous n'y resterons pas !

Il s'était retourné vers Catalina, essouflée, comme lui. Il l'attira à lui et referma ses bras sur elle. Je veux arriver, tout n'est qu'une question de volonté... et de concentration, Lucius avait fini par comprendre : il ne sortirait que s'il le voulait vraiment.

Ils transplanèrent.
Et arrivèrent sur le gazon du petit jardin, éclairé par une lumière invisible.


* C'est déjà ça... *
Mais son but avait été tout autre, il voulait sortir de là !!

Vous ne devez pas partir... pas encore...


Lucius tourna instantanément dans la direction de la voix... pour découvrir une forme ensanglantée dont il ne vit pas le visage, mais sa faiblesse était si évidente qu'il ne tenta rien contre elle...


Il obligea néanmoins Catalina à rester derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 28 Mai - 17:06

Entraînée par Lucius, Catalina courait vers l’irradiante lumière dont elle n’osait deviner l’origine. La force de volonté qu’il montrait en cet instant lui transmit une troublante chaleur et elle s’en voulut des pensées qu’elle venait d’avoir… Gardienne ou pas, elle aimait Lucius de manière incontrôlée…

Le jardin semblait s’éloigner au rythme de leur pas…

Lucius s’arrêta. Il l’enlaça tendrement… Cat ferma les yeux et ils réapparurent sur la parcelle d’herbe verte.


« Vous ne devez pas partir… pas encore… »

Une voix de femme… Lucius s’interposa entre elle et cette forme étrange… et pourtant… Ils n’avaient rien à craindre… oh non… il n’avait rien à craindre…

Catalina s’avança vers cet être qui avait dû être humain… dans une autre vie…

Un amour infini pour ce corps mutilé grandissait dans le cœur de Cat, elle dépassa Lucius et s’approcha de cette forme douloureuse.

Elle se trouvait à genoux, la tête penchée en avant, ses cheveux noirs tachés de sang séché cachant son visage. Elle sortit de sa poche un objet rond, un peu plus grand qu’un vif d’or, une sorte de boule flamboyante. Elle tendit la main et cette boule se mit à flotter à quelques centimètres.

Tel un reflet dans un miroir, Cat se positionna précisément dans la même position que cette monstrueuse créature. Elle tendit sa propre main qui entra en contact avec celle de la mutilée… étrange symétrie… comme un reflet dans un miroir…


*Je suis en lui depuis si longtemps,

Je comprends la souffrance qu’il te cause…

Je l’ai contemplé jusqu’à la mort,

C’est qu’il est infini et insaisissable

Mais elle ne m’en n’a pas libéré…

Car la mort n’existe pas.

Et je ne puis le quitter des yeux.

Tu es tombée dans son terrible piège.

Toi aussi tu connaîtras cette douleur,

Ma douleur…je la ressens à travers la tienne…

Mais tu ne dois pas le livrer à ceux

Mais je fuis l’attrait de son pouvoir

Qui l’emploieraient pour leur propre gloire.

Qui pervertit le cœur des Hommes.

Emporte l’Aleph loin d’ici

Je le cacherai avec soin

Et délivre-moi de cette chimère infernale

En unissant ton fardeau au mien…

En me donnant l’éternel oubli…*


Une larme coula le long de la joue de Catalina… Elle ôta sa main, et à cet instant précis le corps étrange s’écroula, dans un fracas d’ossements.

Elle saisit l’Aleph au vol, et se tourna vers Lucius, sans savoir que faire…
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 28 Mai - 17:56

Quand Cat s'avança vers la créature, Lucius voulut protester, mais sa confiance était telle qu'il s'arrêta avant d'avoir commencé.

Pendant l'échange muet dont il ne comprit mot, il rangea sa baguette, regardant autour de lui, tentant de percer le noir qui les entourait.

Un bruit d'ossements le tira de ses observations, et il fût choqué par ces os qui déjà étaient réduits en cendres. Catalina le regardait, statufiée...


* Ces yeux... *

Ils semblaient contenir toute la douleur du monde...

Cat !

Il la saisit par les épaules et la serra très fort dans ses bras.


Le cauchemar est fini !
Par Merlin, le cauchemar est fini...


Quand il la relâcha, elle lui donna un sourire, un de ceux qui ouvrent les coeurs... Sourire qu'il lui rendit avec toute sa chaleur. Ils étaient ensembles et rien ne pourrait les vaincre.

Autour d'eux le décor changea, la lumière invisible disparut, ainsi que le petit jardin suspendu... A la place, ils étaient dans une cave sombre, seule une torche brillait, près d'un escalier qui montait.


Lucius regarda brièvement autour de lui avant de dire :
Nous sommes de retour au manoir. Aurélius a abandonné la partie... Ses pouvoirs ne s'étendent que sur ses quartiers. Votre... "amie" nous a laissé retourner au manoir, mais elle n'a pas choisi le meilleur endroit...

Venez.



Avant que Catalina ne regarde trop attentivement autour d'elle et ne lui demande ce que contenaient toutes ces caisses et ces flacons entreposés là, il se dirigea rapidement vers l'escalier, en gravit les quelques marches dont il était constitué.
Il murmura quelques mots et une trappe s'ouvrit dans le plafond. Ils en sortirent pour arriver dans le grand salon, en passant à travers le tapis, qui n'était qu'une illusion.

Il aida Catalina à gravir les dernières marches et entendit une voix glaciale l'apostropher.


Ah ! vous voilà ! ça fait deux jours que vous avez disparu !! Et celle-là, qui est-ce encore ?? une de vos conquêtes je suppose... Elle jeta un regard dédaigneux à Catalina.

Et bien, j'espère que vous lui ferez prendre un bain...

Il suffit !!!

La personne face à lui haussa un sourcil d'étonnement mais garda la bouche close.
Lucius prit Catalina par le bras et se tourna vers elle :


Narcissa, ma femme...

Elle-même, ma chère... Vous êtes ?
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 28 Mai - 18:21

Catalina resta inerte pendant plusieurs longues secondes. Son esprit s’était vidé lorsqu’elle avait saisi l’Aleph… Elle ressentait une telle douleur…

Cette femme, mutilée, torturée par Aurélius, oubliée du monde… et qui ne pouvait mourir, car elle n’avait eu de descendante… pour supporter son fardeau…

Cette femme, seule avec son Aleph, absorbée dans son éternelle contemplation, vidée de son essence de vie par l’observation infinie de l’Univers…

Cette femme qui lui ressemblait… et dont le destin pourrait s’apparenter au sien…

Elle sentit Lucius la saisir dans ses bras avec force.


* Jamais seule… Je ne veux pas finir seule dans ce maudit labyrinthe ! *

La lumière changea. Le néant disparut, laissant place à une cave qui ressemblait vaguement au laboratoire d’Aurélius…

Lucius tira Cat par le bras et lui fit gravir quelques marches… Toujours sous le choc de sa révélation, elle se laissait porter par Lucius qui avait l’air de savoir exactement ce qu’il faisait.

Une voix inconnue la tira des tortueux chemins de ses angoisses.


« Ah ! Vous voilà ! Ça fait deux jours que vous avez disparu !! Et celle-là, qui est-ce encore ?? Une de vos conquêtes je suppose...

Et bien, j'espère que vous lui ferez prendre un bain... »

Cat sursauta, elle se trouva face à une belle femme blonde et élégante, mais dont l’air pincé et rigide semblait cacher les malheurs et les frustrations.

Elle devina immédiatement qui était cette femme et se sentit rougir de la tête aux pieds.


* Une de vos conquêtes ??... Pourquoi dit-elle cela ?? Combien de conquêtes a-t-il ? *

Catalina ressentit la morsure de la jalousie.

Puis, elle prit conscience que l’Aleph était toujours dans sa main et le cacha dans sa poche… à côté de la bague…

Lucius poussa un cri autoritaire qui coupa la parole à sa femme et qui fit tressauter Cat de tout son corps.


"Il suffit !!!

Narcissa, ma femme..."

Lucius lui prit le bras… par ce geste il voulait certainement montrer aux deux femmes entre lesquelles il se trouvait, qu’il n’y avait pas de discussion possible. Pourtant Narcissa ne semblait pas en être à sa première confrontation avec son mari. Elle maîtrisait ses émotions par son pincement de lèvres, geste qu’elle avait très certainement appris à faire dans sa plus tendre enfance lors de ses leçons de bienséance.

Catalina ne voulait pas lui faire de peine ou lui causer des tourments inutiles, après tout son sort n'était pas très enviable...


Madame Malfoy…

Catalina lui fit une légère révérence.

Je m’appelle Catalina Eolas. Je m’excuse de l’intrusion, on ne peut plus incongrue, ainsi que du piètre état dans lequel vous me voyez… mais…

Elle se sentit obligée de trouver une raison à sa présence et ne trouvait rien de convenable.

Il se trouve que… nous avons du faire une recherche sur Aurélius Malfoy… pour le ministère… et euh…

Elle sentait qu’elle s’enfonçait.

… nous avons fini ! Je vais donc pouvoir vous laisser. Pouvez-vous me raccompagner M. Malfoy ?

La situation était ridicule, elle en convenait, mais elle espérait de tout cœur que Narcissa n’était pas aigrie au point de vouloir continuer cette pénible confrontation.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 28 Mai - 18:25

Une recherche pour le ministère ? oh mais le ministère adorerait savoir ce qui se cache dans cette maison...

Sur le ton de la badinerie :
Il faudra que vous m'expliquiez cela un jour très chère, je meurs d'envie d'en savoir plus...

Puis sur un ton dur, bien plus naturel chez elle :

Il est inutile de me raconter des billevesées, j'imagine très bien ce que vous faisiez avec mon mari et je m'en moque. La seule chose qui m'intéresse est que vous déguerpissiez de mon salon le plus rapidement possible.

Et puis non...


Elle tourna les talons, et sortit du salon en claquant la porte.

* Elle aura été moins prolixe que d'habitude... *

Lucius poussa un soupir de soulagement, sa femme avait disparu de sa vue, il se sentait déjà mieux. Il s'écroula le plus élégamment possible dans son fauteuil...

C'est du Narcissa tout craché, n'y prêtez pas attention, elle ne vous fera pas de mal en fin de compte... * Tant que je suis là... *

Catalina restait les bras ballants au milieu de la pièce, fixant la porte par laquelle Narcissa était sortie.

Lucius était de retour chez lui, cela suffisait à ce qu'il remette les pieds sur terre. Mais pour elle, tout ceci devait paraître un peu irréel, et elle était toujours en terrain étranger...

Il se leva, la souleva dans ses bras et appareilla pour ses appartements. Arrivés là, il la déposa sur le canapé qu'elle avait déjà occupé une fois, ça devrait la reconnecter un peu avec la réalité...

Il passa une main devant son regard absent.


Ma tendre, dites-moi quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 28 Mai - 18:30

La voix de Lucius tira Catalina de l’inertie dans laquelle elle n’arrivait même plus à se débattre. Elle le regarda et se sentit en confiance. Dans ses yeux était inscrite toute l’attention du monde et une douceur que certainement lui-même ignorait.

Son esprit avait réintégré son corps et celui-ci se mit à vibrer du magnétisme irrésistible qui l’entraînait vers Lucius, comme le courant d’eau qui s’échoue dans une immense cataracte.

Elle le saisit dans ses bras. Ses lèvres partirent à la recherche de trésors inépuisables dont sa peau était le messager et sa bouche le geôlier…

Ses mains remontèrent dans la chevelure de Lucius et ses doigts s’y agrippèrent avec force… son corps se soulevait dans un élan inconnu qui semblait ne connaître aucune frontière…

Son esprit s’égara à nouveau, mais cette fois-ci dans la contemplation de ce désir qui prenait vie au contact de son amant… chacune de ses parcelles s’éveillait dans une soif nouvelle et inassouvie…

Puis elle sentit quelque chose dans sa poche… l’Aleph… L’Aleph lui rappelait sa présence… Elle devait le mettre à l’abri.

Toujours tenant la tête de Lucius dans ses mains, elle s’écarta un peu et lui sourit. Elle sentait que ses joues brûlantes et elle rougit encore plus quand elle comprit son moment d’égarement.


Lucius… Merci de m’avoir accompagné dans cette étrange aventure… J’ai l’impression que nos deux destins ne se sont pas croisés pour être un long fleuve tranquille…

Elle laissa échapper un petit rire de bonheur et se blottit à nouveau contre lui.

Il serait mieux que nous rentrions à Poudlard… Ne pensez-vous pas ?

Elle sortit la petite boîte qui contenait la bague que Lucius lui avait offerte. Elle repensa un instant à ses soit-disant nombreuses conquêtes... et son coeur se serra, elle dut faire un effort pour chasser cette idée de sa tête... mais réussit à sourire à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 28 Mai - 18:34

Quand il eut passé sa main devant son visage, Catalina sembla reprendre vie, mais il ne s'attendait pas à une telle réaction ! Il eut l'impression qu'une tornade passionnée se déchaînait sur lui... Mais les élans de Catalina s'arrêtèrent aussi brusquement qu'ils avaient commencés.

* Quelle jolie couleur cramoisie... *

Il passa une main sur son visage avant qu'elle ne se blottisse à nouveau dans ses bras, pour son plus grand bonheur. Quand elle se détacha de lui, il remarqua que dans son bonheur d'être sortie indemme de cette aventure, il y avait une ombre, mais il put dire laquelle.

Il fût distrait de ses pensées par la vision de la boîte du portoloin...


Oui, vous devez rentrer à Poudlard. Je ne vais pas pouvoir vous y accompagner. J'ai... quelques affaires qui m'attendent au ministère.

Devant l'air attristé de Catalina, il précisa : Si vous revenez à Poudlard à chaque fois avec moi, l'école sera au courant très rapidement de ce qui se passe entre vous... et moi.
Retournez à l'école, je vous enverrai Isaac pour vous prévenir de ma prochaine visite. Je lui donnerai un plan de l'école pour qu'il ne se perde pas cette fois...
Revenir en haut Aller en bas
Hécate E
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 28 Mai - 18:37

Dans un premier temps, Catalina fut peinée de devoir rentrer seule, mais finalement ceci favorisait ses plans. Elle allait pouvoir redisparaître de Poudlard au plus vite, sans attirer l’attention de quiconque… Du moins elle l’espérait…

Vous avez raison, Lucius… Mieux vaut être discrets…

La seconde pensée qui lui traversa l’esprit fut la maudite voix de Narcissa…

* Quelle vipère ! Elle a vraiment su trouver les mots qui blessent !... Je dois attendre Isaac maintenant... *

Le visage de Catalina s'assombrit un instant, mais elle dissipa ces idées noires, car elle ne devait perdre de vue son objectif.

L’Aleph devait être caché de la surface de la terre… Son esprit était maintenant préoccupé par cette importante tâche qu’elle avait à accomplir au plus vite. Elle ne pourrait se reposer avant de l’avoir achevé…


J’attendrai Isaac avec impatience…

Elle embrassa Lucius à nouveau et ouvrit la boîte. La bague lui sourit. Elle se rendait bien compte que son départ allait sembler abrupt à Lucius, mais Catalina ne savait pas faire semblant.

... à très bientôt… mon cher Lucius…

Elle passa la bague à son doigt et disparut instantanément… l’esprit déjà tourné vers l’autre portoloin qui l’attendait…
Revenir en haut Aller en bas
L. Malef
Invité



MessageSujet: Re: Attendant Catalina   Dim 28 Mai - 18:39

Lucius leva un sourcil étonné, Catalina acceptait de partir seule. Il fût un peu peiné de ce manque de résistance, mais il avait lui-même de quoi s'inquiéter. Il savait qu'il allait à peine avoir le temps de se changer avant de repartir à nouveau.

Elle avait déjà disparu quand il murmura :
à bientôt ma chère...

----------------

Il procéda à quelques ablutions puis habillé de sa longue cape à grande capuche, il alla chercher un masque dans un tiroir de son bureau et disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attendant Catalina   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attendant Catalina
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» En attendant Robin
» Catalina MacRoses - « Les roses sont une musique au doux parfum d'été »
» Fanmi Lavalas veut occuper le terrain, en attendant Obama...
» En attendant la gendarmerie haitienne...
» EN ATTENDANT LE DEVEROUILLEMENT DE MON FORUM !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dark Wizardry :: Grande-Bretagne :: Wiltshire :: Manoir des Malfoy-
Sauter vers: